Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Les ancolies : Semis, Plantation et Entretien

Les Ancolies en quelques mots

  • Les ancolies sont des vivaces faciles qui offrent au printemps une floraison originale et légère !
  • On les trouve dans une large palette de couleurs : bleu, rose, rouge, jaune, blanc, pourpre…
  • Les fleurs peuvent être simples ou doubles, unies ou bicolores
  • Le feuillage, très découpé, est décoratif
  • Peu exigeantes, les ancolies s’adaptent à des situations variées !
  • Elles se ressèment spontanément et se naturalisent

Le mot de notre Experte

Les ancolies sont des plantes vivaces qui offrent des fleurs originales et aux couleurs variées. Leur floraison, très délicate, est caractéristique par les longs éperons qui prolongent les pétales. Les ancolies fleurissent au printemps, en mai-juin, parfois jusqu’en début d’été (juillet-août). Elles possèdent un beau feuillage découpé, très fin et léger. L’ancolie commune, Aquilegia vulgaris, que l’on trouve en France à l’état sauvage, porte des fleurs bleu foncé, mais il existe une multitude de variétés qui offrent toute une palette de couleurs : rose, blanc, jaune, rouge, pourpre, violet… Les fleurs sont d’ailleurs souvent bicolores. Elles prennent aussi différentes formes : elles peuvent être simples ou doubles, parfois en forme de pompons, ou de « Bonnets de grand-mère ».

L’ancolie est une plante facile à cultiver et relativement peu exigeante… elle est parfaite pour les débutants ! Ne vous fiez pas à son apparente fragilité : c’est une plante résistante, rustique, solide. Sa plantation s’effectue en automne ou au printemps, de préférence sur un sol frais et drainant, bien qu’elle s’adapte à de nombreuses situations. Les espèces alpines apprécieront d’être cultivées en rocaille. Les ancolies peuvent se ressemer spontanément et se naturaliser au jardin, mais il est aussi possible de récolter les graines pour faire des semis. Enfin, les ancolies sont des fleurs idéales pour composer des bouquets !

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Aquilegia sp.

Famille : Ranunculaceae

Nom commun : Ancolie

Floraison : entre mai et juillet

Hauteur : souvent entre 40 cm et un mètre. Parfois seulement 15-20 cm pour les plus petites espèces.

Exposition : soleil ou mi-ombre

Sol : humifère, frais et drainant

Rusticité : - 20 °C

Les ancolies sont des plantes vivaces originaires des zones tempérées de l’hémisphère Nord. On les trouve principalement en Europe, en Amérique du Nord et en Asie, parfois dans les régions montagneuses. Quelques espèces viennent d’Asie, comme Aquilegia flabellata. Certaines ont pris le nom des montagnes d’où elles proviennent, comme l’Ancolie des Alpes, Aquilegia alpina, ou l’Ancolie des Pyrénées, Aquilegia pyrenaica. Quant à l’Aquilegia vulgaris, aussi appelée Ancolie des Jardins, elle est présente sur l’ensemble de la France métropolitaine. On compte entre 70 et 100 espèces d’ancolies, auxquelles il faut ajouter de très nombreuses variétés horticoles. Dans la nature, elles poussent souvent en sous-bois clair, en lisière ou dans les prairies.

Les ancolies sont rattachées à la famille des Renonculacées. Une famille qui rassemble plus de 2000 espèces de plantes, majoritairement herbacées, parmi lesquelles on trouve les renoncules, mais aussi les aconits, clématites, delphiniums ou hellébores.

Ancolie ou Aquilegia - planche botanique

Ancolie, Aquilegia – Illustration botanique

Il y a plusieurs étymologies possibles pour l’origine du nom de l’ancolie, Aquilegia. L’une d’elles est que ce mot proviendrait du latin Aquila = aigle, car les éperons qui prolongent les pétales évoquent les serres de l’aigle. En français, on trouve l’ancolie sous différents noms vernaculaires : Colombine, Gants de Notre-Dame, Aiglantine (on retrouve l’idée de l’aigle)…

Les ancolies sont des vivaces tout à fait rustiques, elles ne craignent pas le froid. Ce sont par contre des plantes à durée de vie courte : elles vivent souvent entre deux et quatre ans, parfois cinq, rarement plus. Mais elles compensent ce défaut en se ressemant abondamment ! Les différentes espèces d’ancolies se croisent très facilement entre elles, s’hybridant naturellement.

Les ancolies forment des touffes dont partent des tiges dressées et ramifiées. La plupart des ancolies mesurent entre 40 cm et un mètre de hauteur. Dans tous les cas elles dépassent rarement un mètre de haut. Certaines sont bien plus petites, comme l’Aquilegia flabellata, qui mesure entre dix et trente centimètres de hauteur. De même, l’Aquilegia saximontana ne dépasse pas 15 cm.

Les ancolies fleurissent ordinairement de la fin du printemps au début de l’été, entre mai et juillet. Leurs fleurs sont portées à l’extrémité de tiges élancées. Elles mesurent souvent entre trois et cinq centimètres de long. Celles de l’ancolie du Canada sont particulièrement petites (entre 1 et 2 cm de longueur), tandis que les plus grandes fleurs sont celles des hybrides Mc Kana, mesurant jusqu’à 10 centimètres de long ! Suivant les variétés, les fleurs d’ancolies sont inclinées vers le sol ou dressées vers le ciel. Elles peuvent être solitaires ou rassemblées en grappes comprenant souvent entre cinq et quinze fleurs, parfois jusqu’à vingt.

Les fleurs peuvent être unies, mais elles sont souvent bicolores, généralement d’une couleur vive sur l’extérieur, et blanches au centre. Dans tous les cas, les fleurs offrent une très large palette de couleurs : elles peuvent être blanches, rouges, orangées, roses, jaunes, bleu clair ou foncé, bordeaux, violacé, pourpre… parfois, elles sont même presque noires, comme chez la variété ‘Black Barlow’ ! Quant à l’ancolie viridiflora, elle possède une surprenante teinte chocolat et vert.

Les ancolies offrent une floraison originale. Les fleurs portent cinq pétales tronqués, prolongés en de longs éperons sur l’arrière de la fleur. Ces éperons renferment du nectar, apprécié par les insectes qui viennent le consommer en assurant en même temps la pollinisation. L’extrémité de l’éperon est parfois recourbée, terminée en crochet. Les fleurs de l’espèce Aquilegia longissima sont impressionnantes par la longueur de leur éperon, les rendant particulièrement gracieuses ! Les pétales sont entourés par cinq sépales colorés et bien développés, ressemblant à des pétales (on parle aussi de tépales). Il arrive fréquemment que les pétales soient blancs et que les sépales soient d’une teinte vive ou foncée (rouge, bleu, jaune, noir…). Les fleurs offrent alors un superbe contraste ! Au centre de la fleur, on trouve de nombreuses étamines jaunes.

En général, les fleurs sont simples, composées d’une rangée de sépales entourant une rangée de pétales, prolongés par de longs éperons. Cependant, les hybridations ont donné naissance à de nombreuses variétés, aux formes parfois très différentes. Il existe ainsi des variétés à fleurs doubles ! Elles perdent leur forme très caractéristique, pour ressembler davantage à des fleurs de clématite. Il existe d’ailleurs des ancolies Aquilegia clematiflora, dont le nom signifie « à fleur de clématite ». De la même manière, les ancolies Barlow (par exemple, ‘Nora Barlow’ ou ‘Black Barlow’) offrent des fleurs doubles en pompons. Parfois, les ancolies ont la forme de « Bonnets de grand-mère », avec des fleurs inclinées vers le sol et qui forment comme un jupon, avec des couches de pétales superposés.

La floraison des ancolies ou Aquilegia

Les fleurs d’ancolies peuvent prendre différentes formes : de gauche à droite, les variétés ‘Yellow Queen’, ‘Winky Blue White’ (photo FD Richards), ‘Crimson Star’ et ‘Black Barlow’

 

Les ancolies possèdent un beau feuillage très découpé. Les feuilles sont portées sur un long pétiole qui part de la base, et elles sont divisées en trois segments. Chacun est ensuite redivisé en trois folioles, aux formes arrondies et dentées ou lobées. Comme l’ensemble de la plante, le feuillage de l’ancolie a un aspect très fin et léger ! Les quelques feuilles caulinaires (= placées sur la tige) sont alternes. Les feuilles ont des formes douces, délicates.

Les feuilles ont une teinte verte et plus ou moins bleutée. Celles de l’Ancolie commune (Aquilegia vulgaris), sont glauques et pubescentes sur le revers. On trouve aussi des variétés à feuillage panaché, comme ‘Leprechaun Gold’, aux feuilles vertes maculées de jaune.

L’ancolie est une plante au feuillage caduc. Celui-ci se dessèche en été, une fois que la plante a produit des graines, pour ne réapparaitre qu’au printemps.

Les feuilles découpées des Aquilegia

Le feuillage des ancolies, léger et très découpé

 

L’ancolie possède une longue racine pivotante, assez fragile, ce qui rend sa transplantation délicate.

Les fruits de l’ancolie sont constitués de cinq follicules allongés et pointus. Il s’agit de fruits secs qui s’ouvrent à maturité pour libérer de nombreuses graines, ovales et noires. N’hésitez pas à récolter les graines en vue d’un semis ultérieur !

 

Les espèces botaniques

C’est l’Ancolie des Jardins, l’espèce la plus commune. Elle porte des fleurs bleu foncé, avec un éperon court et recourbé. On la trouve à l’état sauvage en France.

L’Ancolie des Alpes possède des fleurs bleu violacé, dirigées vers le sol. Elle ressemble à l’Ancolie des Jardins, mais ses fleurs sont plus grandes et moins nombreuses. Elle est parfaite pour intégrer un jardin naturaliste.

L’Ancolie du Canada offre de petites fleurs jaunes et rouges, inclinées vers le sol et prolongées sur l’arrière par des éperons allongés. Elle est présente à l’état sauvage au Canada et aux États-Unis.

L’Ancolie noirâtre porte de petites fleurs pourpre sombre, avec de longues étamines et des éperons recourbés. À l’état sauvage on la trouve surtout dans les Alpes.

 

Les principales variétés d'ancolies

Les variétés les plus populaires

Ancolie jaune - Aquilegia chrysantha Yellow Queen

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
60 cm

Cette ancolie possède des fleurs jaunes, lumineuses, aux formes très élancées. Chaque pétale est prolongé par un long et fin éperon. Une variété très élégante !

Ancolie naine - Aquilegia flabellata Ministar

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
15 cm

Il s’agit d’une variété naine, qui porte des fleurs bicolores, dont les longs sépales bleus entourent cinq pétales blancs. Vous pouvez la cultiver en rocaille !

Ancolie hybride Black Barlow - Aquilegia Black Barlow

Période de floraison Mai à Juil.

Hauteur à maturité
60 cm

Une ancolie originale par sa floraison pourpre sombre, presque noire ! Les fleurs sont doubles et forment comme des pompons retombant à l’extrémité de longues tiges.

Ancolie Crimson Star (rouge et blanche) - Aquilegia vulgaris

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
60 cm

Une ancolie aux pétales blancs, entourés par de longs sépales rouge vif ! Les étamines, placées au centre, sont jaunes, apportant davantage de luminosité. Une floraison éclatante et qui offre un superbe contraste !

Ancolie hybride Nora Barlow - Aquilegia Nora Barlow

Période de floraison Mai à Juil.

Hauteur à maturité
60 cm

Cette variété possède des fleurs doubles, composées de pétales roses nuancés de blanc à leur extrémité... Une floraison élégante et romantique !

 

Nos variétés préférées

Ancolie Hybride Blue Barlow, Aquilegia Blue Barlow

Période de floraison Mai à Juil.

Hauteur à maturité
60 cm

Cette ancolie offre des fleurs doubles, qui forment des pompons, d’un bleu extrêmement profond ! On l’apprécie pour l’intensité de sa couleur.

Ancolie - Aquilegia vulgaris Munstead White

Période de floraison Mai

Hauteur à maturité
50 cm

L’ancolie ‘Munstead White’ possède des fleurs d’un blanc pur ! Elles ressemblent à de petites clochettes, penchées vers le sol, et prennent un aspect naturel et délicat, humble.

Ancolie Blue Star - Aquilegia (x) hybrida

Période de floraison Avril à Juin

Hauteur à maturité
60 cm

Cette ancolie porte des fleurs bicolores, de forme assez classique, avec au centre des pétales blancs, entourés par des sépales bleu – violet. Une floraison que l'on apprécie pour son élégance et sa légèreté !

Ancolie Clementine Salmon Rose - Aquilegia vulgaris

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
80 cm

Une variété à fleurs roses et doubles, qui évoquent les fleurs de clématites ! Leur teinte évolue délicatement au fil du temps : au départ rose orangé, les fleurs prennent ensuite des nuances violacées ou lavande.

 

Les autres variétés à découvrir

Ancolie William Guiness - Aquilegia vulgaris William Guiness

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
60 cm

Une floraison très originale et contrastée, composée de pétales blancs entourés par des sépales très sombres, presque noirs. Le résultat donne une fleur envoutante et graphique, au style unique !

Ancolie du Canada, Aquilegia canadensis

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
40 cm

L’Ancolie du Canada porte de belles fleurs rouges et jaunes, joliment nuancées en un dégradé aux teintes chaudes. Le centre de la fleur, pétales et étamines, est jaune, tandis que les sépales et éperons sont rouges. C’est une bonne plante de rocaille.

Ancolie Winky Double Red White - Aquilegia vulgaris.

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
30 cm

Il s’agit d’une ancolie très originale, qui porte des fleurs rouge sombre - rosé, nuancées de blanc. Elle offre de généreux bouquets de fleurs doubles, et s’intègrera aisément dans un jardin de style romantique.

Ancolie vulgaris Ruby Port

Période de floraison Mai à Juil.

Hauteur à maturité
70 cm

Une variété qui offre d’élégantes fleurs d’un rouge sombre, très intense. Les fleurs sont doubles et forment de petits pompons, regroupés en bouquets à l’extrémité de tiges élancées.

Planter les Ancolies

Où planter ?

Nous vous conseillons de choisir leur emplacement avec soin : une fois bien installées, les ancolies n’aiment pas être transplantées ! (car elles possèdent une racine pivotante assez fragile)

Les ancolies poussent au soleil ou à mi-ombre. Vous pouvez les installer au pied d’arbres caducs ou dans un sous-bois lumineux. Si vous habitez le sud de la France, préférez une situation légèrement ombragée plutôt que le plein soleil.

Les ancolies sont des plantes peu exigeantes, capables de pousser à peu près partout ! Elles ont cependant une préférence pour les terrains plutôt humifères et légers, riches en matière organique. Nous vous suggérons d’apporter un peu de compost lors de la plantation.

Installez vos ancolies dans un terrain drainant mais frais. Elles n’aiment pas l’humidité stagnante en hiver, mais apprécieront des arrosages en période de sécheresse, ainsi qu’un paillage pour maintenir le sol frais. Si votre terrain est lourd, vous pouvez les installer sur un talus ou disposer des graviers dans le trou de plantation pour permettre un bon drainage.

Comme les espèces alpines apprécient les situations ensoleillées et les terrains sableux, drainants, elles sont parfaites en rocaille. Vous pouvez cultiver de cette façon les espèces comme Aquilegia saximontana, Aquilegia flabellata ou Aquilegia jonesii

Si vous n’avez pas de jardin, ou si vous souhaitez en profiter directement depuis chez vous, il est aussi possible d’installer les ancolies dans des jardinières ! Choisissez des contenants assez profonds, déposez une couche de drainage au fond, puis remplissez de terreau et plantez vos ancolies.

Les ancolies ou Aquilegia, plantées au jardin à mi-ombre

 

Quand planter ?

Vous pouvez planter l’ancolie en automne, vers le mois de septembre, ou au printemps, en mars ou avril. Nous vous conseillons d’intervenir en dehors des périodes de gel.

 

Comment planter ?

Pour permettre à vos ancolies de bien se développer, respectez une distance de 30 centimètres au minimum entre chaque plant. Nous vous suggérons également de rassembler vos ancolies par groupes d’au moins cinq plants de même couleur, afin d’obtenir un plus bel effet.

  1. Humidifiez la motte en la plaçant dans une bassine remplie d’eau.
  2. Si vous installez plusieurs ancolies, vous pouvez les placer au sol pour visualiser l’effet que vous souhaitez obtenir avant de les planter.
  3. Creusez un trou de plantation, de deux à trois fois la taille de la motte.
  4. Apportez un peu de terreau ou de compost bien décomposé, afin d’enrichir le sol. Et, si vous cultivez les espèces alpines, vous pouvez ajouter des matériaux drainants (pouzzolane, graviers…).
  5. Placez la motte dans le trou de plantation.
  6. Replacez la terre et tassez avec le plat de la main.
  7. Arrosez, puis installez éventuellement un paillage.

 

Découvrez aussi nos conseils vidéo : Comment planter des vivaces ?

 

 

L'Entretien

Les ancolies nécessitent assez peu d’entretien. Nous vous conseillons néanmoins d’arroser au cours de l’été et en cas de sécheresse. Il est préférable d’installer un paillage à leur pied pour que le sol reste frais, et pour limiter les désherbages ! Utilisez du bois raméal fragmenté (BRF) ou des feuilles mortes. Les ancolies apprécieront également un apport de compost bien décomposé au printemps.

Il est généralement conseillé de couper les tiges et fleurs fanées, car cela favorise l’apparition de nouvelles fleurs. Mais si vous les laissez en place, il y a des chances pour que vos ancolies se ressèment spontanément et se naturalisent. Vous pouvez aussi récupérer les graines. Cependant, les ancolies s’hybrident très facilement, et les semis offrent souvent des fleurs différentes des variétés d’origine. Si vous choisissez de laisser les ancolies se ressemer d’elles-mêmes, vous aurez probablement la surprise de voir apparaître des fleurs de différentes formes et couleurs !

Les ancolies sont des plantes très rarement malades. Elles peuvent éventuellement être touchées par l’oïdium, une maladie cryptogamique favorisée par l’humidité. Si vous constatez la présence de taches blanches à l’aspect poudreux, coupez les feuilles concernées. Cette maladie n’est pas vraiment gênante, puisque l’ancolie supporte très bien que l’on rabatte son feuillage. L’ancolie peut aussi être attaquée par la mineuse. Il s’agit de larves qui creusent des galeries dans l’épaisseur des feuilles. Celles-ci portent alors des marques blanches, décolorées, au tracé irrégulier. Comme l’oïdium, la mineuse n’est pas réellement problématique : il vous suffit de couper et retirer les feuilles atteintes. L’ancolie développera un nouveau feuillage.

Les limaces et escargots grignotent parfois les feuilles tendres. Vous pouvez protéger vos jeunes plants en installant de la cendre ou des copeaux de bois autour d’eux pour faire barrière. Si cela ne suffit pas, envisagez d’utiliser des granulés anti-limaces.

Une fois la floraison terminée, nous vous conseillons de rabattre le feuillage. De nouvelles feuilles apparaitront. De même, si votre ancolie est atteinte par l’oïdium ou la mineuse, n’hésitez pas à couper les feuilles.

Multiplication : semis, division

La meilleure technique pour multiplier les ancolies est le semis. Il est aussi possible de diviser les touffes, mais cette technique est un peu plus délicate.

Semer des ancolies

Le semis de l’ancolie s’effectue de préférence au printemps. Nous conseillons de placer au préalable les graines quelques semaines au réfrigérateur, car elles nécessitent une période de froid afin de pouvoir germer (vernalisation).

Vous pouvez, au choix, semer les graines d’ancolies que vous aurez récoltées, ou en acheter directement. Découvrez notre gamme !

Vous pouvez semer en pleine terre, ou dans des pots que vous placerez sous châssis froid.

  1. Si vous semez en place, travaillez le terrain en affinant la terre et en y apportant du terreau. Sinon, préparez des pots en les remplissant de substrat. Tassez.
  2. Semez les graines, puis recouvrez d’une fine couche de substrat tamisé.
  3. Tassez légèrement.
  4. Arrosez en pluie fine.
  5. Repiquez lorsque les jeunes pousses ont atteint une taille qui permet leur manipulation.

Si vous avez semé des espèces alpines, soyez patients… les graines peuvent mettre jusqu’à deux ans avant de germer !

Les ancolies ont aussi tendance à se ressemer spontanément… Et elles s’hybrident très facilement, donnant souvent des jeunes plants aux fleurs différentes de leurs parents. Vous pouvez en profiter pour les transplanter ailleurs dans votre jardin.

La division de touffes

Il est possible de multiplier les ancolies par division de touffe. Cette opération est plus délicate que le semis, car l’ancolie possède une racine pivotante profonde et assez fragile, mais elle permet d’obtenir des plants strictement identiques à la variété d’origine. Cette technique s’effectue en automne.

Repérez une touffe assez grande, prête à être divisée, et séparez un rejet du plant d’origine en creusant profondément. Retirez le plant avec soin pour ne pas abimer les racines. Préparez le terrain en creusant un trou de plantation et en y apportant un peu de compost bien décomposé. Replantez, recouvrez de terre, tassez puis arrosez généreusement.

Association

Vous pouvez associer les ancolies à d’autres vivaces pour composer un massif coloré ! Plantez-les aux côtés de Cœurs-de-Marie, Delphiniums, népétas, ou géraniums vivaces. N’hésitez pas non plus à ajouter quelques bulbes printaniers ! Certaines variétés d’ancolies, notamment celles à fleurs doubles, comme ‘Winky Double Red White’ ou ‘Ruby Port’, trouveront leur place dans un massif romantique, en compagnie de rosiers et clématites !

Parce qu’elles possèdent un aspect très délicat, avec des fleurs inclinées à l’extrémité de longues tiges florales, les ancolies s’intègrent aisément aux jardins naturalistes. Privilégiez les variétés à fleurs simples et petites. L’espèce type, Aquilegia vulgaris, est parfaite pour cet usage. Plantez-les avec des graminées, alliums, astrances… Et pour renforcer cet aspect très naturel, laissez les ancolies se ressemer librement dans votre jardin ! Les ancolies sont des vivaces peu imposantes et qui n’étouffent pas les autres plantes, lorsqu’elles se ressèment spontanément elles s’installent souvent sur les espaces inoccupés.

Vous pouvez intégrer les ancolies à un jardin de sous-bois, en les plantant aux côtés de fougères, hostas, Cœurs-de-Marie… Profitez aussi des épis floraux dressés et vert tendre de Tellima grandiflora, une vivace au feuillage décoratif et persistant, qui forme un bon couvre-sol d’ombre !

Associez la floraison des ancolies à celles des Tellima et Géraniums

Aquilegia vulgaris, Tellima grandiflora et Geranium phaeum ‘Album’ (GAP Photos – J.S. Sira)

Les ancolies offrent une belle diversité de floraisons, profitez-en pour jouer sur les couleurs et créer des effets particuliers ! Composez par exemple une scène bleu – mauve – blanc, en intégrant quelques ancolies en compagnie de delphiniums, clématites, népétas, rosiers… Vous pouvez associer le blanc pur de l’ancolie ‘Munstead White’ à l’Amsonia tabernaemontana, une vivace qui offre des fleurs étoilées et bleues. À l’inverse, vous pouvez aussi créer une scène aux tons chauds, en mariant l’ancolie ‘Ruby Port’ au fenouil ‘Bronze’.

Des idées d'association : Ancolies et Amsonia, Ancolies et Fenouil

Aquilegia vulgaris ‘Munstead White’ et Amsonia tabernaemontana var. salicifolia (GAP Photos – Pernilla Bergdahl) / Aquilegia ‘Ruby Port’ et Fenouil ‘Bronze’ (Photo Jonathan Buckley – Flora Press – Biosphoto)

Enfin, les espèces alpines sont adaptées à une plantation en rocaille. Associez-les à d’autres plantes qui apprécient les terrains ensoleillés et drainants : Stipa tenuissima, aubriètes, phlox, œillets…

Questions fréquentes

Les feuilles de mes ancolies portent des marques blanches au tracé irrégulier. Que faire ?

Il s’agit de la mineuse de l’ancolie : une larve qui creuse des galeries dans l’épaisseur des feuilles. Si vous constatez sa présence, pas de panique... il vous suffira de couper les feuilles après la floraison. L’ancolie supporte très bien que l’on rabatte son feuillage. De nouvelles feuilles saines apparaîtront.

Le feuillage de mes ancolies semble grignoté

Il s’agit des escargots et limaces, qui apprécient les feuilles des jeunes plants d’ancolies, surtout lorsque le feuillage est encore tendre. Vous pouvez disposer des copeaux de bois autour de vos plants pour faire barrière. Si cela ne suffit pas, utilisez des granulés anti-limaces.

Le saviez-vous ?

  • Une plante médicinale

L’ancolie des jardins (Aquilegia vulgaris) possède des propriétés médicinales. On emploie la racine, en usage externe. Elle a des propriétés calmantes, antiseptiques et diurétiques, elle permet de soulager la toux et de nettoyer les plaies.

L’ancolie peut aussi être utilisée comme plante tinctoriale (pour teindre les tissus).

  • Croyances populaires

Au moyen-âge, on accordait à l’ancolie des propriétés magiques et aphrodisiaques. Ses graines permettaient de fabriquer un parfum qui était censé rendre les femmes irrésistibles. Cette croyance vaut à cette plante son nom commun de Bonne Femme.

Ressources utiles

 

Articles connexes


Blog

Ancolies, mes 5 variétés préférées

Les ancolies font la liaison entre les bulbes de printemps et les premières floraisons des...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(1 votes, moyenne: 4 sur 5)
Laisser un commentaire