Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Lagerstroemia, Lilas des Indes : plantation, culture et entretien

Le lagerstroemia en quelques mots

  • Le lagerstroemia, aussi appelé Lilas des Indes, est un bel arbuste ou petit arbre à la floraison estivale spectaculaire de couleur rose indien, rouge, mauve ou blanc
  • Son feuillage ornemental s’embrase à l’automne en prenant des teintes qui vont du pourpre au rouge orangé
  • On apprécie son écorce remarquable et sa silhouette élégante, qui le rendent très décoratif même en saison hivernale
  • Assez rustique et peu exigeant, il ne demande que le plein soleil et la chaleur
  • Certaines variétés sont assez petites et s’adaptent parfaitement à une culture en pot !

Le mot de notre experte

Le Lagerstroemia ou lilas des Indes est un arbuste à la fois spectaculaire et raffiné. Sa floraison éclatante intervient de juillet à septembre en rose indien, rouge incandescent ou bien en blanc baroque. Pour maintenir l’attention, son feuillage enflamme l’automne de pourpre et rouge orangé. En hiver, il se fait délicat en dévoilant une écorce remarquable, satinée, de couleur cannelle et marbrée de teintes douces, rosées et crèmes. Avec les couleurs subtiles de ses rameaux et son port légèrement tortueux, le lilas des Indes assume élégamment la nudité hivernale. Au contraire, le fait qu’il soit caduc met davantage en valeur son architecture et l’apparence de ses rameaux !

Grâce à sa bonne rusticité (jusqu’à – 15°C), on peut le cultiver dans la plupart de nos régions, même s’il préfère une situation chaude et ensoleillée pour donner la pleine valeur de sa floraison.

Le lilas d’été a un port naturel en cépée, mais on peut aussi le conduire sur tige ou le tailler en petit buisson graphique. Il existe aussi des variétés de petit développement, qui sont parfaites en pot ! C’est l’arbuste idéal quand on a peu d’espace au jardin : il est beau toute l’année et il peut être contenu dans des volumes acceptables.

 

Lilas des Indes

Inflorescences d’un Lilas des Indes (photo Otota Dana)

Description et utilisations

Fiche d'identité

Nom latin : Lagerstroemia indica

Famille : Lythraceae

Noms communs : Lilas des Indes, lilas d’été

Floraison : juillet à septembre

Hauteur : souvent entre 2 et 7 m, parfois moins pour les variétés naines

Exposition : plein soleil

Sol : tout sol bien drainé, plutôt riche et frais. Supporte la sécheresse une fois installé

Rusticité : -15°C

Bien qu’on le surnomme Lilas des Indes, le Lagerstroemia est en réalité originaire de Chine. Importé dans le sous-continent indien pour sa beauté, il a ensuite été introduit en Angleterre vers 1740, et plus tardivement en France. On compte une trentaine d’espèces, mais le plus connu et cultivé dans les jardins est le Lagerstroemia indica, avec les nombreuses variétés horticoles auxquelles il a donné naissance. On trouve aussi en culture les espèces Lagerstroemia fauriei et le Lagerstroemia speciosa.

Le lilas d’été est un arbuste caduc, au feuillage vert sombre, devenant rouge flamboyant à l’automne. Les feuilles sont coriaces, avec un pétiole très court, presque absent (on dit qu’elles sont subsessiles). Elles sont opposées, entières, ovales et terminées en pointe (acuminées). Le feuillage apparait tardivement au printemps, et disparait en fin d’automne, faisant ressortir toute l’architecture de l’arbuste. Les rameaux sont quadrangulaires.

En juillet, les fleurs s’épanouissent en panicule de 10 à 20 cm de longueur. Chaque fleur est constituée de 6 pétales froissés effrangés, au bord ondulé, avec de nombreuses étamines jaunes. Ces frous-frous lui ont valu le surnom d’arbre aux fleurs de crêpe ou fleurs de mousseline. Suivant les variétés, la floraison se décline dans des tons de rose, du plus pâle au fuchsia, mais elle peut aussi être rouge, mauve ou blanc. La floraison du Lagerstroemia est vraiment impressionnante ! Les fleurs sont abondantes, ont des teintes bien colorées, et ont tendance à cacher le feuillage durant l’été.

Lilas des Indes

Lagerstroemia indica – illustration botanique

Ses petits fruits de moins d’1 cm de diamètre mûrissent en capsules noirâtres contenant une multitude de petites graines ailées. Elles sont toxiques.

Son port naturel est en touffe, mais on peut le conduire sur tige, c’est à dire en formant un unique tronc, en haut duquel se déploient des ramifications, feuilles et inflorescences. Grâce à son faible encombrement et ses racines peu envahissantes, on peut le planter proche des bâtiments ou des réseaux. C’est un grand atout : placé près d’une fenêtre, son feuillage procurera une ombre légère aux beaux jours, mais en hiver ses magnifiques rameaux nus laisseront passer la lumière. Dans ce cas, choisissez des petits arbres comme le Lagerstroemia indica ‘Natchez’ aux énormes épis blancs.

Quand on conserve son port naturel, le lagerstroemia présente une silhouette élégante, un peu tourmentée, à la manière des érables du Japon. Avec à ses pieds, des petits bulbes de printemps, des fougères et des hostas aux larges feuilles, l’illusion est parfaite, surtout si on choisit des variétés aux couleurs plus discrètes, telle que le L. indica ‘Pink Grand Sud’.

Arbuste polymorphe, son utilisation est vaste. Il peut être placé en isolé pour mettre en valeur sa floraison et son port, qu’il soit en cépée ou conduit sur tige. Vous choisirez alors des variétés hautes, comme L. indica ‘Violaceae’, alors que le Lagerstroemia indica ‘Mardi Gras’ légèrement prostré, ne dépassant pas 1 m de hauteur, fera merveille en rocaille ou dans un joli pot. Les lilas des Indes s’intègrent joliment en fond de massif ou dans une haie libre, où ils apporteront une petite touche exotique par leurs couleurs peu banales.

Le lagerstroemia se cultive facilement en pot, ce qui constitue un avantage d’autant plus grand, qu’il est beau en toute saison ! Parmi de nombreux cultivars de faible dimension, le Lagerstroemia indica ‘Berlingot Menthe’, qui ne dépasse pas 1,5 m et arbore des petites fleurs frisottées rose indien bordées de blanc,  assurera avec panache la décoration d’un balcon en situation chaude et ensoleillée.

Sa faculté à supporter les tailles sévères, l’esthétisme de son port, la beauté de son écorce, en font un candidat idéal pour la formation de bonsaïs.

 

Les principales variétés de lagerstroemia

Les lagerstroemias de petit développement

Lagerstroemia Rhapsody in PINK en pot de 3L/4L

Période de floraison Août à Oct.

Hauteur à maturité 250 cm

Ce lilas d’été présente un feuillage pourpre avec des grappes de fleurs rose pâle... des teintes qui se marient très joliment ! La floraison est assurée pour toutes les régions et il est résistant à l’oïdium. En massif ou en pot, ses couleurs chaudes et changeantes assureront le spectacle.

Lagerstroemia indica Pixie White en pot de 3,5L

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité 100 cm

La silhouette arrondie et en ombrelle et ses petites dimensions en font un candidat idéal pour le balcon d’autant plus qu’il est magnifique en toute saison ! Ses bouquets de fleurs blanches permettent une intégration facile dans tous les massifs.

Lagerstroemia Camaïeu d'Eté - Lilas des Indes

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité 225 cm

Cette variété originale est peu sensible à l’oïdium et de floraison précoce. Les tons doux des épis floraux s’accordent à merveille avec des lavatères, népétas ou rosiers à fleurs simples, pour un massif naturel.

Les lagerstroemias de moyen à grand développement

Lagerstroemia indica Dynamite en pot de 3L/4L

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité 400 cm

Le rouge cerise spectaculaire de la floraison sera bienvenu en plein été pour réveiller une haie libre ou un coin de jardin ou de terrasse. Ce petit arbre a une croissance assez rapide et pourra procurer une ombre légère près de la maison, ou à l’entrée de votre jardin pour un accueil en fanfare.

Lagerstroemia Lilac Grand Sud - Lilas des Indes.

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité 320 cm

Ce lagerstroemia propose une floraison originale : les boutons sont lie-de-vin, puis ils s'épanouissent du parme rosé au mauve. Ce petit arbre est idéal pour structurer un petit jardin ou apporter une touche d’originalité à une haie libre. Il se cultive aussi en pot pour profiter pleinement de tous ses atouts que sont son feuillage automnal, sa belle écorce colorée, son port élégant et… sa floraison abondante !

Lagerstroemia Braise d'Eté - Lilas des Indes

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité 350 cm

C’est un arbuste de taille moyenne dont les fleurs prennent de sensationnelles couleurs rouge-rose, assez intenses. Des armoises et des tapis de fétuques bleues, aux feuillages discrets mettront en valeur l’arbuste tout entier.

 

→ à lire, pour aller plus loin :

Planter le lagerstroemia

Où planter

Le Lagerstroemia a besoin de chaleur : choisissez un endroit bien ensoleillé et à l’abri du vent. Il se contente d’un sol ordinaire, mais a une préférence pour les terrains légèrement acides, frais et bien drainants. Il n’aime pas les sols calcaires, ni les terrains qui retiennent l’humidité en hiver. Une fois adulte, il est capable de supporter la sécheresse. De même, il se montre assez résistant à la pollution, et peut donc tout à fait être installé en ville.

S’il est vrai qu’il préfère une certaine humidité atmosphérique, une fois bien installé il est capable de supporter les étés secs et brûlants ! Ses seules exigences pour une floraison spectaculaire, sont le soleil et la chaleur.

Vous pouvez le planter dans une haie, l’installer en fond de massif, devant des vivaces, ou encore le planter en isolé au milieu d’une pelouse afin de bien mettre en valeur son architecture particulière. Le Lagerstroemia peut aussi être cultivé en pot, et s’adapte plutôt bien aux petits jardins. Cependant, l’idéal reste, pour le bon développement de l’arbre, de l’installer en pleine terre.

Quand planter

Dans les régions au climat doux, la période idéale pour planter le Lagerstroemia est l’automne (octobre-novembre) : le sol encore chaud favorise une bonne reprise des racines, et les pluies vous épargneront les arrosages réguliers consécutifs à la plantation. Il faudra quand-même arroser l’été qui suit, le temps que l’arbuste soit bien installé.

Dans les régions plus fraîches, préférez une plantation en avril-mai, car cela lui permettra de bien s’installer et profiter de l’été avant de devoir affronter l’hiver. Cependant, si vous plantez au printemps, il sera important d’arroser abondamment durant l’été.

Comment planter

En pleine terre :

  1. Placez le conteneur dans un récipient rempli d’eau afin de bien hydrater la motte.
  2. Creusez un trou de 2 à 3 fois la taille de la motte.
  3. Dépotez l’arbuste et habillez le chevelu racinaire : démêlez les racines tout autour de la motte et coupez les racines abîmées ou entortillées sur elles-mêmes.
  4. Remplissez le fond du trou avec un mélange de terre et de compost bien décomposé. Si votre sol est très lourd, posez au préalable un lit de gravier ou de pouzzolane pour le drainage.
  5. Installez la plante en étalant les racines.
  6. Rebouchez le trou avec le mélange de terre et de terreau (éventuellement avec des graviers si votre sol est lourd). Vérifiez que le collet (point de jonction entre les racines et le tronc) affleure au-dessus du sol.
  7. Formez un bourrelet de terre autour du trou de plantation pour constituer une cuvette qui retiendra l’eau.
  8. Tassez légèrement et arrosez copieusement pour bien faire adhérer la terre de plantation à la motte.

Après la plantation, nous vous conseillons d’installer un paillage (BRF, copeaux de bois, feuilles mortes…) pour que le sol reste frais.

En pot :

Choisissez un pot d’au minimum 60 cm de hauteur pour que les racines soient à l’aise. Vérifiez qu’il y a des trous de drainage permettant l’évacuation de l’eau.

  1. Hydratez la motte dans l’eau pendant au moins 15 min,
  2. Pendant ce temps, formez un lit de drainage au fond du pot avec des billes d’argiles par exemple (évitez les matériaux qui alourdissent le pot),
  3. Installez dans le pot un mélange de terre, de compost bien décomposé et de sable grossier (2/1/1).
  4. Placez la motte bien droite et combler avec le mélange de terre, compost et sable grossier. Veillez à ce que le collet ne soit pas enterré.
  5. Tassez légèrement, et arrosez abondamment.
  6. Paillez pour maintenir l’humidité.

 

Découvrez aussi nos conseils vidéo sur la plantation d’un arbuste :

Entretien et taille du Lilas des Indes

Entretenir un lagerstroemia cultivé en peine terre

Les lagerstroemias ne sont pas particulièrement gourmands, mais un apport d’engrais organique chaque année en automne leur assurera une bonne santé et renforcera la floraison l’été suivant. Choisissez du compost, de la corne broyée ou du fumier bien décomposé.

L’arrosage doit être régulier la première année de plantation, voire la seconde, en cas de sécheresse. Ensuite, l’arbuste devient plus résistant et supporte mieux les périodes sèches.

Entretenir un lagerstroemia cultivé en pot

En pot, le substrat s’épuise rapidement, c’est pourquoi il faudra effectuer quelques apports d’engrais durant la période de végétation, notamment au printemps et en été. De plus, les arrosages devront être plus fréquents qu’en pleine terre. Laissez sécher le substrat entre chaque apport d’eau.

Dans les régions où le risque de fortes gelées est plus grand, vous pouvez emmailloter le pot avec des couches de paille, de papier bulle ou de voile d’hivernage pour protéger votre lilas des Indes. Placez-le à l’abri du vent, contre un mur au sud et isolez-le du sol en le surélevant. Vous pouvez aussi le remisez dans une local frais et lumineux (comme on le ferait pour des agrumes par exemple). Le lagerstroemia a besoin d’une période relativement froide pour entrer en dormance : il faudra éviter de le conserver dans une serre ou une véranda chauffées l’hiver.

 

Tailler le lilas des Indes

Le Lagerstroemia peut se passer de taille, mais elle est intéressante pour rajeunir un vieux sujet ou si votre Lagerstroemia ne fleurit plus, ou peu.

La période idéale de taille se situe à la fin de l’hiver, de février à début mars.

Pour tailler votre lilas des Indes, coupez les branches qui se croisent et gardez les rameaux qui partent vers l’extérieur du buisson ou du houppier. Afin de favoriser la pénétration du soleil et donc la floraison, éclaircissez le centre de l’arbuste et les rameaux en surnombre des branches charpentières trop chargées. Supprimez les rejets qui poussent au pied de l’arbuste, sauf pour renouveler une charpentière vieillissante. Ces tailles qui allègent l’arbuste limitent également les maladies cryptogamiques qui prolifèrent en milieu confiné.

Vous pouvez aussi :

  • dégager le bas du ou des troncs pour les mettre en valeur.
  • sélectionner un rameau pour le conduire en tige qui deviendra un tronc unique. Il suffira alors d’éliminer l’apparition des nouvelles pousses au pied du tronc.

Pour finir, n’oubliez pas de désinfecter la lame entre chaque arbuste afin d’éviter une éventuelle contamination.

→ Pour plus d’information sur la taille, découvrez notre article : « Lilas des Indes, Lagerstroemia : quand et comment le tailler ? »

Lilas des Indes

Le lilas des Indes au fil des saisons : Belle silhouette naturelle en fin d’hiver (photo Forest and Kim Starr) / Lagerstroemia en pleine floraison estivale (photo Manuel m.v.) / Flamboiement du feuillage en automne (photo David)

Maladies et ravageurs

Les lilas des Indes sont sensibles à l’oïdium, une maladie due à des champignons microscopiques, et qui se remarque par l’apparition d’un feutrage blanc sur le feuillage. Certains gestes simples permettent de limiter, voire d’empêcher l’apparition de l’oïdium. Voici ce que vous pouvez faire en prévention :

  • Arrosez au pied de l’arbuste sans mouiller le feuillage,
  • Favorisez la circulation de l’air à l’intérieur de l’arbuste en préférant une taille en transparence,
  • Espacez les plantations,
  • Évitez un apport trop riche en azote.

En prévention ou en traitement en cas d’attaque légère, vous pouvez utiliser des préparations naturelles comme le purin d’ortie ou la décoction de prêle. Si ce n’est pas suffisant ou que l’attaque est plus importante, traitez avec un fongicide à base de soufre.

Voir aussi notre fiche conseil consacrée à l’oïdium.

Multiplication : semis, bouture

Le lilas d’été peut se propager par semis, mais cette opération demande plus de temps que d’autres techniques comme le bouturage. De plus, les plants obtenus risquent d’être différents de la plante mère (notamment s’il s’agit d’une variété horticole). Néanmoins, il peut être amusant de tenter sa chance ! Sachez que les nouvelles plantules issues de vos semis mettront 3 à 5 ans avant de fleurir. Pour multiplier le Lagerstroemia, le bouturage de rameaux semi-ligneux en fin d’été nous semble être la méthode de multiplication la plus efficace.

graines de lilas des indes

Capsules de graines d’un Lagerstroemia ‘Arapaho’ (photo Megan Hansen)

 Semer le lagerstroemia

  1. Placez les graines au froid pendant un mois (vernalisation)
  2. Faites-les ensuite tremper dans de l’eau tiède pendant 24h
  3. Semez dans un terreau spécial semis, puis recouvrez légèrement
  4. Vous pouvez saupoudrer d’une fine couche de charbon de bois qui réduit le problème de fonte des semis
  5. Le sol doit rester humide mais pas détrempé
  6. Conservez à la lumière (sans soleil direct) entre 20°C et 24°C
  7. Rempotez quand les plants présentent au moins deux vraies feuilles, dans des pots individuels remplis de terreau pour plantes fleuries (ou géranium)
  8. Pensez à arroser régulièrement

Les graines de Lagerstroemia mettent généralement 1 à 2 mois à germer, parfois plus. Vous pourrez installer vos jeunes plants au jardin l’année suivante.

Bouturer le lagerstroemia

Les boutures se réalisent en général d’août à septembre avec des tiges de l’année. Les boutures seront maintenues dans un local à l’abri des gelées.

Voici une méthode à suivre :

  1. Préparez un pot en le remplissant avec du terreau spécial semis ou un mélange de terreau et de sable grossier.
  2. Arrosez pour que le substrat soit bien humide.
  3. Prélevez un tronçon de 15 à 20 centimètres de long sur un rameau dépourvu de fleurs à l’aide d’un sécateur bien aiguisé et désinfecté
  4. Éliminez les feuilles de la base, pour n’en laisser que quelques-unes sur le haut de la tige.
  5. Plantez la bouture dans le substrat.
  6. Tassez bien tout autour afin d’assurer un bon contact entre la tige et le substrat, et éviter les poches d’air
  7. Couvrez avec un sac en plastique, un film ou une cloche pour maintenir une atmosphère humide
  8. Maintenez légèrement humide et aérez une fois par jour, pour éviter le développement de maladies ou champignons.
  9. Gardez la bouture sous abri pour l’hiver, afin de la protéger du froid.
  10. A la fin de l’hiver, les boutures doivent être enracinées, vous pouvez les rempoter dans des pots individuels.

 

Associer le Lilas d'été au jardin

Pour réaliser un massif qui nous rappelle les tropiques, préférez un lagerstroemia aux fleurs rose indien à l’ombre duquel un aspidistra et un bananier nain de Chine déploient leurs larges feuilles. Un Libertia formosa  souligne l’esprit exotique de l’ensemble. Pensez aussi aux Phormiums, Carex, Cordylines… Vous pouvez aussi associer le Lagerstroemia à d’autres floraisons estivales colorées : achillées, agapanthes, hémérocalles, échinacées… Il se marie également très bien avec le Laurier-rose, qui offre des fleurs aux mêmes teintes, roses ou blanches.

Le lilas d’été peut compléter cette liste de plantes pour une ambiance exotique.

Un lilas d’été peut constituer un massif romantique si on choisit une variété aux tons pastel, comme L. indica ‘Camaïeu d’Eté’ que l’on pourra accompagner d’un rosier de Perse ‘Blue Eyes’ aux bleus changeant. Une charmante lavande papillon apporte de la fantaisie grâce à ses bractées roses. Au printemps, des tulipes roses accompagnées d’un tapis de myosotis du Caucase mettent en valeur l’écorce marbrée du lagerstroemia. Profitez aussi de la belle floraison printanière du Camassia. Pour ce type de massif délicat et romantique, l’important est de privilégier les teintes très douces, bleu, rose, mauve ou blanc.

Vous pouvez aussi associer le Lagerstroemia à d’autres arbustes à l’écorce décorative et à l’architecture élégante, voire tortueuse, comme par exemple l’Arbousier, Arbutus unedo. Profitez aussi des écorces colorées des Cornouillers. De même, il est intéressant de l’associer à d’autres arbres ou arbustes qui prennent de belles teintes flamboyantes en automne : Parrotia persica, Cercidiphyllum japonicum, Charme, Cornouillers…

Associer le lilas des Indes

Une idée d’association au printemps : Lagerstroemia indica ‘Camaïeu d’Eté’ avec à son pied des Tulipes fosteriana ‘Flaming Purissima’ et des touffes de Brunnera macrophylla ‘Betty Bowring’.

Associer le lilas des Indes

Une idée d’association en été : Lagerstroemia indica ‘Camaïeu d’Eté’ associé à des touffes de Lavandula stoechias ‘The Princess’ et des rosiers ‘Blue Eyes’.

 

→ Besoin d’idées supplémentaires ? Rendez-vous sur notre fiche : « Lilas des Indes, Lagerstroemia : 6 idées d’association réussies »

Quelques questions souvent posées par les jardiniers

J’ai un lilas des indes depuis plusieurs années, mais il n’a jamais fleuri. Que faire ?

Pour fleurir, le Lagerstroemia a besoin de beaucoup de chaleur et de soleil. Si vous habitez une région au climat frais, dans le nord de la France, ou si votre arbuste ne profite du soleil qu’une partie de la journée, il est possible qu’il ait du mal à fleurir. L’idéal serait, si possible, de le déplacer en plein soleil, par exemple contre un mur exposé plein sud, et à l’abri du vent (attendez le printemps pour le déplacer).

Dans mon jardin, j’ai un lagerstroemia d’un peu plus de 5 ans et son écorce part en lambeaux ! Que lui arrive-t-il ?

À l’âge adulte, l’écorce du lilas des Indes se desquame en révélant de belles couleurs pastel. C’est un phénomène tout à fait naturel, la plante renouvelle ainsi son écorce ! Evitez d’arracher ces lambeaux ou d’y toucher pour ne pas blesser les zones plus jeunes de l’écorce.

Le saviez-vous ?

Le nom du Lagerstroemia vient de Magnus Von Lagerström (1696-1759), botaniste et directeur de la compagnie suédoise des Indes. C’est lui qui, lors d’un voyage, découvrit l’arbuste et l’envoya à son ami Linné. Celui-ci lui dédia la plante en la nommant ainsi.

Certaines parties du lagerstroemia sont utilisées dans la pharmacopée indienne comme purgatif, énergétique et stimulant.

Ressources utiles

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(2 votes, moyenne: 4 sur 5)

5 réflexions au sujet de « Lagerstroemia, Lilas des Indes : plantation, culture et entretien »

  • quaegebeur

    Je vous ai acheté à l'automne un lilas des Indes et l'ai planté en novembre. Aujourd'hui je ne vois pas encore de bourgeons. Est ce que l'apparition des bourgeons est tardive?
    Merci de votre réponse

    Répondre
    • Ingrid

      Bonjour ! En effet, c'est une plante assez tardive, il n'y a pas lieu de s'inquiéter et voici un article qui peut vous intéresser : https://www.promessedefleurs.com/conseil-plantes-jardin/ficheconseil/plante-morte-ou-encore-endormie
      Cordialement, Ingrid

      Répondre
  • bernard

    Bonjour et merci pour cette fiche très instructive.
    Ma fille vient d'acheter une propriété dans le Lot et Garonne , et une grande allée d'environ 100 mètres doit être habillé, sachant que une très large pelouse est du coté plantation., elle souhaiterait quelque chose de beau et qui fleuris, qui grandis rapidement et qui prendra de la valeur dans le temps.
    pensez vous que le lilas des indes avec ces multiples couleurs puisse correspondre a ses attentes. et qui les vends jeunes

    Répondre
    • Lionel

      Bonjour,

      Effectivement, cela peut correspondre à vos attentes
      Vous pouvez découvrir plus en détails les fiches de tous nos Lagerstroemia

      https://www.promessedefleurs.com/arbustes/arbustes-par-variete/lagerstroemia.html

      Cordialement

      Lionel

      Répondre
  • REAL

    Mon lagerstromia, planté il y a 3 ans dans un sol relativement lourd, ne se décide pas à fleurir ! J'ai tenté de le sevrer d'arrosage (stress hydrique), mais aucun résultat. Je précise que je l'ai peu taillé, car les 2 premières années il avait été même timide à produire du feuillage. Cette année (3ème année de plantation), l'arbuste montre de beaux signes de reprise : beau feuillage et pousse, mais aucun signe de bourgeons de floraison. Puis-je l'aider d'autre façon ? Engrais je n'ai pas osé ...

    Répondre
Laisser un commentaire