Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
cultiver du thym en pot
conseil

Comment cultiver le thym en pot ?

Tous nos conseils pour utiliser vos propres herbes aromatiques en cuisine !

Parfumé à souhait et apprécié pour ses arômes riches en cuisine, le thym se répand à l’état sauvage un peu partout en Méditerranée. Bien évidemment, vous pouvez aussi le cultiver chez vous afin d’avoir vos propres herbes pour cuisiner !

Présenté sous différentes formes en fonction des variétés choisies (rampant, en boule, etc.), le thym s’impose comme une plante rustique et facile à cultiver. Si vous suivez les conseils de plantation et d’entretien tout en veillant à l’exposer au maximum au soleil, vous en tirerez très rapidement profit. Découvrez tout ce qu’il faut savoir pour réussir la culture du thym en pot, dans le jardin, sur une terrasse ou un balcon.

Le thym, une herbe aromatique facile à cultiver en pot

D’une manière générale, on s’accorde sur une vérité : le thym est plus facile à cultiver en pot : plusieurs raisons concrètes l’expliquent très clairement.

Des besoins spécifiques concernant la nature de la terre

Le thym est une plante relativement exigeante au regard de la nature de la terre : on le plante dans un sol léger, voire rocailleux, et surtout bien drainé. Si vous savez que le sol de votre jardin est globalement humide, vous avez tout intérêt à pencher pour la culture en pot, car le thym se porte très mal face à un surplus d’eau – tandis qu’il résiste plutôt bien à l’aridité, d’une manière générale.

Par exemple, si vous cultivez du thym dans une terre argileuse et humide en hiver, celui-ci risque de dépérir et même de finir par pourrir.

Le Thym de Provence, une variété parfaite à cultiver en pot

La nécessité d’un maximum d’ensoleillement, un vrai plus pour la culture en pot

Le choix d’une plantation en pot est également intéressant en raison des besoins du thym en terme d’ensoleillement. Idéalement, il faut l’exposer aux rayons du soleil pendant plusieurs heures chaque jour. Avec un pot, vous pouvez facilement déplacer le contenant afin de toujours laisser votre plante bien exposée. À l’inverse, ce choix vous permet aussi de rentrer vos plants en période de fraîcheur, ou face à un risque de pluies importantes.

Quand planter le thym en pot ?

Idéalement planté entre mars et avril, le thym peut aussi être semé au début de l’automne, avant octobre.

Comment planter un pied de thym en pot ?

Choisissez un pot de 20 à 25 centimètres de diamètre minimum, ou une grande jardinière. Vous pouvez l’accompagner d’autres herbes aromatiques qui, comme le thym, n’ont pas besoin de beaucoup d’eau – c’est notamment le cas de l’origan et du romarin.

Commencez par installer un lit de 3 cm de graviers ou de billes d’argile afin de faciliter le drainage, puis ajoutez un mélange composé à 50 % de terreau et à 50 % de terre de jardin. À noter que vous pouvez utiliser uniquement du terreau si vous n’avez pas de jardin. Arrosez légèrement et n’oubliez pas de placer votre pot au soleil !

cultiver le thym en pot

 

Comment semer du thym en pot ?

Pour semer des graines de thym :

  • Remplissez le pot de terreau ;
  • Semez quelques graines ;
  • Recouvrez d’un peu de terreau ;
  • Arrosez délicatement à l’aide d’un pulvérisateur.

Comment entretenir son thym en pot ?

Comment arroser le thym en pot ?

Vous pouvez arroser de temps en temps mais de façon très modérée et sans excès votre thym, car celui-ci n’a pas besoin de beaucoup d’eau et n’aime pas les excès d’eau. Laissez le terreau sécher entre deux arrosages. Retirez bien la soucoupe du pot, afin d’éviter que les racines ne trempent trop longtemps dans l’eau. Vous pouvez même surélever le pot afin de rendre l’écoulement plus rapide, pour éviter toute accumulation d’humidité potentiellement néfaste pour le thym.

Comment conserver du thym en pot ? Rempotage et taille

Il ne faut pas hésiter à rempoter de temps en temps. Les tiges peuvent devenir plus dures au bout de quelques années : vous pouvez rempoter vos plants en moyenne une fois tous les quatre ans.

Bien désherber autour du thym pour lui offrir un parfait terrain afin qu’il se déploie

Le thym a tendance à se dégarnir du centre de la touffe et a besoin d’une taille annuelle pour conserver un joli port. Vous devez tailler votre thym uniquement après la floraison. Pour cela, rabattez les tiges qui se situent en dessous des premières fleurs. Au printemps, vous avez également la possibilité de retirer les tiges qui n’ont pas résisté au gel hivernal.

La récolte

Le thym présente l’avantage de pouvoir être récolté tout au long de l’année, en fonction de vos besoins ! Cependant, si vous souhaitez profiter de la richesse de son parfum, vous avez tout intérêt à privilégier les périodes de la fin de printemps et du début de l’automne, quand les essences aromatiques du feuillage sont davantage concentrées. Ensuite, laissez sécher naturellement les rameaux au soleil, puis conservez-les dans un récipient hermétique.

Pour en savoir plus sur le thym séché, découvrez notre tutoriel : Comment faire sécher et bien conserver le thym ?

La multiplication

En toutes saisons, vous pouvez recourir au bouturage ou à la division de touffes pour multiplier votre plante aromatique en pot. Attendez toutefois quelques années avant de vous lancer dans ce renouvellement des plantations, surtout si vous vivez loin de la douceur méditerranéenne.

Multipliez votre thym pour en profiter tout au long de l’année

La prévention contre les maladies

Votre thym craint avant tout l’humidité. Dans un pot mal drainé ou exposé à une eau stagnante, il peut vite être atteint par des champignons et finir par pourrir. Veillez toujours à contrôler les apports en eau, pour qu’ils soient suffisants, mais jamais en excès !

Quelles variétés de thym planter en pot ?

Tous les thyms peuvent être cultivés en pot. Parmi la multitude, citons :

Le thym commun

Vous avez une terre humide et argileuse ? Votre thym d’hiver se plaira tout particulièrement dans un pot, car il lui faut un sol pauvre, léger, bien drainé et éventuellement caillouteux. Cette variété, plus résistante que les autres au froid, présente également la spécificité d’afficher un feuillage plus vert que le thym de Provence.

Le thym citron

Si vous cherchez un thym légèrement et subtilement parfumé à planter en pot, le thym citron doré vous apportera pleine satisfaction. Offrant de belles fleurs couleur lilas sur le balcon ou dans le jardin, le thymus citriodorus ‘Aureus’ se plante dans un sol rocailleux, plus facile à obtenir dans un pot.

Le thym serpolet

Le thym serpolet est une variété rampante que l’on installe en veillant, comme pour tous les thyms d’une manière générale, à éviter les excès d’humidité. Ses feuilles offrent un parfum doux et subtil, moins intense que celui du thym commun.

Pour aller plus loin

⇒ Notre dossier complet : Le thym : cultiver, planter, tailler.

Articles connexes


Fiche Famille

Le thym : cultiver, planter, tailler

Lire la suite +

Fiche Tutoriel

Comment faire sécher et bien conserver le thym ?

C’est l’un des aromates les plus connus et utilisés, aussi bien dans nos plats qu’en...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire