Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
figuier bifère et unifère
conseil

Figuier bifère ou unifère : quelles sont les différences ?

Pour faire le bon choix

Les figuiers comestibles ou figuiers communs sont cultivés depuis des millénaires pour leurs figues (et accessoirement la beauté de l’arbuste lui-même). Mais on entend bien souvent les termes unifères ou bifères lorsque vient le moment de choisir une variété fruitière à planter dans son jardin. Que veulent dire ces deux termes ? Quelles sont les différences entre figuiers bifères et figuiers unifères ? Est-ce vraiment utile de le savoir ? On vous explique tout ça dans cette fiche conseil.

Un peu de botanique

Le Figuier commun ou Figuier comestible se nomme Ficus carica en latin. Le figuier fait partie de la famille des Moracées comme tous les autres Ficus (les plantes tropicales que l’on retrouve dans nos intérieurs) et les Morus, les mûriers. Les Ficus comptent près de 800 espèces, mais seul le Ficus carica pousse naturellement en Europe. Cet arbre fruitier est cultivé pour ses figues depuis des millénaires en méditerranée. La figue est en réalité un faux-fruit : le sycone, l’inflorescence particulière du figuier, se transforme en un ensemble d’akènes au sein d’une pulpe comestible. Le Figuier commun et cultivé se décline en près d’un millier de cultivars.

Dans la nature, ce sont les figuiers dits « femelles » qui produisent des fruits comestibles et que l’on nomme Figuier commun ou Figuier domestique. Les figuiers dits « mâles » ou caprifiguiers produisent quant à eux des fruits non-comestibles. Le cycle de reproduction du figuier est… compliqué. En effet, les figuiers sauvages se reproduisent grâce à la symbiose avec un insecte, le blastophage (Blastophaga psenes en Europe). Le cycle de reproduction étant trop complexe pour l’expliquer en quelques phrases, voici un lien vers un document qui vous le détaillera : Symbiose entre le Ficus carica et Blastophaga psenes.

Heureusement pour nous, les variétés cultivées sont donc des figuiers dits « femelles » mais surtout parthénocarpiques, c’est-à-dire qu’ils peuvent produire des fruits sans fécondation d’un ovule. Donc sans le concours du blastophage, qui ne vit d’ailleurs en France que dans le Sud. On dit souvent de ces figuiers parthénocarpiques qu’ils sont autofertiles, car ils fructifient sans l’aide d’un deuxième figuier à proximité.

Figuier, planche botanique de 1822, et figuier ‘Goutte d’Or’ (bifère)

Bifère ou unifère : quelles sont les différences ?

Le figuier unifère

Le figuier unifère ne produit qu’une seule fois par an, en fin d’été (août-septembre). Les figues se retrouvent sur les rameaux aux aisselles des feuilles. Seules celles qui se trouvent dans le bas des rameaux arrivent à maturité tandis que celles au bout des rameaux n’ont pas le loisir de mûrir avant les premiers froids.

Le figuier bifère

Les figuiers bifères donnent deux récoltes de figues par an. Ils produisent une première fois entre juin et juillet puis encore une fois en automne (fin août jusqu’en octobre selon la variété et le climat). Les premières sont des figues qui sont apparues tard dans la saison au bout des rameaux et qui ont réussi à passer l’hiver. Dès les premiers beaux jours, ces figues nommées « figues-fleurs » recommencent à se développer puis mûrissent. Les « figues d’automne », quant à elles, sont les figues qui sont apparues sur le bois de l’année.

Nota Bene : dans certains cas, on peut rencontrer des figuiers trifères ou cimaruoli. Ces figuiers fournissent des figues trois fois dans l’année : en juin, en automne et un petit peu au printemps. En réalité, les figues produites au printemps sont des fruits apparus au bout de certains rameaux et qui continuent à se développer en été pour mûrir seulement au printemps suivant. Cela ne peut se produire que sous des climats chauds comme en Espagne ou dans le Sud de l’Italie.

Bifère ou unifère : quel type de figuier choisir ?

Cela dépendra avant tout de votre climat !

Dans le Sud, on choisira des figuiers bifères

Il existe beaucoup plus de variétés bifères que d’unifères, mais elles seront à laisser aux régions les plus chaudes du pays.  Les variétés bifères sont adaptées aux endroits où les hivers ne sont pas trop rigoureux. De plus, les gelées tardives inférieures à -4 °C risquent de détruire les premières figues, les fameuses « figues fleurs ». Tandis, qu’un automne trop frais pourra empêcher les « figues d’automne » de mûrir. Le choix est vaste parmi les figuiers bifères mais vous pourrez opter, par exemple, pour des variétés bien connues comme le ‘Brown Turkey’, la ‘Violette Dauphine’, la ‘Goutte d’Or’ ou encore le petit Figuier ‘Icecrystal’ au développement réduit, idéal pour les petits jardins ou la culture en pot. Bien évidemment, les figuiers unifères se plairont aussi dans le Sud de la France. 

Figuiers ‘Brown Turkey’ et ‘Violette Dauphine’

Au Nord de la Loire, on plantera des figuiers unifères

Vous l’aurez compris, pour les gens du Nord : tant pis (ou presque) pour la double fructification ! Il faudra privilégier des variétés unifères, comme le Figuier Nazareth qui fructifie vers la fin août ou le Figuier nain ‘Figality’. D’autres variétés unifères  sont intéressantes comme la ‘Noire de Nice’ aux fruits très sombres, presque noirs ou le Figuier panaché (ou Bourjassote rayé) aux étonnants fruits jaunes panachés de vert.

Cependant, dans des petits jardins protégés des vents froids et exposés au Sud, on peut tout de même tenter quelques variétés bifères plus résistantes au froid et à l’humidité hivernale : comme le compact ‘Précoce de Dalmatie’ ou le Figuier ‘Madeleine des 2 saisons’.

Figuier ‘Madeleine des deux saisons’ et ‘Noire de Nice’

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire