Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
fruitiers en racines nues, en motte ou en pot
conseil

Fruitiers : en racines nues, en motte ou en pot ?

Avantages et inconvénients de chaque conditionnement

Que vous ayez opté pour un grand classique pommier, une plus exotique liane de kiwi, pour quelques pieds de fraisiers ou pour un fruitier nain sur votre balcon, vous avec certainement constaté que différents conditionnements sont proposés à la vente.

Lors de l’achat d’un fruitier, plusieurs choix s’offrent en effet à vous : plante en racines nues, en pot ou bien en motte, selon la période de l’année. De ce choix, dépendront le prix d’achat et les contraintes de plantation.

Mais alors lequel choisir pour votre jardin ? Voyons les avantages et les inconvénients de chacun de ces conditions.

Fruitier en racines nues

Ces sujets sont constitués de la plante avec les parties aériennes dénuées de végétation (feuille, fleur) et avec les racines protégées seulement par un peu de substrat. Il n’y a donc pas de pot ou contenant.

Les plants en racines nues sont généralement disponibles pour les arbres et arbustes caducs (qui perdent leur feuillage en fin de saison).

Le fruitier est arraché de la terre en automne, avant expédition ou achat. De ce fait, les sujets sont plus fragiles et ne disposent pas des éléments nutritifs apportés par le substrat. La plantation doit donc être effectuée le plus rapidement possible, pour éviter que les racines ne dessèchent (sous 3 à 4 jours maximum). Si la plantation n’est pas immédiatement possible, le fruitier devra être conservé en jauge, dans un substrat léger, en situation ombragée et abritée.

Pour la plantation d’un grand nombre de fruitiers, dans un verger ou pour constituer une haie fruitière par exemple, il s’agit de la solution la plus économique.

Quand planter des fruitiers en racines nues ?

Les fruitiers en racines nues doivent être plantés idéalement à l’automne ou en sortie d’hiver hors période de gel, soit environ entre octobre et février. Il s’agit de leur période de repos végétatif.

Chez Promesse de fleurs, les fruitiers vous sont effectivement livrés en racines nues à cette période.

arbres fruitiers en racines nues

Comment planter des fruitiers en racines nues ?

L’une des caractéristiques des plants en racines nues est qu’ils demandent une petite préparation supplémentaire, visant à favoriser la reprise, protéger les racines fragilisées et  éviter la formation de poches d’air : l’habillage ou pralinage des racines d’arbres et arbustes.

Pour réussir la plantation, suivez nos conseils.

  1. Vérifiez le système racinaire : les racines doivent être saines, sans blessures ni champignons, équilibrées par rapport au reste de la plante
  2. A l’aide d’un sécateur propre et aiguisé, supprimez les éventuelles racines trop longues, mortes ou abîmées
  3. Préparez un pralin, en mélangeant de la terre de jardin, du fumier bien décomposé ou compost et de l’eau, afin d’obtenir une sorte de pâte (il est aussi possible d’acheter une préparation toute faite en jardinerie)
  4. Creusez un trou 2 fois plus grand que l’envergure des racines et décompactez la terre si besoin
  5. Plongez les racines nues dans le pralin pendant plusieurs minutes
  6. Plantez le votre fruitier dans le trou, éventuellement avec un tuteur (retrouvez nos conseils pour bien tuteurer un fruitier dans le tutoriel dédié)
  7. Remettez en douceur le substrat autour des racines et de la plante, tassez et créez une petite cuvette autour du plant pour optimiser l’arrosage
  8. Arrosez abondamment et paillez (herbe sèche, BRF, chanvre…)

En résumé

Les + :

  • moins cher à l’achat
  • plus facile à transporter
  • favorise la reprise et la vigueur de la plante
  • idéal en cas de plantation en nombre

Les – :

  • plants plus fragiles, qui ne peuvent pas être conservés tels quels (plantation immédiate)
  • pas disponible toute l’année, période restreinte d’octobre à mars
  • choix réduits d’arbres et arbustes fruitiers
  • demande une action supplémentaire au moment de la plantation (pralinage)

Fruitier en pot ou conteneur

Les fruitiers en pots ou conteneurs sont largement répandus. Les sujets sont généralement vendus en pot de plusieurs litres et leur âge peut varier. Notons qu’un arbre ou arbuste jeune aura généralement de meilleure chance de reprise qu’un sujet déjà à maturité.

En cas d’acquisition au printemps ou en été, le fruitier peut déjà avoir des feuilles et fleurs. L’effet décoratif est ainsi immédiat, idéal pour regarnir un espace ou végétaliser rapidement une zone.

Chez Promesse de fleurs, les fruitiers vous sont livrés en pot de 15 à 20 litres au printemps, en âge de fructifier dès la première année de plantation.

Quand planter des fruitiers en pot ?

Les fruitiers en pots ou conteneurs sont disponibles toute l’année.

arbre fruitier en conteneur

Comment planter un fruitier en pot ou conteneur ?

La plantation d’un fruitier en pot est simple. Toutefois, il faudra vérifier en amont que les racines de la plante, souvent à l’étroit dans le pot, n’ont pas créées de chignon racinaire pouvant nuire à la reprise. Consultez notre fiche conseils dédiée pour comprendre et éviter le chignon racinaire.

  1. Faites tremper la motte dans un seau d’eau pendant quelques minutes, afin de la réhydrater
  2. Creusez un trou de deux fois le volume de la motte et décompactez la terre si besoin
  3. Libérez les racines du sujet
  4. Placez le fruitier et mettez en place un tuteur si besoin
  5. Rebouchez le trou et tassez
  6. Arrosez abondamment

Un arrosage régulier sera nécessaire au printemps et en été lors de la première année de plantation pour faciliter la reprise, même chez les fruitiers qui se révèleront peu gourmands en eau à maturité, puisque leur système racinaire n’est généralement pas encore assez développé.

En résumé

Les + :

  • disponibilité toute l’année
  • grand choix de sujets
  • plantation possible en toute saison (hors gel et grande sécheresse)
  • plantation peu sans risque être décalée et attendre une période plus propice
  • plantation facile, sans soins particuliers
  • effet immédiat au jardin

Les – :

  • plus cher à l’achat (beaucoup moins économique, surtout en cas de plantation en nombre)
  • chignon racinaire possible
  • contenant en plastique peu écologique

Fruitier en motte

Les arbres et arbustes fruitiers en motte sont de plus en plus difficiles à trouver. Ce conditionnement est généralement proposé pour les arbustes persistants (arbousiers, citronniers,…)

Ces végétaux ont la particularité de ne pas être cultivés dans du terreau, mais dans de la vraie terre, qui est extraite en motte avec le sujet. La motte est ensuite enveloppée dans un filet ou toile biodégradable. Les racines sont ainsi protégées et moins traumatisées, que ce soit à l’extraction ou pendant le transport.

A l’achat, vérifiez que le sujet a une belle motte équilibrée et bien compacte, attestant de la bonne santé du système racinaire.

arbres fruitiers en motte

Quand planter des fruitiers en motte ?

La plantation s’effectue rapidement après achat, afin d’éviter que la motte ne dessèche. Les végétaux en motte sont disponibles pendant leur période de repos végétatif, soit à peu près comme les sujets en racines nues, d’octobre à mars-avril.

Comment planter des fruitiers en motte ?

La plantation s’effectue de la même façon que pour un fruitier en pot.

  1. Creusez un trou plus grand que le volume de la motte
  2. Placez-y le sujet
  3. Rebouchez le trou et tassez
  4. Arrosez abondamment

En résumé

Les + :

  • sujet de bonne qualité (culture en pleine terre et moins fragilisés)
  • excellente reprise
  • plantation facile, sans soins particuliers
  • pas de déchet

Les – :

  • plus cher
  • plus lourd et difficile à transporter
  • période d’achat limitée
  • période de plantation limitée
  • de moins en moins proposé à la vente

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire