Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
10 arbustes pour une haie brise vent
conseil

Les 10 meilleurs arbustes pour réaliser une haie brise-vent

La protection parfaite...

Une haie brise-vent est indispensable pour se protéger des effets néfastes du vent : augmentation des effets du froid et de la sécheresse, retard de croissance de certaines plantes, casses intempestives pour les grandes plantes et nos arbres… Pour en savoir plus, découvrez notre fiche conseil : Comment et pourquoi réaliser une haie brise-vent ? Bref, la plantation d’une haie brise-vent permettra d’offrir un havre de paix à vos plantes, la faune et vous-mêmes au jardin. Pour créer une telle haie, il faut prendre en compte plusieurs paramètres pour le choix des arbustes : des végétaux solides, rustiques, résistant au vent ou aux embruns et portant un feuillage persistant ou tout au moins semi-persistant ou marcescent.  Mais quels arbustes choisir pour une haie brise-vent ? Voici une petite sélection des arbustes les plus efficaces pour cette utilisation.

L'If commun ou Taxus baccata

Les ifs constituent un classique de la haie taillée mais il faut dire aussi que ces arbres sont totalement indémodables. Surtout si on s’attarde sur certaines variétés plus intéressantes esthétiquement. Comme le cultivar Taxus baccata ‘Semperaurea’, que l’on pourrait traduire par ‘Toujours doré’. Cet if gardera de belles teintes jaunes à dorées tout au long de l’année, y compris en hiver.  Ce conifère particulièrement lumineux, surtout dans les zones ombragées, forme à terme un buisson dense et touffu, souvent plus large que haut. Les ifs étant des arbres dioïques, seuls les pieds femelles s’ornent d’une jolie fructification en arilles rouge vif.

Doté d’un développement modéré bien adapté aux jardins de taille modeste : 2,75 m de hauteur pour 3 m d’envergure s’il pousse en isolé), superbe toute l’année, quasiment sans entretien, très rustique, adaptable à différents sols et climats (au Nord comme au Sud), cet arbuste présente de nombreux avantages. La taille se limite à une intervention par an et il peut même réussir à redémarrer après une coupe sévère en perçant le vieux bois. C’est donc une essence parfaitement adaptée pour une haie brise-vent sans beaucoup d’entretien : très solide, feuillage persistant et une seule taille sur la saison.

Deux choses à noter sur les ifs en général : ces plantes peuvent vivre plusieurs siècles et les aiguilles, l’écorce et les fruits sont toxiques pour l’homme et les animaux (sauf pour les oiseaux qui consomment la partie rouge du fruit et rejettent la graine).

arbuste haie brise-vent, brise vent

L’if peut également être laissé non taillé pour une haie ; à droite le cultivar ‘Semperaurea’

Le Chalef ou Elaeagnus ebbingei

Les Eléagnus ou Chalef sont des arbustes au feuillage persistant très touffus, souvent utilisés pour former des haies brise-vent.

L’Elaeagnus ebbingei ‘Limelight’ est une variété de Chalef d’Ebbing au feuillage coriace et brillant, maculé de jaune au centre sur fond vert clair. Cet arbuste reste ainsi décoratif même en hiver. Les jeunes tiges sont intensément ponctuées de brun bronzé, tout comme les feuilles juvéniles au printemps. Les nouvelles pousse s’allongent rapidement au printemps, avec un coloris rouille à reflets argentés très ornemental.

Mais le chalef est aussi apprécié pour sa floraison automnale en clochettes blanc-crème parfumées et nectarifères. Par la suite, la floraison laisse place à des fruits comestibles semblables à des petites olives de couleur cuivrée et argentée.

Cet arbuste montre une croissance rapide et peut atteindre 3m de hauteur pour 2,50 m d’envergure. Ajoutons à cela une étonnante rusticité, une grande capacité à supporter le vent et les embruns ainsi qu’une excellente résistance à la sécheresse estivale : tout cela fait des chalefs, un arbuste indispensable en haie brise-vent.

L’Elaeagnus ebbingei ‘Limelight’ est idéal en haie taillée ou non et en haie brise-vent. Il trouvera sa place dans nos régions chaudes et sèches en été et même dans un jardin de bord de mer, car il tolère les embruns mais aussi dans les jardins plus « nordiques » grâce à sa rusticité. À noter, que les Elaeagnus possèdent un système racinaire qui a la capacité d’enrichir le sol en fixant l’azote atmosphérique, un peu à la façon des racines des fabacées.

Chalef, arbuste haie brise-vent, brise vent

L’Eleagnus ebbingei à gauche (Photo : O. Titus), et le cultivar ‘Limelight’ à droite

Le Cotonéaster de Franchet ou Cotoneaster franchetii

Un arbuste semi-persistant, utile à la faune, solide et beau toute l’année pour une haie brise-vent ? Et si on tentait, le Cotonéaster de Franchet.

Le Cotoneaster franchetii est un arbuste très rustique doté d’une croissance rapide, peu exigeant et supportant très bien la taille. Ces qualités le font souvent se retrouver dans les haies champêtres ou taillées dans lesquelles sa végétation très dense et semi-persistante en hiver est un atout considérable.

Le feuillage est très beau : le dessus est vert mat tandis que le revers, duveteux, est d’un blanc argenté. Son port est assez irrégulier, c’est un arbuste buissonnant aux rameaux arqués et bien ramifiés. De croissance rapide, il développe une végétation un peu hirsute, plus large que haute, mais culminera à terme à 3 m de hauteur pour 3.50 m d’envergure en moyenne s’il n’est pas limité par la taille.

Mais le feuillage ne fait pas tout ! Ce cotonéaster est également intéressant pour son abondante floraison, démarrant à partir de mai-juin et persistant pendant plusieurs semaines. L’arbuste se recouvre alors d’une multitude de fleurs blanc-rosé, parfumées et très mellifère, suivies de nombreuses baies rouge-orangé, qui restent longtemps décoratives en automne et en hiver et qui font le bonheur des oiseaux.

Concernant la culture, c’est un arbuste particulièrement accommodant : n’importe quelle terre lui convient si elle n’est pas trop sèche en été (ndlr : chez moi, en Belgique, ils ne souffrent cependant pas des longs mois de sécheresse en été). Il est aussi très rustique et peut être planté soit au soleil, soit à la mi-ombre.

Le Cotoneaster franchetii s’utilise aussi bien en massifs d’arbustes qu’en haie libre ou taillée.  Mais c’est un arbuste qui fera merveille aussi dans une grande haie persistante et brise-vent. Cette haie, en plus de protéger du vent, servira en plus à apporter nourriture et protection à une grande partie de la faune du jardin : oiseaux, micro-mammifères, insectes…

arbuste haie brise-vent, brise vent

Le Cotoneaster franchetii, parfait en haie naturelle ; les baies rouges agrémentent la période hivernale (Photo : L. Enking)

L'épine-vinette de Saint Julien ou Berberis julianae

Encore un beau buisson à la fois solide et proposant le gîte et le couvert à la faune pour une haie brise-vent : voici l’épine-vinette de Saint Julien.

Le Berberis julianae est un arbuste tout-terrain, sans exigences et sans entretien. De stature moyenne, il forme un buisson légèrement érigé et particulièrement dense, très épineux, qui jouera parfaitement son rôle dans une haie défensive. De croissance assez lente, il atteindra en moyenne 3 m de hauteur pour 1 m 50 de largeur à maturité.

Son feuillage persistant est d’un vert foncé luisant, prenant dès les premiers frimas une belle teinte rouge en hiver. Sa floraison jaune bien qu’assez discrète, a la merveilleuse idée d’apparaître deux fois dans l’année, au printemps (de mars à mai) puis en automne. Les fleurs sont suivies par des petits fruits charnus d’un bleu pruineux, devenant noirs à maturité.

Au jardin, c’est une plante sans soucis, rustique et dotée de grandes capacités d’adaptation. Il tolère toutes les expositions et une gamme de sols très étendue :  même lourds, argileux et calcaires. 

Le Berberis julianae est formidable dans une haie défensive et persistante, aussi efficace que belle en toute saison. C’est aussi l’un des meilleurs choix pour une haie brise-vent car son port naturellement compact ne nécessite pas une taille régulière, l’arbuste est très rustique et sans soucis et le feuillage est persistant. Boudé à tort, le Berbéris de Saint Julien devrait se faire une plus belle place dans nos jardins.

Epine vinette, arbuste haie brise-vent, brise vent

Le Berberis julianae, port et feuillage, et floraison printanière

Le Charme commun ou Carpinus betulus

Ce n’est pas un persistant et… ce n’est pas réellement un arbre caduc. Le charme possède ce qu’on appelle un feuillage marcescent : c’est-à-dire que les feuilles mortes restent sur l’arbre pendant l’hiver avant de tomber dès l’apparition des nouvelles feuilles. Bref, le charme, au même titre que le hêtre, a tout à fait sa place dans une haie brise-vent.

Le Carpinus betulus ou Charme Commun est l’arbuste idéal pour constituer rapidement et à moindre coût des haies régulières et élégantes, appelées « charmilles », car cet arbre supporte admirablement bien les tailles les plus sévères. C’est un arbre indigène très rustique assez répandue dans les forêts d’Europe centrale. Si on le laisse faire, l’arbre peut atteindre dans la nature 25 m de hauteur ou une dizaine de mètres dans nos jardins mais il se plie volontiers à toutes les tailles et on peut aisément réduire sa hauteur à 2 m ou même moins (d’ailleurs les charmes se prêtent très bien à l’art du bonsaï…)

Le feuillage est caduc et composé de feuilles ovales et dentées de couleur vert clair, devenant jaune-orangé à l’automne. Les feuilles restent accrochées aux rameaux en hiver, avant de tomber lorsque naissent les nouvelles feuilles au printemps : on dit qu’il est marcescent. Grâce à son feuillage marcescent, la charmille possède un bon pouvoir occultant, reste décorative toute l’année et surtout peut jouer son rôle de haie brise-vent.

Les Charmes sont naturellement peu exigeants en matière de sol et d’exposition, mais ils se plantent de préférence dans une terre profonde, riche, argileuse et bien drainée, même calcaire.

Le saviez-vous ? Il est parfois difficile de différencier un charme d’un hêtre rien que par le feuillage. Heureusement, il existe une petite phrase mnémotechnique : « Le Charme d’Adam et d’Hêtre à poil« . Comprenez par là que les feuilles du charme ont des petites dents, tandis que celles du hêtre sont velues.

charme, arbuste haie brise-vent, brise vent

Superbe feuillage denté du charme, et coloration hivernale aux tons cuivrés

Le Troène commun ou Ligustrum vulgare

On connait tous le troène pour l’avoir parfois trop vu dans les haies mais… il faut bien se dire que cet arbuste fait admirablement son boulot dans une haie brise-vent. L’intérêt est encore augmenté si on a le taille-haie léger et qu’on lui laisse la possibilité de nous offrir sa floraison et sa fructification…

Le Ligustrum vulgare ‘Atrovirens’ est une sélection intéressante pour son feuillage qui persiste mieux en hiver que l’espèce type. Le feuillage du simple troène commun étant plus semi-persistant que réellement persistant. Son port est buissonnant et ramifié, ses tiges érigées sont très vigoureuses, et sa croissance est rapide, atteignant facilement 2 à 3 m de hauteur pour une largeur de 1,50 à 2 m. Son feuillage, très fourni, est constitué de feuilles étroites et ovales de couleur vert foncé.  

Le Troène commun ‘Atrovirens’ offre, en début d’été et s’il n’est pas taillé,  une floraison estivale blanc-crème odorante et nectarifères, suivie de baies noires en automne, appréciées des oiseaux (les oiseaux qui apprécient d’ailleurs nicher dans sa ramure touffue).

La variété ‘Atrovirens’ est l’une des plus utilisées pour la réalisation de haies taillées ou de haie brise-vent. De croissance rapide, cet arbuste accepte aussi toutes les expositions, tous les sols même temporairement détrempés, les embruns, le vent fort et tolère très bien les tailles répétées. Le Ligustrum vulgare montre cependant une préférence pour les terres calcaires, fertiles et fraîches. Le troène possède aussi une très grande résistance à la pollution et au froid. 

Troene, arbuste haie brise-vent, brise vent

Le feuillage du troène ‘Atrovirens’ à gauche ; une haie de troène et sa floraison si non taillé, à droite

Le Photinia ou Photinia fraseri

Encore un  arbuste que l’on ne pouvait plus voir en peinture. Toujours le souci d’une plantation excessive dû à un effet de mode… Pourtant, les Photinias se révèlent aussi efficaces en haie brise-vent qu’ils ne sont magnifiques en toute saison, surtout si on leur laisse la floraison.

Le Photinia Fraseri ‘Carré Rouge’ est un arbuste persistant doté d’un port plus compact et d’une végétation plus dense et plus colorée que son cousin ‘Red Robin’. A la suite de chaque taille, cet arbuste produit des jeunes pousses d’un rouge cerise particulièrement vif, se déployant en jeunes feuilles luisantes et rutilantes parmi les feuilles plus âgées, qui elles sont devenues vertes. Le Photinia ‘Carré Rouge’ présente un port naturellement compact, très touffu et montre une croissance rapide mais il ne dépassera pas 3m de hauteur pour 2m d’envergure même sans taille.

Au printemps (mars-avril), des bouquets de petites fleurs blanches  apparaissent en partie terminales des rameaux. Elles sont légèrement parfumées et attirent de nombreux insectes pollinisateurs.

À l’aise dans toute bonne terre de jardin, même en bord de mer, ‘Carré Rouge’ supporte tous les types de sol bien drainés, profonds, frais à sec en situation ensoleillée ou mi-ombragée. Les terres excessivement calcaires ou trop argileuses sont toutefois à éviter. C’est un arbuste de culture et d’entretien faciles qui peut supporter des températures allant jusqu’à -15°C et même le vent et les embruns. En bref, grâce à son développement modéré, son feuillage persistant et sa capacité d’adaptation, le photinia est un excellent choix pour réaliser une haie brise-vent à la fois élégante et solide.

arbuste haie brise-vent, brise vent

Une haie de Photinia Fraseri, et à droite le feuillage rouge soutenu du Photinia ‘Carré Rouge’

Le laurier du Portugal ou Prunus lusitanica

Plus élégant et plus résistant à la sécheresse que le Laurier-cerise (Punus laurocerasus), le laurier du Portugal a plus d’un atout dans sa besace…

Le Prunus lusitanica ‘Brenelia’  est une nouvelle obtention considérée comme la plus compacte et la plus rustique sur le marché : cet arbuste peut atteindre 2,5 m de haut pour 2 m d’envergure. De croissance pourtant plus rapide que l’espèce-type, il peut pousser de 20 à 30 cm par an, une fois bien installée. Cet arbuste persistant porte un feuillage vert foncé brillant aux pétioles bien rouges, restant décoratif toute l’année. Les pousses rouges seront beaucoup moins intense dans une exposition peu lumineuse.

Il produit aussi des belles et longues grappes de fleurs blanc crème à cœur orangé en fin de printemps (mai-juin selon le climat) parfumées au miel, nectarifères et mellifères. Cette floraison est suivie par une fructification en petites baies ovales d’abord vertes puis rouges, virant au pourpre foncé puis au noir en automne. Ces baies sont très toxiques pour l’Homme par ingestion, mais très appréciées par certains oiseaux comme les pies ou les étourneaux.

Rustique jusqu’à -15°C (sa rusticité est meilleure dans les terres bien drainées), le laurier du Portugal est un arbuste d’entretien limité et peu exigeant du moment qu’on l’installe dans un sol normal pas trop sec à frais, même calcaire et bien drainé. Il apprécie l’humidité ambiante et la douceur du climat océanique mais il s’adapte aussi ailleurs, et même jusqu’en région méditerranée s’il dispose d’un sol suffisamment profond. Moins rustique que son cousin le laurier-cerise (ou Laurier palme), il est bien plus résistant à la sécheresse et pousse plus rapidement.

Grâce à son aspect ornemental, son feuillage persistant, sa croissance rapide et sa taille modérée, le laurier du Portugal mérite une bonne place dans les haies brise-vent, taillées ou non.

Laurier du Portugal, arbuste haie brise-vent, brise vent

Prunus lusitanica ‘Brenelia’ à gauche ; port en haie d’un Laurier du Portugal et sa floraison blanche éclatante à droite

L'Escallonia

L’Escallonia est un arbuste d’ornement à croissance rapide. Sa rusticité limitée à moins 10 degrés et sa résistance aux embruns le rendent idéal pour une plantation en bord de mer en haie persistante.

L’Escallonia ‘Donard Seedling’ est un bel arbuste persistant, vigoureux et rustique, capable de réussir à l’intérieur des terres, même loin des jardins côtiers. Buissonnant, dense et touffu, soutenu par des rameaux gracieusement retombants, la variété ‘Donard Seedling’ forme un arbuste ramifié au port buissonnant et étalé, de croissance assez rapide, qui atteindra en moyenne 2 m de hauteur à maturité pour 2,50 m de largeur.  Ses petites feuilles coriaces, ovales à bords dentés, sont d’un vert foncé brillant et sont implantées de façon plus dense vers la partie terminale des rameaux.

L’Escallonia porte en été une multitude de boutons floraux roses qui s’ouvrent en petites fleurs légèrement parfumées d’un rose clair pâlissant presque jusqu’au blanc, enserrées à la base dans un calice rose. La floraison a lieu de juin-juillet à septembre selon le climat, parfois dès le mois de mai en climat chaud.

L‘Escallonia ‘Donard Seedling’ adore le soleil, supporte l’ombre, les embruns, les sols calcaires et la sécheresse estivale une fois bien établi. Il ne redoute que les vents glacés et les hivers excessivement rudes, surtout en sol mal drainé. Il est indispensable dans les jardins de bord de mer car il supporte remarquablement les embruns et apprécient les ambiances humides.

Son développement modéré et son étonnante résistance permettent à l’Escallonia de se faire une place dans la (longue) liste des sujets pour haie de brise-vent, notamment dans les petits jardins et les jardins du sud et du bord de mer.

arbuste haie brise-vent, brise vent

Une bien jolie haie d’Escallonia

Le houx commun ou Ilex aquifolium

Les houx, symboles de l’hiver et des fêtes de fin d’années, sont des arbustes qui structurent parfaitement le jardin pendant la mauvaise saison et… le reste de l’année aussi. Leur ramure d’un beau vert sombre chargée de baies écarlate et un vrai régal pour les yeux et pour les oiseaux qui s’en délectent.

L’Ilex aquifolium ‘Argenteomarginata’ est un arbuste au feuillage original vert brillant panaché de blanc crème. Lorsqu’il n’est pas taillé, le houx panaché peut former un petit arbre élancé de 8 m de hauteur pour un étalement de 3 m avec une croissance plutôt lente. Le feuillage du houx ‘Argenteomarginata’ est persistant.

Le houx ‘Argenteomarginata’ donne aussi des fleurs blanches très discrètes qui se transformeront en baies rouge vif chez les sujets femelles. Ces baies persisteront sur la plante quasiment tout l’hiver. Attention cependant : pour obtenir des baies sur les sujets femelles, il vous faudra au moins un Ilex aquifolium (ou houx commun) mâle dans les environs.

D’une très grande rusticité, le houx panaché est rustique jusqu’à -20°C et réussit dans toutes les régions. Il tolère la plupart des sols, acides de préférence et bien drainés car il supporte assez mal les terrains lourds.

Le houx panaché est idéal pour les petits jardins car il supporte très bien la taille. Il convient parfaitement pour la réalisation de haies brise-vent persistantes, défensives et décoratives.

houx commun, arbuste haie brise-vent, brise vent

Le houx commun forme de très belles haies qui ses couvrent de baies tout l’hiver (Photo : J. Brew). A droite Ilex aquifolium ‘Argenteomarginata’

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire

Plantfit,

Plantez adapté

 

Plantfit c’est notre tout nouveau service de conseils personnalisés. Gratuit, cet outil apporte à chacun des recommandations équivalentes à celles d'un bon jardinier et permet de sélectionner les végétaux les mieux adaptés à son jardin et à ses compétences en jardinage.

Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous pouvez ainsi (re)découvrir les caractéristiques uniques de votre jardin et choisir les plantes qui pourront s’y épanouir sans difficultés. Observer et s’inspirer de la nature permet d’obtenir de meilleurs résultats. C’est aussi le premier pas vers une démarche de jardinage responsable !

 

Conseils sur mesure

Solution brevetée, Plantfit analyse les paramètres de votre jardin puis les croise avec les facteurs clés de réussite de chaque plante (zone climatique, exposition soleil et vent, type de sol, savoir-faire requis), établis d’après notre base de connaissances pour chacune des 12 000 plantes de la pépinière. Nous intégrons également à notre algorithme vos souhaits de couleur, hauteur ou style de massifs recherchés. 

 

Plantfit c’est tout simple !

Laissez-vous guider et répondez en quelques minutes à notre questionnaire. C'est une étape indispensable pour que nous puissions vous présenter le profil de votre jardin en quelques lignes, puis vous conseiller des plantes naturellement adaptées :

1- Organisez votre jardin ou votre terrasse en différents espaces

2- Répondez à nos questions sur les différents paramètres clés de chaque espace

3- Naviguez sur le site et pour chaque plante sélectionnée, découvrez si celle-ci est adaptée ou non à ces espaces, et pourquoi.

 

Que verrez-vous pour chaque plante ?

Cette plante nous paraît inadaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît assez adaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît bien adaptée à votre jardin ou votre massif !
Cette plante est peut-être un peu trop volumineuse pour votre massif 
Cette plante présente des caractéristiques ornementales que vous recherchez

Nos recommandations sont disponibles pour les végétaux d’ornement. Les plantes potagères et les fruitiers arriveront dans un second temps. 

 

À tout moment et d’un simple clic, vous pouvez choisir d’activer ou de désactiver Plantfit de votre navigation sur le site.

 

Compléter votre questionnaire >>>  Créer mon Jardin