Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
cultiver une agapanthe en pot
conseil

Comment cultiver une agapanthe en pot ?

Nos conseils pour réussir la plantation et l’entretien

Les ombelles colorées des agapanthes et leur feuillage touffu d’aspect exotique s’intègrent très bien dans les massifs ou bordures au jardin. Mais l’agapanthe est également une vivace  facile à cultiver en pot. Aimant les espaces restreints, elle se prête en effet tout à fait à ce mode de culture.

Certaines variétés étant peu rustiques, la culture en pot se révèlera  d’autant plus idéale pour pouvoir protéger la plante dans les régions aux hivers marqués.

Si les agapanthes sont simples à cultiver en pleine terre, elles ne demanderont que quelques gestes supplémentaires pour bien s’épanouir et créer de belles potées fleuries.

Voici donc nos conseils pour planter, prendre soin des agapanthes en pot et profiter de tous leurs atouts graphiques et esthétiques, même dans les plus petits espaces.

Quelles variétés d’agapanthes choisir pour la culture en pot ?

Pour une culture en pot, privilégiez les variétés d’agapanthes de petites tailles, à silhouettes compactes. Les agapanthes naines ou agapanthes pour pots seront ainsi parfaites, grâce à leurs petites dimensions.

C’est le cas par exemple de :

agapanthe en pot, variétés, choisir, conseils

Agapanthus africanus ‘Pitchoune Blue’ et Agapanthus ‘Double Diamond’

Quand planter une agapanthe en pot ?

L’agapanthe en pot peut être plantée toute l’année. La période idéale se situe toutefois au printemps, afin de pouvoir laisser la plante directement en extérieur pendant toute la belle saison, jusqu’aux premiers froids.

Si vous avez opté pour une agapanthe en racines nues (moins cher, mais pas disponible toute l’année), la plantation devra être effectuée le plus rapidement possible après l’acquisition. Généralement, elle interviendra à l’automne, entre novembre et mars.

Plantation des agapanthes en pot

Le contenant

Pour planter des agapanthes en pot, privilégiez un contenant assez large et stable. Les agapanthes aiment se sentir à l’étroit pour bien fleurir. Ne choisissez donc pas un contenant trop volumineux. Un pot ou une jardinière légèrement plus grand que la motte sera suffisant. Pour créer une belle potée fleurie, installez 3 plants dans un pot de 30 à 40 cm de diamètre environ.

Utilisez systématiquement un contenant percé, permettant à l’eau de s’évacuer sans stagner et risquer de faire pourrir les racines.

Privilégiez les contenants droits et non bombés, afin de pouvoir plus tard procéder à la division des bulbes ou au rempotage.

Enfin, si les contenants en plastique ont d’indéniables qualités (prix, accessibilité, légèreté, choix de couleurs), les contenant en terre cuite permettent une meilleure aération du substrat et évitent les variations climatiques extrêmes (sécheresse en été, manque d’isolation en hiver).

agapanthe, cultiver, planter, quel pot choisir

Le substrat

En pot, le choix du substrat est d’autant plus important que la plante se développe dans un espace restreint, qui perd plus rapidement ses qualités nutritives. Les agapanthes apprécient les substrats riches en matière organique et bien drainés, ne conservant pas d’eau stagnante, surtout en période hivernale.

Optez pour un substrat composé :

  • de terre de jardin
  • de terreau pour jardinière et pots assurant une bonne floraison et rétention d’eau, ou encore de compost ménager bien mûr
  • d’une poignée de sable
  • d’une poignée de pouzzolane pour alléger l’ensemble (facultatif)

La plantation

  1. Installez une couche de drainage de 5 cm environ au fond du contenant percé: billes d’argile, graviers ou tessons en terre cuite.
  2. Placez les racines ou la motte dans le contenant et complétez avec le substrat.
  3. Tassez délicatement avec les doigts et rajoutez du substrat si besoin, jusqu’à recouvrir la souche ; les feuilles naissantes ne doivent toutefois pas être enterrées.
  4. Arrosez copieusement.
  5. Paillez pour limiter l’évaporation et empêcher le développement d’adventices (« mauvaises herbes »).

Vous pouvez également choisir de directement semer des agapanthes au printemps, qui pourront être rempotées environ 6 mois plus tard.

agapanthe en pot, cultiver, planter, plantation, conseils

(photo Sue Luxton – Flickr)

L’exposition

Originaires d’Afrique du Sud, les agapanthes sont des plantes friandes de soleil pour bien fleurir. Placez donc votre pot d’agapanthe en situation chaude et ensoleillée exposée plein sud, surtout dans les régions du nord, ou contre un mur emmagasinant la chaleur. Dans les régions du Midi aux étés ardents, une exposition mi-ombragée sera possible.

Évitez les lieux soumis aux vents dominants et aux fortes pluies. Préférez les zones protégées au jardin, sur la terrasse ou le balcon.

Entretien des agapanthes cultivées en pot

L’arrosage

Du fait de leurs origines, les agapanthes peuvent tolérer un peu de sécheresse. Mais en pot, le substrat a tendance à se dessécher beaucoup plus rapidement qu’en pleine terre, l’eau s’évaporant plus facilement.

Pendant la croissance et la floraison, les agapanthes ont des besoins en eau réguliers. Prévoyez au moins 1 arrosage par semaine, 2 en cas de temps chaud et sec. Laissez sécher le substrat entre 2 arrosages pour éviter de faire pourrir les racines.

Arrosez de préférence tôt le matin ou en fin de journée, afin de limiter l’évaporation.

Si vous constatez un jaunissement des feuilles d’agapanthe en été, cela peut être dû à un manque d’eau. Si à l’inverse,  vous procédez à des arrosages réguliers et que le pied de la plante reste humide, il s’agit plutôt d’un excès d’eau. Ne laissez pas d’eau stagnante dans la soucoupe, s’il y en a une : pensez à la vider au bout d’une vingtaine de minutes et laissez le substrat bien sécher avant de procéder à tout nouvel arrosage.

La fertilisation

Comme pour les besoins hydriques, les agapanthes ont des besoins nutritifs plus élevés en pot qu’en pleine terre.

Au printemps,  à la reprise de croissance, faites un apport d’engrais pour jardinières et potées, qui favorisera la floraison. Privilégiez un engrais à diffusion lente (souvent en granulés ou  bâtonnets), riche en potasse et phosphore. Cette fertilisation peut être remplacée par un amendement régulier de compost ménager bien décomposé.

Vous pouvez aussi choisir  de fertiliser vos agapanthes en pot avec un engrais liquide pour fleurs, à l’action boost rapide. Cette fertilisation sera effectuée mensuellement du printemps jusqu’à la fin de l’été.

Les dosages varient selon les fabricants, veillez donc simplement à suivre les consignes indiquées sur le produit.

agapanthe en pot, engrais, fertiliser

À gauche, engrais en granulés à diffusion lente et à droite engrais liquide

La taille

En été, pour stimuler la floraison et éviter à l’agapanthe d’utiliser de l’énergie dans la production de graines, supprimez au fur et à mesure les fleurs fanées en coupant la tige à la base. Vous ne les conservez que si vous souhaitez en récupérer les graines pour faire vos propres semis.

La taille du feuillage dépend de la variété de l’agapanthe. S’il s’agit d’une agapanthe caduque, dont le feuillage tombe naturellement en fin de saison, il est tout à fait normal de voir les feuilles jaunir et se dessécher après la floraison. Au printemps suivant, une fois les dernières gelées passées, coupez simplement les feuilles séchées restantes à ras, à l’aide d’un sécateur propre et bien aiguisé.

S’il s’agit d’agapanthe persistante, retirez simplement les feuilles abimées s’il y en a.

Les maladies

Les agapanthes n’ont pas de sensibilité particulière aux maladies.  Leurs seules ennemies peuvent juste être les limaces un peu voraces, qui se délecteront des jeunes feuilles repoussant au printemps chez les variétés d’agapanthes caduques.

La division

Les agapanthes peuvent généralement rester trois ou quatre ans dans le même contenant. Passé ce délai, si elles commencent à montrer des signes de fatigue (hampes florales plus courtes, floraison plus faible, feuillage jaunissant, souche se creusant en son centre,…), nous vous conseillons de pratiquer une division de vos plantes.

Cette opération s’effectue en fin d’hiver, à l’aide d’un couteau propre. Retrouvez toutes les informations pour bien réussir à diviser l’agapanthe en pot.

L’hivernage

De par ses origines, l’agapanthe est une plante plutôt frileuse. Sa résistance au froid dépend de la variété choisie. Notons également qu’une plante en pot est toujours plus sensible au froid qu’une plante cultivée en pleine terre.

Les agapanthes persistantes sont généralement rustiques de -5°C à -10°C maximum, en situation protégée et non humide. Les agapanthes caduques sont quant à elles un peu plus rustiques, de -10°C à -15°C en moyenne. Retrouvez notre sélection des variétés d’agapanthes les plus rustiques.

En dehors des régions littorales ou méditerranéennes, la culture en pot est d’autant plus adaptée pour pouvoir rentrer les plantes à l’abri. Installez-les dans un endroit hors gel lumineux, sec et non chauffé (véranda, serre froide). Selon les régions et la précocité de l’hiver, cette opération sera effectuée entre octobre et novembre.

Veillez à bien protéger les agapanthes l’hiver s’il n’est pas possible de les rentrer à l’abri du gel : paillage épais, carton ou papier journal autour du pot, isolation entre le contenant et le sol, …

Pendant cette période, réduisez les arrosages, stoppez tout apport de fertilisant et ne pratiquez aucune taille du feuillage.

Les agapanthes en pot pourront être ressorties dès les dernières gelées passées. Dans les régions du nord, nous vous conseillons pour cela d’attendre la fin des Saints de Glace à la mi-mai.

agapanthe en pot, entretien, entretenir, comment, conseils

Agapanthes en pot le long d’une allée – Fenton House Garden à Londres (photo Tony Hall – Flickr)

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire