Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Dipladenia, Mandevilla : plantation et entretien

Le Dipladenia en quelques mots

  • Une ravissante grimpante volubile et très florifère qui produit inlassablement jusqu’aux gelées de belles fleurs étoilées
  • De croissance rapide, résistant à la chaleur et peu gourmand en eau, il est vraiment facile à réussir par les jardiniers amateurs, au soleil en sol ordinaire bien drainé
  • Il offre des coloris éclatants roses, rouges, blancs ou jaunes dans un écrin de feuilles vert foncé luisant
  • Frileux, on le cultive en annuelle, il est à réserver en pleine terre aux climats doux
  • Magnifique et polyvalent, il se plie à toutes vos envies : dans un pot, une vasque sur le balcon ou la terrasse, ou même en pleine terre pour couvrir un treillage ou un arceau ou border une rocaille

Le mot de notre experte

Le Dipladenia ou mandevilla est une remarquable plante grimpante volubile et très florifère qui forme un véritable buisson de feuilles lustrées couvert de fleurs en étoiles roses, blanches ou rouges, sans discontinuer jusqu’aux premières gelées.

Avec ses couleurs vives qui font barrage à la morosité, c’est la plante idéale de l’été : elle fleurit inlassablement à peine perturbée par la sécheresse et apporte toujours une touche lumineuse et exotique au jardin ou sur la terrasse.

Parmi  les séries issues entre autres de la Mandevilla sanderi,  « Sundaville » à fleurs roses ou rouges, les dipladenia « Rio » et la collection Diamantina qui compte la première variété de Dipladenia blanc ‘Jade White’, sont les plus appréciés.

Mandevilla

Dipladenia ‘Sundaville Mini Yellow’ aux lumineuses fleurs étoilées jaunes pâles

Si cette jolie petite liane non-rustique est à réserver aux climats doux, dans les autres régions, elle est souvent cultivée en annuelle ou en pots qui sont à rentrer l’hiver : elle passera sans difficulté la mauvaise saison dans une véranda lumineuse ou une serre peu chauffée.

Facile à cultiver en plein soleil, dans tout sol humifère, léger,frais à ponctuellement sec, elle s’épanouira en potées, jardinières, vasques sur les terrasses ou même en pleine terre pour fleurir les bordures, les pergolas ou un treillage.

Retrouvez notre choix de coloris de dipladenia craquez pour ces fleurs d’été incontournables pour donner de la gaieté et de la couleur !

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Mandevilla

Famille : Apocynacées

Nom(s) commun(s) : Dipladenia

Floraison : De mai- juin à octobre

Hauteur : 0,40 à 7 m

Exposition : Soleil, mi-ombre

Sol : Tous, bien drainés

Rusticité : non-rustique

Originaire des zones boisées tropicales d’Amérique du Sud, notamment du Brésil et d’Amérique Centrale, le Dipladénia, appelé désormais Mandevilla en l’honneur du diplomate et jardinier Henry Mandeville, appartient à la famille des Apocynacées, tout comme le laurier-rose.

Cette plante vivace tropicale non rustique, est souvent cultivée en annuelle sous nos climats ou en pots à remiser l’hiver.

Le genre Mandevilla comprend environ 120 espèces volubiles dont certaines ont fait l’objet d’un vaste programme d’hybridation. C’est le Mandevilla sanderi ou jasmin du Brésil qui a donné naissance à de nombreux hybrides et variétés particulièrement florifères, plus compacts, aux ports et aux coloris variés. Les séries ‘Sundaville’, ‘Rio’ et les hybrides horticoles sélectionnés pour leur port compact, bien adapté à la culture en pots, leur floribondité exceptionnelle, leurs coloris inédits comme le jaune d’’Opale Citrine’ (le premier dipladénia jaune !) de la nouvelle gamme ‘Diamantina®’, sont les plus connus.

Le Dipladénia possède un port buissonnant, en touffe légèrement retombante, plus ou moins ramifiée et parfois résolument grimpant (Mandevilla x amabilis ‘Alice du Pont’). Il se décline en variétés compactes, semi grimpantes ou grimpantes.

Dipladenia ou Mandevilla

Dipladenia eximia – illustration botanique

De croissance rapide, il développe à partir de racines tubéreuses charnues, des tiges courtes, souples et ligneuses à la base renfermant un latex blanc (toxique par ingestion et irritant au toucher), qui s’enroulent d’elles-mêmes autour de tout support pouvant aller jusqu’à 6-7 mètres de haut.Les rameaux volubiles émettent des racines aériennes qui permettent à la plante de s’accrocher à n’importe quel support, un peu comme le lierre. Les variétés compactes ne dépasseront pas en moyenne 40 à 85 cm en tous sens. 

Ces tiges volubiles forment un entrelacs de branches fines et minces portant un feuillage persistant à la fois luxuriant, léger et coriace.

Il se compose de petites feuilles entières au limbe marqué terminées en pointes courtes, de forme ovale à elliptique. Disposées de façon opposées, elles mesurent de 5 à 20 cm de long et sont d’un vert moyen à foncé lustré.

Ce feuillage bien brillant sert d’écrin à la floraison généreuse et durable. Remarquablement longue, elle s’écoule durant au moins 6 mois, du printemps, parfois dès le mois de mai, à l’automne.

Cette petite plante grimpante séduit par ses grandes fleurs en trompettes largement ouvertes ou en entonnoir étroit qui éclosent en continu jusqu’aux premières gelées.  Réunies en grappes axillaires de 3 à 20 fleurs, elles mesurent de 5 à 10 cm de diamètre et se découpent en 5 lobes larges et étalés, arrondis ou un peu pointus qui se chevauchent légèrement.

Ces grandes fleurs en étoiles prennent souvent des teintes vives empreintes dynamisme.  Du rose vif au rose saumonée, au rouge écarlate velouté en passant par le blanc immaculé ou le jaune doré, centrées sur une gorge jaune, les corolles sont parfois veinées de plus sombre. Certains mandevillas (M. boliviensis) possèdent une floraison parfumée.

Le dipladénia ou mandevilla est une plante vivace frileuse, supportant rarement des températures en dessous de -5°C. Il ne se cultive en pleine terre en massif ou en bordure, pour habiller une pergola ou un treillage que dans nos régions épargnées par le gel, du sud de la façade atlantique à la côte méditerranéenne.

Partout ailleurs, dans les régions plus froides, il sera cultivé en annuelle sur la terrasse ou le balcon en pot, suspension ou vasque à remiser l’hiver dans une véranda ou au jardin à renouveler à chaque printemps.

S’il aime les expositions chaudes et ensoleillées, il appréciera une ombre légère aux heures les plus chaudes de la journée. Il s’épanouit rapidement dans tout type de terre légère et bien drainée.

Principales espèces et variétés

Les Dipladenia ont fait l’objet d’un vaste programme d’hybridation. Le Mandevilla sanderi a donné naissance à de nombreux hybrides et variétés qui rivalisent pour la splendeur, la longueur de leur floraison et leurs coloris variés. Parmi eux, la série Diamantina® qui offre des Dipladenia compacts, particulièrement bien adaptés à la culture en pots et appréciés pour leur floribondité exceptionnelle et leurs coloris inédits comme le blanc immaculé du Mandevilla Diamantina ‘Jade White’ ou le jaune doré d’’Opale Citrine’.

Les plus populaires

Dipladénia Diamantina Jade Scarlet - Mandevilla

Période de floraison Mai à Sept.

Hauteur à maturité
85 cm

Cette variété grimpante, semi-compacte, offre une abondance de fleurs étoilées d'un rouge écarlate spectaculaire. Etonnante dans une suspension, dans un pot ou pour couvrir un treillage ou un arceau.

Nos préférées

Dipladénia Diamantina Jade Pink - Mandevilla

Période de floraison Juin à Oct.

Hauteur à maturité
40 cm

Une variété au port compact et légèrement retombant, qui fleurit en continu de l'été jusqu'aux premières gelées. Magnifique dans un pot sur la terrasse sera très originale dans une vasque ou une suspension sur une terrasse ensoleillée.

Dipladénia Diamantina Jade White - Mandevilla

Période de floraison Mai à Sept.

Hauteur à maturité
40 cm

C’est la première variété à offrir des fleurs blanches ! Magnifique dans un pot sur la terrasse, pour couvrir un treillage ou un arceau.

Collection de 3 dipladénias Diamantina Jade

Période de floraison Mai à Oct.

Hauteur à maturité
40 cm

Une collection de 3 merveilleux Mandevilla Diamantina de la série Jade. Précieux pour les terrasses et balcons inondés de soleil.

Plantation des dipladénia ou mandevilla

Où planter le dipladénia

De ses origines tropicales, le dipladénia a conservé une grande frilosité. Il ne supporte pas les températures en dessous de -5 °C et peut mourir dès 0°C. C’est pourquoi, même s’il fleurit jusqu’aux gelées, il est souvent cultivé en annuelle sous nos climats ou en pots qui sont à remiser l’hiver à l’intérieur, en véranda ou en serre (où il demande 10 à 15 ° minimum), dès que les températures descendent au-dessous de 12 °C. Vous pourrez les ressortir aux beaux jours dès que les températures remontent au-dessus de 15 °C et que les gelées ne sont plus à craindre.

En revanche, il est facile à cultiver en pleine terre dans les régions du sud de la France totalement épargnées par le gel à condition de le placer dans un endroit bien ensoleillé et à l’abri du vent.

Au jardin, le dipladénia appréciera une terre légère, bien drainée, sans excès de calcaire qui ferait jaunir le feuillage.  Ses fleurs apprécieront une ombre légère quelques heures par jour en été.

Un sol trop riche favoriserait la production de feuillage au détriment de la floraison.

Pour bien pousser, cette vivace non-rustique ne demande que du soleil et de la chaleur et quelques arrosages : comme toute plante tropicale, elle aime les ambiances humides et sera particulièrement à son aise dans une serre ou une véranda à la lumière mais sans soleil direct.

Il se montrera toutefois assez résistant à la sécheresse estivale et supportera facilement les oublis d’arrosages, ce qui est idéal pour une utilisation en pot ou vasque.

En revanche, ses racines ne supporteront pas l’excès d’eau qui les fera pourrir.

Dans les régions froides, le Dipladénia est souvent utilisé pour fleurir la terrasse, le balcon ou un patio, seul ou en mélange avec d’autres annuelles. On l’installera plutôt dans une grande potée fleurie ou une vasque exposée en plein soleil.

En pot ou en pleine terre, ses lianes s’enrouleront sur tout support (pergolas, clôture grillagée, treillage, arceau), il pourra être adossé à un mur, monter jusqu’au faîte de petits arbres. Palissé, il peut grimper avec le temps à plus de 6 m de hauteur.

Non tuteuré, il formera un petit buisson florifère tout l’été dans une rocaille ensoleillée.

Son feuillage est persistant : un atout non négligeable lorsqu’on souhaite festonner le bord d’un escalier ou couronner un talus.

Mandevilla

Dipladenia ‘Bella Pink Star’

Quand planter le Dipladénia

En pleine terre, plantez le Dipladénia en avril-mai après les dernières gelées. Cette plante ne résiste pas aux températures négatives : une plantation est possible sous abri dès le mois de mars.

Comment planter le dipladénia ou mandevilla

En pleine terre

Respectez une distance de plantation de 1,50 à 2 m, vu son développement rapide, cela suffira pour donner un bel effet. Plantez dans un sol allégé de terreau et de sable grossier. Si besoin, prévoyez un support sur lequel il pourra grimper. Choisissez parmi nos jeunes plants de dipladénia en mini-mottes : dès réception, repiquez et stockez-les sous abri durant quelques semaines avant de les installer dehors dès que les risques de gelées sont définitivement écartés.

  • Creusez un trou deux à trois fois plus large que la motte
  •  Epandez un lit de gravier ou de billes d’argile pour permettre un bon drainage et éviter l’humidité stagnante au niveau des racines
  • N’enterrez pas trop profondément la mini-motte (1 cm sous la surface de la terre)
  • Attention à ne pas casser ses tiges à la plantation
  • Mélangez à la terre extraite du compost bien décomposé et rebouchez
  • Tasser légèrement et arroser abondamment

Planter le dipladénia en pot

Le dipladénia se montre particulièrement vigoureux en pot, c’est la plante idéale à cultiver en jardinières, vasques ou potées.  Le substrat doit être très drainant pour éviter l’humidité stagnante aux racines.

  • Dans un grand pot, étalez une bonne couche de drainage (gravillons ou billes d’argile)
  • Plantez dans mélange bien drainant de terreau géranium et de sable
  • Accrochez les tiges sur le support
  • Arrosez à la plantation puis sans excès tous les trois à quatre jours durant la floraison en laissant sécher entre deux arrosages
  • Remisez le pot à l’automne à l’abri du froid mais à la lumière, dans une véranda ou une serre tempérée à environ 10- 15°C
  • Sortez votre pot en mai dès que la température extérieure est clémente en lui évitant le soleil trop brûlant

Comment entretenir un Dipladenia ?

En pleine terre

Le dipladénia ne supporte pas l’excès d’eau. Il réclame peu d’arrosages et tolère même des petites périodes de sécheresse.  Arrosez donc modérément avec de l’eau non calcaire.

Dans les régions à hivers doux, protégez tout de même les parties aériennes de la plante d’un voile d’hivernage.

Dans les régions froides où le dipladénia est cultivé en annuelle, à l’automne, arrachez les touffes.

En pot

Au démarrage, aidez ses tiges à grimper.

En pot, un arrosage plus régulier est nécessaire, ainsi qu’un apport d’engrais liquide pour plantes à fleurs deux fois par mois.

En été, arrosez avec de l’eau non calcaire, une à deux fois par semaine dès que la terre est sèche mais sans excès toutefois. En hiver, n’arrosez que tous les huit à douze jours, en laissant bien la terre se dessécher entre deux arrosages et stoppez les apports d’engrais.

Rempotez tous les 1 à 2 ans, de préférence au printemps, dans tous les cas en dehors de la floraison.

Dipladenia ou Madevilla

Le Dipladenia forme de jolies jardinières fleuries tout l’été

Comment tailler un Dipladenia

Sans être nécessaire, une taille est conseillée et se limite chaque année après chaque floraison, afin de lui maintenir une forme compacte et d’éliminer les rameaux frêles, abîmés. Il ne craint pas d’être rafraîchit régulièrement et cela lui conservera un port bien touffu et dense et une floraison généreuse.

  • Supprimez les fleurs fanées pour favoriser l’apparition des nouvelles fleurs
  • Au début du printemps, en février-mars, munis de gants, pincez l’extrémité des tiges vertes pour stimuler la floraison
  • Sur un Dipladenia de plus de 3 ans rabattez chaque année, toujours au tout début du printemps, au moment de la montée de sève, les rameaux à 3 ou 4 yeux de la tige principale

A lire, pour conserver vos plants en climat froid : Le Dipladénia en hiver : le protéger du froid

Maladies et ennemis éventuels

Les Dipladenia cultivés en serre ou en véranda sont sensibles aux araignées rouges et aux cochenilles farineuses. Ces dernières laissent des amas cotonneux et poisseux sur le feuillage Ces petits insectes suceurs et piqueurs ralentissent la croissance et décolorent les feuilles. Otez les indésirables avec un coton imbibé d’alcool à 90°C, puis traitez avec des pulvérisations d’huile de colza et de savon. Renouvelez deux ou trois fois à 15 jours d’intervalle.

Les araignées rouges se développent dans une atmosphère chaude et sèche : pour vous en débarrasser, vaporisez de l’eau non calcaire régulièrement sur le feuillage afin de maintenir un environnement humide autour du pot.

Les sujets cultivés en pleine terre, sont parfois victimes des pucerons. Pulvérisez de l’eau non calcaire mélangée à du savoir noir ou du savon de Marseille.

Si les feuilles du dipladénia jaunissent, c’est sans doute dû à un excès d’eau. Lors du rempotage, utilisez un terreau bien drainant (ajoutez du sable) et ne laissez pas d’eau stagner dans les soucoupes sous les pots.

Comment faire des boutures de Dipladenia ou mandevilla ?

Le Dipladenia se multiplie par boutures herbacées en mai ou semi-ligneuses en août. L’opération est assez fastidieuse car elle se fait en mini-serre à l’étouffée, avec hormones et chaleurs de fond. Pour renouveler vos plantes nous vous conseillons plutôt nos Dipladenia en mini-mottes.

Pour bouturer le dipladenia :

  • prélevez des boutures à talon de 8 cm à 10 cm environ sur des pousses secondaires
  • retirez les feuilles du bas, gardez celles du haut de la tige
  • trempez la base des boutures dans de l’hormone de bouturage
  • plantez-les dans des pots dans un substrat léger et drainant de sable et de tourbe
  • placez à l’étouffée à une température de 18 °C dans une mini-serre ou recouvrez-les d’un plastique
  • repiquez en pleine terre au printemps suivant après les gelées

Associer

Le Dipladenia assure un printemps et un été très fleuris. Luxuriant, avec ses fleurs étoilées aux coloris pimpants, il s’épanouit dans des jardins de style variés.  Il habillera d’une note dynamique ou délicate tout support mis à sa disposition.

On le retrouve le plus souvent dans un jardin rose, dans des associations fraîches et romantiques blanc/rose avec des rosiers et d’autres belles grimpantes mais aussi dans toutes les compositions de couleurs vives anti-morosité !

Dipladenia ou Mandevilla

Un Dipladenia cultivé contre un mur en climat doux

Dans les jardins de climat doux, il peut être cultivé contre un mur où il fleurira abondamment, enlacer de petits arbres en compagnie d’autres plantes volubiles grimpantes frileuses comme des passiflores, suzannes aux yeux noirsSollya Heterophylla, Hardenbergia Violacea ou un Plumbago capensis.

Ils s’associent parfaitement bien entre eux; mélangez les variétés de Mandevilla entre elles pour créer des compositions fleuries et acidulées.

Associer le Mandevilla

Un exemple d’association en pot : Dipladenia, Euphorbe ‘Diamond Frost’ et Dichondra ‘Silver Falls’

Dans de grandes potées, créez un contraste avec d’autres annuelles comme les variétés de Pétunias très tendance ‘Night Sky’, des lobélias et des bégonias.

Vous pouvez également l’installer en massif, pour ponctuer des bordures d’Agapanthes ou former un buisson florifère au pied d’Agératum aux coloris roses ou blancs ou de pavots annuels aux couleurs pastel.

Questions souvent posées

Où mettre les Dipladenia pendant l'hiver ?

Les Dipladenia sont des plantes généreuses mais frileuses, elles sont le plus souvent cultivées en annuelles. Si vous souhaitez les conserver, elles passeront sans difficulté l'hiver derrière une baie vitrée, dans une véranda lumineuse ou une serre peu chauffée à 10-15°C. Placez-les à l'abri du soleil direct et des courants d'air et ressortez-les dès que les températures dépassent les 15°C. Ils vous accompagneront alors durant de nombreuses années.

Pourquoi mon Dipladenia a les feuilles qui jaunissent ?

Cela est sans doute dû à un coup de froid ou à un excès d'eau. Veillez à lui éviter les courants d'air et à ce que le substrat soit bien drainant voir légèrement sableux. Ne laissez jamais d’eau stagnante dans les soucoupes sous les pots et n'arrosez si possible qu'avec de l'eau non calcaire.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(1 votes, moyenne: 5 sur 5)

6 réflexions au sujet de « Dipladenia, Mandevilla : plantation et entretien »

Laisser un commentaire