Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Athyrium : planter, cultiver et entretenir

L'Athyrium en quelques mots

  • On apprécie cette fougère au feuillage léger, élégant et finement découpé
  • L’Athyrium filix-femina a une belle couleur vert tendre et un style très naturel !
  • L’Athyrium niponicum, quant à lui, se distingue par ses teintes originales, souvent argentées ou pourprées
  • Ces fougères se plaisent à l’ombre ou mi-ombre, dans un sol frais et riche en humus
  • Elles sont idéales dans un jardin naturaliste, dans un jardin graphique ou dans un jardin zen

Le mot de notre Experte

Les Athyriums sont des fougères caduques qui portent un feuillage très fin et gracieux. Dans les jardins, les plus cultivés sont l’Athyrium filix-femina, ou Fougère femelle, qui offre d’élégantes frondes vert tendre, assez grandes, ainsi que l’Athyrium niponicum, qui porte de petites frondes triangulaires, effilées, dans des tons argentés. A partir de ces espèces botaniques se déclinent des variétés originales pour la forme (comme l’Athyrium filix-femina ‘Frizelliae’) pour la couleur de leurs frondes. On trouve aussi en culture l’Athyrium otophorum var. okanum, qui porte des frondes très graphiques, dont la couleur change au fil des saisons, évoluant entre des teintes vertes, jaunes, et rose pourpré au niveau des nervures.

L’Athyrium est une fougère facile à cultiver, idéale pour les coins ombragés du jardin. Elle est tout à fait rustique et demande peu d’entretien. Elle apprécie les sols fertiles, riches en humus, et qui restent frais. Au jardin, elle trouvera sa place en sous-bois, en rocaille, au bord d’un bassin, dans un massif de vivaces… et même en pot sur une terrasse. Elle s’intègre très facilement dans les jardins graphiques !

Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Athyrium sp.

Famille : Woodsiaceae

Noms communs : Fougère, Athyrium, Fougère femelle...

Floraison : aucune

Hauteur : entre 20 cm et 1,20 m

Exposition : ombre, mi-ombre

Sol : frais, riche en humus

Rusticité : jusqu’à – 20 °C

Les Athyrium rassemblent plus de 200 espèces de fougères caduques, appréciées pour leurs belles frondes finement découpées. Ce sont des plantes de sous-bois, qui ont besoin d’un environnement frais et ombragé. En culture, on trouve principalement Athyrium filix-femina et Athyrium niponicum, ainsi que les variétés horticoles auxquelles ils ont donné naissance. La fougère femelle, Athyrium filix-femina, pousse spontanément en Europe, Asie et Amérique du Nord. On la trouve à l’état sauvage en France, dans les forêts de feuillus ou de conifères. L’Athyrium niponicum, lui, est originaire d’Asie : on le trouve principalement au Japon, ainsi qu’en Corée, à Taiwan, et en Chine. Bien que ces fougères trouvent leur place en extérieur dans les jardins, il existe aussi quelques espèces d’Athyrium cultivées comme plantes d’intérieur ou de terrarium (Athyrium spicatum, Athyrium madagascariensis…).

Planche botanique représentant la Fougère femelle

Athyrium filix-femina : Illustration botanique

Le nom Athyrium vient du grec thurion : « petite porte », et fait référence à la forme et position de l’indusie sur les spores, qui à maturité se relève un peu comme une charnière de porte. La fougère femelle a été surnommée ainsi en raison de ses frondes, fines et délicates (son nom d’espèce signifie d’ailleurs la même chose : « filix » : fougère, « femina » : femelle), en opposition avec la fougère mâle, d’apparence plus trapue et robuste. Cette distinction n’a aucun lien avec le sexe de ces fougères ! Quant à l’Athyrium niponicum, son nom d’espèce désigne tout simplement son origine géographique : « du Japon ».

L’Athyrium appartient au large groupe des Ptéridophytes, qui rassemble les fougères, prêles et sélaginelles. Ce sont des plantes primitives, très anciennes. Elles sont antérieures aux plantes à fleurs et étaient là bien avant les dinosaures ! Les fougères comptent parmi les premières plantes à être sorties de l’eau. Elles gardent d’ailleurs une forte dépendance à l’eau, essentielle à leur reproduction… C’est pourquoi on les rencontre principalement sur des sols frais ou humides !

La fougère femelle, Athyrium filix-femina, forme une couronne aux frondes arquées, évasées, et elle peut atteindre 1 m voire 1,20 m de hauteur. Les Athyrium niponicum sont plus petits, ne dépassant pas 30-40 cm de haut et formant des touffes un peu plus étalées.

Les fougères ont un vocabulaire spécifique : on ne parle pas de feuilles mais de frondes, et elles ne produisent pas de fleurs ou graines mais des spores. Ainsi, pour se reproduire, l’Athyrium porte à la face inférieure des feuilles des amas de sporanges, qui renferment les spores. Ces sporanges sont couverts et protégés par une membrane appelée « indusie ». Lorsqu’ils arrivent à maturité, les sporanges s’ouvrent pour libérer les spores qu’ils contiennent. Fines comme de la poussière, ces spores sont dispersées au gré du vent. Elles se poseront au sol et germeront en présence d’eau.

La germination des spores donne naissance à de minuscules organismes appelés prothalles, qui ressemblent à de la mousse. Ce sont eux qui portent les organes reproducteurs. Les gamètes mâles ont besoin de l’eau pour se déplacer et aller féconder les gamètes femelles, ce qui explique que les fougères poussent principalement dans des sols frais, assez humides. Une fois fécondé, le prothalle femelle permettra le développement d’une petite fougère sous la forme que nous connaissons. Ainsi, la multiplication sexuée des fougères prend du temps et nécessite des conditions particulières : humidité, pas de soleil direct, etc.

Lorsqu’elles apparaissent au printemps, les frondes des Athyriums sont enroulées en crosses. Elles se déploient ensuite pour former de belles frondes arquées, finement divisées.

Crosse et spores de Fougère femelle, Athyrium filix-femina

Athyrium filix-femina : jeune crosse se déroulant, et spores au revers d’une fronde (photos : Rror / Muriel Bendel)

Chez la fougère femelle, Athyrium filix-femina, les frondes peuvent atteindre jusqu’à 1 mètre de long, elles sont deux à trois fois divisées, et ont une belle couleur vert tendre. Elles sont portées par un court pétiole, portant à la base quelques écailles brunes. Chaque fronde porte 20 à 30 paires de pennes, elles-mêmes divisées en pinnules. Les variétés horticoles offrent des formes intéressantes : chez ‘Frizelliae’, les frondes sont longues et étroites, les pennes étant réduites à de minuscules éventails ! Chez la variété ‘Victoriae’, les pennes sont très fines et divisés en plusieurs segments à l’extrémité. Il existe aussi une variété, Athyrium filix-femina ‘Lady in Red’, qui possède des pétioles et rachis de couleur rouge ! Le contraste avec le feuillage est saisissant.

Chez l’Athyrium niponicum, les frondes sont petites, ne dépassant pas 25-30 cm de longueur. Elles sont bipennées, deux fois divisées et ont une belle forme triangulaire, effilée à l’extrémité. L’Athyrium niponicum possède en général un pétiole et des nervures aux teintes rouges. Les frondes peuvent prendre différentes couleurs suivant les variétés : noir et argenté chez ‘Pictum’ et ‘Pewter Lace’, teinté de pourpre-rouge chez ‘Ursula’s Red’, rouge-rosé chez ‘Red Beauty’

Il existe un hybride entre l’Athyrium filix-femina et l’Athyrium niponicum var. Pictum : la variété Athyrium ‘Ghost’ ! Il possède à la fois la couleur argentée de l’Athyrium niponicum, et des frondes dressées et évasées, bien développées comme chez l’Athyrium filix-femina. Il a une taille intermédiaire, mesurant jusqu’à 60-70 cm de hauteur.

L’Athyrium otophorum var. Okanum est particulièrement graphique. Ses frondes sont joliment effilées en pointe et ont une belle teinte jaune rosé.

Le feuillage des Athyriums est caduc : les frondes se dessèchent en automne et se déploient à nouveau au printemps, dès que les températures s’adoucissent.

Le feuillage des Athyriums

Les frondes des Athyrium prennent différentes formes et couleurs suivant les variétés ! Athyrium niponicum ‘Pewter Lace’, Athyrium filix-femina ‘Frizelliae’ (photo C.T. Johansson), et Athyrium otophorum ‘Okanum’

Les principales variétés d'Athyrium

Les variétés les plus populaires

Athyrium filix-femina Frizelliae - Fougère femelle

Période de floraison Jan.

Hauteur à maturité
30 cm

Cette variété de fougère femelle est très originale par la forme de ses frondes, longues et fines. De chaque côté de la nervure centrale, les pennes sont réduites à de petits lobes en éventail, frisés. Elle est beaucoup plus petite que les autres fougères femelles. Elle a été primée Award of Garden Merit par la Royal Horticulture Society (RHS).

Athyrium niponicum Pictum - Fougère japonaise

Période de floraison Juin

Hauteur à maturité
30 cm

Il s’agit d’une belle fougère asiatique aux frondes argentées, teintées de pourpre. Les frondes sont délicates, joliment effilées en pointe. Vous pouvez l’installer dans une rocaille fraiche.

Athyrium filix-femina Victoriae - Fougère femelle Victoriae

Période de floraison Jan.

Hauteur à maturité
90 cm

Il s’agit d’une fougère impressionnante par ses frondes cristées, très fines. Elle a une belle couleur vert tendre. La finesse des pennes donne l’impression qu’elles forment des croix à chaque point d’insertion sur l’axe central. Cette fougère donne une belle impression de légèreté et de transparence.

 

Nos variétés préférées

Athyrium otophorum var. okanum - Fougère femelle du Japon

Période de floraison Jan.

Hauteur à maturité
40 cm

Cette fougère offre des frondes joliment effilées en pointe, dont la teinte évolue entre le jaune, vert tendre et vert foncé, parfois avec des nuances de rouge. On l’apprécie pour son élégance et son graphisme. Elle a été primée Award of Garden Merit par la Royal Horticulture Society (RHS).

Athyrium niponicum Pewter Lace - Fougère Peinte


Hauteur à maturité
40 cm

Une superbe fougère aux frondes bronze et argenté, offrant un contraste original. Les pétioles et nervures sont rouges. Elle est idéale dans un jardin contemporain et graphique.

Athyrium niponicum var. pictum Red Beauty - Fougère femelle du Japon

Période de floraison Jan.

Hauteur à maturité
40 cm

Cette fougère porte des frondes aux teintes argentées et aux nervures rose pourpré. Ces couleurs se marient subtilement, pour offrir un spectacle raffiné ! Vous pouvez l'installer en sous-bois ou dans une rocaille fraiche, à mi-ombre.

Plantation

Où planter ?

Comme la majorité des fougères, les Athyrium ont besoin d’un emplacement ombragé ! Elles sont parfaites en sous-bois, au pied d’arbres et arbustes. L’Athyrium niponicum prend de plus belles couleurs à l’ombre, tandis qu’au soleil ses frondes deviennent plus pâles. Les Athyrium sont néanmoins capables de supporter le soleil si le sol reste frais en permanence. Nous vous conseillons également de choisir un emplacement abrité du vent.

Poussant naturellement en forêt, l’Athyrium se plait dans une bonne terre de sous-bois, meuble, fraiche et riche en humus. N’hésitez pas à apporter de la matière organique pour enrichir le sol et le rendre plus léger ! Concernant le pH, l’Athyrium a une préférence pour les terrains légèrement acides.

Comme il demande peu d’entretien, vous pouvez installer l’Athyrium dans une zone de votre jardin que vous laisserez assez naturelle, où vous interviendrez peu. Appréciant les sols frais, il peut aussi trouver sa place au bord d’un bassin. L’Athyrium niponicum s’intégrera également très bien dans une rocaille fraiche et ombragée.

Les Athyrium peuvent aussi être cultivés dans un pot que vous installerez à mi-ombre. Vous pouvez réaliser de belles jardinières en les associant à d’autres feuillages décoratifs. Nous vous conseillons les variétés Athyrium filix-femina ‘Frizelliae’ et Athyrium niponicum, pour leur taille compacte.

 

Quand planter ?

Vous pouvez planter l’Athyrium en automne, entre septembre et novembre, ou au printemps, vers le mois d’avril. Le plus important est d’éviter les périodes de gel ou de fortes chaleurs, qui nuiraient à une bonne reprise.

 

Comment planter ?

Pour un plus bel effet, nous vous conseillons de planter les Athyrium en groupe plutôt qu’isolément, ou de les associer à d’autres fougères.

  1. Placez votre Athyrium dans une bassine remplie d’eau afin de réhydrater la motte.
  2. Creusez un trou de plantation, de deux à trois fois la taille de la motte.
  3. Installez au fond du compost bien décomposé, mélangé à la terre.
  4. Sortez votre fougère de son pot et placez-la dans le trou de plantation. Replacez la terre autour d’elle et tassez avec le plat de la main.
  5. Arrosez généreusement.
  6. Installez un paillage, à base de feuilles mortes, de BRF (bois raméal fragmenté), d’écorces de pin…

Nous vous conseillons de continuer à arroser régulièrement dans les semaines qui suivent la plantation, le temps que l’Athyrium s’installe et développe son système racinaire.

Vous pouvez aussi le cultiver en pot : plantez dans un mélange de bonne terre de jardin, de sable et de compost bien décomposé.

Le feuillage de la fougère Athyrium otophorum 'Okanum'

Athyrium otophorum ‘Okanum’

Entretien

L’Athyrium ne demande que très peu d’entretien. Il a surtout besoin que le sol reste frais du printemps à l’automne (n’hésitez pas à arroser en période de sécheresse !). Il est rarement atteint par des maladies ou ravageurs.

Nous vous conseillons d’installer un paillage autour de la plante, pour conserver un sol frais plus longtemps, limiter la croissance des mauvaises herbes et enrichir le sol. Utilisez par exemple des feuilles mortes ou du BRF.

Si vous cultivez l’Athyrium en pot, pensez à le rempoter de temps en temps, afin de renouveler le substrat et de lui donner assez de place pour se développer. De même, en pot, veillez à ne pas laisser le substrat se dessécher. Les arrosages devront être plus fréquents que si vous le cultiviez en pleine terre. Vous pouvez aussi lui apporter un peu d’engrais liquide.

Comme il s’agit d’une plante caduque, en automne ses frondes se dessèchent naturellement. Vous pouvez les laisser sur la souche pour l’hiver, car elles la protègeront du froid, puis à la sortie de l’hiver effectuer un nettoyage en coupant ces anciennes frondes.

Découvrez nos conseils vidéo sur la taille des fougères :

Multiplication

Les Athyrium peuvent être multipliés par division ou par semis de spores. La division est plus rapide, et plus adaptée si vous avez déjà une touffe déjà bien développée. Pour multiplier les variétés horticoles, nous vous conseillons plutôt la division, qui vous garantira de jeunes plants identiques au pied-mère. Cependant, le semis permet d’obtenir une grande quantité de fougères, et il est passionnant de voir les jeunes fougères naitre et se développer à partir de spores !

Semis

Vous pouvez multiplier l’Athyrium en récupérant et en semant ses spores. Cependant, il s’agit d’une technique délicate qui demande de la patience. Pour réussir, il faut veiller à obtenir un milieu de culture humide et stérile.

  1. Récoltez les spores qui se forment au revers des frondes d’Athyrium.
  2. Prenez un récipient en verre ou en plastique, transparent.
  3. Mélangez du terreau avec un peu de sable, et placez-le dans le récipient.
  4. Humidifiez le substrat puis placez-le au micro-onde pendant environ 10 min afin de le stériliser.
  5. Dispersez les spores à la surface du substrat. Il est important de ne pas les recouvrir de terre !
  6. Placez un couvercle transparent sur le récipient (par exemple, une plaque en verre, un film plastique ou un couvercle de tuperware).
  7. Placez le semis à un endroit lumineux, sans soleil direct, à une température comprise entre 15 et 18 °C.

Ensuite, soyez patients. La germination des spores prend en général plus d’un mois. Vous verrez ensuite apparaitre à la surface du substrat une fine pellicule verte : ce sont les prothalles. Ils produiront les organes sexuels et donneront naissance à de nouvelles petites fougères.

Pour plus d’informations concernant le semis de spores, consultez notre fiche dédiée.

 

Division de touffes

Il est possible de multiplier l’Athyrium en divisant les touffes, de préférence au printemps. C’est une technique plus simple et rapide que le semis de spores !

Choisissez une touffe bien développée, en place depuis plusieurs années. Déterrez-la en creusant large afin de ne pas abimer les rhizomes et le système racinaire. Vous pouvez enlever le surplus de terre afin de bien dégager les racines. Divisez la touffe en plusieurs segments, en veillant à conserver à chaque fois des racines. Préparez le terrain à un nouvel emplacement, plantez puis arrosez généreusement.

Association

L’Athyrium est idéal dans un jardin de sous-bois, de style très naturel. Nous vous conseillons en particulier l’Athyrium filix-femina. Vous pouvez l’associer avec le Sceau-de-Salomon, une vivace d’ombre qui porte des tiges joliment arquées, auxquelles sont suspendues de petites clochettes blanches. Pensez aussi au Brunnera, à l’Epimedium, ou aux Corydales… N’hésitez pas non plus à intégrer d’autres fougères : Polystichum polyblepharum, Asplenium scolopendrium, Matteuccia struthiopteris… Le Cœur-de-Marie, ou Dicentra spectabilis, accompagnera joliment ces fougères. On l’apprécie pour sa ravissante floraison blanche ou rose, en forme de cœurs.

Exemple d'association en sous-bois avec l'Athyrium filix-femina

L’Athyrium est idéal dans un jardin de sous-bois, au style très naturel. Ici, Athyrium filix-femina ‘Lady in Red’, Polygonatum multiflorum (photo Radio Tonreg), Hosta ‘Emily Dickinson’, Brunnera ‘Jack Frost’, et Geranium nodosum ‘Clos du Coudray’

L’Athyrium niponicum, lui, est parfait dans un jardin contemporain, très graphique. Ses petites frondes triangulaires et argentées apportent un effet design et chic ! Associez-le à des plantes structurantes comme les prêles, les bambous, les buis taillés en boule…  Pensez aussi à l’Ail d’ornement, comme l’Allium sphaerocephalon, qui porte au sommet de ses tiges de petits pompons pourprés. Vous pouvez aussi intégrer le Gaura lindheimeri, pour sa floraison vaporeuse. Choisissez de préférence une variété à fleurs blanches, comme ‘Snowbird’.

L’Athyrium niponicum trouvera également sa place dans une rocaille fraiche et ombragée, avec des Lamium, Corydales, Ajuga reptans, Saxifrages… Vous pouvez intégrer d’autres fougères, comme le Polypodium vulgare ou le Coniogramme emeiensis. Profitez du feuillage fin des graminées pour apporter de la légèreté, en choisissant par exemple le Carex morrowii ‘Ice Dance’, qui porte des feuilles vertes panachées de blanc crème.

Questions fréquentes

Est-ce que je peux cultiver l’Athyrium en terrain calcaire ?

Il peut supporter les sols calcaires mais s’épanouira bien mieux en terrain légèrement acide ou neutre ! Si votre terrain est calcaire, nous vous conseillons plutôt de creuser une fosse de plantation, assez large, puis d’y installer un feutre géotextile, et d’y placer un mélange de terreau et de terre de bruyère. Vous pouvez aussi cultiver l’Athyrium dans un grand pot ou bac, avec un substrat adapté !

L’Athyrium peut-il devenir envahissant dans mon jardin ?

Non ! Même si l’Athyrium niponicum a un rhizome traçant et s’étale un peu avec le temps, il ne devient jamais envahissant.

Dois-je le protéger du froid en hiver ?

L’Athyrium est une plante bien rustique, cependant il est préférable de laisser les frondes séchées sur la souche pour l’hiver, et de ne les couper qu’au printemps. Dans tous les cas, il n’a pas besoin d’être davantage protégé, puisqu’il supporte entre – 20 et – 30 °C.

Ressources utiles

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire