Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
associer le jasmin d'hiver
association

Associer le jasmin d'hiver

5 idées pour sublimer un Jasminum nudiflorum

Le Jasmin d’hiver ou Jasminum nudiflorum offre une fantastique pluie d’or qui surgit au beau milieu de l’hiver, illuminant longuement clôtures et palissades de sa floraison jaune vif sur des branches souples joyeusement arquées. Exubérant, s’épanouissant autant en largeur qu’en hauteur, le marier n’est pas toujours la première chose à laquelle on pense dans un aménagement, car son abondante cascade fleurie est plutôt encombrante… Et pourtant sa floraison pimpante permet de bien jolies associations dans des jardins de type naturels. Très rustique, vous pouvez implanter le jasmin d’hiver un peu partout, jusqu’en montagne où il fleurit même sous la neige, voire sur une terrasse ! 

Voici quelques idées dont vous pouvez vous inspirer pour marier un jasmin d’hiver à d’autres arbustes ou floraisons hivernales à estivales…

association jasmin d'hiver, association jasminum nudiflorum, avec quoi marier jasmin d'hiver, avec quoi associer le jasmin d'hiver

Jasminum nudiflorum, un jasmin non parfumé, mais à la floraison jaune d’or délicieuse en plein hiver, et qui se prête mine de rien à plusieurs associations au jardin !

Sur un mur, une palissade, une pergola

Nécessitant d’être palissé pour offrir le meilleur de sa silhouette dégoulinante, le jasmin d’hiver investit idéalement les murs d’enceinte, murets, palissades, et pergolas qu’il sublime de ses ravissants rameaux arqués et de son abondante floraison jaune.

S’il y est très beau en isolé, l’associer avec des arbustes ou grimpantes aussi généreux que lui permet d’accompagner la masse de verdure prédominante une fois la floraison achevée. Vous en choisirez un parmi cette petite sélection d’arbustes joliment arqués, pour rehausser alors son feuillage d’un duo de verdure, de floraisons ou de baies : près d’un mur, un arbuste de type pleureur comme le Cytise (Laburnum) prolongera le bel effet de cascade à partir du mois de mai avec sa superbe floraison jaune, un Cotoneaster lacteus persistant amènera lui une abondante floraison crème printanière, une magnifique ramure arquée à l’année et des baies rouges pendant de longs mois. Un Kerria japonica planté au pied du mur vient lui entretenir la floraison jaune du jasmin d’hiver, et s’y marie fort bien par sa silhouette buissonnante.

Enfin sur une palissade ou une pergola, privilégiez une Clématite d’hiver de belle envergure comme Clematis armandii pour une floraison simultanée en plein frimas et obtenir une palette jaune et blanche très gracieuse, ou une Clématite montana ‘Double Delight’ pour égayer la zone dès le mois d’avril de sa floraison blanche verdâtre (elle remontera en fin d’été).

Pour accompagner le feuillage très présent du Jasminum nudiflorum après sa défloraison, privilégiez des arbustes à port arqué et à floraison blanche ou jaune, comme un Laburnum ou un Cotoneaster lacteus

En haie champêtre fleurie

Au-delà de l’usage classique du jasmin d’hiver sur un mur, les dimensions et le port dense du jasmin d’hiver le prédisposent volontiers à une utilisation en haie, où on pourra le mêler à différents arbustes d’ornement. Pour un décor hivernal dans un jardin de campagne, l’élégant Abeliopyllum distichum ou forsythia blanc le sublime quand il se couvre de fleurs blanches en fin d’hiver. Un Hamamelis, dans les teintes orangées comme l’Hamamelis x intermedia ‘Jelena’ ou ‘Aphrodite’, complète élégamment cette haie caduque, agrémentée de quelques Chimonantux praecox. Pour une scène ou évolution printanière, le buisson de beauté (Kolkwitzia amabilis) et un Sureau noir apporteront une belle coloration rosée et un feuillage pourpre avec le Sureau. Complétez cette haie de quelques persistants appréciant les mêmes conditions de sol et d’exposition ensoleillée comme un Fusain de Chine ou Euonymus myrianthus et un Laurier tin panaché.

association jasmin d'hiver, association jasminum nudiflorum, avec quoi marier jasmin d'hiver, avec quoi associer le jasmin d'hiver

Jasminum nudiflorum, Abeliophyllum distichum, Hamamelis x intermedia ‘Jelena » et Chimonantus praecox

Un Argousier (Hippophae rhamnoides) est également un bon compagnon qui devance et accompagne le jasmin d’hiver de sa belle fructification rouge orangée entre les mois d’octobre et de décembre, voire plus si les oiseaux ne se chargent pas d’en dévorer les baies.  De dimensions similaires, arborant un port légèrement arqué, prenant le relais avec une floraison jaune quand le jasmin commence à défleurir, un Hippophae rhamnoides au fin feuillage grisé formera un duo inédit avec le jasmin d’hiver jaune pimpant !

association jasmin d'hiver, association jasminum nudiflorum, avec quoi marier jasmin d'hiver, avec quoi associer le jasmin d'hiver

Une haie composée d’Argousier et de Jasmin d’hiver

Avec des grimpantes printanières ou estivales

Le jasmin d’hiver commence à défleurir fin mars, aussi il est judicieux de le marier à des grimpantes vigoureuses qui prendront le relais à cette période pour amener de subtiles floraisons. Portez votre choix sur des grimpantes assurant une belle présence tant au niveau du feuillage que de la floraison pour un bel équilibre visuel, le jasmin d’hiver étant très prolifique. Des clématites printanières de belle envergure et à grandes fleurs comme la Clématite ‘Proteus’ à fleurs roses, ou à floraison estivale comme la sublime Clématite ‘Blue Angel’ dont le feuillage vert tendre contraste bien avec le jasmin, sont toutes indiquées.

En été, les chèvrefeuilles odorants assurent également une forte présence, qui peut se mesurer au feuillage imposant du jasmin, ils y trouveront d’ailleurs un support pour enrouler leurs lianes, avec par exemple Lonicera periclymenum ‘Belgica Select’ aux superbes inflorescences rosées et jaunes, et Lonicera periclymenum ‘Scentsation’ aux fleurs bicolore jaune et crème. Pensez aussi à un chèvrefeuille au feuillage clair ou panaché qui viendra adoucir le feuillage du jasmin, comme Lonicera japonica ‘Mint Crisp’.

association jasmin d'hiver, association jasminum nudiflorum, avec quoi marier jasmin d'hiver, avec quoi associer le jasmin d'hiver

Un jasmin d’hiver défleuri, avec des grimpantes fleurissant au printemps et en été : Chèvrefeuille ‘Belgica Select’, Clématite ‘Blue Angel’, Clématite ‘Proteus’ et Chevrefeuille ‘Mint Crisp’

En massif

Laissé libre, sans le palisser, votre jasmin d’hiver va prendre ses aises et s’étaler bien plus à l’horizontale qu’un pied conduit sur un mur. Il pourra même pour certains former un couvre-sol. Dans cette configuration, il est intéressant de l’entourer d’autres arbustes restant colorés pour l’hiver comme les bois orangés d’un Cornus ‘Midwinter Fire’ ou d’un Cornus ‘Flaviramea’, d’un tapis d’Hellébores et de quelques bruyères (Erica carnea ‘Springwood White’). Pour que ce massif reste attrayant à la belle saison, implantez un grand arbuste conduit sur tige ou en cépée qui s’élèvera au-dessus du jasmin, comme un Syringa, un Styrax japonica ou un Chitalpa, et quelques vivaces estivales un peu hautes, dont les couleurs douces éclaireront le tapis vert foncé : Platycodons, Phlox paniculata ‘Bright Eyes’, etc.

Le jasmin d’hiver en couvre-sol partage l’espace avec des bruyères d’hiver et des Hellébores, quelques Cornus à bois décoratif, et ici un Lagerstroemia

Dans un jardin naturaliste, le jasmin d’hiver peut parfaitement s’acoquiner avec une plate bande un peu sauvage presque exclusivement composée de genêts (Cytisus scoparius), leur feuillage rappelant complètement le jasmin. On les choisira de couleurs et de hauteurs variées, du blanc à l’orangé et au rose, pour aménager un massif à la fois coloré et très naturel : Cytisus sagittalis, le blanc Cytisus praecox ‘Albus’, le superbe Cytisus procumbens ‘Zeelandia’ rosé et orangé, etc.

Une scène naturaliste mariant un jasmin d’hiver (au centre) à un Panicum virgatum ‘Northwind’, quelques Achillées, et des genêts (Cytisus praecox ‘Album’ et Cytisus procumbens ‘Zeelandia’)

En pot sur la terrasse

En le tuteurant habillement et en le modelant de façon à créer une silhouette de taille raisonnable nonchalamment arquée de rameaux entremêlés, le jasmin d’hiver devient un arbuste merveilleux planté dans un conteneur  doté d’un substrat drainant. Il est alors féérique sur une terrasse en plein hiver, où il commence à fleurir sur le bois nu.

En l’entourant d’un Salix Caprea ‘Kilmarnoch’ lui aussi étonnant avec ses pompons jaunes argentés sur le bois nu, il compose une scène hivernale réellement magique. Vous pouvez rajouter sur une terrasse assez grande quelques arbustes persistants à feuillage ornemental comme un Cryptomeria japonica nain ou un if à port colonnaire (comme Taxus baccata ‘David’ au feuillage doré), ou bien encore l’agrémenter du superbe feuillage d’un Hedera helix ‘Sagittifolia’ formé également autour d’une tontine. Des potées de perce-neiges et de muscaris précoces viendront compléter ce décor d’une grande douceur. 

association jasmin d'hiver, avec quoi marier jasmin d'hiver, avec quoi associer le jasmin d'hiver

Jasminum nudiflorum (© Couleur Lavande), muscaris, Hedera helix sagittifolia, Salix caprea ‘Kilmarnock » et Cryptomeria japonica ‘Globosa’

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire