Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Panicum : plantation, culture, division et entretien

Les Panicum en quelques mots

  • Les Panicum sont des graminées appréciées pour leur belle silhouette dressée, verticale
  • Ils offrent en fin d’été une floraison en panicules légères, très aérées
  • Leurs feuilles prennent différentes couleurs suivant les variétés, et changent de teinte au cours de l’année
  • Ce sont des plantes vivaces faciles à cultiver, pérennes et peu exigeantes
  • Ils sont précieux pour apporter de la structure et de la verticalité dans les massifs !
  • Ce sont des plantes intéressantes tout au long de l’année, même en hiver

Le mot de notre Experte

Les Panicum sont des graminées ornementales que l’on apprécie pour leur silhouette érigée, leur feuillage décoratif, qui prend de belles teintes en automne, et leur floraison en panicules légères et vaporeuses. Ce sont des plantes vraiment graphiques et intéressantes pour structurer les massifs. Ils sont décoratifs au jardin tout au long de l’année, même en hiver, puisque leur feuillage se met alors à sécher et prendre une teinte brun – jaune, tout en restant en place.

Le plus répandu en culture pour ses qualités ornementales est le Panicum virgatum, ou Panic érigé. Il se décline dans une large gamme de variétés, offrant différentes teintes de feuillage. Certains, comme ‘Rotstrahlbusch’ ont des feuilles vertes nuancées de rouge – pourpre, tandis que d’autres, comme ‘Dallas Blues’, ont un feuillage bleuté.

Les Panicum apprécient les expositions ensoleillées et les terrains ordinaires, plutôt drainants. Ce sont néanmoins des plantes polyvalentes, capables de s’adapter à des situations variées. Ils sont faciles de culture, nécessitent peu d’entretien, et sont rarement atteints par des maladies ou ravageurs. Ce sont des plantes robustes et bien rustiques. On peut facilement les multiplier par division.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Panicum sp.

Famille : Poaceae

Nom commun : Panic érigé

Floraison : entre août et octobre

Hauteur : généralement entre 1 et 2 mètres

Exposition : plein soleil

Sol : drainant, assez ordinaire, plutôt calcaire

Rusticité : entre – 25 et - 30 °C pour la plupart des variétés

Les Panicum rassemblent plus de 440 espèces de graminées qui peuvent être annuelles ou vivaces. Le plus répandu en culture pour son intérêt ornemental est le Panicum virgatum. Par hybridation, il a donné naissance à de nombreuses variétés, qui offrent en général de superbes feuillages colorés, pouvant être par exemple bleutés, ou marqués de rouge ou de pourpre, et dont les teintes ont tendance à s’intensifier en automne, lorsque les températures diminuent.

Le Panicum virgatum est une plante vivace à longue durée de vie, originaire d’Amérique du Nord. On le trouve du sud des États-Unis jusqu’au Mexique. Il pousse principalement dans les prairies, mais aussi en lisière forestière, sur le bord des routes, parfois sur des terrains humides et en bordure de cours d’eau.

La plupart des espèces de Panicum sont originaires des régions tropicales, mais quelques espèces sont aussi naturellement présentes dans les régions tempérées de l’Hémisphère Nord.

Les Panicum sont des graminées ornementales, qui appartiennent donc à la grande famille des Poacées (plus de 11 500 espèces), au même titre que les herbes des prairies ou pelouses, les autres graminées d’ornement (Pennisetum, Stipa, Fétuque…), et les céréales. Le millet est d’ailleurs un Panicum annuel (Panicum miliaceum) cultivé comme céréale pour l’alimentation. De même, l’espèce Panicum maximum est souvent cultivée en tant que fourrage dans les régions tropicales.

Planche botanique représentant le Panicum capillare

Panicum capillare : Illustration botanique

En France, on trouve 7 espèces de Panicum dans la nature, dont certaines sont originaires d’autres régions du monde mais se sont naturalisées sur le territoire métropolitain. C’est par exemple le cas du Panicum capillare, une espèce annuelle à l’aspect particulièrement fin et délicat, qui vient d’Amérique du Nord.

Les Panicum sont des plantes qui forment des touffes de feuillage dense, de forme assez droite et étroite, un peu évasée vers le haut des tiges (encore plus lorsque la plante est en pleine floraison !). Les Panicum sont des plantes graphiques, vraiment intéressantes par leur silhouette dressée et aérée. Ils sont utiles pour structurer les massifs, et y apportent du mouvement, de la légèreté. En général, les Panicum mesurent entre 1 et 2 mètres de hauteur. Certaines variétés prennent une forme assez naturelle et évasée, tandis que d’autres, comme ‘Northwind’, se distinguent par une forme plus droite et rigide. Le contraste avec la floraison vaporeuse crée alors un très bel effet. Le Panicum virgatum est communément appelé « Panic érigé », ce qui fait également référence à sa forme dressée, verticale.

Le Panicum démarre sa croissance tardivement, en fin de printemps. Il pousse et se développe surtout durant la saison estivale. Sa floraison se produit en fin d’été, entre août et octobre. De légères inflorescences se déploient alors au-dessus du feuillage.

Les fleurs sont rassemblées en panicules qui mesurent entre 40 et 60 cm de longueur, et ont souvent des nuances pourprées ou rougeâtres. Ces panicules sont finement ramifiées, et ont un aspect fragile, très délicat. Les inflorescences semblent constituées de petites perles placées sur des fils très fins ; les tiges et leurs ramifications paraissant presque aussi minces que des cheveux ! Les panicules sont portées à l’extrémité des tiges, au-dessus du feuillage, venant apporter davantage de hauteur et de volume aux touffes de Panicum.

La légéreté et la souplesse des inflorescences leur permettent de se balancer sous l’effet du vent, apportant ainsi du mouvement aux massifs. L’effet est particulièrement intéressant lorsque les Panicum sont plantés en large groupe.

On apprécie les Panicum pour leur floraison très délicate et aérée. Les panicules se composent d’une multitude de petits épillets, souvent pourprés, et eux-mêmes composés de deux fleurs : la supérieure étant fertile tandis que l’inférieure est stérile. Les fleurs sont minuscules, difficiles à bien observer à l’œil nu.

Les fleurs sont pollinisées par le vent, qui transporte le pollen d’une plante à une autre.

Les tiges florales des Panicum peuvent être coupées et intégrées à des bouquets. Elles y apporteront du volume et de la légèreté, mettant davantage en valeur d’autres fleurs plus grandes et colorées (lys, roses, dahlias, pivoines…). On peut aussi les intégrer à des bouquets secs.

Les inflorescences du Panicum

La floraison légère du Panicum virgatum ‘Rehbraun’ (photo J. Hagstrom) / détail des fleurs du Panicum virgatum (photo Matt Lavin)

 

Comme chez beaucoup de graminées, les feuilles des Panicum sont linéaires, très longues et fines. Elles mesurent généralement entre 40 et 80 cm de longueur. La nervure centrale est bien marquée, épaisse, et permet au feuillage de conserver une forme élégante, assez rigide, sans trop s’affaisser. Les feuilles de la variété ‘Northwind’ sont plus larges que chez les autres Panicum.

Les feuilles constituent un réel attrait par les couleurs qu’elles prennent, qui peuvent être très différentes suivant la variété cultivée. Les Panicum offrent en effet une réelle diversité au niveau des teintes de leur feuillage. Ils permettent de créer facilement de beaux effets de couleur et contrastes au jardin. Les teintes restent cependant assez douces et naturelles. Chez l’espèce-type, les feuilles ont une belle couleur vert tendre, lumineuse. De nombreuses variétés ont leurs feuilles joliment nuancées de rouge foncé, notamment sur les extrémités du feuillage, offrant ainsi un très beau dégradé, ou contraste. D’autres, comme ‘Dallas Blues’, possèdent un feuillage bleu-gris, d’une teinte un peu métallique. La variété ‘Heiliger Hain’, elle, est remarquable pour ses superbes couleurs, où se mêlent le vert et le rouge pourpré, avec quelques nuances de bleu violacé.

Le Panicum a un feuillage dont la teinte évolue avec le temps, prenant généralement de très belles couleurs en automne : certaines variétés ont alors un feuillage qui devient jaune ou rouge pourpré, lumineux et vif. Ces graminées sont parfaites pour composer une belle scène automnale, en compagnie de floraisons tardives et d’autres plantes dont les feuillages changent de teinte en fin de saison. Les Panicum se colorent surtout lorsque les températures baissent, à l’approche de l’hiver. Certaines variétés, comme ‘Kulsenmoor’, prennent alors une belle teinte rouge vif, tandis que d’autres, comme ‘Dallas Blues’ ou ‘Prairie Sky’, gardent leur couleur bleutée.

Avec l’arrivée du froid et de l’hiver, les touffes de feuillage sèchent et prennent une teinte brun clair – jaune, couleur paille. La plante entre alors en dormance, et ne recommencera sa croissance qu’au printemps. Si vous ne les taillez pas, les touffes de feuilles resteront en place en hiver, permettant à la plante de conserver un intérêt ornemental même à cette saison. Les Panicum ont l’avantage de constituer un élément structurant du jardin même en hiver ! Il est donc préférable d’attendre le début du printemps pour rabattre le feuillage.

Le feuillage des Panicum

Les feuilles des Panicum prennent de très belles couleurs ! Panicum virgatum ‘Shenandoah’ (photo Peganum), Panicum virgatum ‘Kulsenmoor’, et Panicum virgatum ‘Squaw’

 

Le système racinaire du Panicum virgatum est fibreux et rhizomateux. Les racines s’enfoncent en profondeur dans le sol. C’est sans doute ce qui le rend bien résistant à la sécheresse et lui permet de supporter des sols pauvres.

En automne, après la floraison, les Panicum produisent des graines. Leurs panicules restent décoratives par leur forme et deviennent beige, les fleurs laissant place à de nombreux petits fruits secs, appelés caryopses, qui mesurent en général moins de 6 mm de longueur. Ce sont des fruits secs indéhiscents, qui ne s’ouvrent pas à maturité, et qui renferment chacun une seule graine. Les Panicum peuvent se ressemer spontanément au jardin.

Les principales variétés de Panicum

Les variétés les plus populaires

Panic érigé - Panicum virgatum Rehbraun

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité 120 cm

Très populaire, ‘Rehbraun’ est notre variété star ! Ses feuilles sont vertes, délicatement nuancées de pourpre, et prennent de superbes teintes automnales. Elle offre également, en fin d’été, de légères panicules rouge pourpré.

Panicum virgatum Squaw - Panic érigé

Période de floraison Août à Oct.

Hauteur à maturité 130 cm

Ce panic est une grande graminée vivace, très ornementale par son feuillage bleuté se teintant de rouge bourgogne en automne et sa floraison estivale en panicules légères de couleur rose pourpré.

Panic érigé - Panicum virgatum Prairie Sky

Période de floraison Août à Oct.

Hauteur à maturité 150 cm

Graminée ornementale au feuillage glauque. Port érigé.

Panic érigé - Panicum virgatum Heavy Métal

Période de floraison Août à Oct.

Hauteur à maturité 120 cm

Graminée ornementale au feuillage décoratif gris bleuté. Son feuillage est en accord parfait avec ses épis légers, bleu poudré.

Nos variétés préférées

Panic érigé - Panicum virgatum Dallas Blues

Période de floraison Août à Oct.

Hauteur à maturité 170 cm

Cette variété offre un beau feuillage de couleur bleutée, une teinte assez métallique, douce et froide. Il s’agit d’une grande variété, assez haute. Ses feuilles sont joliment arquées, retombantes.

Panic érigé - Panicum virgatum Kulsenmoor

Période de floraison Août à Oct.

Hauteur à maturité 80 cm

Le Panicum ‘Kulsenmoor’ possède un très beau feuillage vert, qui se colore de rouge foncé en fin d’été, offrant alors un superbe contraste entre ces deux teintes ! Il s’agit d’une variété plus basse et compacte que la plupart des autres Panicum.

Panic érigé - Panicum virgatum Northwind

Période de floraison Août à Oct.

Hauteur à maturité 170 cm

Ce panic se distingue par son port dressé et ses feuilles plus larges, d'un vert très bleuté.

Les autres variétés à découvrir

Panic érigé - Panicum virgatum Shenandoah en godet de 9 cm

Période de floraison Août à Oct.

Hauteur à maturité 70 cm

Ce Panicum possède un feuillage vert, nuancé de rouge foncé, et qui prend de très belles couleurs automnales, dans des tons rouge cuivré. Il s’agit d’une variété un peu moins haute que les autres.

Panic érigé, Panicum virgatum Rotstrahlbusch en godet de 9cm

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité 120 cm

Il s’agit d’un superbe Panicum dont les feuilles vertes deviennent progressivement rouge bordeaux au cours de l’été et surtout en automne. Il impressionne par sa teinte bien prononcée, flamboyante.

 

Panic érigé - Panicum virgatum Sangria

Période de floraison Août à Oct.

Hauteur à maturité 45 cm

Une graminée très compacte, de 40 cm en tous sens, dotée d'un feuillage remarquablement coloré tout au long de la saison: ses feuilles sont de couleur rouge sang, à base vert vif

Panic érigé - Panicum virgatum Cheyenne Sky

Période de floraison Août à Oct.

Hauteur à maturité 80 cm

Variété récente appréciée pour sa silhouette assez compacte. Superbe feuillage vert bleuté, se teintant dès juillet de rouge. Très belle floraison pourprée.

Panic érigé - Panicum virgatum Heiliger Hain

Période de floraison Août à Oct.

Hauteur à maturité 120 cm

Panicum aux superbes teintes , reflets bleu sombre en été, tout en dégradé de pourpre, d'orange et de violacé en automne.

Plantation

Où planter ?

Le Panicum se plaira en plein soleil, bien qu’une plantation à mi-ombre soit également possible. Cependant, s’il profite d’un maximum de soleil et de luminosité, il prendra une plus belle silhouette et de meilleures couleurs !

Le Panicum est une plante polyvalente, capable de s’adapter à différentes situations. Il apprécie les terrains frais et fertiles, mais peut aussi très bien être installé dans un terrain pauvre et sec, caillouteux, voire même sablonneux. Son feuillage aura même tendance à prendre de plus belles teintes dans ce type de substrat. En terrain riche, le Panicum peut avoir tendance à s’évaser, tandis qu’il adoptera une forme plus rigide et compacte dans un sol pauvre. Le plus important est de l’installer dans un terrain drainant, où l’eau peut facilement s’infiltrer. Le Panicum a également une préférence pour les substrats calcaires et apprécie les sols profonds.

Vous pouvez aussi planter les Panicum en pot, mais choisissez les variétés les moins volumineuses ( ‘Cheyenne Sky’, ‘Kulsenmoor’, ‘Sangria’ …) et un contenant assez grand car ce sont d’imposantes graminées qui ont un système racinaire bien développé et profond.

Comme le Panicum a une bonne rusticité, il peut être installé dans des régions au climat froid. Il est également peu sensible aux vents forts et supporte bien les embruns.

Les Panicum sont des plantes assez grandes : n’hésitez pas à les installer en arrière-plan d’un massif, derrière des plantes plus basses. Ils aideront à le structurer, et constitueront une belle toile de fond, très naturelle, qui mettra en valeur d’autres floraisons plus colorées. Nous vous conseillons également de les planter en groupe, pour créer un plus bel effet !

Quand planter ?

Vous pouvez les planter au printemps (avril-mai) ou en automne (septembre-octobre). Le mieux est d’intervenir lorsque les températures sont assez douces, en dehors des périodes de gel ou de fortes chaleurs.

Comment planter ?

Il est préférable de respecter une distance de plantation comprise entre 50 cm et 1 m, suivant la variété cultivée.

  1. Placez la motte à tremper dans une bassine remplie d’eau
  2. Pendant qu’elle se réhumidifie, creusez un trou de plantation, mesurant au moins deux fois la taille de la motte. Il est préférable de bien ameublir le sol, afin de faciliter l’installation de la plante, car les Panicum ont des racines qui s’enfoncent en profondeur. Vous pouvez apporter un peu de graviers ou de sable grossier pour améliorer le drainage, notamment si votre terrain a tendance à retenir l’eau.
  3. Installez la plante dans le trou de plantation, puis replacez du substrat autour et tassez. Évitez d’enterrer la base des tiges, mais veillez à ce qu’elle soit au même niveau que dans le pot d’origine.
  4. Arrosez généreusement.
  5. Nous vous conseillons d’installer un paillage organique autour de la touffe (feuilles mortes, BRF…).

Il est préférable de continuer à arroser dans les semaines qui suivent la plantation, le temps que la plante soit bien installée et développe son système racinaire.

Vous pouvez aussi planter le Panicum dans un grand pot ou bac, en utilisant un substrat drainant. Cependant, il nécessitera un peu plus d’arrosages et d’attention que s’il est installé directement en pleine terre.

Vous pouvez aussi consulter notre fiche-conseil sur la plantation des graminées !

 

Les panicules légères du Panicum 'Cheyenne Sky'

Panicum ‘Cheyenne Sky’ (photo Krzysztof Ziarnek, Kenraiz)

 

Entretien du panicum

Le Panicum ne demande que très peu d’entretien : c’est une plante peu exigeante et qui supporte bien la sécheresse. Il est néanmoins préférable de l’arroser dans les semaines qui suivent la plantation. De même, si votre plante est en pot, il faudra l’arroser de temps en temps, car le substrat sèche plus vite qu’en pleine terre.

Comme les Panicum supportent bien les sols pauvres, ils peuvent tout à fait se passer d’engrais. Ils ont même tendance à prendre de plus belles couleurs dans les terrains pauvres. Évitez surtout les engrais trop riches en azote, qui favoriseraient une forte croissance du feuillage, et donnerait à la plante une forme moins équilibrée.

Vous pouvez également installer un paillage autour de la plante, pour l’aspect esthétique et pour limiter la croissance des mauvaises herbes.

Attendez le début du printemps pour tailler le Panicum, car, bien qu’il soit caduc, son feuillage reste décoratif en hiver ! Il faut le tailler juste avant que la plante ne redémarre sa croissance au printemps. Vous pouvez rabattre la touffe à une dizaine de centimètres du sol.

Le Panicum est très peu sensible aux maladies et ravageurs. Il peut seulement être atteint par la rouille, en particulier dans des conditions de culture chaudes et humides.

Découvrez nos conseils vidéo sur la taille des graminées :

Multiplication

Pour multiplier les Panicum, comme pour les autres graminées, la meilleure technique consiste à diviser les touffes. Le semis est néanmoins possible, mais plus long et moins facile que la division. Il est intéressant cependant pour obtenir un grand nombre de plants. Il s’effectue au printemps.

Division de touffes

La meilleure période pour diviser les touffes de Panicum est le printemps, mais il est aussi possible de le faire en automne. Intervenez de préférence à une période où les températures sont douces, en évitant les périodes de gel ou de fortes chaleurs. Nous vous conseillons de les diviser tous les cinq à six ans. En plus d’obtenir de nouveaux plants, cela permet de régénérer les touffes et leur redonner plus de vigueur. Avec le temps, les touffes peuvent avoir tendance à s’évaser (surtout si la plante est installée dans un terrain riche), la division aidera à maintenir une forme plus compacte et structurée.

Pour divisier un plant de plant de Panicum :

  1. Commencez par choisir une touffe bien développée, âgée de quelques années.
  2. Déterrez-la délicatement.
  3. Divisez-la ensuite, à l’aide d’un bêche, en plusieurs fragments, portant chacun quelques tiges et racines.
  4. Replantez-les à un autre emplacement, après avoir préparé le terrain.
  5. Pensez à arroser généreusement juste après la plantation.

Nous vous conseillons de continuer à arroser dans les semaines qui suivent.

Si la touffe que vous souhaitez multiplier est particulièrement grande, vous pouvez prélever directement des éclats sur l’extérieur de celle-ci, en les séparant du plant d’origine à l’aide d’une bêche, au lieu de déterrer la totalité de la plante.

Vous pouvez consulter nos conseils vidéo sur la division des graminées :

 

 

Association

Les Panicum s’intègrent à merveille dans les jardins de style naturaliste. Comme beaucoup de graminées, ils sont précieux pour apporter aux massifs un côté sauvage, champêtre, très libre. Placez-les avec des Échinacées, Perovskia, Gaura lindheimeri, Verbena hastata, Achillées, Eupatorium maculatum… Profitez de la floraison majestueuse de la Cardère, Dipsacus fullonum. N’hésitez pas non plus à ajouter d’autres graminées, comme le Pennisetum orientale ‘Tall Tails’, qui offre de superbes épis floraux blancs, à l’aspect très doux et léger. Nous vous conseillons de privilégier les plantes qui portent de petites fleurs, légères, aux teintes assez naturelles.

Inspiration pour associer les Panicum dans un jardin naturaliste

Les Panicum s’intègrent facilement dans les jardins de style naturaliste. Perovskia ‘Blue Spire’ (photo Andy Mabbett), Pennisetum orientale ‘Tall Tails’, Panicum virgatum (photo Matt Lavin), Eupatorium maculatum (photo Marc Ryckaert) et Echinacea purpurea (photo F.D.Richards)

 

Vous pouvez profiter des Panicums pour constituer un jardin sans entretien, avec d’autres plantes qui supportent bien la sécheresse et ne nécessitent pas beaucoup d’attention.

Profitez des Panicum et de leur forme très verticale pour aménager un jardin de style moderne. Choisissez des plantes graphiques : graminées, persicaires, bambous… et utilisez-les pour concevoir un massif à l’aspect intemporel, sobre et chic, idéal pour les jardins urbains. Il s’agit de privilégier les plantes structurantes, intéressantes pour leur silhouette. Vous pouvez ainsi créer de très beaux effets de contraste, par exemple en installant des Panicum aux côtés de plantes aux formes plus rigides et compactes, comme des buis ou ifs taillés, de la santoline, des Ophiopogons, Hakonechloa macra… Jouez avec les formes en plaçant des plantes aux formes libres et aérées aux côtés de plantes au feuillage compact et dense ! Pour ce qui est des floraisons, vous pouvez choisir des agapanthes, Cimicifuga, Eremurus, Allium schubertii

Vous pouvez profiter des Panicum pour créer une superbe scène automnale. Associez-les à d’autres plantes dont le feuillage prend de belles couleurs en fin d’année : Cornus sibirica, Euonymus alatus, Lagerstroemia, Nandina domestica… Vous obtiendrez un massif flamboyant, dans des teintes rouge, cuivré, orange, jaune… Profitez également de la superbe graminée Imperata cylindrica ‘Red Baron’, au feuillage teinté de rouge vif. Vous pouvez aussi ajouter des plantes à floraison tardive, comme les Asters, Dahlias, Colchicum, Persicaria amplexicaulis, Sedum ‘Autumn Joy’, Echinacea, Eupatorium maculatum

 

Une idée d'association avec les Panicum, pour une scène automnale

Les Panicum permettent aussi de composer de composer de beaux massifs d’automne, dans des tons chauds. Une scène automnale avec Sedum ‘Herbstfreude’, Echinacea purpurea et Eupatorium purpureum / Panicum virgatum (photo Sten Porse) / Nandina domestica

 

 

Questions fréquentes

Les feuilles de mon Panicum portent des taches orangées. Pourquoi ?

Votre plante est probablement atteinte par la rouille, une maladie cryptogamique qui peut se développer si les conditions de culture sont particulièrement chaudes et humides. Vous pouvez traiter en utilisant une décoction de prêle ou une solution à base de soufre, réputés pour être antifongiques. Il est cependant peu fréquent que les Panicum soient atteints par cette maladie, ou par des maladies en général.

Le saviez-vous ?

  • Intérêt écologique

Grâce à son système racinaire profond, le Panicum permet d’améliorer les sols en augmentant leur perméabilité, en les aérant, et peut aussi être employé pour stabiliser des pentes et limiter l’érosion.

Il pourrait également être utilisé pour produire des agrocarburants.

De plus, comme c’est une plante qui supporte bien la sécheresse, est rarement atteinte par des maladies ou ravageurs, et peut pousser en terrain pauvre, elle est idéale pour un jardin écologique, économe en eau, en produits phytosanitaires et en engrais !

Articles connexes


Blog

10 graminées qu'il faut avoir dans son jardin

Les graminées ornementales connaissent, depuis quelques années, leur heure de gloire. Et c'est bien mérité...
Lire la suite +

Blog

Les graminées : celles que l'on taille, celles que l'on coiffe

D'ici quelques semaines, les graminées commencerons à pointer leurs nouvelles feuilles, il sera alors temps...
Lire la suite +

conseil

Graminées : quelle variété choisir ?

molistipa
Lire la suite +

conseil

Planter des graminées

Lire la suite +

conseil

Tailler les graminées

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire