Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander

Oreille d'ours, Stachys : plantation, culture et entretien

Les Stachys en quelques mots

  • Les Stachys ou Epiaires sont des plantes vivaces d’une excellente rusticité qui forment rapidement de beaux couvre-sol
  • Le Stachys byzantina dit « Oreille d’Ours » est une espèce très recherchée pour l’excellente tenue de son feuillage persistant à la texture laineuse d’un superbe éclat vif argent
  • Leurs épis de fleurs cotonneux rose ou blanc captivent le regard de juin à octobre
  • En grande majorité, les Stachys aiment les sols légers, pauvres, pierreux ou calcaires et poussent en plein soleil
  • Ils confèrent une élégance chic et sobre aux jardins naturels, sauvages ou secs, en rocaille, bordure, massif ou pot

Le mot de notre experte

Le Stachys ou épiaire est une vivace très appréciée notamment pour l‘excellente tenue du feuillage de quelques espèces comme le stachys byzantina (Stachys lanata) également appelé « épiaire laineuse » ou « oreilles d’ours » ou de « lapin », pour la douceur de son feuillage laineux gris-argenté.

Cette « plante-doudou » et ses cultivars comme le stachys byzantina ‘Big Ears’ ou ‘Silver Carpet’ à la texture duveteuse très tendance, forme rapidement un couvre-sol dense, persistant et sans entretien, conférant tout au long de l’année une élégance chic et sobre aux zones du jardin rocailleuses, souvent difficiles à végétaliser.

Et c’est sans compter sa très belle floraison pastel en épis roses, pourpres ou blancs pour la plupart !

Du stachys jaune (citrina) au  Stachys grandiflora au  feuillage vert caduc, en passant par le Stachys officinalis aux propriétés médicinales, tous sont de culture facile et s’intègrent dans tous les jardins naturels, sauvages ou romantiques, les jardins et sols secs ou de bord de mer.

Si certaines espèces ont des besoins plus spécifiques, les Stachys en grande majorité, s’épanouissent dans tous les jardins même les plus pauvres. Ils aiment les sols légers, pauvres, pierreux ou calcaires et poussent en plein soleil, fleurissant les massifs minéraux, les rocailles ou un jardin de gravier méditerranéen.

Rustique et résistant à la sécheresse comme aux embruns, c’est une vivace frugale des plus faciles aux besoins en eau réduits.

Adoptez vite cette plante-doudou si régressive que nous aimons caresser comme la fourrure d’un petit animal et plantez sans hésiter nos Stachys : ils méritent une place de choix dans le jardin !

épiaire laineuse, oreille d'ours

Inflorescences cotonneuses d’un Stachys byzantina.

 

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Stachys

Famille : Lamiaceae

Nom(s) commun(s) : Épiaire, Oreille d'ours, Oreille de lapin

Floraison : De juin à octobre

Hauteur : 0,20 à 0,60 cm

Exposition : Soleil, mi-ombre

Sol : Tous, bien drainés

Rusticité : -20°-25°

Le Stachys, appelé également épiaire, est une plante vivace ou annuelle de la famille assez hétéroclite des lamiacées, tout comme les sauges, les menthes, thyms et romarins. 300 espèces poussant dans les collines sèches et caillouteuses, les broussailles, dans les sous- bois clairs et secs ou encore le long des berges des diverses régions tempérées du globe composent le genre Stachys.

Cette lamiacée aux formes très variables et aux exigences culturales parfois très différentes déroute un peu la classification, les stachys se répartissant en sous-ordres.  La plus connue des épiaires est le Stachys byzantina (synonyme : Stachys lanata) surnommée « oreilles d’ours« , de « lapin », de « lièvre » ou encore « épiaire laineuse » dont le feuillage persistant très duveteux argenté évoque au touché le pelage d’un petit animal. Il se décline en quelques variétés intéressantes telles que ‘Big Ears’ ou ‘Silver Carpet’.

On méconnaît les autres épiaires au feuillage caduc comme le Stachys grandiflora et le Stachys officinalis également appelé « Bétoine » qui se distinguent par un feuillage brillant. On rencontre plus rarement, le Stachys monieri, une épiaire d’origine montagnarde, cousine des oreilles d’ours, mais très différente, peu utilisée dans nos jardins et l’épiaire des bois (Stachys sylvatica) qui ressemble à une ortie et pousse spontanément sur les bords des chemins de nos campagnes françaises. La plupart offrent une très belle floraison en épis denses rose, pourpre rosé ou blanc.

épiaire des bois

Stachys sylvestris – illustration botanique

A partir de rhizomes traçants ou d’une souche épaisse ligneuse, la plante produit des rosettes de feuilles basales très bien agencées persistantes ou caduques selon les espèces qui fusionnent en un matelas parfois très laineux. De croissance rapide, elle développe de belles touffes buissonnantes plus ou moins dressées et étalées de 20 à 60 cm de hauteur et formant un couvre-sol, sans jamais devenir envahissante. Certaines variétés d’épiaires sont plus tapissantes que d’autres, croissants en coussins étalés. Il offre une fois bien établi, une belle longévité.

Le Stachys fait partie de ces plantes vivaces dont le feuillage est remarquable. C’est son principal attrait.  Il diffère cependant d’une espèce à l’autre de duveteux à luisant. Le Stachys byzantina est surnommé « oreilles d’ours », « oreille de lapin » ou épiaire laineuse en raison de son feuillage persistant ou semi-persistant selon la rigueur de l’hiver, très duveteux. La face supérieure des feuilles est couverte d’un feutre gris très pâle, presque blanc évoquant les oreilles velues d’un animal.

Les tiges quadrangulaires pelucheuses portent des feuilles entières, amples, opposées, ovales, lancéolées à cordiformes de plus en plus courtes voir parfois se raréfiant vers le sommet.  Longues de 4 à 10 cm, épaisses, plissées, sillonnées et duveteuses, crénelées sur le bord du limbe, elles sont couvertes de soies laineuses aussi douces au toucher qu’un doudou que grands et petits aimons caresser à l’envi. Ce véritable duvet nuance leur teinte vert jade de reflets argentés ou gris bleuté très lumineux et rend la plante très résistante aux intempéries. Certains cultivars se patinent d’un étonnant coloris vert doré. Ce feuillage offre une excellente tenue tout au long de l’année.

Le Stachys grandiflora se distingue par un feuillage caduc vert foncé, plissé, sillonné, brillant, ovale et denté. Le Stachys monieri conserve ses grandes feuilles gaufrées et luisantes à la faveur d’un hiver doux. Le Stachys officinalis est formé de grandes feuilles caduques vert de gris rugueuses et dentelées.

En été, de juin à octobre, selon les régions et les espèces, de belles inflorescences en épis se dressent au-dessus du feuillage.  A l’extrémité des tiges s’épanouissent des épis verticillés (disposés en cercles autour de la tige) composés d’une multitude de fleurs minuscules tubulaires, labiées, souvent crochues, de 1 à 3 cm de long et regroupées en bouquets, évoquant celles d’une sauge.

Chez le Stachys byzantina, les fleurs sont enserrées et noyées dans des bractées laineuses presque blanches donnant un aspect très cotonneux à la plante. Ces flèches grises bien dessinées serties de petites boules de laine rose se détachent élégamment au-dessus du feuillage.

Certains cultivars du Stachys byzantina à l’instar du ‘Silver Carpet’ ne fleurissent pas mais forment de vastes tapis argentés.

Les autres épiaires comme les Stachys officinalis ou encore S.Grandiflora se distinguent par une floraison plus affirmée. Le Stachys grandiflora ‘Superba’ possède la floraison estivale rose pourpre la plus spectaculaire avec ses grands épis très lumineux.

Si les teintes déclinent le plus souvent tous les tons de rose, allant du rose violacé au rose bonbon, certaines épiaires moins répandues portent des fleurs écarlates (Stachys coccinea), jaune soufre (S. citrina) ou encore parfois blanches chez certaines bétoines officinales (Stachys officinalis ‘Alba’).

Les inflorescences de certaines épiaires comme le Stachys monnieri ‘Hummelo’ exhalent un léger parfum agréable lorsqu’on les frôle tandis que d’autres, comme l’épiaire des bois (Stachys sylvatica) encore appelée ortie puante dégagent une odeur déplaisante de champignon.

Cette floraison mellifère et nectarifère s’étale longuement tout l’été attirant les insectes butineurs.

oreille d'ours, épiaire laineuse

Inflorescences fanées d’un Stachys byzantina et son feuillage duveteux atypique.

Bien rustique, le Stachys ne craint pas le froid et peut résister à des températures négatives jusqu’à -20°C, parfois davantage. C’est une vivace peu exigeante qui tolère même les embruns et la sécheresse. Elle pousse au soleil (même si elle peut aussi s’accommoder de la mi-ombre) et préfère, notamment le Stachys byzantina, les terres drainées, pauvres, caillouteuses et rocailleuses. C’est une vivace frugale qui succombe dans un sol humide, mal drainé.

Mais à famille hétéroclite, besoins différents ! Le Stachys grandiflora et le Stachys officinalis s’épanouiront davantage dans un sol pas trop sec, léger ou lourd même humide.

Cette vivace laineuse ou glabre mérite qu’on lui réserve une place de choix dans tous les jardins naturels ou sauvages, en bordure de massif, en masse le long d’une allée, en couvre-sol, en rocaille pas trop aride ou encore dans un jardin de simples pour les Stachys officinalis utilisés depuis l’antiquité pour leurs propriétés médicinales.

Principales espèces et variétés

La famille des épiaires est plutôt hétéroclite et si on pense bien souvent à « l’oreille d’ours », la célèbre Stachys byzantina ou épiaire laineuse qui se décline en quelques variétés intéressantes, il existe également d’autres épiaires caduques qui se distinguent par une floraison plus remarquable, que l’on repère de loin !

Les plus populaires

Stachys byzantina Big Ears - Oreille d'ours

Fleurit en Juin à Août

Hauteur à maturité: 40 cm

Un magnifique feuillage gris bleuté tout doux, plus grand que chez les autres espèces ! Ses feuilles mesurent jusqu'à 20 cm de long !A planter au soleil, dans un terrain sec et rocailleux.

Nos préférées

Stachys byzantina - Oreilles d'ours

Fleurit en Juin à Août

Hauteur à maturité: 40 cm

C’est l’oreille d’ours la plus connue, appréciée pour la douceur de son feuillage laineux gris-argenté. Il forme rapidement un couvre-sol très dense, persistant. Beau tout au long de l'année sans entretien !

Stachys grandiflora Superba

Fleurit en Juin à Août

Hauteur à maturité: 50 cm

Spectaculaire, il forme une touffe très dense couvert de grands épis fleuris en été d'un magnifique rose pourpre violacé très vif.

Stachys officinalis Pink Cotton Candy - Bétoine officinale

Fleurit en Juil. à Oct.

Hauteur à maturité: 50 cm

C’est l’épiaire officinale connue depuis l'antiquité pour ses propriétés médicinales. C'est aussi une vivace décorative et facile à cultiver. Très rustique, elle allie le charme naïf de sa floraison à la solidité des plantes sauvages.

Autre variété interessante

Stachys monieri Hummelo - Epiaire

Fleurit en Juil. à Oct.

Hauteur à maturité: 50 cm

Peu connue, c’est un stachys d'origine montagnarde très rustique et facile à cultiver en bordure, rocaille ou jardinière. Cette variété se distingue par une très belle floraison violacée.

Plantation

Où planter le Stachys ?

Le Stachys est une vivace herbacée facile à vivre, résistant aussi bien au froid (parfois jusqu’à-25°) qu’à la sécheresse ou aux embruns. Il pourra être planté partout en France, même en bord de mer dans les jardins de vacances. Sa bonne résistance à la sécheresse fait du Stachys byzantina une plante bien adaptée au climat méditerranéen.

Toutefois, en fonction des espèces, cette lamiacée possède des exigences culturales parfois opposées.

Le Stachys bysantina ou épiaire laineuse ne demande qu’un sol correctement drainé, sec et rocailleux, voire pauvre. Il aime particulièrement le calcaire. Si sa préférence va vers des conditions de culture un peu spartiates, il saura se montrer tout de même accommodant à l’ombre légère dans tout sol léger et bien drainé. Sous un climat trop humide en hiver, cette épiaire pourrait perdre de sa superbe. Au nord de la Loire, il sera impérativement exposé plein sud et planté en surélévation, sur un talus par exemple, afin d’éviter l’humidité stagnante en hiver.

A l’inverse, plantez les S. grandiflora et S. officinalis à mi-ombre en climat chaud dans une terre plutôt riche, drainée, fraîche, lourde même humide.

Bien que le Stachys ne soit pas du tout envahissant malgré ses rhizomes traçants, il occupera assez rapidement le terrain qui lui est octroyé, en un tapis dense jusqu’à 60 cm de large, les touffes prennent de l’ampleur au fil des années. Cependant, après floraison, les épiaires caduques présentent un feuillage flétri formant un tapis un peu négligé que l’on masquera facilement en le plantant parmi elles, des érythrones, des anémones des bois, des pulmonaires ou des euphorbes.

Cette vivace s’adapte à de nombreuses situations et devient avec le temps assez vagabonde ! Le Stachys est un couvre-sol utile qui limite la prolifération des mauvaises herbes.

Beaux toute l’année, les cultivars duveteux du Stachys bysantina formeront rapidement un couvre-sol aussi agréable à regarder qu’à toucher et conviendront parfaitement en rocaille assez sèche, sur un talus difficile à végétaliser, au premier plan d’une plate-bande,  en pot, dans un jardin sec ou de gravier en bordure d’un massif minéral.

On peut aussi le planter en masse le long d’une allée ou l’utiliser pour festonner avec élégance un massif de fleurs d’été.

Stachys grandiflora et S. officinalis se plairont également près d’un bassin.

Quand planter le Stachys ?

Plantez le Stachys en automne de septembre à novembre ou au printemps de février à avril, en dehors des périodes de gel et de sécheresse.

Comment planter les Stachys ?

La terre doit être bien travaillée en profondeur avant de planter vos stachys. Espacez les plants de 20 à 40 cm environ et comptez 4 à 5 plants au m2 pour un bel effet.

  • Creusez un trou 3 à 5 fois plus large que la motte et profond d’environ 50cm
  • Faites un apport de graviers au fond du trou
  • Placez la plante au centre du trou, sans enterrer le collet
  • Ramenez la terre pour enserrer les racines
  • Tassez puis aArrosez régulièrement jusqu’à la reprise

En pot

La culture en pot est possible : le substrat doit être très drainant pour éviter l’humidité stagnante aux racines. Installez le Stachys en plein soleil dans un grand pot d’une trentaine de centimètres de diamètre au fond duquel vous aurez étalé une bonne couche de drainage (gravier ou billes d’argile). Plantez dans un mélange terreau, de terre de jardin et de gravier. Protégez-les des pluies hivernales à la mauvaise saison en l’accueillant dans une serre.

Entretien et soins des Stachys

Le Stachys ne réclame quasiment aucun entretien et se révèle être une vivace dotée d’une santé à toute épreuve qui peut vivre longtemps sans le moindre soin. C’est la plante idéale pour les jardins de week-end ou les jardins sans jardiniers ! Certaines variétés comme le Stachys byzantina ‘Silver Carpet’ forment un tapis végétal immuable toute l’année sans entretien.

Les autres Stachys peuvent réclamer tout de même des « nettoyages » réguliers pour conserver leur belle allure.

Stachys, épiaire en hiver

Hampes florales séchées du Stachys monieri ‘Hummelo’ en fin d’hiver (photos Virginie Douce).

Ôtez les fleurs fanées après floraison à la fin de l’été pour valoriser davantage le feuillage, éviter que la plante ne se dégarnisse et l’inciter à produire de jeunes feuilles pour conserver un beau feuillage dense. Les perfectionnistes joueront éventuellement des ciseaux pour supprimer les hampes florales à la base dès le début de leur apparition, estimant que leur aspect nuit à la silhouette tapissante de la plante.

Le Stachys se ressème très facilement en terrain léger à condition de garder les hampes florales.

Supprimez les feuilles défraîchies au fur et à mesure. Un petit nettoyage de printemps peut s’avérer utile, le feuillage flétri du Stachys n’étant pas des plus esthétiques. Dès la sortie de l’hiver, éliminez toutes les feuilles abimées, sèches ou noircies par le gel.

Résistant à la sécheresse, le Stachys byzantina est parfait dans un jardin sec, sans arrosage, redoutant même les excès d’eau et comme il aime les conditions arides des sols pauvres et caillouteux, les apports d’engrais ne pas souhaitables. Dans les sols lourds et humides, il risque de ne vivre que peu de temps.

En été, n’arrosez qu’en cas de fortes chaleurs sans inonder la plante.

Arrosez plus régulièrement les autres variétés d’Epiaires et celles cultivées en pot dès que la terre est sèche.

Le Stachys byzantina doit être impérativement protégé de l’humidité hivernale. S’il ne craint pas grand-chose ce Stachys redoute en revanche les sols lourds, gorgés d’eau en hiver qui amoindrissent sa rusticité et peuvent faire pourrir ses racines : le sol doit rester parfaitement drainé.

Maladies et ennemis éventuels

Le Stachys est une plante tout terrain, robuste et résistante. Peu sensible aux maladies, il ne craint quasi rien, seulement les gastéropodes qui raffoleront de ses jeunes feuilles au printemps.

En cas d’apport excessif de nutriments et d’eau, le Stachys byzantina peut se montrer sensible à l’oïdium: pulvérisez des décoctions de prêle ou du purin d’ortie et surtout laissez-le vivre sa vie !

Multiplication du Stachys

Bien à son aise dans votre jardin, l’Epiaire ou Stachys se ressèmera spontanément. Elle se multiplie par semis de graines en mai-juin ou à l’automne et se divise et se bouture aussi très facilement.

Par semis

  • Après avoir récolté les graines des Stachys bien mûres en fin d’été, semez en pots ou dans des terrines dans un mélange sableux de terreau et de terre de jardin en les recouvrant à peine
  • Placez sous châssis froid
  • Arrosez régulièrement le substrat
  • Repiquez au jardin quand les plantules auront bien forci

Par division

  • Procédez au début du printemps
  • Avec une bêche, prélevez quelques pousses en périphérie de la touffe
  • Replantez immédiatement ces éclats au jardin dans un sol léger bien travaillé

Par bouture herbacée

  • Au début de l’été, prélevez une hampe florale avec un morceau de rhizome légèrement enraciné
  • Coupez la partie supérieure de la hampe
  • Plantez directement au jardin les 10 cm inférieurs
  • Arrosez régulièrement, la reprise est quasi infaillible !

Associer le Stachys au jardin

Le Stachys est la vivace incontournable des jardins naturels et naturalistes de soleil, sauvages ou romantiques, des massifs et des bordures champêtres. Doté d’une excellente résistance à la sécheresse et aux embruns, le Stachys byzantina est indispensable dans les jardins secs, dans un jardin minéral et dans les jardins de vacances des bords de mers ou méditerranéens dans lesquels il forme toute l’année de superbes tapis veloutés. C’est la plante idéale pour composer de grands massifs dans les jardins blanc argenté.

Elégante, presque blanche, cette vivace vêtue d’argent met en valeur n’importe quelle plante compagne avec beaucoup de délicatesse.

Le Stachys s’accorde avec toutes les autres plantes, vivaces ou annuelles, simples ou majestueuses, avec les teintes vives comme les nuances douces.

Avec son feuillage gris argenté, lumineux, le Stachys byzantina ou « Oreilles de lapin » est une excellente plante tapissante qui mérite une place de choix au premier plan d’une plate-bande, ses rosettes de feuilles argentées fusionnant en un matelas laineux chargé de petites fleurs magenta. Il offre du piquant aux thèmes rose, mauve et bleu tendre. Associez-le à d’autres vivaces à feuillage argenté ou coloré comme les armoises et les lavandes, les œillets mignardises, un Helichrysum italicum.

Dans un massif minéral, il s’associera à merveille avec des sedums, des graminées basses comme les Stipa tenuifolia et bleues comme les Fétuques, des achillées ou des euphorbes.

Dans des massifs champêtres, il sera magnifique en compagnie de plantes à l’aspect sauvage comme le chardon bleu (Eryngium giganteum), les sauges vivaces ou arbustives, la Grande consoude, la bourrache, les centaurées, népétas, cosmos et les asters.

Son feuillage argenté et doux comme de la laine sert d’écrin aux plantes aux teintes pastel, dans des harmonies rose/argent en mélangeant les rose tendre ou rose-violacé. Les roses des épis pelucheux des stachys s’harmoniseront sans fausse note, assurant un premier plan empreint de poésie avec des ancolies, des gauras, des géraniums vivaces.

En centre de massif, il s’épanouira au pied de rosiers arbustifs dans des scènes délicates et romantiques. Le port buissonnant et le feuillage opulent et duveteux du Stachys adouciront en prime l’allure un peu stricte des rosiers.

On peut également planter les épiaires en masse le long d’une allée avec des rosiers couvre-sol, des Allium d’ornement, des lys et des Myosotis (Brunnera).

Et pour jouer sur les contrastes de couleurs, associez-le aux floraisons éclatantes écarlates des lobélias, des crocosmias ou de coquelourdes magenta ou jaunes des Coreopsis, des Echinacées, des ligulaires, des euphorbes, des Hélénium. 

Associer épiaire, stachys hummelo

Un exemple d’association aux couleurs contrastées : Stachys monieri ‘Hummelo’, Origanum ‘Rosenkuppel’, Cosmos atrosanguineus (‘Chocamocha’ est une variété très proche), Sanguisorba ‘Chocolate Tip’, Achillea millefolium ‘Terracotta’.

En pot, il voisinera merveilleusement avec une cinéraire maritime pour une composition vif argent.

Le Stachys grandiflora sera, quant à lui, plus à l’aide dans un sol humide et lourd, non loin d’un bassin, en compagnie d’astilbes, d’hostas, de fougères.

Les épiaires officinales comme Stachys officinalis ‘Pink Cotton Candy’ trouveront naturellement leur place au jardin des herbes, dans les carrés de simples en compagnie du thym, de sauges, de la sarriette, de l’hysope et de lavande officinale.

Ressources utiles

 

Articles connexes


Blog

10 couvre-sols persistants qu'il faut avoir dans son jardin !

Les couvre-sols persistants sont une aide précieuse au jardin. S'ils permettent de lutter contre les...
Lire la suite +

Blog

Restriction d'eau et arrosage, comment gérer la crise au jardin ?

Les faibles précipitations de ces derniers mois conduisent à des restrictions d'eau dans de nombreux...
Lire la suite +

Blog

Fleurs d'été : les plus jolies espèces et variétés de mon jardin !

De retour de quelques jours de vacances, c'est avec un grand plaisir que j'ai retrouvé...
Lire la suite +
1 Étoile 2 Étoile 3 Étoile 4 Étoile 5 Étoile ( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire