Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Tendance 2019 : la couleur corail !

Découvrez la couleur de l’année 2019 ! La couleur corail est une nuance vitaminée, gaie, tonique et douce à la fois. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’au jardin, elle capte le regard et ne laisse personne indifférent. Elle apporte cette petite touche de peps qui excite le regard dans un massif un peu fade. Enfin, elle illumine les jours où la grisaille domine.

Comment l’associer ?

La couleur corail est une couleur très facile à associer ! Elle peut être mise en valeur avec différentes tonalités de verts. Elle se marie à merveille avec tous les tons pastel mais c’est avec le mauve que je l’aime particulièrement. Le gris bleuté, à l’instar de l’Eucalyptus gunnii, lui va très bien au teint également. Sans oublier le blanc, qui va avec tout.

Voici notre sélection de plantes aux nuances corail pour insuffler un vent d’énergie nouvelle à votre jardin !

Les arbustes

Au printemps, je craque littéralement pour ses fleurs d’un bel orange abricoté bordées de rose et à macules rougeâtres. De croissance lente, il forme un buisson arrondi de 1m en tous sens, voire un peu plus au bout de nombreuses années. Ce qui en fait un candidat parfait en bac sur une terrasse. Comme tous les arbustes de terre de bruyère, il se plait dans une terre à tendance acide, fraîche, humifère et bien drainée, au soleil ou à mi-ombre.

Je l’aime beaucoup en zone ombragée, avec la fougère Dryopteris erythrosora dont les jeunes frondes sont orangées au printemps. Accompagnez-le d’autres Rhododendrons comme ‘Roseum Elegans’ ou de plus petits comme par exemple  ‘Dora Amateis’ ou  ‘Adonis’ à la floraison immaculée ou encore des camélias. Et pensez aussi aux épimédiums, aux Brunneras et aux omphalodes pour couvrir le sol.

‘Friesdorfer’ est une obtention horticole remarquable dès la fin de l’hiver avec sa généreuse floraison orangée et ses belles étamines dorées. Ce cognassier a plus d’un tour dans son sac puisque son jeune feuillage se colore d’une jolie teinte cuivrée. Ses fleurs laissent ensuite place à des fruits jaunes décoratifs. Facile à cultiver partout au soleil, il est idéal en bac comme en massif ou dans une haie champêtre.

Il forme un ensemble harmonieux avec le Prunus cerasifera ‘Atropurpurea’ et quelques tulipes à floraison précoce comme ‘Apricot Beauty’. Il fait aussi son petit effet en isolé, avec des plantes couvre-sols comme compagnes. Les Tiarelles contrastent par la forme de leurs fleurs et je trouve qu’elles sont parfaites pour tenir la chandelle. Pourquoi ne pas ajouter quelques Myosotis du Caucase (J’en caserais bien partout !), des Alchémilles et de petites graminées persistantes comme le Carex comans ‘Bronze Form’. Et comme il possède un soupçon de jaune dans sa couleur, il fera un heureux mariage à proximité d’un forsythia en haie ou en massif.

Le Buisson à papier est un arbuste original qui gagne à être connu et davantage planté dans les jardins ! Il se distingue par sa curieuse floraison hivernale en fleurs tubulaires orangées à rouges regroupées en ombelles sphériques. La floraison est d’autant plus spectaculaire qu’elle apparaît sur des rameaux encore nus, mettant bien en valeur ses fleurs et sa belle silhouette très graphique. Il résiste à des températures de l’ordre de -10/-12°C mais sera plus à son aise en climat doux. Il affectionne le plein soleil ou la mi-ombre en terre fraîche et bien drainée.

Sa floraison ressortira mieux si vous le placez devant des feuillages persistants comme des Camélias, des aucubas ou des rhododendrons qui prendront le relais. Il est aussi superbe avec un Stachyurus chinensis. Associez-le avec des Hellébores, des muscaris, des narcisses, des bruyères. Il fait une entrée remarquable dans les jardins contemporains grâce à son côté graphique et sera mis en valeur avec simplement un lit de graminées à son pied. Je pense notamment à l'Acorus gramineus ‘Ogon’.

Il aurait été inadmissible que je ne cite pas au moins un rosier ! ‘Summer Song’ est un rosier anglais remontant de David Austin. Ses fleurs sont très doubles, en coupe profonde et d’un orange éclatant. Son parfum riche et fruité est littéralement envoûtant. Facile de culture, c’est un rosier qui résiste bien aux maladies. Les Austin peuvent avoir besoin de plusieurs années pour bien s’installer (un rosier adulte au moins 3 ans) et donner le meilleur d’eux même alors soyez patient, ils vous le rendront.

Il se prête à bien des associations chaudes et sensuelles.  Je l’adore en compagnie de ‘Munstead Wood’ mais il est aussi à son aise en compagnie de rosiers jaunes comme ‘Graham Thomas’ ou ‘The Pilgrim’ ou encore abricot comme ‘Grace’ pour rester dans les Austin. Un rosier tout seul, c’est comme une nuit sans lune. Alors, mariez-le à des vivaces qui atténueront son côté érigé. Personnellement, je plante les rosiers érigés par trois à 50 cm les uns des autres ET j’ajoute aussi des vivaces qui vont se faufiler entre les tiges. Effet garanti !

Les vivaces

L'Hémérocalle 'South Seas'

‘South Seas’… son nom me fait voyager, je me vois déjà sur une plage ensoleillée… Très florifère, cet hémérocalle offre des pétales d’une radieuse couleur corail qui pourrait illuminer les jours les plus sombres. Comme tous les hémérocalles, chaque fleur ne dure qu’une journée mais elles se renouvellent tout l’été. J’ajouterais que sa culture est un jeu d’enfant. Plantez-la au soleil ou à l’ombre, dans un sol de préférence frais, bien qu’elle tolère des sols plus secs.

Je craque particulièrement pour des associations avec des graminées (Stipa, Deschampsia, Pennisetum, Imperata, Hakonechloa) ou des plantes vivaces plus vaporeuses (armoises, gypsophiles, fenouil bronze, perovskia, nepeta, achillée, etc).

Les agastaches font partie de ces fleurs estivales dont on ne saurait se passer ! ‘Kudo’s Coral’ est particulièrement florifère et présente des épis de petites fleurs corail intense tout l’été. Excellente nouvelle, cette variété se montre bien rustique et résistante aux maladies. Peu exigeante, elle se plaît au soleil, dans un sol bien drainé et pas trop sec.

Côté association, elle sera parfaite dans un massif d’allure un peu sauvage ou bien en pot sur la terrasse tant que vous veillez à ce qu’elle ne manque pas d’eau. Elle accompagne divinement bien les graminées (stipes, pennisetum) mais aussi les sauges, les échinacées, les monardes, les éryngiums ou encore les asters.

Un exemple d'association pour une belle potée estivale : Agastache 'Kudos Coral', Calibrachoa 'Noa Double Bronze' et Lobelia 'Snow White'

Entre nous, les fleurs des agastaches restent très décoratives en hiver, surtout lorsque le givre s'en mêle. Avis aux amateurs !

Depuis quelques années, les benoîtes ont le vent en poupe !  Et pour cause, qui ne craquerait pas pour ses petites vivaces colorées si faciles à vivre ? La variété ‘Mai Tai’ se pare de fleurs délicieusement abricotées avant de laisser place à une jolie fructification plumeuse. La floraison est très longue. Elle commence en mai et se prolonge jusqu’en août si vous prenez soin d’ôter les fleurs fanées. Bien que très accommodantes, les benoîtes se plaisent en situation ensoleillée ou mi-ombragée, dans une terre ordinaire et fraîche.

Je l’adore avec d’autres benoîtes pour composer de superbes dégradés de couleurs, avec quelques touches de pourpre apportées par des boules de Berberis thunbergii ‘Atropupurea Nana’ ou d'autres feuillages pourpres. L’effet est aussi très joli avec du myosotis, des géraniums, des heuchères, des sauges ‘Caradonna’ ou avec des graminées (Stipas pennata, Carex buchananii ou Briza media).

Les bulbes d’été

Le Crocosmia Saracen est obtention récente au coloris orangé presque rouge, d’une richesse et d’une intensité remarquable. Je suis toujours fascinée par la beauté de son feuillage vert teinté de bronze, magnifié par les rayons du soleil rasant. Les crocosmias n’ont pas leur pareil pour apporter une touche d’exotisme, un petit grain de folie dans le jardin. D’une rusticité tout à fait honorable (-10°C), il offre une floraison abondante dans un sol riche et frais, au soleil voire à mi-ombre.

Les crocosmias s’intègrent bien dans les jardins naturels, avec des graminées bien sûr mais aussi avec d’autres vivaces. Citons notamment les Rudbeckias, Inula, kniphofia, agapanthe, Verbena bonariensis, helenium, etc.

Un exemple d'association très colorée : Crocosmia 'Saracen', Achillea 'Terracotta', Echinacea purpurea 'Irresistible', Imperata cylindrica 'Red Baron' et Kniphofia 'Bressingham Sunbeam' (ou 'Mango Popsicle', 'Tawny King')

Si vous aimez les Dahlias aux fleurs en petits pompons tout mignons, ‘Hillcrest Suffusion’ est fait pour vous ! En effet, ses fleurs en forme de mini-balles se succèdent tout l’été et jusqu’aux gelées d’automne. Elles réchauffent les massifs de leur coloris subtil et gourmand, à mi-chemin entre le rose et l’orange, avec un soupçon de jaune au cœur des pétales. Les fleurs ont une parfaite tenue en vase. Attention, ce Dahlia a parfois besoin d’être soutenu, aussi n’oubliez pas d’installer un tuteur et enlevez régulièrement les fleurs fanées pour favoriser l’apparition de nouveaux boutons floraux. Les Dahlias se plantent au soleil, dans un sol riche pour garantir une belle floraison colorée.

‘Hillcrest Suffusion’ se plaît en compagnie d’autres dahlias dans les tons roses, abricot ou saumon. N’hésitez pas à varier les formes et tailles des fleurs, pour harmoniser l’ensemble. Les graminées comme les miscanthus ou encore le fenouil bronze sont de bons compagnons également. Je l’aime beaucoup avec des Asters ou des Rudbeckia triloba.

Ce Dahlia m’a totalement envoûté ! Je suis dingue de ses fleurs à collerette rose corail intense et doux à la fois, autour d’un cœur frisotant couleur rouille lumineux. Il est toujours aussi beau même en fanant. Il n’est pas très haut (90cm) mais bien buissonnant et très florifère. Il fait sans conteste partie de mon top 10 Dahlias chouchous. Il tient également très bien en vase. Comme le précédent, il demande une situation ensoleillée et une terre bien fertile.

Il est particulièrement mis en valeur parmi des feuillages colorés, des graminées (Panicum, Molinie, Calamagrostis, Miscanthus) ou encore avec des sauges.

Qui ne tomberait pas sous le charme de ce Glaïeul au coloris fruité, à savourer sans modération ? ‘Peter Pears’ offre une généreuse floraison dévoilant de grandes fleurs orange saumoné éclatantes sur des tiges solides. Fleurs estivales par excellence, elles sont irremplaçables dans les bouquets. Les glaïeuls apprécient les sols riches et bien drainés, en plein soleil.

Afin de mettre sa floraison en valeur, mariez-le à des feuillages opulents ou légers : camomille, graminées (Calamagrostis, Pennisetum), linarias, népétas.

Avez-vous déjà intégré cette couleur dans votre jardin ou allez-vous succomber et inviter cette belle couleur pimpante et lumineuse ?

Articles connexes


Blog

"Guide de la couleur au jardin" de Francis Peeters et Guy Vandersande

Guide de la couleur au jardin - Francis Peeters & Guy Vandersande À l’approche de...
Lire la suite +

Blog

Comment rater les couleurs au jardin en six leçons

En espérant que vous avez bien suivi les conseils de Michael pour rater la plantation...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(6 votes, moyenne: 4.67 sur 5)

Une réflexion au sujet de « Tendance 2019 : la couleur corail ! »

  • Vraiment très chouette ces listing de variétés par couleurs de fleurs, ça donne plein d'idées et je découvre des végétaux que je ne connaissais même pas !

    Répondre
Laisser un commentaire