Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Houx : planter, tailler et entretenir

Le Houx, en quelques mots

  • Ces arbres ou arbustes persistants à feuilles coriaces parfois très épineuses sont de nature très robuste.
  • Les houx animent les sous-bois en hiver de leurs boules rouges dont les oiseaux sont friands.
  • Il existe de nombreux cultivars à feuillages et fruits variés mais attention aux espèces dioïques mâles qui ne portent pas de fruits comme chez le houx commun (Ilex aquifolium)
  • Le houx peut constituer une haie défensive taillée ou libre, un sujet taillé en nuage comme avec Ilex crenata ou un magnifique sujet isolé.

Le mot de notre experte

Le houx est en première place dans les illustrations de Noël avec ses petites baies écarlates habillées de feuilles épineuses luisantes. Mais les houx  représentent une grande famille d’arbustes qui mérite une connaissance et un emploi varié au jardin. Le feuillage est d’une grande élégance, de forme simple, ovale, lancéolée ou grossièrement dentée, de taille diverse et de teintes variant du vert sombre très brillant au panaché de rose crème, en passant par des nuances gris bleuté.

Le houx européen, Ilex aquifolium, nous est le plus familier puisqu’on le trouve couramment en sous-bois mais il faut savoir qu’il existe plus de 350 espèces de houx dont la plupart proviennent d’Amérique et du Sud-est asiatique. Ce genre a fait l’objet de nombreuses sélections notamment sur la forme et la couleur du feuillage. On y trouve des arbustes à feuilles entières torsadées –Ilex aquifolium ‘Crispa’ (clône mâle)– ou juste crénelées –Ilex crenata–, des feuillages très sombres aux pousses pourpres comme Ilex x meserveae ‘Blue Ange’ ou panachés chez Ilex aquifolium ‘Argenteomarginata’Ilex ‘Golden King’ – ainsi que des houx à fruits jaunes Ilex aquifolium ‘Amber’ par exemple dont les feuilles sont sans épine.

ilex, fruits

Certains houx produisent des drupes

Certaines variétés portent des fleurs des deux sexes sur un même pied contrairement à ce que l’on observe chez la plupart des houx, ce qui signifie que la fructification est beaucoup plus abondante – Ilex aquifolium ‘JC- Van-Tol’

Même si la croissance est assez lente, vous pouvez préférer des variétés naines atteignant 60 cm à l’âge adulte comme Ilex crenata ‘Convexa’ (à fruits noirs) ou ‘Golden Gem’ (à feuillage doré mais sans fruit). Ces petits arbustes rappelant le buis se prêtent bien à la culture en pot et à la taille en topiaire .

Tous ces houx sont très rustiques, réclament un sol riche et frais et poussent très bien à mi-ombre. Les feuillages clairs comme Ilex  aquifolium Argentea Marginata exigent cependant plus de soleil.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Ilex

Famille : Aquifoliaceae

Nom commun : Houx

Floraison : de mai à juin

Hauteur : entre 0,30 et 10 m

Exposition : ombre, mi-ombre à soleil pour certaines espèces

Sol : tout sol profond, frais de préférence, même calcaire selon l’espèce

Rusticité : Excellente (-20 à -25 °C)

Le genre Ilex réunit près de 400 arbres et arbustes persistants et caducs, principalement originaires des zones tempérées de l’hémisphère nord. Ils ont très peu évolué depuis leur apparition sur terre, et ont connu de grands bouleversements climatiques dans leur environnement. Cela explique sans doute leur robustesse et leur adaptabilité.

Le Houx commun (Ilex aquifolium) possède une très vaste répartition allant de la Scandinavie au Caucase, de l’Europe méridionale jusqu’en Afrique du Nord, ainsi qu’en Asie Mineure. Il est présent un peu partout en France bien qu’il soit plus rare dans le sud-est. C’est une espèce de sous-bois qui peut pousser jusqu’à 2000 m d’altitude dans les régions les plus méridionales de son aire de répartition.

Cet arbuste forme lentement un dôme atteignant 4 à 6 m de hauteur sur  3-4 m de large et peut vivre 4 à 500 ans. Les jeunes rameaux ont une écorce verte et lisse qui devient grise  avec l’âge. Ils portent des feuilles alternes, simples qui persistent généralement 3 ans. Le limbe coriace, couvert d’une épaisse cuticule (sorte de cire) le protégeant de la déshydratation, est vert foncé  vernissé sur la face supérieure, plus pâle et mât à la face inférieure. Il a la particularité de présenter une hétérophyllie soit des feuilles ondulées hérissées de piquants très acérés à la base de l’arbuste et des feuilles simples entières vers le sommet et les rameaux fleuris. Les autres espèces peuvent présenter des feuilles à bords  entiers, ovales, non épineuses, d’une teinte vert bleuté sur rameaux pourpres  chez Ilex x meservae, évoquant le buis chez Ilex crenata. Cette  dernière espèce appelée communément houx japonais ou houx crénelé, possède une croissance un peu plus rapide que celle du buis et peut servir à créer des haies basses à moyennes ou être taillé en nuage.

houx

Ilex aquifolium – illustration botanique

La floraison qui a lieu en mai-juin est assez insignifiante constituée de grappes de petites fleurs blanches ou verdâtres à 4 pétales mais très mellifère. Généralement les fleurs mâles et femelles sont portées par des individus différents mais chacune conserve les organes atrophiés du sexe opposé : les fleurs mâles portées par de courts pédoncules présentent 4 sépales minuscules, 4 pétales blancs légèrement veinés de pourpre et 4 étamines avec au centre un ovaire atrophié et stérile. Les fleurs femelles portées par de longs pédoncules, en plus des 4 sépales et 4 pétales présentent un gros ovaire résultant de la soudure de 4 carpelles et 4 étamines réduites et stériles.

Les fruits d’environ 1 cm de diamètre sont des drupes à 4 noyaux et non pas des baies, chaque noyau contenant 1 graine. Ils présentent une surface brillante rouge vermillon, rouge foncé, jaune ou noire. Seuls les pieds femelles ou hermaphrodites peuvent produire des fruits. Ces derniers peuvent persister sur la plante durant tout l’hiver jusqu’à mars, s’ils ne sont pas dévorés par les oiseaux. Leur ingestion en grandes quantités provoque, maux de ventre, vomissements et  diarrhée.

Le chêne vert méditerranéen, Quercus ilex, a donné le nom de genre latin au houx, Ilex en raison de la similitude de leurs feuilles piquantes. Le nom d’espèce du houx commun aquifolium « à feuilles aqueuses » serait en fait une déformation de acrifolium « à feuilles piquantes ». Un lieu planté de houx est une houssaie, nom que l’on retrouve beaucoup dans la toponymie du nord de la France.

La feuille de houx renferme de l’ilicine, molécule proche de la quinine, aux vertus antispasmodiques, fébrifuges et toniques. Les Argentins préparent le maté avec les feuilles d’Ilex paraguariensis, qui contient de la caféine et se boit comme du thé.

Le bois de houx couleur ivoire possède un grain fin avec la réputation d’être à la fois dur et flexible d’où son emploi pour la fabrication de manches à outils ou de cannes. Pauvre en eau, il sert facilement de combustible. La seconde écorce du houx, la verte, celle que l’on découvre après avoir pelé l’écorce externe liégeuse servait à fabriquer une glu.

Les principales variétés de Houx

Le houx commun Ilex aquifolium et ses hybrides Ilex x altaclarensis sont appréciés pour leur croissance lente, leur beau feuillage luisant, très résistant à la pollution atmosphérique, et bien sûr pour leur fructification qui symbolise Noël. Les hybrides ont des fruits plus gros et des feuilles variables. Pour être sûr d’avoir des fruits, optez pour des cultivars de houx femelles comme ‘Alaska’, ‘Argenteomarginata’, ‘Golden King’ (attention ‘Golden Queen’ est mâle), ‘Madame Briot’ ou ‘J.C. Van Tol’ et Pyramidalis qui possèdent des fleurs des deux sexes sur un même pied. Un pied mâle peut polliniser jusqu’à 5 pieds femelles.

Le houx américain (Ilex x meservae), outre sa grande rusticité et sa résistance au calcaire, se distingue par son joli petit feuillage non piquant, sombre aux reflets glauques et par son port plus compact. La fructification des clones femelles est aussi très généreuse. A noté chez ces meservae, une sélection mâle ‘Blue Prince’ et une sélection femelle ‘Blue Princess’.

Les houx japonais (Ilex crenata) ne sont pas épineux, rappellent le buis et peuvent former des topiaires. Les pieds femelles produisent des fruits noirs luisants.

Houx dépassant 6 m de haut

Houx commun - Ilex aquifolium JC Van Tol en godet de 9cm

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité 600 cm

Grand arbuste à port conique garni d’un feuillage peu épineux, luisant vert sombre et produisant une abondante fructification d'octobre à mars même planté en isolé. Excellent pollinisateur des autres houx, protégez-le des froids rigoureux.

Houx panaché - Ilex aquifolium Argenteomarginata

Période de floraison Mai

Hauteur à maturité 800 cm

Arbuste remarquable par son port pyramidal compact et son feuillage lumineux vert foncé marginé de blanc crème. Bien que vigoureux, sa croissance lente permet de le maintenir à 2-3 m de haut en isolé, dans une haie taillée ou en bac. A planter de préférence au soleil.

Houx panaché - Ilex Golden King

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité 600 cm

Cet hybride entre Ilex aquifolium et perado présente un port pyramidal atteignant 6 m sur 2,50 m d'envergure, original par ses feuilles légèrement brillantes, ovales à dent pointues, gris-vert largement marginées d'or. S’utilise en haie ou en isolé. Floraison rosâtre en ombelles donnant quelques fruits brun-rouge à rouge corail.

Houx de 1 à 5 m de haut

Houx à feuilles de Myrte - Ilex aquifolium Myrtifolia

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité 350 cm

Houx à port compact et dressé muni de feuilles étroites finement découpées et modérément épineuses, d'un vert foncé étincelant. Superbe silhouette à isoler ou planter dans un grand pot pour orner une terrasse. Ne produit pas de fruits.

Houx américain - Ilex meserveae Blue princess

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité 450 cm

Clone femelle dont l’abondante fructication rouge vif contraste avec le feuillage persistant et épineux d'un bleu vert très foncé, remarquablement luisant. A planter à proximité d’un pied mâle comme 'Blue Prince' pour fructifier.Très rustique, tolérant le calcaire.

Houx crénelé - Ilex crenata Fastigiata

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité 250 cm

Variété de houx crénelé au port particulièrement étroit et colonnairene dépassant guère 80 cm de large, que l'on utilisera au jardin comme un buis ou un if miniature avec ses petites feuilles arrondies d'un beau vert lustré. en pleine terre comme en en pot. Exige un sol pauvre en calcaire, plutôt frais, et une exposition abritée du soleil brûlant.

Houx de  moins de 1 m de haut

Houx nain - Ilex meserveae Little Rascal

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité 80 cm

Adorable petit houx au joli port arrondi et compact, ne portant pas de fruits, doté d’un beau feuillage dense et épineux, d'un vert foncé brillant, se teintant parfois de pourpre en hiver. Idéal en pot ou dans un petit jardin à sol acide ou neutre.

Houx crénelé - Ilex crenata Golden Gem

Période de floraison Sept. à Oct.

Hauteur à maturité 100 cm

Arbuste nain, au port étalé jusqu’à 1,50 m et au feuillage très décoratif d'une couleur jaune doré, décoratif d'Octobre à Mars. Il reste magnifique, même en hiver lorsque les autres plantes sont au repos. Son feuillage est très proche de celui du buis. Résiste à -20°C.

Plantation

Où planter le houx ?

Les houx apprécient les sols profonds, frais et bien drainés, ainsi que l’ombre des sous-bois. Ils peuvent néanmoins  pousser en zone ouverte. Cependant le houx crénelé ou du Japon (Ilex crenata) demande une exposition abritée du soleil brûlant, sauf les formes panachées ou dorées, dans un sol restant un peu frais mais drainé.
L’espèce américaine x meservae exige le soleil ainsi que les formes panachées de crème d’Ilex aquifolium et d’Ilex crenata. Elle est tolérante au calcaire contrairement aux espèces aquifolium ou crenata.

Les houx tolèrent bien la pollution ainsi que les embruns mais ne supportent guère la sécheresse du sol, de l’air, les sols superficiels ainsi que la transplantation.

Quand planter ?

Plantez le houx en fin d’été-automne ou en mars de préférence.

Comment planter ?

Cette plante est de culture facile mais sa croissance lente fait que la plante est assez chère à l’achat et s’utilise plus comme sujet isolé qu’en haie.

  • Plongez le godet dans un seau d’eau pour bien l’humecter.
  • Creusez un trou 3 fois plus large et profond que la motte et aérez la terre autour avec les dents de la fourche-bêche.
  • Ajoutez quelques poignées de sable et graviers afin d’assurer un bon drainage autour des racines ainsi que du compost. En sol lourd, optez pour une plantation sur butte ou au sein d’une rocaille.
  • Installez la plante dans le trou de plantation.
  • Replacez la terre et tassez légèrement.
  • Arrosez et paillez pour maintenir la fraîcheur.

Entretien

Arrosez régulièrement le houx pour maintenir un sol frais au moins pendant les 2-3 ans qui suivent la plantation. Paillez avec du compost pour maintenir un bon sol humifère mais n’ajoutez pas de fumier.

Si vous souhaitez conduire le houx en haie, opérez la taille en mars à la cisaille ou au taille-haie en vous protégeant avec des gants et vêtements épais. Pour entretenir une topiaire, vous pouvez intervenir également en juin et en septembre mais avec le risque d’éliminer les fruits sur les pieds femelles ou hermaphrodites.

houx en haie basse

Haie basse taillée d’Ilex crenata ‘Green Hedge’

Le houx est rarement malade mais peut subir une attaque de cochenilles pulvinaires, visible notamment en mai-juin sous forme d’amas cotonneux (œufs) au revers des feuilles. Les feuilles sont collantes et couvertes de fumagine. Pulvérisez de la pyréthrine sur les larves mobiles en juin-juillet tous les 10 jours, ou bien une huile minérale insecticide sur les adultes qui sont protégés par un bouclier brunâtre et se situent sous les feuilles.

La larve de la mouche mineuse du houx qui forme des galeries sur les feuilles n’a pas de conséquences graves. En revanche, il est souhaitable d’éliminer les amas soyeux en extrémité de rameaux produits par la tordeuse du houx, une chenille vert jaunâtre de 1 cm plutôt vorace.

Écrasez les éventuels pucerons en extrémité des nouvelles pousses.

Multiplication

La multiplication la plus simple consiste à marcotter des branches basses car la germination des graines peut prendre 2 ans, sans avoir l’assurance d’obtenir la même variété, et le succès d’un bouturage n’est pas garanti.

Bouturage

Préparez une parcelle de pépinière avec de la tourbe mélangée à du sable.

  1. Prélevez des rameaux latéraux bien lignifiés de 15 cm de long entre juillet et septembre.
  2. Supprimez les feuilles situées près de la base de la bouture.
  3. Trempez la base des boutures dans de l’hormone de bouturage avant de les piquer sur les 2/3 de leur longueur en évitant qu’elles ne se touchent.
  4. Recouvrez d’une feuille de plastique transparent et placez sous châssis durant tout l’hiver.
  5. Au printemps, séparez les boutures racinées et plantez-les en pot.
  6. Attendez l’année suivante pour les mettre en terre.

Utilisations et associations

Les houx s’adaptent à de nombreuses conditions de culture tout en apportant une touche d’originalité au jardin. Ils se plaisent au sein de bosquets de feuillus notamment, sous les chênes, les hêtres ou de petits arbres splendides par leur feuillage automnal comme les Parrotia, Cotinus, Sorbus domestica… Ils offrent aussi un joli contraste de couleur devant des conifères gris-bleu comme Epicea pungens Glauca.

Vous pouvez les placer en isolé comme point de mire, notamment ceux à port conique dotés d’un feuillage panaché de crème, pour marquer un emplacement, une entrée, et même les faire pousser dans un grand pot. Un alignement de houx pyramidaux offre beaucoup de majesté pour marquer l’entrée d’un parc ou structurer un aménagement en toutes saisons.

En région froide, le houx se cultive sans modération au sein de haies champêtres, en compagnie de l’aubépine, de symphorines, et d’autres houx persistants ou caducs comme Ilex verticillata, dont les rameaux nus sont chargés de baies rutilantes.

Le houx japonais (Ilex crenata) est un sujet parfait pour former une haie basse à moyenne, en compagnie de Laurier-tin, de Cotoneaster ou encore d’oranger du Mexique. En isolé, formé en topiaire ou conduit en petite arbre, il focalise les regards en hiver.  Il est également possible de le planter dans un grand bac ou au sein d’une rocaille ombragée. Il offre beaucoup de charme au sein d’un jardin zen en compagnie de bambous, d’érables du Japon, de camélias…

Pour aller plus loin

Découvrez notre gamme de Houx.

Articles connexes


Blog

Le houx pour les fêtes mais pas que ...

Les feuilles du houx (Ilex pour les intimes) ainsi que ses baies rouges, particulièrement décoratives...
Lire la suite +

Blog

5 trucs et astuces pour décorer votre table pour Noël à moindres frais.

Avec les derniers préparatifs de Noël vous n'avez pas encore eu le temps de réfléchir...
Lire la suite +

Fiche Famille

Osmanthe, Osmanthus : plantation, taille et entretien

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire