Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Santoline : planter, entretenir, tailler

La Santoline en quelques mots

  • La santoline, tout comme la lavande, avec son fin feuillage aromatique et persistant gris ou vert illuminera le jardin même en hiver
  • C’est un arbrisseau vivace incontournable du jardin sec à la floraison estivale en pompons jaune vif ou blanc-crème
  • Elle forme un coussin dense très lumineux et facile à vivre
  • Rustique et frugale, parfaitement adaptée à la sécheresse, elle pousse en plein soleil dans un sol très drainant, pauvre et caillouteux
  • C’est une plante emblématique des rocailles, talus secs, des haies basses, des jardins de gravier

Le mot de notre experte

Tout comme la lavande, la Santoline ou santolina, évoque immédiatement la garrigue et le soleil du Midi dont elle est originaire. Si elle n’est pas employée en cuisine, la santoline est un arbrisseau vivace incontournable en jardin sec.

De la santoline grise ( Santolina chamaecyparissus) ou ‘petit cyprès ‘, à la santoline verte à feuilles de romarin, ce petit arbuste typiquement méridional, est apprécié pour son feuillage persistant et aromatique, surmonté d’une floraison estivale en pompons jaunes ou crème chez la santoline blanche (Santolina pinnata subsp neapolitana ‘Edward Bowles’).

Plutôt rustique pour une plante méditerranéenne, la santoline ne craint ni la sécheresse, ni les embruns, ni les sols ingrats,  elle aime les terres arides et les sols drainants, pauvres et plutôt calcaires. En rocaille, en bordure, en petite haie ou en pot, adoptez-la !

Ses fleurs séchées embaumeront vos armoires de linge et serviront d‘anti-mites !

Comment rabattre la santoline, comment bien l’associer dans un jardin contemporain ou naturaliste de soleil, découvrez les conseils de nos experts jardin et notre collection de santolines.

Et, inspirez-vous de nos idées d’associations avec nos  vivaces méditerranéennes et plantes pour jardin sec.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Santolina

Famille : Astéracées

Noms communs : Santoline, petit cyprès

Floraison : juin à septembre

Hauteur : 0,30 à 0,75 m

Exposition : soleil

Sol : tous bien drainés

Rusticité : -15°C

Petit arbuste ou arbrisseau de la vaste famille des Astéracées, la Santoline ou santolina, pousse dans les zones rocheuses et sur les coteaux arides des régions méditerranéennes. Cette plante de garrigue est cependant cultivée depuis longtemps dans les jardins du sud de la France. Le genre, plus diversifié qu’il n’y paraît, comporte 18 espèces qui se divisent entre santolines grises et santolines vertes. La plus connue et la plus rustique est la santoline argentée, Santolina chamaecyparissus connue aussi sous le nom de Santoline ‘petit cyprès’. Il existe également des hybrides horticoles comme la Santoline ‘Lemon Fizz’ au beau feuillage vert acidulé.

Cette vivace ligneuse forme une touffe un buisson compact et arrondi au tronc court et sec de 30 à 75 cm de hauteur jusqu’à parfois 1 m d’étalement, selon les conditions de culture. Si les tiges sont le plus souvent ligneuses et couchées, certaines santolines forment des tiges bien dressés et non prostrées (Santolina serratifolia). Les rameaux latéraux s’enracinent très facilement, s’étalant en touffes bien régulières. La croissance est rapide et un pied de santoline vieillit assez vite également.

La plante forme un coussin dense au fin feuillage composé de feuilles entières ou très dentées, étroites oblongues, pennatiséquées ou pennées disposées de façon alterne sur les branches très ramifiées. Elles diffèrent d’une espèce à l’autre. Elles sont composées de la base au sommet, de 4 rangs de petits lobes cylindriques bordés de petites dents très fines chez la Santolina chamaecyparissus évoquant des écailles de cyprès, d’où son surnom de « petit-cyprès », en longues dentelles plumeuses chez la Santolina pinnata. Souples et vernissées, elles ressemblent à celles du romarin chez la Santolina rosmarinifolia.

Elles mesurent de 2 à 8 cm de long et sont recouvertes d’un épais feutrage blanc ou tomentum chez les santolines grises (tomenteuses).

Si ce feuillage persistant est la plupart du temps remarquable par ses tons gris, gris-vert ou encore gris-blanc, certaines santolines exposent un feuillage d’un vert anis très lumineux à l’instar du cultivar ‘Lemon Fizz’ ou d’un vert profond chez Santolina rosmarinifolia.

Très aromatique au froissement, ce feuillage exhale un parfum piquant caractéristique évoquant la bergamote, l’huile d’olive et la térébenthine. En situation ensoleillée et chaude, la plante toute entière diffusera une odeur puissante à la fois poivrée, camphrée et douceâtre.

De ce buisson rond émergent de longues tiges fines pubescentes ou glabres, portant chacune à leur extrémité de petites inflorescences globuleuses. De juin à septembre, de petits capitules solitaires de 0,5 à 2 cm de diamètre, s’épanouissent. Ces petits pompons bombés dépourvus de ligules et entourés de longues bractées, sont formés de fleurons étroitement serrés  évoquant des petits boutons jaune d’or  Santolina chamaecyparissus,  S. serratifolia) ou blanc crémeux ( ‘Edouard Bowles‘).

Cette floraison mellifère remarquablement abondante se renouvelle sans interruption tout l’été, attirant de très nombreux insectes pollinisateurs en particulier les abeilles .

Ces jolis pompons composent des bouquets secs de très longue durée.

santolina

La Santoline est une plante méditerranéenne qui supporte malgré tout assez bien le froid autour de-15°C, et pousse partout en France. Elle est incontournable dans les jardins de bord de mer et méditerranéens. Dans les régions froides et humides, elle  peut commencer à souffrir à partir de -10°C, et préférera être cultivée en pot.

Poussant naturellement sur les coteaux arides,  la Santoline est une plante de jardin sec par excellence ! Elle pousse en plein soleil, dans tout sol pauvre, plutôt calcaire, même pierreux et caillouteux, très bien drainé.

Polyvalente, la Santoline s’intègre à merveille dans tous les jardins et en particulier dans un jardin de gravier. Elle est aussi à l’aise en rocaille, en ponctuation argentée ou dorée au milieu d’un massif, dans une bordure stricte, en haie basse, dévalant un talus sec que dans une jolie potée ou une auge sur la terrasse.

Elle constitue également un très bon couvre-sol.

Comme la lavande, la santoline possède de nombreuses vertus médicinales. L’huile essentielle de santoline est réputée pour son action vermifuge et antispasmodique. Ses fleurs séchées se consomment en infusions et placées dans des petits sachets, elles embaumeront les armoires et éloigneront les mites.

Principales espèces et variétés

De la Santolina neapolitana ‘Edward Bowles’ à fleurs jaune pâle, à la lumineuse ‘Lemon Fizz’ à feuillage vert acide, le choix des santolines est plus vaste qu’il n’y paraît.

La plus répandue et la plus rustique est la santoline argentéeSantolina chamaecyparissus ou ‘petit cyprès’ .  Santolina serratifolia, une très jolie santoline botanique aux tiges bien érigées, Santolina pinnata ssp. neapolinata, syn. S. tomentosa, une espèce souvent représentée par le cultivar ‘Edward Bowles’ au feuillage plumeux et santolina rosmarinifolia (syn S. virens, S. viridis) aux fleurs jaune vif et au feuillage fin et vernissé semblable à celui du romarin, se rencontrent très souvent également en culture.

Les plus populaires

Santolina chamaecyparissus - Santoline argentée

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
40 cm

Une espèce de santoline très robuste et rustique ! Son feuillage gris argenté, très odorant au froissement, évoque celui d'un cyprès.Elle est parfaite en talus sec et pauvre, imperturbable sous le soleil et face à la chaleur.

Santoline Edward Bowles - Santolina pinnata subsp neapolitana

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
40 cm

Cette variété se couvre de petits capitules blanc crémeux sur un feuillage plumeux, gris argenté, très odorant. Parfaitement adapté à la sécheresse, elle se plaira en rocaille ou talus secs.

Nos préférées

Santolina serratifolia - Santoline

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
40 cm

Une santoline aux tiges dressées parfaite en bordures taillées. En été, les pompons jaune vif éclairent le feuillage gris argenté, très odorant.

Plantation

Où planter la Santoline ?

La Santoline est la plante méditerranéenne par excellence ! Ce sous-arbrisseau de rocaille est parfaitement armé contre la sécheresse et les longs étés chauds. Elle supporte également très bien les embruns des jardins de bord de mer. De ses origines, elle a gardé le goût des terres arides, très drainantes, pauvres et caillouteuses dans lesquelles, elle vieillit mieux. Elle s’adaptera dans tout sol ordinaire du moment qu’il ne retient pas l’eau.

Elle exige un sol très drainant car elle redoute les terres lourdes surtout en hiver: un sol gorgé d’eau en été comme en hiver lui sera fatal. D’une rusticité honorable jusqu’à -12/-15°C en sol drainé, il est conseillé de la cultiver en massif surélevé, à l’abri d’un mur au sud et en pot à hiverner dans les régions les plus froides et humides.

Elle aime la chaleur et le plein soleil qui renforceront la couleur de son feuillage et intensifieront son parfum piquant.

La Santoline est une aubaine pour les terrains secs où elle forme tout au long de l’année de jolies touffes dorées ou argentées dans de grandes ou petites bordures très graphiques, en ruban dans des haies basses bien régulières, dans les rocailles et les talus secs ou pour jouer les couvre-sol dans les zones les plus ingrates du jardin.

Elle est également utile pour combler les vides dans un massif.

La Santoline peut aussi être cultivée en pot sur la terrasse ou le balcon, à hiverner hors gel dans les régions les plus humides.

santolina

Santoline entourée de stipes, de lavande et de boules de buis

Quand planter la Santoline ?

La Santoline se plante au printemps en mars-avril après les gelées quand les températures se sont suffisamment adoucies ou à l’automne de septembre à octobre en climat chaud.

Comment planter la Santoline ?

En pleine terre

En sol trop lourd ou argileux, incorporez des gravillons ou du sable grossier au fond du trou de plantation. Si votre terrain est trop humide, plantez-la sur une pente ou dans une rocaille surélevée. Espacez les pieds de 30 à 50 cm, de 20 à 30 cm pour constituer une haie. En raison de son fort développement, 1 pied au m2 suffit.

  • Creusez un trou de diamètre 3 à 4 fois plus grand que la motte
  • Travaillez bien la terre extraite pour la décompacter et enrichissez la en sable grossier ou gravillons
  • Étalez un lit de gravillons au fond du trou
  • Déposez la santoline en godet au milieu du trou de plantation en enterrant bien le collet
  • Comblez puis tassez légèrement
  • Arrosez bien à la plantation puis modérément sans inonder les racines

Réussissez la plantation de vos santolines en suivant nos conseils dans notre vidéo « Comment planter un arbuste »

Cultiver la santoline en pot

La Santoline s’adapte très bien à la culture en pot, il existe même des petites variétés compactes comme la santolina chamaecyparissus ‘Nana’,  parfaites pour cette utilisation.

Le substrat doit être très drainant pour éviter l’humidité stagnante et la pourriture des racines. Améliorez le drainage avec des graviers, du sable grossier, ou des cailloux.

  • Dans un grand contenant d’au moins 50 cm de diamètre, étalez une bonne couche de drainage (gravillons ou billes d’argile)
  • Plantez votre santoline dans un mélange de terre de jardin ou de terreau pour plantes méditerranéennes et de sable grossier de rivière ou de pouzzolane
  • Arrosez à la plantation puis sans excès
  • En région froide, remisez le pot pour l’hiver et ressortez-le à la belle saison

Entretien et soin

La Santoline est une plante frugale vraiment peu exigeante. En prime, c’est une robuste jamais malade du moment que le sol reste bien drainé: en sol trop humide, elle est sensible aux maladies cryptogamiques. Hormis une taille régulière, elle demande très peu d’attention.

Elle  est imperturbable sous le soleil et fait face sans broncher aux longs étés arides caractéristiques du climat méditerranéen, ne nécessitant aucun arrosage une fois bien enracinée. Arrosez le premier été suivant la plantation puis uniquement en cas de sécheresse prolongée et toujours avec parcimonie.

En pot, veillez à des arrosages moins espacés en laissant toujours le substrat bien sécher entre deux apports d’eau.

Aucun engrais n’est utile pour cette spartiate, il est même déconseillé, une terre trop riche favorise son dépérissement !

Dans les régions du Nord de la Loire, enveloppez les parties aériennes avec un voile d’hivernage et rentrez les santolines en pot avant les premières gelées. Maintenez le substrat presque au sec durant l’hiver.

Et suivez nos conseils pour bien entretenir les vivaces et protéger vos plantes du froid

santolina

Santolines en bordure de massif

Quand et comment tailler la santoline ?

La taille de la Santoline est indispensable  pour garder un joli port compact et arrondi. Elle supporte bien les tailles régulières en fin d’hiver et en été qui l’empêchent de former du vieux bois.

  • Chaque année, au printemps en mars, taillez à la cisaille  le plus gros des jeunes pousses au 2/3 de leur longueur selon la taille de la plante
  • Rajeunissez les pieds les plus âgés en les rabattant au ras-du-sol chaque année en fin d’hiver
  • En cours de saison, en mai ou en été, raccourcissez la touffe avec le sécateur pour l’égaliser
  • Après floraison, coupez simplement les tiges défleuries  avec un sécateur car la plante à tendance à se déformer: faîtes-les sécher la tête en bas pour confectionner des bouquets secs

Multiplication

La Santoline se multiplie facilement par boutures semi-aoûtées en juillet-août. Les semis au printemps ou en automne avec les graines de l’année précédente sont possibles mais souvent plus délicats.

Faire des boutures de santoline

  • Prélevez des rameaux lignifiés sans fleur mais avec talon de 10 cm environ
  • Supprimez les feuilles la moitié inférieure de la tige
  • Piquez les boutures en caissette ou dans des godets dans un mélange bien drainant de sable de rivière et de tourbe
  • Maintenir le substrat humide jusqu’à l’enracinement
  • Abritez vos plants du gel sous-châssis froid
  • Mettez en place au printemps suivant
  • Pincez les têtes des plants pour qu’ils s’étoffent
  • Arrosez bien la première année de plantation

Associer la santoline au jardin

Plante méditerranéenne par essence, la Santoline est incontournable dans les jardins secs et sauvages écrasés par le soleil, dans un jardin de gravier ou de rocaille en compagnie de vivaces résistantes à la sécheresse et de vivaces méditerranéennes évoquant la garrigue, comme le romarin rampant, les thyms et les sauges, les cistes, les hélianthèmes, les armoises et les sedums.

Elle trouve aussi sa place dans tous les jardins contemporains au voisinage de grandes Agaves avec quelques petites graminées comme Stipa pennata ou Stipa tenuifolia,  ainsi que dans les jardins naturels de soleil avec des pavots de Californie, des roses trémières et des euphorbes de terrain sec.

Compagne naturelle des lavandes, elle est aussi une bonne plante pour couvrir le pied d’arbustes méditerranéens comme les lauriers roses, genêt rampant ou celui de rosiers grimpants ou buddleia, associée à des œillets mignardise.

Sur un talus aride, on la plantera avec un delosperma au pied des petits arbustes de sol sec (Hertia cheirifoliaHypericum olympicum), ou au pied d’un olivier.

Son beau feuillage argenté s’associe aisément avec des couleurs complémentaires comme le jaune  des coreopsis, de certains helenium et d’Iris germanica, d’une petite potentille tandis que ses fleurs offriront un joli contraste avec les fleurs bleues des caryopteris, des ceanothes, des aubriètes ou de la Perovskia.

Elle composera un tableau de beaux feuillages gris moutonnant associée à une Artemisia ou à un Helichrysum italicum.

Questions les plus posées par les jardiniers

Faut-il tailler les santolines ?

Oui, la taille est conseillée car elle permet de conserver à la santoline un port bien touffu et arrondi et surtout elle aura moins tendance à fabriquer du vieux bois. D'autant que cette plante ne craint pas les tailles régulières.

Ressources utiles

Articles connexes


plantation

10 plantes vivaces résistantes à la sécheresse pour jardin sans arrosage

Lire la suite +

conseil

Fleurs séchées : lesquelles choisir, comment les faire sécher et entretenir vos bouquets

Lire la suite +
Terrain sec

Inspiration

Terrain sec

Que planter dans une terre pauvre, caillouteuse et qui ne retient pas l’eau? Les végétaux
Lire la suite +
Que planter dans un sol calcaire ?

Inspiration

Que planter dans un sol calcaire ?

Un sol calcaire peut, selon sa composition, être soit lourd et humide, soit léger, sec et
Lire la suite +

conseil

15 plantes médicinales à cultiver dans son jardin

Lire la suite +

conseil

L'hivernage des plantes en pot pour les protéger du froid

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire