Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
10 conseils pour la culture du dipladenia
conseil

10 conseils pour réussir la culture du dipladénia

Toutes les astuces qui vous permettront d’embellir votre jardin !

Apprécié pour ses magnifiques fleurs à la belle forme étoilée, le dipladénia fait partie des espèces dont beaucoup rêvent au jardin. Grimpante et volubile, elle présente en plus l’avantage de grandir assez rapidement, ce qui n’est pas pour déplaire aux plus impatients.

Il s’agit également d’une plante plutôt robuste, capable de faire face aux chaleurs estivales sans souci, nécessitant peu d’entretien et peu d’arrosage. Malgré son côté très accessible pour les jardiniers amateurs, le dipladénia mérite tout de même un minimum de soin… Voici 10 conseils pour que les vôtres soient aussi sublimes que possible.

Maîtriser la qualité du sol

D’une manière générale, le dipladénia peut se complaire dans différents types de sols. Toutefois, nous recommandons de favoriser une terre bien drainée et idéalement humifère. La légèreté reste elle-aussi un facteur important, tout comme la sécheresse ponctuelle, qui permet au dipladénia de se porter toujours mieux.

Cultiver en pot hors des climats méditerranéens

N’oubliez pas que le dipladénia reste une plante originaire d’Amérique du Sud et plus particulièrement de l’Argentine, là où la chaleur est au rendez-vous toute l’année. Si vous vivez dans le sud de la France, vous pouvez tenter une plantation en pleine terre, à condition de choisir une bonne exposition en plein soleil. En revanche, si vous résidez dans une région plus fraîche, choisissez plutôt la plantation en pot et mélangez du terreau avec du sable pour un bon drainage.

Adapter les quantités en arrosage

Si vous plantez votre dipladénia en pleine terre, arrosez régulièrement pendant les deux premiers étés, afin d’avoir une meilleure reprise. En pot, arrosez tout au long de l’été, mais sans excès. Veillez surtout à éviter l’eau stagnante dans la soucoupe, qui peut faire pourrir les racines. Si vous vivez un été particulièrement sec, vous pouvez également vaporiser chaque jour légèrement le feuillage. Ensuite, dès l’automne, diminuez les apports en eau et laissez bien la surface sécher entre deux arrosages.

Installer des tuteurs sur cette plante grimpante

Le dipladénia est une plante grimpante, bien que toutes les variétés ne montent pas de la même manière. Renseignez-vous bien sur celle que vous choisissez et, si nécessaire, n’hésitez pas à employer un tuteur. Il est important de savoir que l’on doit tuteurer à la plantation ou en début de végétation, en veillant à ne pas abîmer les racines qui sont encore fragiles à ce stade. Le tuteur doit être bien ancré dans la terre et planté à quelques centimètres de la tige principale. N’oubliez pas d’utiliser un lien suffisamment solide pour attacher le tout. S’il n’est pas tuteuré, le dipladénia peut être cultivé pour former un joli buisson dans une rocaille exposée au soleil.

Tuteurez vos dipladénias pour maîtriser leur croissance

Exposer votre plante au soleil

Tout au long de l’année, votre dipladénia a besoin d’environ 20° pour bien grandir et être en pleine santé. Si vous misez sur une plantation en pot, vous pouvez le placer à l’extérieur entre mai et septembre. Veillez toujours à bien anticiper les gelées tardives, qui sont plus fréquentes dans le nord de la France. Si vous disposez d’une serre ou d’une véranda, n’hésitez pas à y laisser votre dipladénia, qui s’y plaira tout particulièrement – comme toutes les plantes tropicales !

Choisir les bons engrais

Les dipladénias plantés en pleine terre nécessitent un apport en fumure organique à décomposition lente. Effectuez cette manipulation au début du printemps, afin de stimuler la floraison autant que possible. Dans un pot, vous pouvez verser un engrais liquide adapté aux plantes fleuries, à utiliser en moyenne une fois tous les quinze jours entre les mois de mai et d’août. De plus, n’oubliez pas de rempoter votre dipladénia à chaque début de printemps pour qu’il soit en meilleure forme.

Tailler régulièrement votre dipladénia

Si vous voulez que votre dipladénia déploie de belles fleurs, l’idéal est de tailler de manière légère dès le début du printemps. Prenez simplement l’initiative de retirer toutes les fleurs fanées et n’hésitez pas à le faire au fur et à mesure, en fonction de l’évolution de votre plante. La taille est également envisageable au moment du rempotage. En fin de saison, taillez toutes les tiges défleuries, dans l’optique d’encourager la ramification et d’aboutir sur une floraison encore meilleure la saison suivante.

Une taille régulière rendra votre dipladénia plus florifère

Protéger votre plante de la fraîcheur hivernale

Vous l’avez sans aucun doute compris, votre dipladénia est une plante tropical, qui craint donc la fraîcheur hivernale et naturellement le gel. Cette espèce faiblement rustique tolère rarement des températures inférieures à -5° – et commence à mal se porter dès que le mercure tombe sous les 10°. Lorsque les températures ne sont plus favorables au bien-être de votre plante, rentrez le pot à l’intérieur. Faites le maximum pour qu’elle soit dans une pièce chaude, et qu’elle reste exposée au soleil : vous pouvez par exemple simplement la placer face à une fenêtre bien orientée.

Éviter les principales maladies

Les pucerons peuvent attaquer votre dipladénia, tout comme les araignées rouges et les cochenilles. Ces insectes nuisibles apprécient tout particulièrement la sécheresse et l’aspect confiné des intérieurs : les plantes en pot rentrées à la maison sont naturellement plus exposées. Veillez à conserver un taux d’humidité minimal : pour cela, laissez le pot sur une soucoupe dans laquelle vous aurez placé des billes d’argile humides, sans oublier de vaporiser le feuillage. Enfin, si vous voyez les feuilles jaunir, la plante souffre du froid. Et si elles tombent, cela signifie plutôt que le substrat est trop sec.

Multiplier correctement

Vous pouvez multiplier votre dipladénia assez facilement par l’intermédiaire du bouturage. Retirez des boutures en coupant 20 cm au niveau des extrémités des tiges. Ôtez les feuilles de la moitié inférieure, et enfoncez cette partie dans un godet au sein duquel vous aurez préalablement versé du terreau de bouturage. Pensez à humidifier le substrat, placez un sachet en plastique au-dessus du godet (cet « étouffement » permettra d’optimiser les conditions d’enracinement). En moyenne, si vous maintenez bien une température entre 20 et 24°, vous aurez des résultats au bout de 3 ou 4 semaines, à condition de ne pas bouturer avant le printemps !

Avec tous ces conseils en tête, vous voilà fins prêts pour prendre soin de vos dipladénias, de belles fleurs dont vous auriez tort de vous priver au jardin, sur la terrasse ou dans une véranda.

 

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire