Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Comment faire sécher et bien conserver le thym ?

C’est l’un des aromates les plus connus et utilisés, aussi bien dans nos plats qu’en médecine douce : le thym, joliment nommé farigoule dans le Midi, est une vivace appréciant les sols pauvres et la chaleur. Pour pouvoir profiter de ses bienfaits et son parfum tout au long de l’année, le séchage s’avère être la meilleure méthode de conservation. Voici donc nos conseils pour sécher le thym, le conserver, l’utiliser en cuisine ou pour ses nombreuses propriétés.

Récolter le thym pour le séchage

Le thym se récolte toute l’année, puisque ses feuilles sont persistantes, mais son parfum et ses actifs seront plus développés au début de la floraison au printemps (de mars à juin, selon les régions).

C’est donc idéalement à cette période ou juste avant la floraison qu’il sera récolté pour le séchage.

Cueillez le thym le matin, après évaporation de la rosée et lors d’une journée bien ensoleillée, pour un séchage optimal.

Pour le récolter, il suffit de couper avec un sécateur ou un ciseau les tiges au tiers de leur longueur (environ 10 à 15 cm), en privilégiant les brins verts de l’année pour favoriser la repousse.

Toutes les variétés de thym se prêtent au séchage : le thym citron, le thym commun, le thym orange, le thym officinal, le thym de Provence, …

faire secher et conserver le thym

Deux méthodes pour faire sécher le thym

Peu importe la méthode choisie, lavez préalablement les tiges à l’eau claire et essorez-les dans un torchon, pour retirer le maximum d’eau et faciliter le séchage.

Le séchage à l’air libre

Cette technique de séchage est plus longue, mais 100% naturelle et économique. Le séchage en douceur grâce à la chaleur et l’aération permet en outre de conserver un maximum les arômes et principes actifs de la plante.

  • Regroupez les tiges en petits bouquets d’une dizaine de brins, attachés par une ficelle sans trop les serrer, pour permettre une bonne aération.
  • Suspendez-les la tête en bas dans un endroit sec et sombre. S’il n’est pas possible de trouver un lieu sans lumière, enveloppez les bouquets dans un sac en papier préalablement troué.

Il est également possible d’étaler les tiges sur du papier journal, sur une cagette…

Le temps de séchage dépendra des conditions ambiantes. Comptez une à 2 semaines pour un séchage complet. Une fois sèches, les feuilles s’effritent facilement entre les doigts.

Les fleurs de thym peuvent être séchées de la même manière, mais étant plus fragiles et leurs arômes étant plus volatiles, nous vous conseillons plutôt une consommation fraîche.

faire secher et conserver le thym

Le séchage au four

Le séchage du thym au four est une méthode rapide, mais qui peut davantage détériorer les huiles essentielles et altérer le parfum de la plante.

  • Placez les tiges sur une plaque recouverte de papier sulfurisé ou d’aluminium, en veillant à ne pas les superposer.
  • Placez-les au four à 50°C.
  • Entrouvrez la porte afin de laisser l’humidité s’échapper.
  • Vérifiez régulièrement l’évolution du séchage.

Comptez quelques heures pour un séchage complet, qui sera terminé lorsque les feuilles seront friables entre les doigts.

Il est également possible d’utiliser un déshydrateur ou de procéder au séchage du thym au micro-ondes, en enveloppant les tiges dans du papier absorbant. Cette méthode est toutefois plus délicate, puisque un séchage un peu trop long ou mal maitrisé risque de « cuire » les branches.

 

Conserver le thym séché

Après le séchage, émondez le thym pour ne conserver que les feuilles. Si le séchage est optimal, il suffit de glisser les doigts le long de la tige pour qu’elles se détachent facilement.

Conservez les feuilles dans des récipients hermétiques (bocaux en verre, boîte en métal…).

Vous pouvez également conserver les bouquets suspendus.

Le thym séché se conserve environ un an dans un lieu sombre et sec.

faire secher et conserver le thym

Utiliser le thym séché

Le thym est utilisé de multiples façons en cuisine : dans le fameux bouquet garni, incorporé dans les sauces tomates ou marinades, sur des légumes rôtis, des grillades de viandes ou de poissons, dans les salades, dans les pains ou pâtes maison, pour parfumer les farces, saupoudré sur du fromage de chèvre, en macération dans de l’huile, du vinaigre ou du miel et même dans les desserts (il se marie par exemples délicieusement avec les fraises ou les abricots).

faire secher et conserver le thym

Faire une tisane de thym

La tisane de thym est une boisson tonique et stimulante pour le système immunitaire. Associée à une cuillère de miel, du jus de citron et de la cannelle, elle est idéale pour  lutter contre les petits maux de l’hiver.

Le thym citron est souvent utilisé dans la préparation des infusions, mais les autres variétés peuvent tout à fait convenir.

  • Mettez une cuillère à café de thym dans une tasse d’eau bouillante.
  • Laissez infuser 10 à 15 min.
  • Filtrez ou retirez le filtre à thé.
  • Dégustez 2 à 3 fois par jour.

faire secher et conserver le thym

Les bienfaits du thym

Le thym est utilisé pour ses nombreuses vertus naturelles : antiseptiques, antibactériennes, tonifiantes, détoxifiantes et antispasmodiques.

Il est recommandé en cas d’affections des voies respiratoires (en tisane ou en inhalation), d’infections urinaires, de stress et fatigue, de baisse des défenses immunitaires, de problèmes de digestion ou de spasmes.

Pour réussir la culture du thym, consultez nos fiches conseils : Le thym : cultiver, planter, tailler et Comment cultiver le thym en pot ?

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)

Une réflexion au sujet de « Comment faire sécher et bien conserver le thym ? »

  • Valentina Cisneros

    Bonjour! Merci pour vos conseils et bonnes informations sur cette délicieuse herbe qui est le thym. J'habite à Sudbury, dans le nord de l'Ontario, au Canada et nous aimons planter en été toute sorte de fines herbes et bien d'autres choses pour notre propre consommation. Souvent, je me retrouve avec beaucoup du thym et je l'utilise pour la cuisine, mais maintenant je vais me faire de tisanes, de cette manière je vais l'utiliser davantage pour les bonnes raisons. Merci encore!

    Répondre
Laisser un commentaire