Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander

Oignon : semis, plantation, culture, récolte

L'oignon en quelques mots

  • L’oignon est un légume-racine cultivé comme légume ou condiment, pour son bulbe et ses feuilles.
  • Il se cultive dans tous type de terre, de préférence bien drainée et légère, fertile mais sans fumure fraîche.
  • L’oignon se sème (à partir de graines) ou se plante (à partir de bulbilles) au printemps et à l’automne, selon les variétés.
  • L’entretien en cours de culture se limite a des sarclages et binages, l’arrosage se fait surtout en début de culture.
  • Il se récolte en vert ou à maturité : Les oignons blancs et certains rouges se récoltent en frais, les oignons de garde sont récoltés en sec.

Le mot de notre expert

L’oignon est un légume-racine de la famille des Liliacées qui comprend de nombreuses plantes potagères et aromatiques comme l’ail, l’échalote, le poireau, la ciboulette. L’oignon est cultivé comme légume et comme condiment, c’est son bulbe qui est le plus souvent consommé mais également les feuilles et tiges comme la ciboulette.

Il est courant de classer les oignons en deux catégories, les oignons primeurs et les oignons de conservation (dit « de garde »). Les premiers sont récoltés avec leurs feuilles fraîches et consommés en entier. Il s’agit souvent des variétés d’oignons blancs comme le ‘Blanc Printanier Parisien’, le ‘Rouge de Florence’ deux variétés à chair douce, excellents pour les salades et les crudités. Les oignons de conservation, peuvent aussi être récoltés frais, mais le plus souvent ils sont récoltés secs à maturité. Parmi eux, j’aime particulièrement l’Oignon ‘Stuggart’ qui donne de gros bulbes jaunes qui se conservent bien. En bon Finistérien, je ne peux que vous recommander l’oignon des Johnnies, la variété ‘Rosé de Roscoff’ bénéficie d’ailleurs d’une AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) dans le Haut-Léon. C’est une merveille qui, cru, développe des arômes fruités au piquant peu accentué et une texture est juteuse et croquante. Cuit, sa texture devient fondante et la saveur sucrée domine. D’une manière générale le choix variétal est très important, plus de 1000 variétés sont inscrites au catalogue Européen. Ce qui est d’autant plus intéressant, c’est qu’il y a de nombreuses variétés locales en France, elles sont adaptées à différents terroirs. C’est pourquoi, je vous invite à rechercher et à cultiver des variétés de votre région.

La culture de l’oignon demande une exposition ensoleillée et une terre légère, assez drainante et fertile mais sans fumure fraîche. Selon les variétés, l’oignon se sème au printemps ou à l’automne, ou se plante à partir de bulbilles, le plus souvent au printemps. L’entretien en cours de culture consiste à faire des sarclages et binages réguliers et surveiller la présence d’un ravageur assez courant, la mouche de l’oignon.

Oignons rouges

 

Description et Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Allium cepa var. cepa

Famille : Amaryllidacées ou Liliacées

Nom commun : Oignon

Type : Bisannuelle

Faculté germinative : 2 ans

Exposition : Soleil

Sol : meuble, léger, se ressuyant rapidement

Rusticité : rustique

L’oignon est un légume et un condiment originaire d’Asie Centrale où l’on retrouve encore aujourd’hui son plus proche parent sauvage, Allium vavilovii, entre l’Iran et le Turkménistan. Mais c’est une autre espèce, Allium pskemense, qui était ramassée sous sa forme sauvage ou prélevée dans la nature pour être repiquée dans les jardins. Au fil des siècles l’oignon fût domestiqué et s’adapta à diverses régions au fil des migrations (Inde, Mésopotamie). Sa présence est attestée en Égypte où il a été trouvé dans les tombeaux des pharaons. Les Romains introduiront plus tard l’oignon dans toute l’Europe de l’Ouest. C’est au Moyen Âge que l’oignon arrive vers le Nord de la France. Christophe Colomb l’introduisit aux Amériques lors de son second voyage. De nombreuses nouvelles variétés furent introduites et adaptées et sélectionnées en France au cours du XIX et XXème siècle. Aujourd’hui plus de 1000 variétés sont inscrites au catalogue Européen.

L’oignon, Allium cepa var. cepa, fait partie de la famille des Liliacées selon la classification de Cronquist ou des Amaryllidacées selon la classification APG III. C’est une plante herbacée vivace cultivé en annuelle ou bisannuelle pour son bulbe et ses feuilles, récoltées en cébette. Celles-ci  sont cylindriques et creuses, de couleur verte. Le bulbe est de forme sphérique, plus ou moins aplati, parfois corniforme. Il s’agit d’un enchevêtrement de feuilles épaissies, appelées les tuniques, elles sont remplies de réserves nutritives. Au centre est présent le bourgeon terminal. L’épiderme ou la tunique externe est de couleur variée, selon la variété elle peut être jaune (ex ‘Paille des Vertus’), rosée (Rosé de Roscoff), rouge (De Brunswick), blanche (Printanier Parisien). Sa chair varie du blanc, rose, rouge à violet, sa saveur de doux à fort. La seconde année de culture, l’oignon monte en fleurs, une tige florifère redémarre du bourgeon terminal. Les fleurs sont petites, blanches, groupées en grand nombre sur des ombelles sphériques. Elles donnent des graines noires dont la durée germinative est d’environ 2 ans.

Coupe du bulbe d’oignon – L’oignon en feuille, première année de culture – Fleurs d’oignon en seconde année

Les variétés d'oignon

Le choix variétal de l’oignon est important, on va surtout distinguer les oignons primeurs, consommés en entier des oignons de conservation, surtout récoltés et consommés en sec. Voici une sélection de quelques variétés, très appréciées par les jardiniers.

Les oignons primeurs

Oignon Blanc Printanier Parisien (Création Vilmorin) - Vilmorin

Fleurit en Juin à Sept.

Hauteur à maturité: 30 cm

L'Oignon blanc printanier parisien est une variété donnant des bulbes blancs qui se récoltent du printemps à l’été. Elle est particulièrement résistante au froid et se sème de février à avril ou en fin d'été en août et septembre.

Oignon de printemps Cipollotto Blanca de Lisboa (blanc de Lisbonne) - Allium cepa


Hauteur à maturité: 30 cm

L’oignon de printemps blanc de Lisbonne est une variété hâtive donnant des bulbes blancs allongés et argentés au feuillage vert foncé, à chair ferme et à saveur douce. Il se sème en fin d’été ou au printemps pour se récolter d’avril à juillet.

Oignon blanc Tonda Musona - Allium cepa


Hauteur à maturité: 45 cm

L'oignon blanc Tonda Musona est une variété précoce donnant des bulbes blancs de taille moyenne à la chair douce. Cette variété résistante au froid est recommandée pour les cultures hâtives, ainsi elle se sème à la fin de l'été pour une récolte précoce dès le printemps suivant.

Oignon rouge de Florence race de Simiane - Vilmorin

Fleurit en Juin à Sept.

Hauteur à maturité: 30 cm

L'Oignon rouge de Florence race de Simiane est une variété idéale à consommer en vert dans les salades et crudités. Ses bulbes allongés sont d’un beau rouge carmin, de saveur douce. Il se sème au printemps ou en fin d’été pour une récolte s’échelonnant d’avril à septembre.

Les oignons de conservation (de garde)

Oignon Ailsa Craig NT - Ferme de Sainte Marthe

Fleurit en Juin à Sept.

Hauteur à maturité: 30 cm

Ailsa Craig est une variété d’oignon jaune qui donne d’imposants bulbes à tunique de couleur jaune cuivrée et à chair douce et sucrée, il se consomme cru ou cuit. Il se sème de février à avril pour une récolte estivale.

Oignon Stuttgart Bio - Ferme de Sainte Marthe

Fleurit en Juin à Sept.

Hauteur à maturité: 30 cm

L’oignon Stuttgart ou Stuttgarter Rieser est une variété qui donne de gros oignons jaunes légèrement aplatis, de bon rendement et de bonne conservation hivernale. Il se sème au printemps pour une récolte en juillet août.

Les oignons rouges

Oignon rouge Créole (Red Créole)


Hauteur à maturité: 40 cm

L'oignon rouge Créole est une variété adaptée aux régions chaudes et en climat tropical. Il donne de beaux bulbes légèrement aplatis à tunique rouge pâle et à chair blanche et rouge, de saveur douce mais légèrement piquante. Il se sème au printemps pour une récolte en fin d’été.

Oignon rouge de Brunswick - Vilmorin

Fleurit en Juin à Sept.

Hauteur à maturité: 30 cm

L'Oignon rouge de Brunswick est une variété rustique et tardive, se récoltant en fin d’été en oignon de conservation. Il donne de gros et épais bulbes de couleur rouge, à chair ferme et épaisse, il se consomme cru ou cuit.

Oignon rosé de Roscoff en plants


Hauteur à maturité: 30 cm

L'oignon rosé de Roscoff est l’oignon des Johnnies, une variété bénéficiant d'une AOP dans le Léon (Finistère). Son bulbe à tunique et à chair de couleur rosée est d'une excellente qualité gustative. Se plante au printemps pour une récolte estivale.

Autres espèces et variétés originales

Oignon rocambole - Allium cepa proliferum - Oignon d'Egypte


Hauteur à maturité: 80 cm

L’Oignon rocambole a la spécificité de produire des bulbilles aériennes. C’est une plante vivace très rustique qui peut rester plusieurs années en place au potager. Les feuilles s’utilisent comme la ciboule, le bulbe se consomme aussi, pour ses oignons grelots. Il se plante au printemps ou à l’automne et se récolte une grande partie de l’année.

Oignon Ishikura Long White Bio - Ferme de Sainte Marthe

Fleurit en Juin à Sept.

Hauteur à maturité: 30 cm

L'Oignon Ishikura Long White est une variété de Ciboule vivace proche de l’oignon tige. Comme le poireau cet oignon produit de très longs fûts blancs qui se dégustent crus, finement ciselés ou cuits comme d’oignon. Le semis se fait de mars à juillet pour une récolte de fin mai à fin octobre.

 

Le semis de l'oignon

Quand semer les oignons ?

Le semis des oignons s’effectue, selon les variétés, au printemps ou à l’automneLe semis de printemps concerne les oignons de couleur (jaunes, roses et rouges) et certaines variétés hâtives d’oignons blancs qui se sèment de février à avril. Ce type de semis se fait directement en place.

Le semis d’automne concerne les oignons blancs, ils se sèment à la fin de l’été (août septembre) en caissettes ou terrines. Ils seront repiqués en pleine terre, soit un à deux mois plus tard dans les régions à climat doux soit à la fin de l’hiver vers février (pour tous climats).

Où et comment semer les oignons ?

Le semis direct en pleine terre demande de l’attention le temps de la levée qui prend en moyenne 18 jours. Jusqu’à la germination, il  faut veiller à ce que la terre reste humide en surface et désherber minutieusement les jeunes plantules d’adventices.

Pour semer les oignons directement en pleine terre :

  1. Tracez les rangs de semis en tendant un cordeau, en espaçant les rangs de 20 cm.
  2. Creusez un sillon de 2 cm de profondeur puis semez clair, en disposant une graine environ tous les 2 cm.
  3. Refermez le sillon et tassez légèrement au râteau.
  4. Arrosez en pluie fine et maintenez la terre humide le temps de la levée.
  5. Lorsque les plants ont atteint 5 à 10 cm (environ 2 mois après le semis), éclaircissez en gardant un pied tous les 10 cm. Les plus beaux plants retirés peuvent être repiqués sur une autre planche de culture.

Plus pratique, le semis en pépinière, en terrine ou en caissette, permet de sélectionner les plus beaux oignons à repiquer.

Pour cela :

  1. A la fin de l’hiver, sous châssis, semez clair en ligne ou dans une terrine (ou caissette), semez clair à la volée.
  2. Recouvrez d’un centimètre de terre ou de terreau et tassez.
  3. Arrosez doucement, au pulvérisateur à main ou à la pomme fine de l’arrosoir.

Repiquer les oignons

Lorsque les jeunes plants issus du semis en pépinière ou en terrine (ou caissette) mesurent au moins 15 cm de hauteur, il est temps de les repiquer à leur place définitive.

Le repiquage des oignons se fait de la façon suivante :

  1. « habillez » les plants si besoin : cela consiste à garder environ 2 cm de racines et à couper un petit bout de feuille.
  2. Enterrez peu l’oignon, simplement 2 à 3 cm puis bornez fermement ! Borner signifie bien tasser autour du plant, pour ce faire, utilisez un plantoir que vous pénétrez dans la terre autour du jeune plant, puis vous ramenez la terre vers les racines pour que ce soit bien tassé. Il est possible également de praliner (les tremper dans un mélange de terre et d’eau) les racines avant de les repiquer.
  3. Arrosez doucement après le repiquage.

Semences d’oignon – Photo A. Gourmelen

Planter des oignons

La plantation d’oignon concerne les bulbilles. Les oignons obtenus par cette méthode sont généralement plus gros mais se conservent moins bien qu’en semis direct. Le choix variétal est aussi plus restreint ! Cependant, ils offrent l’avantage de pouvoir être récoltés plus tôt dans l’année.

Quand planter les bulbilles d’oignons ?

Les bulbilles d’oignons se plantent de fin février à début avril, en fonction de votre climat.

Comment planter les bulbilles d’oignons ?

La plantation de bulbilles demande de prévoir des distances de plantation un peu plus larges que pour le semis direct :

  • sur le rang, comptez de 12 à 15 cm entre chaque bulbille, selon le développement attendu de la variété
  • espacez les rangs de 25 cm

Pour planter vos bulbilles d’oignons au potager :

  1. Préparez votre plate-bande comme pour un semis classique
  2. Marquez vos rangs à l’aide d’un cordeau (un rang bien droit est toujours plus facile à désherber)
  3. Plantez chaque bulbille à 2 ou 3 cm de profondeur, de façon à ce que la pointe affleure.
  4. Arrosez si besoin.

Culture, entretien et association

Les oignons poussent à exposition ensoleillée, ils aiment pousser dans tous les types de sols mais de préférence bien drainés et légers, ils n’aiment pas l’humidité stagnante. Si l’on prend en exemple les deux AOP françaises : l’aire géographique de l’Oignon de Roscoff est une terre limoneuse, meuble, profonde et fertile, avec une bonne capacité de rétention d’eau (avec cette spécificité et le climat, il n’a pas besoin d’être irrigué). L’Oignon doux des Cévennes, cultivé sur les célèbres terrasses, croît dans une terre légère et filtrante sur une base de roches acides.

L’oignon croît idéalement dans une terre fertile mais la fumure ne doit pas être trop fraîche ! Un compost mûr apporté à l’automne pour un semis ou une plantation au printemps sera idéal. Les oignons redoutent l’excès d’azote, nous vous conseillons donc d’éviter tout apport de fumier avant le semis ou de les implanter après des engrais verts, cela augmenterait le risque de pourriture et de mauvaise conservation.

Pour limiter les risques de maladies effectuez, dans la mesure du possible, une rotation d’environ 5 ans avant de cultiver à nouveau des oignons ou des légumes de la même famille (ail, échalote, poireau).

Culture de l’oignon

En compagnonnage, alternez les rangs d’oignons et de carottes afin d’éloigner réciproquement la mouche de la carotte et de l’oignon. Par ailleurs, l’oignon aime la compagnie des betteraves et des laitues. Le fraisier appréciera aussi sa présence.

Les travaux d’entretien consistent à  sarcler et biner régulièrement, surtout en début de culture. L’oignon craint l’humidité : l’arrosage sera réduit au minimum, et interviendra essentiellement lors du semis et du repiquage.

Vous pouvez tout à fait pailler vos rangs d’oignons. Cependant, souvenez-vous qu’ils redoutent à la fois les excès d’azote et l’humidité : n’utilisez jamais de tontes fraîches mais paillez  avec des matières séches comme de la paille, des tontes préalablement séchées ou des adventices sèches.

 

Les maladies et ravageurs de l'oignon

La mouche de l’oignon

Si dans votre parcelle d’oignon vous repérez quelques individus qui jaunissent et se dessèchent précocement, il y a de bonnes chances qu’il s’agisse de la mouche de l’oignon. Déterrez les plants en souffrance et regardez s’ils ne sont pas dévorés par les larves de cette mouche à la base du bulbe !

La mouche de l’oignon, Delia antiqua, ressemble à une mouche domestique, elle dépose ses œufs dans le sol au niveau du collet de l’oignon. Après éclosion, les asticots se nourrissent du bulbe de l’oignon. Ils dévorent ainsi le plant au niveau du collet et coupent la circulation de la sève, les feuilles jaunissent puis meurent. Si l’attaque reste légère, c’est également une porte d’entrée aux moisissures qui peuvent prendre le relais et faire mourir les plants. Une fois que les larves sont bien développées (elles mesurent 8 mm à la fin du stade larvaire), elles passent aisément d’un plant à un autre. C’est pourquoi il est important de retirer les plants attaqués, dès qu’ils sont détectés.

Comment prévenir l’attaque de cette mouche ?

  • Évitez toujours de pulvériser du purin d’ortie sur les oignons et plantes de la même famille. Non seulement, elles n’aiment pas l’excès d’azote mais surtout l’odeur de ce purin attire la mouche de l’oignon !
  • La mouche de l’oignon n’aime pas l’odeur forte de la carotte, alternez vos rangs d’oignons avec des rangs de carottes.
  • Le filet anti-insectes, à maille fine est une bonne solution. Son coût étant généralement élevé, utilisez-le si c’est un problème récurrent dans votre potager.

Plants d’échalotes en mauvais état (Symptômes similaires sur l’oignon), en déterrant les bulbes on peut observer les asticots à l’œuvre. Photographies A. Gourmelen

Le mildiou de l’oignon

Le mildiou de l’oignon est causé par un champignon, Peronospora destructor, dont le nom d’espèce est très évocateur ! Les symptômes occasionnés par ce champignon sont des taches brunes et un feutrage gris violacé sur les feuilles, il se répand rapidement et entraine le dessèchement complet du feuillage. Les dégâts peuvent être importants si les conditions restent favorables au développement du champignon. Les conditions de développement de P. destructor sont une humidité importante et une température douce, 15 à 17°C étant son optimum de développement. Ces conditions sont surtout réunies au printemps. Dès lors que les températures deviennent supérieures à 25°C, le champignon meurt.

Récolte et conservation

Les oignons primeurs (blancs, certains rouges) sont récoltés au printemps quand le feuillage est encore vert. Les oignons de garde (jaunes, rouges et roses) se récoltent en été lorsque les tiges sont complètement desséchées et rabattues sur le sol. Arrachez-les délicatement et laissez-les ressuyer deux à trois jours à même le sol au soleil. Enlevez le surplus de terre séchée en les frottant légèrement.

Les oignons de conservation se conservent plusieurs mois dans de bonnes conditions. Si vous avez gardé les tiges vous pouvez faire une tresse puis les suspendre. Sinon, couper les feuilles et conserver les oignons dans un lieu sombre, frais, sec et aéré. Vérifier au préalable qu’ils n’ont pas subi de meurtrissures pour éviter le pourrissement qui pourrait contaminer l’ensemble de la récolte. Au fil des mois, inspecter et retirer les éventuels oignons moisis, généralement il est possible de s’en rendre compte à l’odeur.

Oignons tressés et suspendus pour être conservés

Utilisation et bienfaits

L’oignon blanc se consomme cru ou cuit, il est souvent plus digeste cuit et prend une saveur plus sucrée. L’oignon de conservation se consomme majoritairement cuit. Pour éviter de pleurer en coupant un oignon, vous pouvez l’éplucher sous l’eau du robinet ou dans une bassine d’eau.

L’oignon est riche en composés soufrés, en fibres, en fer et sélénium, en vitamine C et enfin en antioxydants (surtout pour les oignons colorés riche en anthocyanes).

Les composés soufrés sont responsables de son effet peu digeste et apporte la saveur piquante (la même qui fait pleurer), mais ils favorisent la circulation sanguine et contribuent à baisser le taux de cholestérol dans le sang. Le sélénium est oligo-élément antioxydant très puissant. L’oignon renforce l’immunité, il protège contre les microbes. L’oignon fonctionne en synergie avec les aliments riche en fer, il permet ainsi de mieux assimiler cet oligo-élément.

Les questions fréquentes des jardiniers

Pourquoi les feuilles de mes oignons se tordent-elles ?

Il arrive parfois que les feuilles des oignons vrillent et jaunissent, c'est un symptôme de la maladie vermiculaire de l'oignon ou anguillule des tiges. Les bulbes sont également attaqués, ils se déforment et ont des lésions. Il s'agit d'un nématode, Ditylenchus dipsaci, petit ver microscopique qui se développe par temps humide et frais. Il faut arracher les oignons attaqués dès l'apparition des premiers symptômes. En prévention, on utilise des semences (ou bulbes) dont la qualité sanitaire est garantie.

Peut-on planter des oignons germés ?

Il arrive parfois que l'on retrouve des oignons germés dans le garde-manger. Si le germe est juste pointant il est possible les consommer en retirant le germe, sinon vous pouvez les planter pour récolter quelques feuilles en frais. Cependant l'oignon étant une plante bisannuelle, il va émettre une tige florale, fleurir, puis faire des graines que vous pouvez récolter puis resemer au printemps suivant.

Ressources utiles

  • Retrouver notre gamme d’oignons en semences ou en bulbilles à planter.
  • Cet article sur les deux oignons bénéficiant d’une AOC en France sur le site du ministère de l’agriculture.

1 Étoile 2 Étoile 3 Étoile 4 Étoile 5 Étoile ( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire