Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Bougainvillier : plantation, entretien, culture en pot et au jardin

Le Bougainvillier en quelques mots

  • Le bougainvillier est une plante grimpante emblématique du Midi ou de contrées où le soleil est roi
  • Sa floraison aux bractées très colorées rouge, bleue, violette, orange, jaune ou blanche est éblouissante de la fin du printemps jusqu’au début de l’automne
  • Gélif, il ne tolère la culture en pleine terre que dans les régions aux hivers doux toujours épargnées par le gel, ailleurs, il se cultivera dans un grand pot à remiser l’hiver
  • Il pousse au soleil dans n’importe quelle terre bien drainée
  • Facile à vivre, exubérant, il peut grimper à 8 mètres quand il se plaît bien et habillera un mur, une façade, une pergola ou se hissera dans une haie fleurie

Le mot de notre experte

Le Bougainvillier ou la Bougainvillée, est la plante grimpante emblématique des paysages méditerranéens et des zones tropicales et sub-tropicales d’Amérique du sud où le soleil règne en maître. Il incarne à la perfection l’exotisme et la gaieté de ses contrées d’origines.

On l’apprécie pour son exubérante floraison estivale aux coloris purs et audacieux, et son feuillage luxuriant qui reste semi-persistant à la faveur d’un hiver doux.

Bougainvillier rouge, Bougainvillier bleu-violet, rose ou orange, cet arbuste apporte une touche à la fois élégante et dépaysante dans les jardins de nos régions les plus clémentes.

Frileux, le bougainvillier ne peut être cultivé en pleine terre que dans nos jardins épargnés par le gel. Les jardiniers plus continentaux le cultiveront dans un grand pot à remiser l’hiver. La plupart des Bougainvilliers sont gélifs, à l’exception du Bougainvillea specto glabra ‘Violet de Mèze’ qui résistera très bien jusqu’à -8°C.

Facile à cultiver et peu exigeant, il pousse au soleil dans n’importe quelle terre bien drainée.

Généreux, il peut atteindre jusqu’à 8 m de hauteur à l’âge adulte et habillera avec faste, une pergola, un treillis, ou même toute une façade de la maison orientée au sud.

Pourquoi un bougainvillier ne fleurit pas ou perd ses feuilles, comment le cultiver en pot, découvrez nos conseils pour bien cultiver cette somptueuse grimpante méditerranéenne qui vous séduira par sa floraison colorée éclatante !

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Bougainvillea

Famille : Nyctaginaceae

Noms communs : Bougainvillée, Bougainvillier

Floraison : Mai à octobre

Hauteur : 0,45 à 8 m

Exposition : Soleil

Sol : Tous, bien drainés

Rusticité : -5°C ou gélif selon les espèces

Le Bougainvillea, plus connu sous le nom de Bougainvillier ou de la Bougainvillée, est une plante grimpante, appartenant à la famille des Nyctaginacées, tout comme la Belle de nuit. Il est originaire des forêts tropicales du Brésil et d’Amérique du sud, mais il s’est désormais acclimaté dans de nombreuses régions aux climats tempérés doux dont la Californie et celles de la Côte d’azur (zone dite de l’oranger). On le rencontre également très fréquemment aux Antilles.

Il existe environ 14 espèces espèces tropicales et subtropicales et plus de 300 cultivars et hybrides horticoles, tel que spectabilis (x) glabra issus notamment du croisement de Bougainvillea glabra et Bougainvillea spectabilis, les deux espèces les plus répandues. Les très nombreux cultivars offrent une grande diversité de taille, de couleurs de fleurs et de feuillage et sont classés habituellement par couleurs à l’instar du Bougainvillea spectabilis ‘Blanc-rose’, ‘Violet de Mèze’, Bougainvillea spectabilis ‘Rouge sang’ etc. Ils sont non rustiques, ne supporte pas les températures négatives pour la plupart, seules quelques variétés tirent leur épingle du jeu se montrant plus résistantes au froid (jusqu’à -8°C).

Le Bougainvillier est un arbuste sarmenteux de croissance rapide pouvant former en quelques années seulement, un beau buisson de 2 à 8 m de hauteur en tous sens. En pleine terre, ses lianes peuvent mesurer jusqu’à 7 m de longueur quand il se plaît bien. Il existe cependant aujourd’hui des variétés plus compactes et plus petites (‘Flame’) adaptées pour les suspensions et jardinières. La plante demande un support pour grimper, une pergola, un grand treillis, une palissade, un tipi ou même toute une façade de la maison. Elle s’y s’accroche à l’aide de ses petits rameaux sarmenteux munis d’épines crochues.

Son feuillage semi-persistant à la faveur d’un climat pas trop frais est un atout non négligeable pour cet arbuste épineux lorsque l’on souhaite cacher un support disgracieux. Porté par des tiges flexibles, il est composé de feuilles alternes, entières, ovales en forme de cœur terminé par une pointe, réunies en verticilles. Les feuilles de 5 à 10 cm de long sont plus ou moins velues, et s’épanouissent avec une certaine nonchalance. Elles sont de couleur vert moyen vif, plus rarement panachées de crème et apportent une certaine luxuriance à la plante servant d’écrin aux fleurs.

bougainvillee

Plusieurs couleurs de bougainvillées

Au cœur du printemps, le feuillage disparaît entièrement sous l’avalanche de ses fleurs. Envoûtante, exubérante, éblouissante, la floraison du bougainvillier s’étale de la fin de mai à septembre selon le climat. Elle a lieu sur les rameaux âgés de 2 ans. Les fleurs éclosent en grandes panicules groupées par 10 ou 20 à l’extrémité des branches épineuses. L’inflorescence délicate est formée de 3 amples bractées pétaloïdes colorées en forme de cœur, membraneuses et nervurées, enveloppant 3 fleurs tubulaires assez insignifiantes. Chez le bougainvillier ce sont ces bractées à la base des feuilles que l’on remarque de loin. Elles peuvent être doubles chez certains cultivars. Leur texture veloutée et gaufrée évoque celle du papier de soie froissé au point que les anglais, surnomme cette fleur « Paper Flower ». Certaines variétés comme ‘Formosa’, se distinguent par des hampes florales en forme de boule.

Elles déclinent une palette de couleurs souvent très vives, unies ou bicolores, allant du rouge sang, au violet profond, en passant par le grenat pourpré, le rose Bengale, le jaune, l’orange vif, ou encore le blanc. Chez certains, la couleur évolue au fil du temps.

 Cette floraison est suivie par la formation de 3 gousses renfermant chacune une graine brune.

bougainvillee

Globalement très frileux, le Bougainvillier ne se plaira vraiment que dans les régions aux hivers cléments et dans les jardins épargnés par les fortes gelées, même si certaines variétés sont capables de survivre à de courtes gelées de l’ordre de -8°C . En dehors du Midi et en région froide, la culture en pot à remiser hors gel l’hiver est impérative.

Le Bougainvillier a besoin d’une situation chaude et très ensoleillée à l’abri des vents et des courants d’air froids. Peu exigeant côté sol, il donnera le meilleur de lui même dans un sol léger, bien drainé, si possible riche en humus et dépourvu de calcaire.

En climat doux, il est idéal pour couvrir un mur, une palissage, une clôture bien exposée ou tout simplement pour habiller une tonnelle ou une pergola. Non palissé, le Bougainvillier pourra aussi former un grand couvre-sol original. Partout ailleurs, il sera planté dans un grand bac pour fleurir les terrasses et les balcons.

Principales espèces et variétés

Si les Bougainvilliers aux fleurs de couleur violette ou mauve sont les plus répandus et les plus résistants au froid, on trouve également des variétés hybrides aux bractées orange, rose foncé, blanches ou même bicolores. Le nom de l’espèce de la variété est rarement précisé car, les bougainvilliers se classent pour des raisons de simplicité par couleurs.

Les plus populaires

Bougainvillier Violet de Mèze

Période de floraison Mai à Sept.

Hauteur à maturité
5.00 m

Cet hybride horticole est l'un des plus rustiques de tous, survivant à de courtes gelées de l'ordre de -8°C ! A adopter en pleine terre sous nos climats cléments, en pot partout ailleurs.

Bougainvillier spectabilis Rouge sang

Période de floraison Mai à Sept.

Hauteur à maturité
8.00 m

Cette espèce aux feuilles généralement persistantes est dotée d'une croissance plus forte que chez les autres espèces de bougainvillée. Idéale pour couvrir une pergola, un grand treillis, ou même toute une façade de la maison.

Bougainvillier glabra Sanderiana

Période de floraison Mai à Sept.

Hauteur à maturité
8.00 m

Une des espèces de bougainvillée les plus populaires en France ! Elle a une croissance plus compacte que chez les autres espèces. La culture en pot est tout à fait possible, permettant de décorer un patio ou une terrasse durant toute la belle saison. C'est la plus couramment utilisée pour la culture de bonsaïs.

Nos préférées

Bougainvillier spectabilis Rouge foncé

Période de floraison Mai à Sept.

Hauteur à maturité
8.00 m

Il sera sublime aux côtés de variétés plus claires ! A cultiver de préférence en pot dans les régions les moins clémentes.

Bougainvillier spectabilis Jaune

Période de floraison Mai à Sept.

Hauteur à maturité
8.00 m

On le choisira pour le spectacle magnifique de sa floraison lumineuse ! Il a une croissance également plus forte que chez les autres espèces de bougainvillée.

Bougainvillier spectabilis Blanc-rose

Période de floraison Mai à Sept.

Hauteur à maturité
8.00 m

Les bractées sont de taille modeste chez cette variété mais d’un blanc-rose délicat et lumineux. Parfaite pour fleurir de façon romantique une pergola, un grand treillis, ou même toute une façade de la maison en climat doux.

Plantation du Bougainvillier

Où planter  ?

Le Bougainvillea craint le froid et est facile à cultiver dans les régions chaudes et épargnées par les fortes gelées. Il pousse dans les zones subtropicales et tropicales où il se montre particulièrement luxuriant ! Il ne se plaît en pleine terre que sous les climats les plus cléments de notre pays, en particulier dans la zone dite de l’oranger (Côte d’azur et Corse) et certaines régions du littoral atlantique. Si la plupart des bougainvilliers sont gélifs, certaines variétés comme ‘Violet de Mèze’ affichent une meilleure rusticité et peuvent survivre dans des régions un peu moins clémentes à de courtes gelées de l’ordre de -8°C en situation bien exposée et abritée, contre un mur bien exposé au sud par exemple.

Ailleurs, là où les températures descendent sous 0° l’hiver, on le cultivera dans un grand pot à remiser l’hiver dans une pièce lumineuse ou une véranda maintenue hors gel à 10-15°C environ où la température ne descend pas en dessous de 8-10°C.

Que ce soit en pot ou en pleine terre, le bougainvillier a besoin d’une exposition très ensoleillée et bien abritée. Peu exigeant sur la nature du sol,  il s’épanouira dans un sol riche et léger, bien drainé, sans excès de calcaire. C’est une plante de terrain plutôt sec qui supportera très bien la sécheresse une fois bien enraciné.

Il pourra être conduit selon vos envies, simplement palissé, conduit en boule et même en bonsaï. Installez-le idéalement au pied d’un support contre lequel on pourra le faire grimper, un mur, une tonnelle ou une pergola, ses aiguillons s’accrochent à n’importe quel support. Lorsqu’il n’est pas guidé sur un support, il formera un couvre-sol buissonnant très florifère.

Quand planter  le bougainvillier ?

En climat doux, plantez-le au printemps de mars à mai, lorsqu’il n’y a plus de risque de gelées.

Comment planter ?

En pleine terre

Pour habiller un mur ou une clôture bien exposés, installez un plant de bougainvillier tous les mètres. Compte-tenu de son développement important, 1 pied au m2 suffira pour couvrir en quelques années une belle surface de 5 à 8 m2 environ. Dans tous les cas, installez un treillage ou d’un tuteur pour lui permettre de se hisser.

  • Creusez un trou profond 3 fois plus large que la motte
  • Installez une couche de billes d’argile ou de gravier au fond du trou
  • Placez la plante au centre du trou, le collet au niveau du sol
  • Plantez dans un mélange de 2/3 de tourbe blonde, 1/3 de terre de jardin et de sable
  • Tassez légèrement avec le pied
  • Tuteurez en enroulant régulièrement les jeunes pousses sur leur support au fur et à mesure
  • Arrosez régulièrement jusqu’à la reprise

bougainvillee

En pot

Choisissez un pot large et profond.

  • Installez une couche de billes d’argile au fond du pot car cette plante n’aime pas l’excès d’eau
  • Plantez dans un mélange de terre de jardin et de terreau riche en tourbe blonde ou simplement de terreau pour plantes méditerranéennes
  • Mettez en place un support
  • Rentrez le pot à l’abri des fortes gelées dans les régions froides

Entretien, taille et soins

Le Bougainvillier en pleine terre

Comme chez de nombreuses grimpantes, au démarrage, aidez ses tiges à grimper, par la suite grâce à ses aiguillons, il progressera tout seul.

Le bougainvillier est une plante de terrain plutôt sec. Plus il est arrosé, moins il fleurira et plus il risque de perdre ses feuilles. Avec lui, c’est la règle du « ni trop, ni trop peu »! Arrosez sans excès mais régulièrement quand même, une fois par semaine environ durant la période de croissance et les deux premiers étés. Arrosez uniquement lorsque le sol est sec sur plusieurs centimètres en surface. Ensuite, n’arrosez qu’en cas de grosses chaleurs.

La fertilisation n’est pas nécessaire, sauf en sol trop pauvre : durant la période de croissance et de floraison, apportez un engrais complet.

Il demande vraiment peu d’entretien, ne craignant que les fortes gelées. Pour le protéger du froid surtout les premières années, paillez la souche et protégez les parties aériennes par un voile d’hivernage.

Le Bougainvillier en pot

Le Bougainvillier en pot a besoin d’apports d’engrais et d’arrosages réguliers durant la belle saison. Laissez le substrat s’assécher entre deux apports d’eau et ne laissez pas d’eau stagner dans la soucoupe.

Apportez un engrais spécial plantes fleuries au printemps et en été et suspendez ces apports en hiver.

Dans les régions froide, en hiver, rentrez-le à l’abri au frais entre 8 °C et 15 °C et réduisez les arrosages à une fois tous les 2 mois. Brumisez le feuillage de temps en temps avec de l’eau non calcaire. Ressortez-les après les dernières gelées printanières après avoir nettoyé le feuillage.

Rempotez tous les deux ou trois ans au printemps, entre-deux, contentez-vous d’un surfaçage en ajoutant une ou plusieurs poignées de terreau.

Quand et comment tailler le bougainvillier ?

Le bougainvillier ne fleurit que sur les rameaux de 2 ans. La taille n’est pas vraiment indispensable, mais permet au bout de 2 à 3 ans de culture, d’équilibrer la silhouette. Attention, il n’aime pas les coupes trop sévères ! Toute taille trop radicale compromettrait les chances de floraison pour la saison à venir. Cependant, il pourra être taillé en bonsaï ou conduit en tige. La taille s’effectue en fin d’hiver, en mars au redémarrage de la végétation :

  1. Supprimez les feuilles sèches et les bractées fanées
  2. A l’aide d’un sécateur, rabattez les nouvelles pousses à 3 ou 4 nœuds de la tige principale, en biseau à l’aisselle d’un oeil si vous souhaitez contenir la croissance de votre bougainvillier
  3. Conservez les 4 à 5 plus belles branches
  4. Taillez les autres  ramifications latérales au-dessus de la première feuille
  5. Supprimez les branches grêles ou mortes ( sans détruire les rameaux de l’année précédente) ou qui s’écartent trop de la forme initiale
  6. Recourbez simplement les branches à l’horizontale ou vers le sol pour stimulant la ramification

bougainvillee

Maladies et ennemis éventuels

Le bougainvillier cultivé en pleine terre dans un sol bien drainant est rarement malade et présente une très bonne résistance. Les cochenilles farineuses ou à bouclier, les pucerons, les araignées rouges, sont les ennemis les plus fréquents des sujets cultivés en intérieur où l’atmosphère est trop souvent trop sèche ou trop confinée :

  • Brumisez régulièrement le feuillage,
  • Supprimez les feuilles malades,
  • Des pulvérisations d’eau savonneuse vous aideront à déloger les pucerons.

Les cochenilles farineuses s’éliminent avec un coton imbibé d’alcool à 90°C, puis avec des pulvérisations d’huile végétale à renouveler tous les 15 jours.

Contre les araignées rouges, pulvérisez une macération d’ortie.

Si les feuilles jaunissent, la raison est probablement un excès d’eau : diminuez les arrosages et assurez-vous que le substrat soit assez drainant. Si les fleurs et les feuilles sèchent, c’est probablement que votre bougainvillier manque au contraire d’eau : arrosez-le plus souvent.

Multiplication : marcottage

Le bougainvillier se bouture difficilement, le bouturage est délicat. Le marcottage au printemps reste, selon nous, la méthode la plus simple de multiplication du bougainvillier.

Par marcottage

  • Creusez un sillon dans la terre à proximité du pied de votre bougainvillier
  • Choisissez une branche assez longue et proche du pied, facile à plier jusqu’au sol
  • Enterrez-les parties aériennes sur une vingtaine de centimètres dans le sillon en rebouchant avec du terreau
  • Fixez la marcotte avec un crochet puis relevez l’extrémité du rameau et tuteurez
  • Maintenez le terreau humide durant tout l’été
  • Séparez la marcotte du pied mère à l’automne suivant selon son enracinement
  • Cultivez en pot ou plantez en pleine terre au printemps suivant

Associer le bougainvillier

Comme toutes les plantes grimpantes, le bougainvillier se porte bien en isolé, habillant d’une note exotique tout support mis à sa disposition. Cependant, il reste facile à associer à d’autres grimpantes généreuses au charme exotique.

associer la bougainvilee

Un exemple d’association : Bougainvillea glabra ‘Sanderiana’ avec à son pied un Plumbago auriculata et des Agapanthes ‘Flower of Love’

Dans les jardins épargnés par le gel, il peut être cultivé contre un mur où il fleurira en compagnie d’un Rosier de Banks, d’une Bignone ou d’autres plantes grimpantes méditerranéennes comme le Plumbago, la Passiflore, sans oublier le jasmin, toutes friandes de chaleur mais relativement faciles à cultiver en pleine terre en climat doux.

Il s’associe bien également à l’Abutilon, au Solanum crispum ‘Glasnevin’, au Trachelospermum asiaticum ou jasmin étoilé ou encore à la Suzanne aux yeux noirs.

Questions souvent posées par les jardiniers

Mon bougainvillier ne fleurit pas, pourquoi ?

Le bougainvillier a besoin de beaucoup de chaleur et de soleil pour bien fleurir. Un hivernage dans un intérieur trop chaud est l’une des causes fréquentes empêchant votre bougainvillier de refleurir car il a besoin d'être hiverné à une température d'environ 10 °C. Cet arbuste fleurit  sur du bois de 2 ans, si vous avez taillé de façon trop drastique, cela peut expliquer que vous n'ayez pas de fleurs. Autre cause possible : un excès d’arrosage. Plus on l'arrose, moins il fleurit : arrosez-le  une fois par semaine environ pendant la période de floraison et en hiver tous les 2 mois pour les sujets en pot rentrés à l'intérieur.

Pourquoi les feuilles de mon bougainvillier jaunissent ?

Un excès d'arrosage (soucoupe pleine d'eau, terre mal drainée) est la cause la plus fréquente. Diminuez les apports d'eau et rempotez dans un substrat bien drainant.

Pourquoi mon bougainvillier perd ses feuilles en hiver ?

Tout d'abord, il est normal qu'il perde quelques feuilles durant la période hivernale. Il a pu manquer d’eau pendant l’hiver ou à l'inverse être victime d’un excès d’arrosage s'il a beaucoup plu. Le manque de luminosité peut aussi être en partie responsable de la chute des feuilles. Rassurez-vous après une taille légère au printemps, il devrait se regarnir rapidement.

Ressources utiles

Articles connexes


Blog

10 fleurs grimpantes faciles pour un décor express !

Les beaux jours arrivent à grands pas et vous réalisez que votre jardin ou votre...
Lire la suite +

conseil

10 plantes grimpantes pour le plein soleil

Lire la suite +

conseil

Plantes grimpantes pour murs et façades : lesquelles choisir ?

Lire la suite +

Blog

Un mur au jardin : nos idées pour l'habiller

Qu'il soit mitoyen ou qu'il appartienne à votre voisin, l'effet d'un mur au jardin est...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire