Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Viburnum : le planter, le tailler et le cultiver

Le Viburnum en quelques mots

  • Le Viburnum a tout pour plaire : une généreuse floraison, des baies décoratives, et un feuillage qui prend de superbes teintes à l’automne, parfois même persistant ! Il est intéressant en toute saison.
  • Il se plaît dans tous les jardins : cultivez le Viburnum tinus (Laurier tin) en haie ou en pot, le Viburnum plicatum en sujet isolé, et le Viburnum opulus (Viorne obier, Boule de neige) en massif.
  • Avec sa floraison hivernale ou printanière, le Viburnum aide à sortir de la morosité et du gris de l’hiver !
  • Il offre une abondante floraison aux teintes douces, blanche plus ou moins rosée, pouvant prendre l’aspect de boules de neige.
  • Très rustique et facile de culture, il demande peu d’entretien !

Le mot de notre Experte

Décoratifs à la fois par leurs délicates floraisons, leurs baies colorées et leurs feuillages — qui prennent souvent de superbes teintes à l’automne — les Viburnum ont tout pour plaire ! En hiver ou au printemps ils agrémentent les massifs de leur généreuse floraison blanche ou rosée. Une fois celle-ci terminée, les baies rouges, noires ou bleues créent un nouvel attrait au jardin et y attirent les oiseaux. Et, l’automne venu, les feuilles des espèces caduques se parent de somptueuses couleurs rouges ou orangées. C’est le cas du Viburnum opulus (Viorne obier), du Viburnum lantana et du Viburnum plicatum. Quant aux espèces persistantes, comme le Viburnum tinus (Laurier tin), le Viburnum davidii ou le Viburnum rhytidophyllum, elles conservent leur feuillage et restent décoratives en hiver ! Plantées en haie, elles créeront un écran végétal qui cachera des regards indiscrets durant la mauvaise saison.

Plutôt faciles à cultiver, les Viburnum demandent peu d’entretien. La plupart sont très rustiques et se plairont au soleil ou à mi-ombre. Ils apprécient les sols riches, frais et bien drainés. Ils peuvent généralement s’accommoder de tout type de sol, mais ont une préférence pour les terrains acides. Particulièrement résistants à la pollution — notamment les Viburnum opulus, Viburnum tinus et Viburnum davidii — les Viornes peuvent être plantés en milieu urbain et pollué.

Le Viburnum tinus ‘Eve Price’ ou le Viburnum lantana sont parfaits pour intégrer une haie vive avec d’autres arbustes caducs ou persistants ! Quant au Viburnum plicatum et au Viburnum opulus ‘Roseum’ (connu aussi sous le nom de Boule de neige), ils ont des floraisons si impressionnantes qu’ils feront un très bel effet s’ils sont plantés isolément, par exemple au milieu d’une pelouse. Utilisez les autres espèces pour composer un massif d’arbustes.

Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Viburnum sp.

Famille : Adoxacées

Nom commun : Viorne

Floraison : hivernale ou printanière

Hauteur : de 1 à 5 m

Exposition : soleil ou mi-ombre

Sol : humifère, frais, bien drainé

Rusticité : - 15 à – 20 °C pour la plupart des espèces, et - 10 °C pour Viburnum tinus

Les Viburnum, ou Viornes, regroupent près de 200 espèces d’arbustes, ainsi que quelques arbres. Les plus connues sont sans doute le Laurier tin (Viburnum tinus) ou la Viorne obier (Viburnum opulus, aussi appelée Boule de neige). Ils sont intéressants pour leur floraison printanière ou hivernale, leurs baies décoratives et leurs feuillages, qui peuvent prendre de très belles teintes à l’automne.

Ils appartiennent aujourd’hui à la famille des Adoxacées, petite famille comprenant les sureaux. Mais ils étaient auparavant classés dans celle des Caprifoliacées, avec le Chèvrefeuille (les botanistes adorent le changement !). Les Viornes sont originaires des régions tempérées de l’Hémisphère Nord (Asie, Europe, Amérique du Nord). On trouve de très nombreuses espèces en Asie, principalement en Chine, comme le Viburnum davidii. La Viorne obier (Viburnum opulus), la Viorne lantane (Viburnum lantana) et le Laurier tin (Viburnum tinus) poussent naturellement en France. La Viorne obier se rencontre dans les forêts et haies humides alors que le Laurier tin est originaire de la région méditerranéenne.

Inflorescence, fructification et feuillage du Viburnum

Le nom Viburnum proviendrait du latin viere, qui signifie tresser, lier, car les rameaux sont souples et permettent de tresser des liens. La Viorne lantane, (Viburnum lantana), peut ainsi être utilisée en vannerie.

La majorité des Viburnum forme des buissons dont la taille varie entre deux et quatre mètres de haut. Certains, comme Viburnum lantana, peuvent même atteindre cinq mètres de haut. Il existe aussi des variétés naines, comme Viburnum opulus ‘Compactum’, ou Viburnum davidii : bien pratique si vous manquez de place dans votre jardin ! Avec son port très bas et étalé, Viburnum davidii peut être utilisé en couvre-sol. La Viorne de Chine, Viburnum plicatum, possède des rameaux horizontaux qui lui donnent un remarquable port étagé.

De nombreuses espèces fleurissent au printemps (la plupart en mai et juin) : c’est le cas des Viburnum lantana, Viburnum davidii, Viburnum plicatum, Viburnum opulus, Viburnum x burkwoodii, ou encore du Viburnum rhytidophyllum. Quant au Viburnum x bodnantense et au Viburnum tinus (Laurier tin), ils fleurissent en hiver, généralement entre décembre et mars, parfois même dès novembre pour ce dernier. Ils nous aident à patienter jusqu’au printemps en apportant leur délicate floraison au jardin lorsque celui-ci manque justement de fleurs !

Viburnum, Viorne : botanique

Viburnum lantana, illustration botanique

Les fleurs des Viburnum ont une teinte très pure et douce. Elles sont blanches, plus ou moins rosées. Réunies en larges inflorescences aplaties — rappelant celles des Hortensias — ou sphériques, elles prennent ainsi l’aspect de boules de neige ! C’est le cas du Viburnum opulus, d’ailleurs surnommé Viorne Boule de neige. Ces inflorescences regroupent une multitude de petites fleurs à cinq lobes. Elles sont très légèrement parfumées. Certaines espèces, cependant, sont connues pour leur parfum puissant : c’est le cas du Viburnum carlcephalum et du Viburnum x burkwoodii. Les fleurs sont mellifères et attirent les insectes pollinisateurs.

Les Viornes possèdent des feuilles simples, à nervures souvent très marquées. Le bord des feuilles est parfois denté. La Viorne obier (Viburnum opulus) est remarquable par ses superbes feuilles à trois lobes ! Celles du Viburnum rhytidophyllum sont surprenantes par leur aspect ridé, gaufré, dû à leurs nervures extrêmement prononcées !

Le feuillage est caduc chez les Viburnum bodnantense, Viburnum plicatum, Viburnum opulus et Viburnum lantana, et prend de magnifiques teintes à l’automne, souvent rouge, orangé ou pourpre. Quant aux espèces persistantes, elles permettent de créer un massif qui reste vert même en plein hiver ! C’est le cas des Viburnum tinus, Viburnum davidii, Viburnum x burkwoodii et Viburnum rhytidophyllum. Découvrez aussi le superbe feuillage jaune doré du Viburnum lantana ‘Aureum’ !

Après la floraison, les Viburnum s’ornent de baies décoratives. Elles sont généralement rouges ou bleues et virent parfois au noir à maturité. Elles attireront les oiseaux au jardin ! Le Viburnum opulus ‘Xanthocarpum’ est une variété appréciée pour ses superbes baies jaune vif. Pour favoriser la fructification, il faut regrouper plusieurs plants de la même espèce, surtout si vous plantez le Viburnum davidii, qui est dioïque.

La plupart des viornes sont parfaitement rustiques. C’est le cas par exemple des Viburnum opulus, Viburnum x bodnantense et Viburnum rhytidophyllum, qui résistent jusqu’à – 20 ° C. Le Laurier tin (Viburnum tinus) est l’espèce la moins rustique : jusqu’à – 10 ° C.

Les baies colorées du Viburnum opulus ‘Xanthocarpum’ ! (A. Zharkikh)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les espèces et variétés de Viburnum

Il existe près de 200 espèces et 300 variétés de Viburnum. Les espèces botaniques sont couramment utilisées pour leurs qualités ornementales, mais aussi écologiques.

Les variétés les plus populaires

Viorne obier - Viburnum opulus

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
3.50 m

La Viorne obier porte au printemps des fleurs blanches en ombelles. Ses feuilles dentées à trois lobes, qui prennent à l’automne de belles teintes rouge orangé, voire jaune, ressemblent un peu à celles des érables ! Elle produit des baies rouges. Elle est souvent commercialisée sous la variété ‘Roseum’, dont les inflorescences blanches en pompons évoquent de grosses boules de neige.

Viorne, Laurier Tin - Viburnum tinus en pot de 2L/3L

Période de floraison Jan. à Avril, Déc.

Hauteur à maturité
2.50 m

Originaire du Bassin méditerranéen, le laurier tin, ou Viburnum tinus, est intéressant pour sa floraison blanche de longue durée, son feuillage persistant et sa grande facilité de culture. Contrairement à ce que laisse croire son nom français, il n’a rien à voir avec le laurier, pas plus qu’avec le thym ! Il pousse lentement et convient à une culture en bac, particulièrement si vous choisissez des variétés naines !

Viburnum davidii 25/30cm en pot de 3.5L - Viorne de David

Période de floraison Juin

Hauteur à maturité
80 cm

La Viorne de David est originaire de Chine. C’est l’une des espèces les plus basses ! Son port compact et étalé permet de l’utiliser en couvre-sol. Elle porte des fleurs blanches au printemps et des feuilles persistantes à trois nervures parallèles très marquées. Ses fruits bleus sont très décoratifs, mais n’apparaissent que si les sujets sont plantés en groupe. Elle est plutôt facile de culture.

Viburnum burkwoodii - Viorne de Burkwood

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité
2.50 m

La Viorne de Burkwood offre, au printemps, des fleurs blanches parfumées, qui s’épanouissent à partir de boutons floraux roses. Son feuillage vert brillant et semi-persistant prend des teintes rouges à l’automne. Particulièrement résistante, elle demande très peu d’entretien !

Viorne lantane - Viburnum lantana en pot de 2L/3L

Période de floraison Avril à Juin

Hauteur à maturité
5.00 m

On l’appelle Viorne lantane, Viorne mancienne ou Viorne cotonneuse. Ses larges inflorescences, ses fleurs blanches d’où sortent de longues étamines et ses feuilles arrondies et poilues sur la face inférieure, lui donnent un côté doux et léger. Une viorne toute en douceur, c’est la raison pour laquelle on la nomme Viorne cotonneuse ! Elle produit des baies rouges qui deviennent noires lorsqu’elles sont mures.

Viorne - Viburnum plicatum Lanarth

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
3.00 m

Avec ses rameaux horizontaux, cette superbe Viorne a un port étagé très élégant. Cela lui confère un style original, encore plus lorsqu’ils se couvrent d’une couche d’innombrables fleurs, d’un blanc pur. Avec sa remarquable floraison et son port original, elle mérite d’être cultivée en sujet isolé ! Ses feuilles caduques prennent de belles à l’automne. Son seul défaut : elle ne donne pas de fruits.

Viorne d'hiver - Viburnum bodnantense Dawn

Période de floraison Jan. à Fév., Déc.

Hauteur à maturité
2.50 m

Chez cette espèce caduque, les rameaux nus se couvrent en hiver de fleurs parfumées, roses, ce qui est très agréable lorsque le jardin manque de fleurs ! Ses feuilles apparaissent ensuite, d’abord bronze ou cuivrées lorsqu’elles sont jeunes, puis vert foncé. Elles prennent de jolies teintes rouges à l’automne.

Nos variétés préférées

Viorne boule de Neige - Viburnum opulus Roseum 40/60cm en pot de 2L/3L

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
3.50 m

C’est notre variété star ! Elle porte de superbes et nombreuses inflorescences en forme de boule de neige ! Contrairement à ce que laisse penser son nom, celles-ci sont blanches et non roses. Elle est également remarquable par ses feuilles dentées, bronze lorsqu’elles sont jeunes, puis vertes et devenant rouges à l’automne. Notez que cette variété est stérile.

Viorne d'hiver - Viburnum bodnantense Dawn

Période de floraison Jan. à Fév., Déc.

Hauteur à maturité
2.50 m

Cette Viorne caduque offre un superbe feuillage qui passe du cuivré au vert foncé pour finir rouge à l’automne. Sa floraison hivernale, rose pâle et très parfumée, apparaît avant les feuilles. C’est une variété très rustique. Utilisez-la en haie libre !

Viorne, Viburnum Plicatum Mariesii Great Star en pot de 4,5L

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
2.50 m

Cette variété porte des rameaux horizontaux, ce qui lui confère un superbe port étagé. Lors de la floraison, ses branches se couvrent de grandes fleurs blanches.

Viorne - Viburnum Le Bois Marquis

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
2.50 m

Cette variété au port compact offre une floraison blanche, qui laisse ensuite place à des baies rouges devenant noires à maturité. Elle porte un ravissant feuillage semi-persistant, d’abord bronze lorsque les feuilles sont jeunes, puis rouge à l’automne. Plantez-la en haie vive, sur sol frais ! Elle convient aussi à une culture en pot.

Les autres variétés, à découvrir !

Viburnum tinus Eve Price - Laurier Tin

Période de floraison Jan. à Avril

Hauteur à maturité
2.50 m

Ce Laurier tin offre en hiver de belles fleurs blanc rosé. Avec son port compact, il est adapté aux petits jardins. Plantez-le en bac ou en haie variée ! Son feuillage persistant et luisant vous cachera des regards même en plein hiver.

Viburnum opulus Xanthocarpum - Viorne obier

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
2.00 m

Cette Viorne obier se distingue des autres variétés par ses fruits jaunes ! Elle porte des fleurs blanches au printemps et, à l’automne, son feuillage prend de magnifiques couleurs pourpres. Elle est facile de culture.

Viorne - Viburnum (x) carlcephalum en pot de 3,5L

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
3.00 m

Cette variété est intéressante pour sa floraison blanc rosé très parfumée ! Son feuillage, caduc, prend des teintes rouges en automne. Elle produit des baies rouges qui deviennent noires à maturité. Elle pousse lentement et apprécie les sols acides.

Viorne de Chine - Viburnum plicatum Kilimanjaro Sunrise

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
1.60 m

Avec son port pyramidal, c’est l’espèce parfaite pour les petits jardins ! Elle porte de grandes fleurs blanc rosé et un beau feuillage denté et caduc, qui vire au pourpre à l’automne. Elle produit de très nombreuses baies rouges, devenant noires lorsqu’elles sont mûres. Elle a été élue Plante de l’année en 2015 au Chelsea Flower Show.

 

Pour bien choisir votre Viorne, découvrez notre fiche conseil : « Viburnum : quelle variété choisir ? »

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Plantation du Viburnum

Où planter ?

Les viornes s’adaptent à différents types de sols et supportent les terrains lourds et argileux. Plantez-les en sol riche, restant frais en été et de préférence bien drainé. Installés en sol léger et profond, vos Viburnum auront bien moins de risques de tomber malades, et notamment de souffrir du phytophthora ! Évitez les situations trop chaudes et sèches (surtout pour Viburnum opulus), tout comme les sols gorgés d’eau en hiver ! Vous pouvez aussi créer un drainage en apportant des graviers ou des billes d’argile lors de la plantation.

Plantez la plupart des espèces plutôt à mi-ombre. Quelques viornes préfèrent cependant le soleil, comme Viburnum tinus, Viburnum x burkwoodii et Viburnum lantana.

Les viornes ont une préférence pour les sols neutres à acides. Quelques-unes tolèrent néanmoins les sols calcaires, comme le Viburnum lantana, le Viburnum tinus (Laurier tin) et le Viburnum sargentii.

Pour les espèces persistantes, choisissez un emplacement abrité du vent, particulièrement si vous habitez une région au climat froid. Le Laurier tin cependant supporte bien le vent et les embruns, et se plaira en bord de mer.

Enfin, vous pouvez aussi planter certaines espèces dans des grands pots ou bacs. Pour cet usage, choisissez le Viburnum tinus ‘Eve Price’ ou le Viburnum davidii.

De tous les Viburnum, le Laurier tin est sans doute le moins exigeant. Il est facile de culture et s’accommode de situations variées. C’est l’arbuste idéal pour les jardiniers débutants !

Quand planter ?

Plantez les variétés caduques de préférence à l’automne, en octobre ou novembre. Préférez le début du printemps (mars-avril) pour les variétés persistantes, plus sensibles aux fortes gelées hivernales.

Comment planter ?

Plantez les Viburnum en groupe pour obtenir des fruits décoratifs ! Cela favorisera la pollinisation puis la fructification, surtout chez certaines espèces comme Viburnum davidii. De manière générale, vous obtiendrez plus de baies décoratives si plusieurs sujets sont plantés ensemble.

En haie, installez les viornes à au moins 80 centimètres de distance des autres arbustes, et 4 à 5 mètres si vous les plantez en isolé. Elles auront ainsi la place de bien se développer.

Apportez un peu de terre de bruyère si vous plantez la Viorne de David (Viburnum davidii). À la différence de Viburnum lantana, elle apprécie les sols acides !

Commencez par humidifier la motte en la plaçant dans une bassine remplie d’eau, afin de favoriser la reprise et de faciliter l’arrosage ultérieur. Creusez un trou de plantation, deux à trois fois plus grand que la motte. C’est important pour le développement de son système racinaire ! Replacez un peu de terre et du terreau au fond du trou. Apportez quelques poignées de compost. Placez la motte. Veillez à ne pas trop l’enfoncer : le collet doit être positionné au niveau du sol, voire même légèrement au-dessus. Replacez la terre autour de la motte et tassez le sol. Arrosez abondamment. Vous pouvez tuteurer la plante si nécessaire.

Continuez à arroser les premières semaines après la plantation. Durant les premières années, arrosez en cas de sécheresse estivale. Cela laissera à la viorne le temps de s’installer et de développer ses racines pour devenir plus résistante à la sécheresse.

Viburnum sargentii 'Onondaga'

Viburnum sargentii ‘Onondaga’

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Entretien

Nous vous suggérons de pailler les viornes pour que le sol reste frais durant l’été. Cependant, Viburnum opulus et Viburnum x burkwoodii tolèrent plutôt bien la sécheresse. Le paillage peut aussi constituer une protection supplémentaire pour passer l’hiver.

Le viburnum apprécie les sols riches : il est plutôt gourmand en éléments nutritifs. Afin de favoriser leur croissance, apportez tous les ans de l’engrais ou du compost au printemps. Désherbez, déposez quelques poignées d’engrais à libération lente ou une couche de compost (2-3 cm) au pied de l’arbuste et incorporez-le en griffant le sol.

Les viornes sont sensibles à plusieurs maladies et ravageurs. Ils peuvent être attaqués par les pucerons, les charançons et la Chrysomèle de la Viorne (Pyrrhalta viburni). Les otiorhynques consomment parfois les feuilles. Ils sont aussi sensibles à la maladie des taches noires et à l’armillaire. Le Laurier tin (Viburnum tinus) est sensible aux aleurodes et le Viburnum davidii au phytophthora.

Le phytophthora et la maladie des taches noires sont causés par un champignon, évitez les excès d’eau et apportez une couche de graviers ou de billes d’argile lors de la plantation pour faciliter le drainage. Pour que vos Viburnum restent en bonne santé et soient préservés de ces maladies, — notamment le Viburnum plicatum, qui y est particulièrement sensible —, il est important de les planter en sol léger, profond et non calcaire !

La taille

Il n’est pas toujours nécessaire de tailler les viornes. Vous pouvez le faire pour conserver une forme harmonieuse, et supprimer alors les branches mortes ou abîmées. Intervenez alors au printemps, après la floraison, sur des sujets âgés d’au moins trois ou quatre ans. Effectuez des tailles plutôt légères sur les espèces persistantes. Les variétés caduques supportent mieux les tailles importantes, il est possible de les receper. Nous vous suggérons de ne tailler que lorsque c’est nécessaire, surtout si vous souhaitez avoir des fruits à l’automne. Une taille après la floraison limitera l’apparition des baies décoratives. Les Viornes émettent parfois des rejets ou des drageons qui partent du pied : si vous en voyez, supprimez-les.

Le Viburnum lantana et le Viburnum davidii se contentent très bien d’une taille légère, qui permet juste de leur redonner une forme équilibrée et de supprimer quelques rameaux morts ou mal positionnés. Quant au Viburnum x burkwoodii et au Viburnum plicatum, ils n’ont pas besoin d’être taillés. Le Laurier tin supporte une taille assez sévère, permettant de lui donner une forme plus travaillée et de maîtriser sa croissance lorsqu’il est planté en haie.

Multiplication

Vous pouvez multiplier vos Viburnum par semis, bouturage et marcottage. Nous vous conseillons plutôt le marcottage, car c’est la technique la plus simple, mais aussi la plus rapide. Si vous multipliez le viburnum, vous devrez attendre au moins deux ans avant de le planter définitivement au jardin. Il est aussi possible de le multiplier en prélevant et en transplantant ses drageons : les nouvelles pousses qui partent du sol et se développent à partir des racines.

Semis

Nous vous conseillons plutôt le bouturage ou marcottage au semis : vous obtiendrez plus rapidement de beaux plants. Multiplier les viburnum par semis est une opération délicate, qui prend du temps. Les graines peuvent mettre longtemps avant de germer (jusqu’à deux ans). Mais il arrive aussi que les viburnum se reproduisent tous seuls, par semis spontané.

Vous pouvez semer à l’automne, ou en fin d’hiver à partir de mars, sous un châssis froid. D’une manière générale, nous vous conseillons de récolter les graines à l’automne, et soit de les semer aussitôt, en enlevant la pulpe qui entoure les graines, soit de les conserver au frais durant tout l’hiver pour les semer ensuite au printemps.

Certaines espèces, comme la Viorne obier (Viburnum opulus) ou le Laurier tin (Viburnum tinus), nécessitent une stratification à chaud (20 °C) durant un à deux mois, puis une stratification à froid en les plaçant au réfrigérateur pendant deux à trois mois. Cela permet de lever leur dormance. Le Viburnum rhytidophyllum a besoin uniquement d’un passage au froid pendant trois mois. Vous pourrez ensuite semer les graines au printemps.

Pour stratifier les graines, disposez une couche de sable dans une caissette. Positionnez les graines et recouvrez d’une deuxième couche de sable. Recouvrez ensuite la caissette d’un sac en plastique et placez-la au réfrigérateur.

Pour semer, remplissez une terrine de substrat. Semez ensuite les graines. Recouvrez d’une fine couche de terreau et tassez légèrement. Arrosez et disposez la terrine sous un châssis froid. Veillez à ce que le substrat reste humide jusqu’à la germination. Vous pourrez rempoter les jeunes plants au printemps.

Viburnum lantana

Bouturage

Bouturez les viornes durant l’été, à partir de mai et jusqu’en septembre. Cette opération est facile à réaliser.

Vous pouvez faire des boutures de bois tendre en mai ou juin (plutôt pour les espèces caduques, comme le Viburnum opulus) ou des boutures semi-ligneuses de juillet à septembre (espèces persistantes, comme le Viburnum davidii).

Préparez une caissette en la remplissant d’un mélange de terreau et de sable. Arrosez pour humidifier le substrat. Choisissez un rameau sain et assez jeune. Coupez un fragment d’une dizaine de centimètres de longueur à l’aide d’un couteau bien aiguisé, juste en dessous d’un nœud (point d’insertion des feuilles sur la tige). Supprimez éventuellement les feuilles les plus basses. Plantez la bouture et tassez délicatement pour assurer le contact avec le substrat. Veillez ensuite à ce que le substrat reste humide. Deux mois plus tard, vous pourrez installer les boutures dans des pots que vous conserverez sous un châssis froid pour passer l’hiver.

Marcottage

Le marcottage est la technique la plus facile pour multiplier les Viburnum. Intervenez en début d’automne, en septembre ou octobre.

Choisissez une branche basse, longue et souple, et inclinez-la vers le sol. Travaillez le sol à cet emplacement, en l’ameublissant, en ajoutant un peu de terreau et en creusant un petit sillon d’une dizaine de centimètres de profondeur. Avec un couteau aiguisé, faites quelques entailles sur la face inférieure du rameau. Courbez la branche pour la mettre en contact avec le sol à l’emplacement de l’incision, recouvrez légèrement et maintenez-la en place à l’aide d’une pierre. Redressez l’extrémité de la branche avec un tuteur. Arrosez. Deux mois plus tard, vous pourrez couper la branche pour la séparer du plant d’origine.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Association

Avec son côté champêtre et assez naturel, le viburnum est parfait pour composer une haie vive ! Les espèces à feuillage persistant et dense, comme le Laurier tin (Viburnum tinus) ou le Viburnum rhytidophyllum, vous protégeront des regards indiscrets même en plein hiver. Associez-les à des Spirées, Photinia x fraseri ou Cornouillers.

Pour un effet romantique, mariez le Viburnum lantana à d’autres plantes aux tons doux, comme les Deutzias, Kolkwitzias ou Weigelias. Et profitez des floraisons parfumées des Seringats ou des Lilas !

Si votre jardin est petit et que vous disposez d’assez peu d’espace, choisissez les espèces qui supportent d’être plantées dans de gros bacs placés sur une terrasse : c’est le cas du Viburnum davidii ou du Viburnum tinus ‘Eve Price’. Plantez à leurs côtés quelques fleurs ou graminées : Primevères, Muscaris, Hakonechloa macra ou Ophiopogon planiscapus.

Si vous optez pour le Viburnum plicatum ou le Viburnum opulus ‘Roseum’, installez-les en isolé. Leur architecture et floraison exceptionnelle sera davantage mise en valeur ! Vous pouvez aussi planter à leurs pieds des pervenches, des bulbes printaniers ou des vivaces.

Une idée d’association : Deutzia, Weigelia florida ‘Polka’ et Viburnum lantana

Besoin d’un peu plus d’inspiration ? Découvrez notre fiche association : « Virburnum – 8 idées d’associations réussies »

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Questions - Réponses

Mon viburnum ne pousse pas !

Après la plantation, les viburnum ont besoin de temps pour s’installer et démarrer leur croissance. Patientez si vous l’avez planté récemment. Si votre viorne ne pousse pas, cela peut aussi être le signe d’une carence en azote, phosphore ou potassium. Apportez de l’engrais à libération lente ou du compost au printemps pour favoriser leur croissance. Le Laurier tin est l’une des espèces qui pousse le plus lentement. Il est parfait en petit jardin (d’autant plus qu’il supporte des tailles sévères) ! Les Viburnum rhytidophyllum et opulus ont une croissance beaucoup plus rapide.

Ma viorne ne fleurit pas !

Cela peut être dû à un excès d’éléments nutritifs et d’engrais riche en azote : ils favorisent la croissance végétative au détriment de la floraison. Coupez les vivres ! Vérifiez aussi que les conditions de culture lui conviennent. Une exposition trop ombragée limite la floraison. Pour mémoire, la viorne apprécie d’être plantée à mi-ombre ou au soleil, en sol frais et drainant. Enfin, si vous avez obtenu votre viburnum par semis, sachez qu’il vous faudra attendre plusieurs années avant de le voir fleurir.

Ma viorne perd ses feuilles ! Que faire ?

Si les feuilles tombent à l’automne, il n’y a pas d’inquiétude à avoir ! C’est de saison… Si cela arrive à une autre période, ou s’il s’agit d’une espèce persistante, votre viorne est sans doute plantée en situation trop sèche. Arrosez et installez du paillage afin de maintenir l’humidité au niveau du sol. Le viburnum est sensible à la sécheresse estivale, surtout durant les premières années !

Les feuilles de ma viorne sont flétries et s’enroulent sur elles-mêmes !

Si les feuilles de votre viburnum présentent un aspect recroquevillé, cela est probablement dû aux pucerons noirs. Inspectez la plante et cherchez la présence de pucerons et de fourmis. Pulvérisez une solution à base de savon noir ou de purin d’ortie

Il y a des larves noires sur ma viorne ! Que faire ?

Il s’agit certainement les chrysomèles de la viorne (Pyrrhalta viburni). Elles découpent les feuilles en dentelle en ne laissant que les nervures. Observez bien les feuilles : si elles sont découpées de cette façon, supprimez manuellement les larves et les feuilles qui portent des œufs. Pulvérisez un insecticide naturel à base de pyrèthre ou une solution à base de savon noir.

Ma viorne semble manquer d’eau alors que le sol est humide !

Si votre viorne présente un aspect flétri et que ses feuilles se dessèchent, elle souffre sans doute du phytophthora. Cette maladie s’attaque aux racines et les empêche d’assimiler l’eau et les éléments minéraux. Envisagez de la déplacer pour l’installer en sol léger et drainant, car l’humidité stagnante est propice au développement de cette maladie ! S’il s’agit d’une viorne au port compact, comme le Viburnum davidii ou le Viburnum tinus (Laurier tin), cultivez-la en bac.

Ressources utiles

Articles connexes


conseil

Viburnum, Viorne : quelle variété choisir ?

Lire la suite +

association

Viburnum, Viorne : 8 idées d'associations réussies

Lire la suite +

Blog

Laurier-tin : un arbuste aux nombreux atouts

Le Laurier-tin (Viburnum tinus), parfois appelé, à tort, Laurier Thym et à raison Viorne tin est un arbuste...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(6 votes, moyenne: 4.17 sur 5)