Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
sélection de vivaces couvre-sol
conseil

Les 10 meilleures plantes couvre-sol contre les mauvaises herbes

Notre choix de vivaces impénétrables

La plantation de vivaces couvre-sols offre de nombreux avantages : protéger la terre du froid, de la sécheresse ou du lessivage et entretenir la fertilité et une bonne structure au sol. Mais c’est aussi l’occasion de réduire les efforts concernant le désherbage. Car un tapis de vivaces couvre-sols permet de limiter efficacement la pousse des mauvaises herbes. Même si nous préférons dorénavant parler d’adventices car toutes les plantes ont leur utilité. Gardons à l’esprit aussi qu’un parterre de vivaces couvre-sols doit aussi nous offrir un spectacle beau à l’œil et ce, durant une bonne partie de l’année. Hélas, il est difficile de faire une liste exhaustive des meilleurs couvres-sols anti-adventices. Nous avons dû faire un choix. Découvrez les dix vivaces préférées de la rédaction, efficaces contre les mauvaises herbes. 

Le Géranium macrorrhizum : un tapis de feuilles aromatiques pour l'ombre sèche

Il existe plusieurs géraniums vivaces pouvant servir de couvre-sol. Mais aucun ne rivalise en terme de vigueur et de robustesse avec les Geraniums macrorrhizum. Véritable bulldozer végétal, c’est quasiment la seule vivace qui fera reculer même le lierre ! Ce géranium vivace empêche parfaitement les adventices de pousser.

Le géranium macrorrhizum est un couvre-sol au feuillage duveteux, aromatique mais surtout persistant. Il fleurit de mai à juin, avec quelques petites remontées sur la saison, en petites fleurs roses ou blanches selon la variété. Il s’offre même le luxe de nous présenter un feuillage d’un beau rouge orangé à l’automne.

Ce géranium vivace colonise rapidement une large surface grâce à ses rhizomes. Il est très beau planté en masse, formant un tapis très régulier.  Tout cela le rend très précieux pour aménager le pied d’une haie ou des arbres, le bord d’une allée mi-ombragée, les espaces entre les rosiers et d’autres arbustes.

On le cultive à la mi-ombre ou à l’ombre même sèche sous les arbres, se faufiler entre les racines ne lui faisant pas peur. Cette vivace est très rustique, tolérante par rapport au sol, et résiste admirablement à la sécheresse. Une fois installé, Le Géranium macrorrhizum ne demande plus aucun entretien.

Il en existe quelques variétés intéressantes, notamment ‘Spessart’ à fleurs blanches et ‘Olympos’ aux fleurs rose-violettes.

→ Découvrez aussi notre fiche conseil : Geraniums vivaces, les meilleures couvre-sols

Pachysandra terminalis : un feuillage brillant et persistant pour l'ombre fraîche

Le Pachysandra terminalis, appelé aussi Pachysandre du Japon est une vivace couvre-sol à feuillage persistant pour les situations ombragées. Supportant la concurrence des racines, il est le compagnon idéal des arbres et haies dont il tapisse les pieds de ses belles feuilles luisantes tout au long de l’année.

Celles de la variété ‘Green Carpet’ sont même luisantes, ce qui confère au tapis un beau vert très frais. La plante est compacte et ne dépasse alors pas les 15 cm de haut. Le Pachysandre du Japon peut parfois prendre une à deux années pour s’installer mais une fois passé ce laps de temps, il croit régulièrement pour former un tapis dense empêchant les adventices de pousser. 

Au début de l’été, le Pachysandra terminalis apporte une discrète floraison blanche, ponctuant le feuillage de petits épis de quelques centimètres de haut.

Le Pachysandra terminalis se plait à l’ombre ou à la mi-ombre mais surtout pas au soleil qui grillerait le feuillage. Le Pachysandre du Japon apprécie les sols riches et frais mais bien drainés. Cette vivace est rustique et s’accommode de tous types de sols neutres ou à tendance acides. Une fois installé, le pachysandre ne réclame aucun entretien.

→ Découvrez aussi notre fiche complète sur le Pachysandra

Stachys byzantina : un couvre-sol tout doux pour le soleil

Le Stachys byzantina (synonyme : Stachys lanata est une plante vivace à rhizomes traçants, originaire des pelouses calcicoles eurasiatiques. Elle apprécie par conséquent un sol drainé mais de préférence souple et profond. Elle est extrêmement résistante au froid et tout à fait adaptée à la sécheresse estivale. Cette vivace possède des feuilles oblongues grises et velues, douces comme… des « oreilles d’ours » ou encore des « oreilles de lapin« , ce qui lui a valu ses deux noms communs.

La souche est traçante et produit très rapidement de nouvelles rosettes basales. Seulement deux godets de Stachys sont capables de coloniser un mètre carré en une saison. C’est assez impressionnant ! Le Stachys byzantina est un couvre-sol indispensable dans un jardin sec, sans arrosage ou en rocaille pas trop aride. Il y formera de superbes tapis veloutés et persistants dont la couleur blanche mettra en valeur toutes les plantes compagnes, et en particulier les fleurs roses ou les tons bleus.

Le Stachys byzantina produit, de juin à août, des tiges florales cotonneuses ornées de quelques petites fleurs roses assez discrètes qui attirent irrémédiablement les bourdons et les abeilles.

La variété ‘Big Ears’ (en français ‘grandes oreilles’) a été baptisée ainsi en raison de la taille de ses feuilles, nettement supérieure à celles de l’espèce type.

Le Stachys byzantina se plait au soleil dans un sol souple, profond, pauvre et bien drainé. Il redoute les sols lourds, gorgés d’eau en hiver qui peuvent faire pourrir ses racines. Il tolère la présence de calcaire dans le sol et les étés très secs une fois bien établi. Ce couvre-sol ne demande aucun entretien mis à part une taille rapide des fleurs fanées pour éviter que la plante ne se dégarnisse.

plantes anti adventices

Stachys byzantina, feuillage et floraison

→ Découvrez notre fiche complète sur les Stachys

Vinca minor ou Petite pervenche : petite mais costaude pour toutes les expositions

Les pervenches à petites fleurs sont de parfaites couvre-sols car elles colonisent  jusqu’aux endroits les plus ombragés, où elles se montreront toutefois un peu moins florifères. Elles forment rapidement d’épais tapis, couvrant efficacement le sol sous les arbres ou les arbustes dont elles ne redoutent pas les racines, dans les rocailles ou en bordure d’allée. Les Vinca minor se naturalisent facilement dans un sous bois un peu sauvage.

La Vinca minor ‘Gertrude Jekyll’ est une petite pervenche exceptionnellement dense et couvrante, qui forme un tapis bas tissé de feuilles persistantes d’un élégant vert foncé.  Au contact du sol, les tiges émettent des racines vigoureuses qui permettent à cette plante de poursuivre sa croissance latérale et de limiter fortement la pousse d’adventices. Tôt au printemps, une multitude de petites étoiles blanches s’ouvre pour illuminer les zones mi-ombragées du jardin. C’est une vivace fidèle et rustique qui forme un bon couvre-sol à mi-ombre ou à l’ombre des arbres, dont elle ne craint pas les racines.

Les petites pervenches acceptent tout type de sol frais et sont plus belles dans une terre qui ne se dessèche pas, même si elles tolèrent parfaitement la sécheresse estivale et se passent d’arrosage. Elles se plaisent à toutes expositions, avec une préférence pour la mi-ombre. Les pervenches à petites fleurs tolèrent parfaitement le calcaire et les sols pauvres.

→ Découvrez aussi notre fiche complète sur les Pervenches

Bergénias : le retour d'une mal-aimée aussi efficace que robuste

Les bergénias, on adore ou… on déteste ! Certains leur reprochent de trop grandes feuilles et une floraison disons parfois… peu délicates. Mais c’est surtout une plante redoutablement efficace et extrêmement robuste. On peut se rendre compte de la diversité des bergénias, et accessoirement de la beauté de ce genre botanique, si on s’attarde un peu plus sur certaines variétés : à fleurs blanches ou plus claires ou au contraire d’un rose plus intense, à petites feuilles, à joli coloris de feuillage en automne… Bref, ne boudons plus les bergénias ou « Plante des savetiers » car c’est l’une des plantes vivaces à feuillage persistant les plus exceptionnelles.

Les bergénias sont des vivaces couvre-sol très appréciées pour leur feuillage persistant, vert prenant des teintes rougeâtres en hiver et pour leur floraison printanière en touffes denses de fleurs souvent roses, blanches ou rouges selon la variété. Cette floraison apparait de fin mars pour plus les plus hâtives (parfois même bien avant !) à mi-juin. Les bergénias sont dotés d’une grande longévité et peuvent vivent plusieurs décennies sans le moindre soin. 

Le Bergenia cordifolia ‘Eden’s Dark Magic’ est une variété ornementale tout au long de l’année grâce à ses grandes feuilles luisantes et fripées joliment bordées d’une ligne rouge, qui virent au peu à peu au pourpre très foncé puis au marron glacé en automne, ainsi que pour sa floraison printanière vivement colorée de rose magenta et de rouge.

Cette plante pousse sur un rhizome rampant et, avec le temps, elle peut couvrir une surface considérable, mais sa croissance est relativement lente.  Il faudra donc dès le départ en planter au moins 7 au mètre carré. Par la suite, le feuillage recouvrera tellement la surface du sol qu’aucune plante ne pourra pousser au sein des bergénias.

Le Bergenia ‘Eden’s Dark Magic’ poussera bien dans la plupart des sols, mais un sol riche en humus et frais est idéal. Il prospèrera à l’ombre, à mi-ombre ou en situation ensoleillée mais non brûlante.  Il pourra avantageusement être utilisé en rocaille comme couvre-sol, pour border une allée, ou au pied d’arbustes caducs.

→ Découvrez notre fiche complète sur les Bergénias

Epimédium : un couvre-sol pour un sous-bois féerique

Les épimédiums sont de belles vivaces couvre-sol adaptées à l’ombre. Elles portent au printemps de petites fleurs à l’aspect féérique qui valent à la plante son joli surnom de « Fleur des Elfes ».

Le feuillage dense des épimédiums en fait de très bons couvre-sols anti-adventices. Ce sont des plantes qui s’étalent lentement grâce à leurs rhizomes. Les feuilles prennent souvent de superbes teintes au printemps et en automne, mais attention, suivant les variétés et les espèces, le feuillage peut être caduc ou persistant.

Parmi les épimédiums, l’Epimedium alpinum est une petite espèce sauvage, originaire d’Europe centrale et d’Europe de l’Est. Au printemps, cette vivace se couvre d’un nuage de petites fleurs brun rougeâtre et jaune. Il est cultivé pour son feuillage persistant, vert pomme au printemps puis vert soutenu en hiver, formant un tapis de 30 cm de hauteur.

Très rustique et facile de culture, l’Epimedium alpinum pousse dans toutes conditions d’exposition mais c’est à l’ombre, sous des arbres ou sur un talus ombragé qu’il se montre à son avantage. Parmi les Fleurs des Elfes, les espèces occidentales acceptent des conditions de cultures plus compliquées que les espèces orientales telles que l’ombre sèche et supportent même les sols lourds ou calcaires.

Plantez l’Epimedium alpinum à l’ombre ou à la mi-ombre (et même au soleil non brûlant) dans un sol léger, humifère, restant frais en étéCette espèce pousse relativement lentement, comptez donc à en planter au moins 5 par mètre carré pour un effet immédiat. Cet épimédium vit de nombreuses années sans soins particuliers.

→ Découvrez notre fiche complète sur les Epimediums

Aspérule odorante : une vivace indigène de nos sous-bois

Le Galium odoratum, plus connu sous les noms de gaillet odorant ou encore d’aspérule odorante, est une petite vivace de sous bois très rustique qui forme de beaux tapis de verdure et s’anime au printemps de mignonnes petites fleurs blanc-ivoire, mellifères et délicatement parfumées.

Excellent couvre-sol persistant, le Gaillet odorant convient parfaitement aux zones ombragées du jardin, qu’il habillera avec le charme discret et l’efficacité des plantes sauvages. Cette plante s’étend rapidement en largeur par le biais de ses rhizomes.

La floraison, légèrement parfumée, a lieu de mai à juin par le biais d’inflorescences semblables à de petites ombelles. Une fois pollinisée par les insectes, la fleur laisse place à un petit fruit poilu qui s’accroche à la fourrure des animaux, assurant la dissémination de la plante (on appelle cela, la zoochorie).

Cette vivace champêtre s’utilise comme couvre-sol au pied des arbustes caducs, le long d’une allée ou d’un mur ombragé. Autrefois, ses feuilles fraîchement coupées étaient utilisées pour parfumer la maison et les fleurs entraient dans la confection de bouquets à placer dans les armoires, pour éloigner les insectes et parfumer le linge. À noter aussi que les fleurs peuvent servir à aromatiser du vin blanc (cette mixture est d’ailleurs appelée Maitrank dans le Sud de la Belgique).

Le Galium odoratum résiste bien au froid (-20°C) et pousse au soleil non brûlant ou à la mi-ombre, dans un sol restant frais même argileux mais pas trop humide en hiver. Sa préférence va aux terres de sous-bois (son milieu naturel), légères et riches en humus. C’est une plante qui ne demandera aucun entretien une fois bien établie.

→ Découvrez notre fiche complète sur l’Aspérule odorante

Achillea crithmifolia : une dure à cuire pour le soleil

L’Achillea crithmifolia, également appelée Achillée à feuilles de criste marine, est une vigoureuse plante vivace drageonnante capable de former rapidement un tapis dense et persistant. Son feuillage finement découpé, d’un gris-vert argenté,  très doux au toucher, s’orne d’ombelles blanches à crème en été.

Cette achillée se propage rapidement sur plus d’un mètre par le biais de ses drageons. Son feuillage, persistant en hiver, peut parfois sécher en été en cas de sécheresse intense. Pas de panique cependant, la plante repartira dès les premières pluies.

L’Achillea crithmifolia est bien rustique et sans exigence en matière de sol. Elle est économe en eau et limite la prolifération des adventices, tout en conférant un aspect très naturel au jardin. Cette achillée permet de s’affranchir de la tonte mais surtout de l’arrosage nécessaire pour un gazon, même en climat sec, dans des zones modérément piétinées.

L’Achillea crithmifolia se cultive au soleil (ou à mi-ombre en climat chaud et sec) dans une terre ordinaire, bien préparée et ameublie pour faciliter son implantation. Elle s’adapte parfaitement aux sols calcaires ou argileux bien drainés, même secs en été.

 

 

Delosperma : une plante succulente pour le soleil du Sud

Le Delosperma, Pourpier vivace ou encore Delosperma ficoïde est une plante vivace couvre-sol remarquable par sa longue floraison éclatante ainsi que par son développement vigoureux.

Il forme des coussins à feuilles succulentes (dont les tissus charnues sont riches en eau) totalement recouverts de grandes fleurs de juin à l’automne. Ce Pourpier vivace possède des tiges rampantes qui s’enracinent aisément, colonisant ainsi l’espace sur une largeur qui peut atteindre 1 m dans de bonnes conditions, en sol fertile et pas trop sec. C’est un remarquable couvre-sol pour les sols secs réduisant fortement la pousse d’adventices.

La variété Delosperma ‘Wheels of Wonder Orange’ produit de grandes fleurs orange vif (diamètre d’une pièce de 2 €), à cœur jaune.

Les Délospermes s’installent volontiers entre les pierres, les dalles d’une allée ou sur un talus sec, pourvu qu’elles y trouvent un peu de substrat.

Ces pourpiers vivaces ne demandent pas d’entretien et sont une excellente alternative à la pelouse dans les coins ingrats et délaissés du jardin. Il s’épanouit dans les ambiances sèches, au soleil dans un sol très bien drainé.  Semi-rustique, il préfèrera être cultivé en pot dans les régions où les températures descendent fréquemment en dessous de -10°C.

 

 

plantes anti adventices, couvre-sol soleil

Delosperma cooperi

Lierre 'Bellecour' : le meilleur lierre en couvre-sol

Eh oui ! Un simple lierre ! Mais par n’importe lequel : la variété Hedera ‘Algerian Bellecour®’ est une forme bien rampante du lierre des Canaries.

Il produit un ample feuillage persistant d’un éclatant vert clair au printemps, prenant une teinte vert foncé en été. Cette variété vigoureuse forme rapidement un remarquable couvre-sol persistant, très utile dans les zones mi-ombragées ou même à l’ombre. Idéal pour habiller un grand talus ou le pied d’une haie, il ne craint ni la sécheresse ni les sols pauvres ou chamboulés. Le lierre ‘Bellecour’ est une solution parfaite pour lutter contre les plantes adventices et couvrir le sol uniformément.

Doté d’une croissance très rapide, le lierre ‘Bellecour’ est capable d’atteindre en quelques années 8 à 10 m de longueur pour 40 à 50 cm de hauteur, ses rameaux rougeâtres courant sur le sol. Le lierre ‘Bellecour’ est une variété stérile qui ne produit ni fleurs ni fruits.

L’Hedera ‘Algerian Bellecour’ se plante toute l’année dans un sol ordinaire, bien travaillé et maintenu frais en été les deux premières années qui suivent la plantation. Il ne craint ni le calcaire, ni les sols argileux et lourds s’ils sont correctement ameublis et bien drainés. Il s’adapte à toutes les expositions, du soleil à l’ombre, avec toutefois une préférence pour les situations mi-ombragées. Vous pouvez le tailler régulièrement pour le former ou le maintenir dans un espace délimité.

plantes anti adventices, Lierre couvre-sol

Hedera algeriensis Bellecour

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire

Plantfit,

Plantez adapté

 

Plantfit c’est notre tout nouveau service de conseils personnalisés. Gratuit, cet outil apporte à chacun des recommandations équivalentes à celles d'un bon jardinier et permet de sélectionner les végétaux les mieux adaptés à son jardin et à ses compétences en jardinage.

Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous pouvez ainsi (re)découvrir les caractéristiques uniques de votre jardin et choisir les plantes qui pourront s’y épanouir sans difficultés. Observer et s’inspirer de la nature permet d’obtenir de meilleurs résultats. C’est aussi le premier pas vers une démarche de jardinage responsable !

 

Conseils sur mesure

Solution brevetée, Plantfit analyse les paramètres de votre jardin puis les croise avec les facteurs clés de réussite de chaque plante (zone climatique, exposition soleil et vent, type de sol, savoir-faire requis), établis d’après notre base de connaissances pour chacune des 12 000 plantes de la pépinière. Nous intégrons également à notre algorithme vos souhaits de couleur, hauteur ou style de massifs recherchés. 

 

Plantfit c’est tout simple !

Laissez-vous guider et répondez en quelques minutes à notre questionnaire. C'est une étape indispensable pour que nous puissions vous présenter le profil de votre jardin en quelques lignes, puis vous conseiller des plantes naturellement adaptées :

1- Organisez votre jardin ou votre terrasse en différents espaces

2- Répondez à nos questions sur les différents paramètres clés de chaque espace

3- Naviguez sur le site et pour chaque plante sélectionnée, découvrez si celle-ci est adaptée ou non à ces espaces, et pourquoi.

 

Que verrez-vous pour chaque plante ?

Cette plante nous paraît inadaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît assez adaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît bien adaptée à votre jardin ou votre massif !
Cette plante n'a pas la couleur ou la hauteur souhaitées
Cette plante présente des caractéristiques ornementales que vous recherchez

Nos recommandations sont disponibles pour les végétaux d’ornement. Les plantes potagères et les fruitiers arriveront dans un second temps. 

 

À tout moment et d’un simple clic, vous pouvez choisir d’activer ou de désactiver Plantfit de votre navigation sur le site.

 

Compléter votre questionnaire >>>  Créer mon Jardin