PROMOTIONS : Plus de 300 variétés en promotion en ce moment !
Partager vos photos ? Masquer le partage d'images
J'ai lu et j'accepte les conditions générales d'utilisation de ce service.
A découvrir

Poirier colonnaire Londres - Pyrus communis

Pyrus communis Londres®
Poirier, Poirier commun

5,0/5
1 avis
0 avis
0 avis
0 avis
0 avis

Bel arbuste, vigoureux.J'attends sa reprise et sa floraison

Gina , 28/02/2023

Laissez votre avis →

Pays de livraison:

Programmez la date de votre livraison,

et choisissez votre date dans le panier

Garantie de reprise de 6 mois sur cette plante

Plus d'infos

Facile d’entretien et peu encombrante, cette variété au port colonnaire et au faible développement convient bien au jardin avec peu d’espace, à la culture en bac ou à la confection d’une haie fruitière. En septembre-octobre, elle produit de délicieux fruits à la peau d'un vert jaunâtre et à la chair fondante, fine, juteuse et sucrée. Ce poirier est partiellement autofertile.
Saveur
sucrée
Hauteur à maturité
3 m
Largeur à maturité
80 cm
Exposition
Soleil
Meilleure période de plantation Janvier, Octobre à Novembre
Période raisonnable de plantation Janvier à Mars, Octobre à Décembre
J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D
Période de floraison Avril
J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D
Période de récolte Août à Septembre
J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Description

Le Pyrus communis Londres forme un petit arbre au port colonnaire et au faible développement convenant bien au jardin avec peu d’espace, à la culture en bac ou à la confection d’une haie fruitière. Grâce à sa petite taille, la cueillette et l’entretien se trouvent simplifiés. Cette variété produit un fruit relativement gros, piriforme, à la peau lisse, d'un vert jaunâtre. Sa chair blanche, fine, fondante, juteuse, sucrée et acidulée est délicatement parfumée. De mi-septembre à mi-octobre, les fruits se consomment dès la récolte et se conservent jusqu’à 2 semaines au frais. Agréablement acidulée et riche en sucre, c’est une poire délicieuse à déguster nature pour le plus grand plaisir des papilles. Cuite, c’est une variété qui se prête bien à de nombreuses recettes sucrées ou salées. C’est une variété partiellement autofertile qui nécessite la présence d'autres variétés de poiriers à proximité pour améliorer la pollinisation.

Le Pyrus communis (Poirier commun) est un arbre fruitier appartenant de la famille des Rosacées. Présent en Europe depuis l’antiquité, il est originaire des forêts d'Asie de l’Ouest. En France, les poiriers apparaissent au XVIᵉ siècle, où sous le règne de Louis XIV, plusieurs espèces furent cultivées dans les jardins du roi. Au fil des siècles, un très grand nombre de cultivars a fait son apparition. Sa culture est largement répandue en Europe. La variété Londres a des origines mal connues.

Le Poirier Londres est un petit arbre à la charpente colonnaire pouvant atteindre 3 à 4 mètres de hauteur pour 60 à 80 cm de largeur. Son port nain et compact convient très bien aux petits jardins, à la culture en pot ou en bac pour terrasse et balcon, mais aussi pour la constitution de petite haie fruitière. Son développement est maîtrisable par la taille régulière de chaque année en période hivernale. Son feuillage caduc est composé de grandes feuilles de 8 à 10 cm de long, alternes, ovales, vert brillant prenant des teintes automnales jaune orangé. La floraison survient en avril, ce qui la met généralement à l’abri des gelées. Les fleurs blanches, simples, de 2 à 3 cm de diamètre, groupées en ombelles, sont mellifères, mais assez peu parfumées. Elles peuvent être détruites par le gel à partir de -2 à -3 °C. C’est un petit arbre assez rustique qui supporte des températures avoisinant les -20 °C qu’il est tout de même préférable d’abriter des vents froids venant du nord.

Le Pyrus Londres est une variété au fort rendement, à la mise à fruits rapide. Les fruits se consomment dès la cueillette au fur et à mesure de leur maturité. La poire se consomme aussi bien crue que cuite, en compotes, dans les pâtisseries et les déserts, en salades de fruits ou composées, en association avec des fromages ou en accompagnement de plats salés, à côté de canards, de viandes blanches (volaille et agneau) ou de gibiers. Elle est parfaite également pour la confection de jus ou de fruits aux sirops. Riche en eau, la poire rafraîchit et désaltère. Très charnue, elle procure une grande satiété. Moyennement calorique, elle est bien pourvue en potassium, calcium et magnésium, avec un apport non négligeable de fer. Sa contenance en vitamines C et E, en antioxydants et en fibres fait de la poire un atout santé. Elle est tonique, énergisante et réhydratante. Après récolte, les fruits se conservent jusqu’à 2 semaines au frais, au réfrigérateur.

Dans la catégorie des Poiriers, le Pyrus domestica Londres est une variété de petit développement au port colonnaire, résistante aux maladies. Ce fruitier nain aime les sols frais et profonds, il redoute en revanche les terres trop filtrantes et calcaires. Afin d’obtenir des fruits d’une belle qualité, il convient de pratiquer l’éclaircissage, en réduisant le nombre de fruits sur l’arbre. Une taille d’aération, en supprimant quelques rameaux au centre de l’arbre, apportera de la lumière et donnera ainsi une belle coloration aux fruits. Cela limitera aussi l’apparition des maladies. Très populaire, grâce à ses fruits, le poirier trouve toute sa place au jardin pour le plaisir des petits et des grands. Avec une très large gamme de variétés, il est facile de dénicher celle qui correspond le mieux à ses envies.

Poirier : planter, tailler et entretenir
Fiche famille
par Eva 15 min.
Poirier : planter, tailler et entretenir
Lire l'article

Poirier colonnaire Londres - Pyrus communis en images...

Poirier colonnaire Londres - Pyrus communis (Port) Port
Poirier colonnaire Londres - Pyrus communis (Récolte) Récolte

Port

Hauteur à maturité 3 m
Largeur à maturité 80 cm
Croissance normale

Fruit

Fruit de couleur verte, jaunâtre
Diamètre du fruit 9 cm
Saveur sucrée
Utilisation Table, Compote, Pâtisserie, Cuisine
Période de récolte Août à Septembre

Floraison

Fleur de couleur blanche
Période de floraison Avril
Inflorescence Ombelle
Fleur de 3 cm
Plante mellifère Attire les pollinisateurs

Feuillage

Persistance feuillage Caduc
Feuillage de couleur verte

Botanique

Genre

Pyrus

Espèce

communis

Cultivar

Londres®

Famille

Rosaceae

Autres noms communs

Poirier, Poirier commun

Origine

Horticole

Autres Poirier

  1. 16
    Dès 45,00 € Pot de 7,5L/10L

    Existe en 6 tailles

  2. 23
    Dès 65,00 € Pot de 7,5L/10L

    Existe en 4 tailles

  3. 7
    37,50 € Pot de 4L/5L

  4. Indispo.
    24,50 € Racines nues

    Existe en 2 tailles

  5. 1
    Dès 49,00 € Pot de 7,5L/10L

    Existe en 2 tailles

  6. 6
    59,00 € Pot de 6L/7L

    Existe en 2 tailles

  7. 1
    29,50 € Pot de 7,5L/10L

    Existe en 7 tailles

  8. 10
    Dès 45,00 € Pot de 7,5L/10L

    Existe en 5 tailles

  9. 6
    Dès 65,00 € Pot de 7,5L/10L

    Existe en 5 tailles

  10. 6
    29,50 € Pot de 7,5L/10L

    Existe en 3 tailles

  11. 4
    Dès 49,00 € Pot de 7,5L/10L

    Existe en 2 tailles

  12. 3
    49,00 € Motte "Prêt-à-planter"

  13. 13
    Dès 45,00 € Pot de 7,5L/10L

    Existe en 5 tailles

  14. 10
    49,00 € Motte "Prêt-à-planter"

    Existe en 7 tailles

  15. 3
    Dès 45,00 € Pot de 7,5L/10L

  16. 5
    Dès 45,00 € Pot de 7,5L/10L

    Existe en 3 tailles

  17. 10
    49,00 € Motte "Prêt-à-planter"

    Existe en 2 tailles

  18. 8
    49,00 € Motte "Prêt-à-planter"

  19. 27
    59,00 € Pot de 6L/7L

    Existe en 2 tailles

Plantations et soins

Votre Poirier Londres, ayant besoin de chaleur, sera planté à l’abri des vents dominants surtout au Nord de la Loire et en plein soleil de préférence. Le poirier se plaît dans les sols frais, riches et sans humidité stagnante, mais n’apprécie guère les sols trop secs ou trop calcaires. Les poiriers, comme tous les arbres fruitiers, se plantent idéalement entre octobre et mars, hors période de gel. Les arbres proposés en conteneurs peuvent être plantés toute l’année à l’exception des périodes de fortes chaleurs ou de gelées.

Pour planter, ameublissez la terre en profondeur, enlevez les cailloux et les herbes indésirables. Apportez un peu de gravier pour améliorer le drainage si besoin. Creusez une large fosse de plantation d’au moins 3 fois le volume de la motte. Veillez à mettre d’un côté la terre de fond et d’un autre côté la terre de surface. Mélangez de la corne broyée et de la matière organique (terreau, compost…) avec la terre de fond et versez ce mélange au fond du trou de plantation. Placez la motte, recouvrez avec la terre de surface sans enterrer le bourrelet de greffe et tassez. Arrosez copieusement (10 litres environ). Il peut être intéressant de tuteurer le poirier en installant un système de haubanage : plantez 3 tuteurs en triangle à 50 cm autour du tronc, reliez-les entre eux avec des bouts de bois. Protégez l’écorce par un morceau de caoutchouc par exemple et attachez les tuteurs au tronc avec des fils métalliques. Il est également possible de le palisser sur un support (palmette en U ou palmette Verrier par exemple).

En pot, choisissez un contenant assez volumineux, au fond installez un lit de billes d'argile ou de gravier. Remplissez d'un mélange de terreau et de terre de jardin, veillez à laisser le bourrelet de greffe au-dessus de la terre, tassez un peu et arrosez copieusement. Surveillez bien l'arrosage de vos fruitiers en pot, particulièrement en période estivale et prévoyez régulièrement des apports de fertilisant.

En entretien, tous les ans, à l’automne, apportez du compost bien mûr en surface. Puis, en hiver, apportez une petite pelletée de cendre de bois, riche en potasse, pour améliorer la fructification. Binez si besoin au pied de l’arbre. Arrosez régulièrement, en fonction de votre climat, pendant les deux ou trois premières années.

Le poirier peut être sujet à différentes maladies et ravageurs. Contre la tavelure (taches brunes sur les feuilles), la moniliose (dessèchement des fleurs et pourriture des fruits sur l’arbre) et l’oïdium (feutrage blanc sur les feuilles), pulvérisez à titre préventif de la bouillie bordelaise et des décoctions de prêle. Coté ravageurs, le carpocapse ou ver des fruits, petite chenille, pourra être contré par l’installation de nichoirs à oiseaux et chauves-souris, par l’installation de bandes de carton ondulé le long du tronc et par l’ensachage des fruits dans du papier kraft brun. En cas d’attaque de pucerons, pulvérisez un mélange d’eau et de savon noir.

  1. 13,90 € Boîte
  2. 13,90 € Boîte
  3. 14,90 € Boîte

Quand planter ?

Meilleure période de plantation Janvier, Octobre à Novembre
Période raisonnable de plantation Janvier à Mars, Octobre à Décembre

Pour quel endroit ?

Convient pour Prairie
Type d'utilisation Isolé, Bac, Verger
Climat de préférence Tous
Rusticité Jusqu'à -20.5°C (zone USDA 6b) Voir la carte
Difficulté de culture Amateur
Densité de plantation 1 par m2
Exposition Soleil
pH du sol Bruyère (Acide), Neutre
Type de sol Argilo-calcaire (lourd et alcalin), riche, bien drainé

Soins

Descriptif taille La taille du poirier s’effectue tous les 2 à 3 ans (sauf pour les formes palissées, où la taille devra être annuelle et privilégier les bourgeons à fleurs). Elle intervient de novembre à mars, hors période de gel. Pour tailler, retirez si besoin les rejets ayant poussé au pied de l’arbre et les gourmands se développant sur le tronc de l’arbre. Supprimez les branches mortes ou cassées, ainsi que celles qui s’entrecroisent. Coupez les brindilles et quelques branches intérieures, afin de laisser l’air et la lumière circuler au milieu. Taillez les extrémités des branches au-dessus d’un bourgeon tourné vers l’extérieur. Badigeonnez les plaies de taille avec un cicatrisant type argile. En juin, quand les poires sont préformées, procédez à un éclaircissage : ne conservez que deux fruits par bouquets en privilégiant les poires situées en périphérie. Vos poires atteindront alors un calibre supérieur.
Taille Taille conseillée 1 fois par an
Période de taille Janvier à Mars, Juin, Décembre
Humidité du sol Humide
Résistance aux maladies Bonne
Hivernage Peut rester en terre

Nos conseils plantation et soins

Video Durée 03:25

Comment éloigner les oiseaux de vos fruitiers ?

Comment éloigner les oiseaux de vos fruitiers ?
Réalisée par Olivier
5/5
0 avis
0 avis
0 avis
0 avis

Fruitiers pour petits jardins

  1. 10
    Dès 12,50 € Pot de 2L/3L

  2. 175
    24,50 € Pot de 2L/3L

    Existe en 3 tailles

  3. 28
    Dès 1,30 € Godet de 7/8 cm

  4. Indispo.
    29,50 € Racines nues

    Existe en 2 tailles

  5. 5
    17,50 € Pot de 2L/3L

  6. 11
    39,50 € Pot de 4L/5L

  7. 8
    Dès 9,90 € Pot de 1,5L/2L

    Existe en 2 tailles

  8. 13
    34,50 € Pot de 4L/5L

    Existe en 2 tailles

  9. Indispo.
    Dès 11,50 € Pot de 1,5L/2L

  10. Indispo.
    8,90 € les 10 • Racines nues

    Existe en 2 tailles

  11. 26
    -30% 48,30 € 69,00 € Pot de 6L/7L

  12. Indispo.
    29,50 € Racines nues

    Existe en 2 tailles

  13. Indispo.
    55,00 € Motte "Prêt-à-planter"

  14. 15
    39,50 € Pot de 4L/5L

  15. 2
    144,00 €

  16. 1
    55,00 € Motte "Prêt-à-planter"

  17. 1
    59,00 € Pot de 6L/7L

    Existe en 2 tailles

  18. 3
    -20% 17,20 € 21,50 € Pot de 1,5L/2L

  19. 2
    69,00 € Pot de 7,5L/10L

  20. 18
    39,50 € Pot de 4L/5L

Vous n'avez pas trouvé votre bonheur ?