Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
associer fleurs blanches
association

Associer les fleurs blanches

Comment marier le blanc au jardin ?

Les fleurs blanches apportent éclat, douceur, élégance et beaucoup de liant dans les massifs ou en potées sur la terrasse. Qu’il s’agisse de plantes vivaces, de plantes bulbeuses ou d’arbustes à fleurs blanches, miser sur la couleur blanc promet une ambiance raffinée et reposante, à la fois à son aise dans les jardins romantiques ou les jardins contemporains.

Voyons comment bien associer cette couleur neutre au jardin, avec quelles couleurs, quels feuillages, dans des ambiances différentes, et quelles teintes privilégier selon l’ambiance recherchée ?

Les floraisons blanches illuminent instantanément les zones ombragées d’un jardin

A propos du blanc

  • 50 nuances de blanc… ou presque, tant il est vrai qu’il n’existe pas un blanc mais de nombreuses nuances allant du blanc pur, aux blancs rosés, aux blancs verdâtre, des blancs crème aux blancs bleutés, aux jaunes très pâles qui paraissent blanc, et aux blancs mouchetés ou striés. Il y a aussi les fleurs blanches rehaussées d’un cœur très coloré par des étamines, et de nombreuses fleurs marginées ou panachées façon bicolore. Bref, le blanc est multiple et quelle que soit sa variation, il renvoie toujours une note poétique et rafraichissante dans un jardin.
  • Associées à d’autres couleurs, les fleurs blanches font varier leur intensité et éclaircissent l’ensemble
  • Les fleurs blanches sont très utiles pour amener du lien, créer un sentiment d’harmonie : c’est une couleur trait d’union et de transition entre les végétaux
  • Le blanc des floraisons donne un éclat immédiat aux zones ombragées
  • Le blanc, teinte neutre par excellence, permet de sublimes compositions avec des couleurs de fleurs qui seront souvent choisies douces, voire poudrées, pour créer des effets pastels et une atmosphère apaisée ou au contraire en contraste avec des teintes saturées et profondes comme le bleu.
  • Attention : les fleurs blanches accaparent le regard. Si elles mettent en valeur les plantes et soulignent le mobilier alentour, il faut particulièrement doser leur présence.

Le blanc éclatant de Veronicastrums sert de faire-valoir aux autres couleurs, en renforçant le bleu profond du second plan

Associer des fleurs blanches dans un jardin monochrome

Commençons par le plus simple sur le papier, l’association des floraisons blanches dans un jardin blanc.

Nous en parlons plus en détail dans l’aménagement d’un jardin monochrome blanc : s’il est très raffiné, le jardin blanc ne s’appuie pas sur les mêmes floraisons selon qu’il s’agit d’un jardin urbain, d’un jardin de naturaliste ou d’un jardin de campagne. Il faut selon les environnements jouer avec les volumes et inflorescences plus ou moins vaporeuses ou carrément sophistiquées et graphiques.

Par exemple, dans cette scène, la verticalité des Eremerus (au centre) dynamise l’ensemble : Choisya ‘Aztec Pearl’, Philadelphus arqué, Lonicera nitida et Agapanthes

Dans d’autres jardins monochromes, notamment le jardin bleu et le jardin jaune, le blanc excelle à distiller çà et là, en ponctuation dans les massifs, cet effet de liant incomparable. Les fleurs blanches ont finalement le don de mettre en valeur l’autre couleur dominante du jardin monochrome. Elles évitent enfin la lassitude que provoquerait ces deux couleurs fortes, froide pour le bleu, très tonique pour le jaune, employées en mode unique.

Associer des fleurs blanches à d'autres couleurs

Plusieurs coloris s’entendent bien avec le blanc, en particulier le bleu et le jaune, mais aussi le rose et les teintes pêche et… le vert. Pour les deux premières couleurs, c’est vraiment une question de dosage et de proportions qu’il faut respecter, pour qu’aucune des floraisons ne prennent le pas sur l’autre, et en gardant toujours en tête un principe d’harmonie, dans des dégradés de couleur.

Quand on décide d’associer les fleurs blanches à d’autres teintes, on peut le faire dans certains massifs bicolores pour des ambiances très actuelles et très chics, ou en taches de couleurs éparses pour créer des scènes plus foisonnantes :

Les floraisons blanches en duo

  • Avec du bleu : Il est toujours intéressant de venir pimenter les couleurs proches du bleu dans le cercle chromatique, les violacées à pourprés, jusqu’aux bleus très foncés à noir. Les fleurs blanches placées devant les floraisons bleues accentuent l’effet de profondeur que donne la couleur bleue. Dans un jardin contemporain, on peut oser l’alliance de blancs à des bleus très vifs et profonds, ce qui donne énormément de caractère et une dualité affirmée, qui sera renforcé par un mobilier aux lignes sobres, des ports d’arbustes érigés ou graphiques.

Agapanthes bleues et blanches, Arum, Hydrangeas ‘Annabelle’ et Vipérine des Canaries

  • Avec du rose : l’association des fleurs blanches et roses est gracieuse, presque évidente, et qui subit rarement de faute de goût. Il est intéressant pour des décors romantiques, des jardins de cottage ou de campagne de mêler des floraisons blanches bicolores pour parfaire l’harmonie très douce de ces scènes. Attention tout de même à éviter un côté bonbonnière ou mièvre : l’ajout de feuillages anisés, pourprés ou grisés est utile pour rythmer un peu plus ces teintes pastel.

Un duo de pivoines blanches et roses © Ting Chen

  • Avec du jaune : ou plutôt les jaunes, très pâles à dorés, voire orangés pour un décor dynamique car le blanc révèle les teintes jaunes les plus chaudes. Ce sont des scènes particulièrement printanières qui excellent dans cette association de couleurs.

Un décor très doux de Leucanthemums blancs, de lupins et d’Iris, ponctués du vert d’un pinus mugo  (© Mark)

A gauche, une tâche blanche soulage la masse orangée des soucis, A droite une proportion plus importante de fleurs blanches apportées par les digitales et pensées : seules quelques giroflées ponctuent agréablement l’ensemble © Gwenaëlle David

  • avec du vert ! Oui, certaines fleurs vertes s’associent parfaitement avec le blanc virginal de fleurs vivaces ou avec les teintes crèmes qu’arborent nombre de fleurs blanches. En introduisant de nombreux feuillages, cette association pleine de fraicheur est idéale en jardin de ville et dans tous les jardins mi-ombragés qui y gagnent en luminosité.

Les inflorescences blanc verdâtre d’un Hydrangea paniculata ‘Limelight’ s’accordent à tous les blancs, qu’ils soient lavés de jaune comme ici une potentille. L’ajout de feuillages verts acidulés ou panachés de crème constitue un bel écrin : ici l’Eleagnus ebbingei ‘Limelight’ et une Hebe ochracea.

Les floraisons blanches en trio

On peut tout aussi bien choisir des associations de fleurs blanches avec deux autres couleurs ou en méli-mélo de floraisons. En trio, l’harmonie reste souvent très naturelle. En mode plus chamaré, c’est un résultat foisonnant que l’on obtient sur des massifs généreux. Il est un peu plus délicat à opérer pour ne  pas être un simple fourre-tout de fleurs et de couleurs. A réserver pour les plus grands jardins, les jardins de campagne, etc.

Une belle scène estivale aux tons chauds jaune, rose et mauve, éclaircie par la blancheur d’un Buddleia et de Phlox blancs

Associer des fleurs blanches à des feuillages

Des touches de fleurs blanches pures dans une mer de verts réussissent une alchimie à la fois élégante et facile d’utilisation . On choisira essentiellement des feuillages persistants, des verts moyens à clairs, voire argentés pour amener de la douceur. Les feuillages grisées seront bien utiles en zone très ensoleillée, mais il faudra leur adjoindre quelques feuillages plus contrastés pour mettre en valeur les inflorescences blanches et éviter l’éblouissement crée par trop de soleil.

L’harmonie de fleurs blanches avec des feuillages est particulièrement belle dans des zones ombragées à mi-ombragées où l’on trouve quantité de floraisons blanches à crème : Anémones du Japon, Astilbes, Thalictrums, Omphalodes, Tiarelles, Hellebores, etc. Dans cette configuration, jouez plutôt de larges feuillages (Acanthes, hostas, Dryopteris, Farfugiums…).

L’exposition ensoleillée est l’autre option éclatante et radieuse, avec par exemples des fleurs esthétisantes : Alliums et Agapanthes, Delphiniums, Hydrangeas paniculata, Iris, Arums, Lis… Elles aussi sont sublimées par des feuillages graphiques ou structurants (Yucca rostrata, Phormiums, Santolines, Pittosporums, Hebes, Fetuques…). Certains feuillages pourpres peuvent aussi rythmer un massif à floraisons blanches : Physocarpus ou Cordyline australis ‘Red Star’ par exemple.

Alliums blancs, Pittosporum tobira, Abelia grandiflora ‘Confetti’, Tulipa turkmenista, Santolina chamaecyparissus

Associer des fleurs blanches selon le style de votre jardin

Les floraisons blanches s’accordent dans de nombreuses typologies de jardin, selon les variétés choisies, des roses aux bruyères, d’arbustes japonisants à des plantes exotiques : 

Le jardin contemporain

Sublimées en jardin design, les fleurs blanches y ont un rôle souvent architectural. Elles excellent en jardin blanc, sont superbement mises en valeur par des contrastes de feuillages sombre ou clairs de graminées mais aussi de floraisons bleu violacées. On privilégie pour ces ambiances des ports dressés graphiques comme les Eremerus, les Veronicastrums, les Arums, et les inflorescences en boule comme les Agapanthes, Hydrangeas Annabelle, les Echinops ritro, Alliums. Au niveau des feuillages, essayez l’association de tons argentés ou rapportez des lignes épurées et dynamiques comme les prêles, Phormiums ou Cordylines, les ports boule de Pittosporums ou de buis, un palmier ou un Cyathea dealbata pour l’évasion ou le feuillage grisé d’un Pyrus salicifolia ‘Pendula’. En mode minimaliste, on réduira cette palette végétale à des touffes de stipas ou de fétuques, voire de Panicums verticaux.

Le jardin naturaliste

C’est une autre décor très adapté au floraisons blanches, choisies de port souple et d’allure sauvage, comme les Cosmos, les molènes, les Veronicastrums, les scabieuses ou par exemple les échinacées et les achillées renforçant l’image de prairie. L’avantage de ces plantes vivaces est qu’elles se déclinent en plusieurs coloris, roses, mauves à orangés, et il est très harmonieux de les marier ensemble. Ce jardin ensoleillé gagne à intégrer d’autres plantes sauvageonnes plus vives ou en mode multi couleur pour un effet très naturel : Leucanthemums, Sanguisorbas, Heleniums. On pourra aussi y intégrer des Pennisetums aux inflorescences crèmes qui amènent aussi beaucoup de douceur et de liant avec le blanc, ou des Molinies vaporeuses.

Leucanthemums, Sanguisorbas , Verbascum, Echinacées pourpres, Achillées, Molinie et Cephalaria.

Le jardin anglais

Les floraisons blanches vont parfaitement se fondre dans une ambiance bucolique où les camaïeux de rose et de bleu se fonderont en masse dans des mixed-borders opulents, sages, ou bien vitaminés en invitant les teintes orangées à rouge. Les fleurs sont superbes quand elles sont reprises dans des teintes variées : Pivoines roses et pivoines blanches, glycines mauves et blanches, roses jaunes et blanches, clématites bicolores, etc. Privilégiez pour ce type de jardin romantique des inflorescences blanches en panicules, en ombelles, en épis, et les plantes de port souple comme des sauges, des Phlox, des Gauras, etc.

Un jardin anglais jouant ici uniquement sur les tonalités blanches, grisées et mauves (© Mark)

Le jardin exotique

Il est éventuellement possible avec des formes d’inflorescences atypiques, comme les Arums, la passiflore ‘Constance Elliott’, les acanthes, le Roscoea beesiania ‘Alba’, le Yucca et le bananier, et en climat doux des fleurs d’aspect tropical comme le Brugmansia, le jasmin (Jasminum multipartum), l’Ismene festalis ou lis araignée, les Crinums. Intégrez des fleurs blanches bicolores teintées de jaune ou panachées de teintes chaudes : Alstroemeria ‘Garden Summer Sky’, Plumaria, Tricyrtis, Tigridia ‘Alba’, Crinum ‘Striped Beauty’, Hibiscus syriacus ‘French Point’, etc. Pour ce jardin luxuriant, composez aussi avec juste une ou deux plantes de couleur unie pour ponctuer et renforcer l’exotisme de la scène : un hibiscus rose, un Hedychium orangé, ou des Eucomis pourpre, et infusez beaucoup de verdure avec des fougères bambou, des fougères arborescentes, des feuillages XXL etc…

Brugmansia, Cythaea, Alstroemeria ‘Garden Summer Sky’, frangipanier, Hibiscus coccineus, Hibiscus syriacus et bananier

Le jardin japonais

Les floraisons blanches délicates s’immiscent parfaitement dans un jardin japonisant, elles y apportent leur extrême délicatesse : azalées et rhododendrons, Pieris, Magnolias stellata, mais aussi des vivaces comme le Sceau de salomon… On les choisit blanches à crème, avec de subtiles nuances de rose comme le Rhododendron edgeworthii et le Pieris polifolia ‘Blue Ice’. Ici encore, un ou deux arbustes rosés viendront soutenir l’ensemble comme un Prunus incisa ‘Mikinori’. Des feuillages panachés de crème comme le Cornus controversa ou une silhouette tabulaire comme un Viburnum plicatum, les feuilles pourpres d’érables du Japon, des conifères taillés en nuage, et les graminées japonaises couvre sol (Ophiopogons noirs et Hakonechloas dorés) seront d’indispensables compagnons.

Prunus incisa ‘Mikinori’, Acer ‘ Garnet’, Magnolia, Fatsia japonica, Rhododendrdon, Polygonatum, Kalmia latifolia

Associer des fleurs blanches à différentes saisons

Le printemps

Le printemps, saison éclatante s’il en est, regorge de floraisons blanches, mais aussi bleues et roses, que l’on retrouve chez les bulbeuses (narcisses, muscaris, anémones des bois, Scilles..) et chez de nombreux arbustes (Magnolias, azalées et viornes en tête). Le trio blanc-bleu-rose est magique, tout comme la fraicheur de l’association jaune et blanche (à composer avec des narcisses par exemple) mais vous pouvez aussi rajouter des notes jaunes pâles et verdâtre pour stimuler des scènes plus pimpantes à l’aide d’Euphorbes characias par exemple.

Au printemps, les floraisons blanches se marient à merveille avec des teintes vertes, jaunes et bleues : Helleborus argutifolius, Michelia yunnanensis ‘Gail’s Favorite’, Narcisses à fleurs doubles, Frittilaria ‘Raddeana’ et muscaris.

L’été

Les fleurs blanches seront le mieux mises en valeur à mi-ombre pour contrecarrer un effet trop lumineux en plein soleil. Elles sont parfaites pour accompagner des teintes vibrantes, qu’elles viennent apaiser. Le choix de compositions est particulièrement varié en  période estivale. Vous avez énormément de possibilités, en essayant toujours de réduire à 3 couleurs le nuancier du massif pour une belle harmonie visuelle.

Un massif généreux de lupins de Russel blancs et pourpres, d’Alliums, d’Ancolies et de gladolius communis (© Phil Bartle)

L’automne

Il existe moins de floraisons blanches en automne, on compte essentiellement sur les Camelias sasanqua, l’arbousier, les Abelias, la remontance des Choisyas, certains Hydrangeas tardifs qui commencent à virer au crème, quelques rosiers et l’Heptacodion. Parmi les vivaces, les Anémones du Japon, certains Asters, l’Eucomis automnalis, les Cimicifugas, les  Gladiolus callianthus et les liriopes offrent de belles notes blanches de l’automne. Avec les feuillages caducs commençant à s’enflammer, les associations bleues et abricotées seront superbes pour accompagner ces dernières fleurs blanches comme des Chrysanthemums ‘Herbstbrokat’ joliment abricotés, des Sedums ‘Orange Xenox’ à feuillage pourpre, des Asters cordifolius ‘Blue Heaven’, des Dahlias ‘Babylon Bronze’ encore en forme, ou des Epilobiums canums flamboyants. Misez aussi sur quelques graminées au summum de leur beauté : Miscanthus dorés ou au contraire Schizachyriums bleutés !

Liriope muscari ‘Majestic’, Gladiolus callianthus, Heptacodium miconoides, Abelia chinensis, et ll’orangé Epilobium canum

L’hiver

Les fleurs blanches sont à la saison froide d’une poésie incomparable, mais avec des ciels souvent gris et bas, il faut raviver autant que ce peut la blancheur des quelques arbustes ou vivaces. Il est intéressant de proposer un plus large échantillon de couleurs variées autour du blanc et d’implanter les floraisons blanches longue durée comme les bruyères et les Hellébores. On mise donc en hiver sur des associations  toniques avec des teintes jaunes à orangées grâce à quelques arbustes rois de l’hiver : Mahonias, Hamamelis, Cornus mas, Chimonantus praecox et Edgeworthia qui se relaieront. Les massifs composés pour l’hiver avec des Hellébores et bruyères blanches gagnent aussi à être soutenus par des teintes rosées à pourpre ou abricotées (la superbe Viburnum bodnantense, les cognassiers du japon, le Daphne mezerum, …) mais aussi les bois décoratifs de cornus et l’étincelante blancheur des écorces de bouleaux. Vous pouvez tout à fait conjuguer le blanc, le jaune et le mauve et pourpre pour réveiller le jardin et inviter doucement le printemps !

Edgeworthia chrysantha aux fleurs blanches et jaunes, Hellebore ‘Candy Love’, Bruyère blanche (Erica carnea’Springwood White’), Daphne mezerum et Mahonia

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire