Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Bambou Sacré, Nandina domestica : plantation, taille, entretien

Le Bambou sacré en quelques mots

  • Le nandina ou « Bambou sacré » est un arbuste au feuillage persistant remarquable, changeant au fil des saisons passant du rouge au vert pour finir pourpre
  • Sa floraison estivale, généreuse, en grandes panicules blanches est fraîche et subtile
  • Il est somptueux aussi en fin de saison, couvert de petites baies rouges et brillantes
  • Accommodant, il résiste bien à la sécheresse estivale et s’avère rustique jusqu’à -12/-15°C
  • Polyvalent et très graphique, il est idéal dans les petits massifs d’arbustes ou en pot à mi-ombre

Le mot de notre experte

Le Nandina, aussi appelé « Bambou sacré » est un des rares arbustes à posséder un feuillage persistant, dont la couleur évolue au fil des saisons, passant du rouge au printemps au vert en été, et enfin devenant rouge-orangé à violacé en automne. Il offre toutes les nuances d’un feuillage automnal mais qui ne chute pas ! 

Peu encombrant, le nandina domestica peut atteindre une hauteur de 60 cm à 2 m suivant les variétés. Il existe donc des nandina nains ne dépassant pas 60 cm en tous sens, parfaits en rocaille, couvre-sol ou en pot.

Qu’il s’agisse du nandina domestica ‘Fire power’, ‘Richmond’, ‘Obsessed’, ou ‘Gulf stream’, tous recréent en permanence une scène joyeuse et changeante au jardin.

Rustique jusqu’à -15°C, le nandina résiste bien au gel s’il est abrité du vent et s’adapte à tous types de sol, mêmes pauvres et caillouteux même s’il préfère les terres fraîches, fertiles et bien drainées.

Sa croissance assez lente, sa résistance à la pollution, sa taille modeste le rendent incontournable dans tous les jardins, ceux des bords de mer comme ceux des villes ou les petits jardins auxquels il apporte une petite touche japonaise.

Polyvalent, avec sa belle allure gracieuse, il trouve sa place, en massif de fleurs, en rocaille fraîche, en isolé, en haie libre ou encore dans des compositions d’esprit zen et sera magnifique en grande potée sur la terrasse à exposition non brûlante.

Découvrez nos Bambous sacrés résistants et rustiques, ces arbustes encore trop peu connus qui se prêtent à toutes les envies. Ils apporteront au fil des saisons, originalité, légèreté et élégance à votre jardin.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Nandina domestica

Famille : Berberidaceae

Nom(s) commun(s) : Bambou sacré, bambou céleste

Floraison : De juillet à septembre

Hauteur : 0,60 à 2 m

Exposition : Soleil, mi-ombre

Sol : Tous, bien drainés

Rusticité : -15°C

Le Nandina domestica, également connu sous le nom de « Bambou sacré » (« Bambou céleste » ou  encore « Bambou de la félicité ») est arbuste persistant originaire des régions boisées d’Inde, de Chine et du Japon, appartenant à la famille des berbéridacées comme l’épine-vinette ou Berberis.  S’il est tout en tiges comme le bambou, la ressemblance s’arrête là, malgré son surnom, il n’a pourtant aucun lien botanique avec celui-ci et n’est pas issu de la même famille.

Le genre Nandina ne compte qu’une seule espèce, domestica, qui a donné naissance à une soixantaine de cultivars au Japon, peu importés dans nos jardins européens. Seuls quelques-uns à l’instar de ‘Richmond’, ‘Obsessed’, ‘Fire power’ ou ‘Gulf stream’ sont cultivés sous nos latitudes.

L’arbuste présente un port particulièrement touffu, érigé et compact à la silhouette joliment arrondie. De croissance assez lente, cette plante rhizomateuse pousse tout en tiges comme le bambou.  Le Bambou sacré forme une touffe de tiges minces érigées et ramifiées portées par une souche cespiteuse. Elles peuvent s’élever jusqu’à 1,80 m de hauteur.

Le Nandina a besoin de plusieurs années pour s’étoffer suffisamment. Il se propage facilement par graines et par drageonnage. Certaines espèces naines ou basses (‘Fire Power’) feront office de couvre-sol. Son écorce est aromatique.

nandina, bambou sacre

Nandina domestica – illustration botanique

Le Bambou sacré se distingue par un beau feuillage ample et coloré qui persiste en hiver éclairant le jardin tout au long de l’année.  Son feuillage léger et changeant au fil des saisons est l’atout précieux de cet arbuste remarquable.  Persistant ou semi-persistant, il compose un fond de verdure d’une grande délicatesse attractif toute l’année. Le Bambou sacré perdra ses feuilles uniquement si la température descend en dessous de -15°C.

Les feuilles pennées, lancéolées ou elliptiques, sont finement découpées en folioles étroites et pointues de 2,50 cm. Selon les variétés, le feuillage est effilé ou frisé. Nandina domestica ‘Filamentosa’ présente un feuillage extrêmement fin, arachnéen.

Ce feuillage léger évoquant celui du bambou a valu au Nandina, le nom commun de « bambou sacré » ou « bambou merveilleux ».

Cette végétation bien dense mais élancée, forme de larges ombrelles horizontales, de 50 à 90 cm de long.

Les colorations des feuilles diffèrent selon les cultivars. Nandina domestica ‘Twilight’ porte un feuillage vert clair panaché de blanc crémeux, ‘Lemon Lim’, un jeune feuillage printanier d’un vert chartreux à vert lime.

A chaque changement de saison, leurs couleurs évoluent au fur et à mesure de leur développement ; rose-rouge au rose-orangé lors du débourrement, elles verdissent avec l’été allant du vert acide, vert bronze au bleu-vert puis se parent de jaune, orange, rouge en fin de saison. Ces teintes flamboyantes de l’automne s’intensifient avec le froid.

Sa floraison estivale est subtile. En été, de juillet à septembre, de grandes panicules lâches et coniques de 30 à 40 cm de long, formées de minuscules fleurs blanc-crème apparaissent. D’une belle texture cireuse, elles portent de grandes anthères jaunes qui ressortent sur ce nuage léger.

Elles sont selon les variétés, suivies en automne, par des grappes abondantes de fruits rouge brillant de 4 à 8 mm de diamètre. Certains cultivars peu répandus chez nous, portent des baies jaunes ou blanches. Le Nandina offre l’une des fructifications les abondantes et les plus durables, surtout à la faveur d’un été chaud.

Très décoratives, ces baies écarlates persistent longtemps sur les branches, de l’hiver jusqu’au printemps, restant en harmonie avec le feuillage rougi par l’automne puis voisinant ensuite avec les jeunes pousses printanières, voire avec la nouvelle floraison.

Graphiques, les branches fleuries ou portant des fruits entrent dans la composition des Ikebana.

A l’origine, le Nandina est une plante dioïque, c’est-à-dire que la fructification n’intervient qu’à condition d’avoir des pieds mâles et des pieds femelles côte à côte. Aujourd’hui, il existe des variétés hermaphrodites (‘Richmond’) et donc plus fructifères, capables de produire des baies en abondance, même en l’absence d’un pied mâle alentours. Certains en revanche comme le Nandina domestica ‘Lemon Lime’ ou ‘Fire Power’ ne fructifient pas ou peu.

Non comestibles et toxiques pour l’homme (elles contiennent de la nandenine), ces drupes feront cependant le bonheur de certains oiseaux à la mauvaise saison.

Bien qu’il soit relativement rustique (jusqu’à environ – 15 °C), le bambou sacré aime les hivers doux. Il se plaît presque partout en France, c’est un arbuste très facile de culture notamment dans les jardins du littoral.

fleur et fruits de nandina

Evolution d’une fleur de nandina.

Il pousse en situation mi-ombragée ou ensoleillée, en sol ordinaire, riche ou pauvre, neutre ou acide, frais et bien drainé, et surtout à l’abri des froids vifs et des vents dominants desséchants qu’il craint.

Avec son feuillage persistant et élégant, et sa taille compacte, le Nandina est précieux pour éclairer les fonds de massifs d’arbustes ombragés, une rocaille d’ombre tamisée ou les massifs de vivaces. Il peut également être planté en haie basse et mixte. Ce petit arbuste sera également magnifique dans un grand pot sur la terrasse, à exposition non brûlante ou encore comme plante de véranda ou de jardin d’hiver, dans les régions froides.

En Asie, la Bambou sacré est cultivé depuis des siècles, planté autour des temples ou pour orner leurs autels, il fait partie des plantes sacrées et symbolise la purification.

Le bambou sacré possède des propriétés médicinales, astringentes, sédatives, utilisées depuis des siècles dans la pharmacopée asiatique.

Principales espèces et variétés

Il n’existe qu’une seule espèce de Bambou sacré, le nandina domestica mais il se décline en une soixantaine de cultivars très variables en couleur et en taille encore très rarement importés chez nous. ‘Richmond’ à la fructification abondante, ‘Obsessed’, ‘Fire power’ à la silhouette très compacte ou ‘Gulf stream’ comptent parmi la petite quinzaine de variétés au feuillage changeant au fil des mois, proposées pour l’ornement de nos jardins.  Toutes les variétés ne sont pas hermaphrodites: le bambou sacré sera plus fructifère si l’on plante au moins deux individus dans le jardin !

Certaines variétés compactes comme les nandina nains (‘Fire Power’) feront office de couvre-sol et se prêteront davantage à la culture en pot sur une terrasse ombragée, n’atteignant que 60 cm de hauteur environ, alors que d’autres s’élèveront jusqu’à 1,80 m de hauteur (‘Plum Passion’).

Les plus populaires

Nandina domestica Richmond - Bambou sacré Pot de 2L/3L

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
1.20 m

Cette variété hermaphrodite offre la fructification la plus abondante et la plus précoce. Il trouve sa place en massif, en isolé, en haie libre et sera bien valorisé en grande potée sur la terrasse.

Nandina domestica Fire Power 30/40cm en pot de 2L/3L - Bambou sacré

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
60 cm

Une variété naine au port très compact. Elle pourra être utilisée seule dans la structuration de petits jardins en pot comme en pleine terre.

Nos préférées

Nandina Obsessed Seika - Bambou sacré en godet

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
1.50 m

Il est admirable en grandes plantations, où il crée de fabuleux bosquets qui évoluent au rythme des saisons.

Nandina domestica Gulf Stream - Bambou sacré orange cuivre C2L/3L

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
1.00 m

C'est une variété au port compact et au feuillage très ornemental. Ce n'est pas le plus fructifère. Cet arbuste original et graphique s’utilise en massif, en isolé et en grande potée sur la terrasse.

Nandina domestica Twilight - Bambou sacré pot de 3L/4L

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
1.20 m

Une nouveauté très originale, attrayante et décorative en toutes saisons prenant des couleurs plus intenses en hiver. Il donnera un petit air japonais au jardin installé en à l’avant des massifs, ou dans une rocaille d'ombre

Nandina domestica Lemon Lime 20/30cm en pot de 2L/3L - Bambou sacré

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
70 cm

Une nouvelle variété très plaisante avec son jeune feuillage d'un vert chartreuse à vert lime, parfait pour éclairer les zones ombragées du jardin au printemps. En pleine terre comme en pots !

Plantation

Où planter le Nandina ou Bambou sacré

Le Nandina ou Bambou sacré s’installe un peu partout en France sauf dans les régions où les hivers sont rudes et dans le sud de la France car il n’apprécie pas les fortes chaleurs. Il aime les hivers doux et les étés pas trop chauds.

D’une belle rusticité, il est capable de résister à des températures jusqu’à -15°C, sur de courtes périodes s’il est abrité des vents glacés et desséchants : une plantation à l’abri des froids extrêmes est nécessaire. Il réussit bien jusqu’en région parisienne. Dans les régions plus froides, les fortes gelées peuvent faire tomber son beau feuillage coloré et endommager ses nouvelles pousses printanières.

En climat rigoureux, il est tout à fait envisageable de cultiver le Nandina en pot et de l’hiverner en véranda ou en jardin d’hiver.

Il redoute la canicule et la sécheresse prolongée lorsqu’il est jeune, une fois bien établi, il se montrera assez résistant à la chaleur estivale si le sol est profond.

Le nandina apprécie les expositions ensoleillées ou légèrement ombragées mais jamais brûlantes. Au Sud de la Loire, il pourra supporter un sol ponctuellement sec avec un bon paillage. En climat méditerranéen, mieux vaut lui réserver une place ombragée, surtout pour les formes panachées, plus sensibles au soleil brûlant.

Evitez l’ombre trop dense, il a besoin de la lumière pour garder un feuillage bien coloré. En revanche, son feuillage persistant tolère bien la pollution urbaine et les embruns, ce qui en fait un sujet de choix pour les jardins citadins où il est abondamment planté, et de bord de mer.

S’il s’accommode de toute bonne terre ordinaire, même pauvre, même légèrement calcaire bien drainée, il apprécie une terre riche, plutôt acide, restant fraîche en été.

Le Bambou sacré se développe lentement, il  dépassera rarement à maturité 2 m de hauteur, ce qui en fait un arbuste peu encombrant pour les petits jardins.

Dans un jardin plus grand, il sera du plus bel effet si on le plante par groupe de 3 à 5 sujets, en grandes plantations.  La fructification sera d’autant plus généreuse si l’on plante au moins deux nandinas dans le jardin !

fruit du nandina

Fructification d’un nandina.

Très polyvalent, ce très bel arbuste s’utilise aussi bien en massif pour étoffer un massif champêtre, en bordure de plantes vivaces ou dans une rocaille semi-ombragée. Avec sa végétation dense aux couleurs changeantes, il peut également être planté en haie basse ou au premier plan d’une haie fleurie ou mixte, et protéger des vis-à-vis, à condition qu’il ne serve pas à couper le vent.

Son petit développement s’adapte également à la culture en grand pot sur une terrasse ou un balcon.

Quand planter le Bambou sacré

Le Nandina vendu en container se plante toute l’année, en évitant les périodes de gel et de sécheresse. Idéalement, pour favoriser sa reprise, on privilégie une plantation à l’automne, de septembre à novembre dans les régions chaudes et au printemps de mars à mai, dans le reste du pays.

Comment planter le Nandina ou Bambou sacré

En pleine terre

Il apprécie les sols profondément travaillés. Il s’utilise en massif, en groupe de 3 ou 5 sujets ou en haie libre. Espacez les pieds de 1,20 à 1,50 m pour les plus grandes variétés et de 0,50 à 0,60 m pour les bambous sacrés nains.

  • Creusez un trou 3 fois plus large que le pot
  • Ameublissez bien le sol
  • Faites un bon apport de pouzzolane ou de graviers au fond de la fosse
  • Mélangez pour moitié la terre de jardin avec de la tourbe, du terreau ou du compost
  • Plantez l’arbuste au niveau du collet
  • Rebouchez le trou en maintenant l’arbuste bien droit
  • Tassez la terre au pied de l’arbre
  • Arrosez abondamment
  • Paillez le pied pour maintenir une certaine humidité
  • Surveillez les apports d’eau les deux premières années
planter un nandina

Transplantation d’un nandina

Cultiver un Bambou Sacré en pot

Choisissez des variétés compactes comme ‘Fire Power’ et un pot de 20 à 30 cm de diamètre.

  • Etalez une bonne couche de drainage (gravier ou billes d’argile)
  • Faites un mélange de bon terreau riche pour arbustes additionné de tourbe
  • Paillez le pied
  • Arrosez régulièrement le Nandina en pot, surtout en été dès le sol est sec
  • Installez votre pot en intérieur ou sur une terrasse à l’abri du soleil direct et des vents forts

Taille et entretien

Facile à cultiver, le Nandina demande peu de soins et d’entretien. Veillez à ce qu’il ne manque pas d’eau durant ses premiers étés.

Prévoyez un arrosage régulier durant les deux premières années après plantation pour favoriser son installation. Une fois bien établi, le Nandina domestica tolère assez bien la sécheresse et se passera d’arrosage, sauf en cas de sécheresse prolongée.  Un excès d’eau pourrait faire pourrir les racines.

En revanche, les Nandinas en pot ont davantage de besoins eau ; arrosez régulièrement, surtout en été et paillez chaque année au printemps.

Dans les régions aux hivers très rudes, chaque année en automne, étalez un épais paillis de feuilles mortes, de compost, de fumier à demi décomposé ou de mulch d’écorce au pied de l’arbuste pour protéger ses racines du froid.

Chez les Bambous sacrés en pot, chaque automne renouvelez le terreau de surface.

Quand et comment tailler le Bambou Sacré ?

La taille n’est pas indispensable, elle consiste à rabattre les tiges abîmées par le froid hivernal ou défleuries. Elle permet de conserver une jolie forme buissonnante et compacte à l’arbuste, stimule la production de rejets qui apparaissent au pied, le renouvellement permanent des tiges et donc un rajeunissement de la plante.

Elle se limite à éliminer le bois mort ou desséché, les rameaux en surnombre et les pousses faibles, à couper légèrement les tiges compromettant la symétrie.

  • Ne taillez pas trop tôt en hiver, les tiges risquent de geler, procédez après les gelées en mars-avril, lorsque les baies sont tombées
  • Si les parties aériennes de l’arbuste ont été endommagées par le gel, rabattez la plante au niveau du sol, elle repartira de la base

Maladies et ennemis éventuels

Le Nandina se montre particulièrement résistant, n’est pas souvent parasité et résiste bien à la pollution. Toutefois, en ville, il peut subir les attaques de cochenilles : pulvérisez de l’huile de colza pour étouffer les indésirables.

Il peut être davantage sujet à la virose, virus véhiculé par les pucerons et ravageurs suceurs et piqueurs, qui rend les feuilles plus étroites, rabougries et difformes, mais il y survivra sans problème : surveillez l’apparition de pucerons, faites des pulvérisations régulières d’eau savonneuse.

Multiplication

Si les semis sont possibles, par stratification à froid mais sont longs et aléatoires. Vous pouvez facilement multiplier le Nandina en séparant les drageons ou par boutures de tiges semi-ligneuses ou semi-aoûtées.

Par séparation des drageons

  • Au printemps, sur un sujet bien vigoureux, à l’aide d’une bêche, séparez les rejets munis de racines
  • Replantez immédiatement dans un pot placé au frais et à mi-ombre jusqu’à la reprise
  • Prenez soin de bien arroser
  • Repiquez en pleine terre à l’automne suivant

Boutures semi-ligneuses

  • En été, entre mi-juillet et septembre, prélevez des tiges, de 8 à 10 cm sur les rameaux inférieurs dont la base est semi-aoûtée, c’est-à-dire, plus dure et ligneuse
  • Eliminez les feuilles du bas de la tige, conservez celles du haut
  • Trempez-la base dans des hormones de bouturage
  • Planter les boutures en godet, dans un mélange maintenu humide de sable de rivière et de terreau
  • Conserver à l’abri du gel tout l’hiver à l’étouffée, jusqu’à l’enracinement qui est lent
  • Gardez en pot deux années avant de repiquer les boutures en pleine terre

Associer le bambou sacré au jardin

Avec son feuillage aéré et changeant, le Bambou Sacré joue admirablement avec le vent et la lumière, réveillant au fil des saisons les zones un peu ternes du jardin. Il est précieux dans un jardin de bord de mer ou comme il est résistant à la pollution, il est parfait également pour les jardins citadins. Il s’intègrera à une haie vive, ou à un massif d’arbustes à fleurs, dans un jardin sans jardinier, du plus classique au plus japonisant.

Il se marie dans les haies à tout type d’arbustes comme les Pivoines arbustives, des Lauriers des montagnes et accompagne d’autres plantes acidophiles des Camélias, des Rhododendrons, des Hydrangeas, des Andromèdes dont il allégera la silhouette.

Les nandinas s’inscrivent aussi bien dans les jardins contemporains que dans les jardins aux allures sauvages et forme avec les graminées comme les Pennisetum, le Stipa tenuifolia, de superbes scènes automnales.

nandina association

Un exemple d’association contemporaine : Pennisetum alocuperoides f. viridescens, Nandina domestica, Stipa tenuifolia.

En haie mixte et fleurie, il peut être marié à un Deutzia, une Spirée japonaise à feuillage doré, un Arbre aux faisans comme pour le Leycesteria formosa ‘Purple Rain’, une Viorne ou un Arbre aux papillons ou encore accompagné de rosiers arbustifs  ainsi que d’Oranger du Mexique.

L’élégance de son port mérite qu’il soit placé parmi des plantes plus petites qui ne dissimuleront pas sa silhouette. Autant de raisons pour lui réserver un emplacement devant des arbustes plus grands, comme les céanothes ou les cornouillers.

Il est possible de panacher plusieurs variétés de Nandina pour un bel effet dans une haie ou dans un massif.

Dans une composition de plantes japonaises, pour jouer essentiellement sur les effets de feuillages, les érables du Japon et les Fusains aux teintes acajou, et les bambous feront un écho aux fruits et aux feuilles matinées de bronze ou de pourpre du Bambou sacré.

Placé en fond de massif, il s’associe facilement à des vivaces comme les rudbeckia, les euphorbes, des croscomia, des hémérocalles ou de fleurs estivales opulentes comme les dahlias. Les amours-en-cage et les Salicaires sont aussi de bons partenaires herbacés. Des chrysanthèmes aux tons flamboyants et les helenium prendront le relais au sein du massif.

En automne, son feuillage flamboyant s’accordera à merveille avec le Cercidiphyllum japonicum (L’Arbre à caramel), les arbres à perruques, les sumacs, les sorbiers, les hamamelis, les lindera, les azalées caduques ou encore le Stephanandra tanakae  et les Leucothoe dont les feuillages très ornementaux, évoluent tout comme lui, au cours des saisons.

Sa fructification en baies décoratives colorées rouges s’accordera bien à celle des Cotoneaster ou Pommiers d’ornement, des Berberis, des Callicarpa. 

Les variétés naines installées au premier plan d’une bordure s’associeront joliment avec des Heuchères.

Plantez au pied de l’arbuste des jonquilles précoces et des tulipes tardives pour créer de belles surprises colorées, ces bulbeuses accompagneront le Bambou sacré du début du printemps jusqu’à sa floraison.

Ressources utiles

Découvrez :

Articles connexes


Blog

Les meilleurs arbustes d'ornement à fruits décoratifs

En ce début d’automne, les paysages sont marqués par la présence ici et là d’arbustes...
Lire la suite +

conseil

Soyez aux petits soins pour les arbustes persistants

Lire la suite +
Jardin Intemporel Chic & Graphique

Inspiration

Jardin Intemporel Chic & Graphique

Un massif en blanc et noir pourpé, qui capte les regards
Lire la suite +
Ambiance automnale

Inspiration

Ambiance automnale

Une scène naturelle et joyeuse aux couleurs adoucies par la lumière d'automne.
Lire la suite +
Animer le jardin à la morne saison

Inspiration

Animer le jardin à la morne saison

Les fleurs ne sont pas l’unique attribut décoratif des plantes
Lire la suite +
Floraisons pour l'ombre : les arbustes

Inspiration

Floraisons pour l'ombre : les arbustes

Très rustiques pour la plupart, ces arbustes aiment les situations tamisées et protégées d
Lire la suite +
Jardin des villes

Inspiration

Jardin des villes

Petits, compacts et se développant peu, ces végétaux sont adaptés à tous les styles de jar
Lire la suite +

conseil

Des arbustes beaux toute l'année : c'est possible !

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(2 votes, moyenne: 5 sur 5)

7 réflexions au sujet de « Bambou Sacré, Nandina domestica : plantation, taille, entretien »

  • arcay

    Je viens de découvrir votre site et je veux vous féliciter pour vos conseils clairs et précis ,je suis à cannes et vous au nord !mais je vous suivrai Merci votre travail

    Répondre
  • Barlu

    Site très bien réalisé, informations utiles et complètes. suggestions d'associations végétales pertinentes. Bravo! Auriez vous en magasin un Nandina filamentosa ?
    Je n'en ai pas vu la mention.
    Il irait bien avec le Nandina domestica "Richmond" que j'ai déjà. Merci!

    Répondre
    • Ingrid

      Bonjour ! Merci beaucoup pour votre commentaire. En effet, nous proposons le nandina filamentosa. Vous le trouverez en suivant ce lien : https://www.promessedefleurs.com/arbustes/arbustes-par-variete/nandina/nandina-filamentosa-bambou-sacre-filamentosa.html Cordialement, Ingrid

      Répondre
  • Georgieff nicole

    Bonjour
    J'ai un nandina qui s'appauvrit dans sa partie basse je trouve qu'il s'étiole un peu je les plantais il y a une dizaine d'années il est à côté d'un buis très haut et très près de lui ??
    Que puis-je lui apporter comme soins et éventuellement quel sorte de terreau mon sol est calcaire
    Merci à vous.

    Répondre
    • Virginie

      Bonjour,
      Le buis fait sans doute trop d'ombre à votre nandina. Evitez l’ombre trop dense, il a besoin de la lumière pour garder un feuillage bien coloré. Un excès d’eau peut également faire pourrir les racines en cas de terrain insuffisamment drainé. Il apprécie une terre riche, plutôt acide que trop calcaire. Faites un apport de terre de bruyère en surface par griffage au pied de votre plante, il se peut que votre arbuste souffre de chlorose du à un excès de clacaire dans le sol. Après les gelées : rabattez la plante au niveau du sol, elle repartira de la base.

      Répondre
  • monia

    bonjour j ai 2 bambous nandina en gros pot terrasse depuis 3 ans malheureusement cet hiver c est la première fois qu ils perdent leurs feuilles , rien qu en passant les doigts toutes les feuilles tombent que s est il passe ? le gel? que dois je faire merci de me répondre

    Répondre
Laisser un commentaire

Plantfit,

Plantez adapté

 

Plantfit c’est notre tout nouveau service de conseils personnalisés. Gratuit, cet outil apporte à chacun des recommandations équivalentes à celles d'un bon jardinier et permet de sélectionner les végétaux les mieux adaptés à son jardin et à ses compétences en jardinage.

Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous pouvez ainsi (re)découvrir les caractéristiques uniques de votre jardin et choisir les plantes qui pourront s’y épanouir sans difficultés. Observer et s’inspirer de la nature permet d’obtenir de meilleurs résultats. C’est aussi le premier pas vers une démarche de jardinage responsable !

 

Conseils sur mesure

Solution brevetée, Plantfit analyse les paramètres de votre jardin puis les croise avec les facteurs clés de réussite de chaque plante (zone climatique, exposition soleil et vent, type de sol, savoir-faire requis), établis d’après notre base de connaissances pour chacune des 12 000 plantes de la pépinière. Nous intégrons également à notre algorithme vos souhaits de couleur, hauteur ou style de massifs recherchés. 

 

Plantfit c’est tout simple !

Laissez-vous guider et répondez en quelques minutes à notre questionnaire. C'est une étape indispensable pour que nous puissions vous présenter le profil de votre jardin en quelques lignes, puis vous conseiller des plantes naturellement adaptées :

1- Organisez votre jardin ou votre terrasse en différents espaces

2- Répondez à nos questions sur les différents paramètres clés de chaque espace

3- Naviguez sur le site et pour chaque plante sélectionnée, découvrez si celle-ci est adaptée ou non à ces espaces, et pourquoi.

 

Que verrez-vous pour chaque plante ?

Cette plante nous paraît inadaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît assez adaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît bien adaptée à votre jardin ou votre massif !
Cette plante est peut-être un peu trop volumineuse pour votre massif 
Cette plante présente des caractéristiques ornementales que vous recherchez

Nos recommandations sont disponibles pour les végétaux d’ornement. Les plantes potagères et les fruitiers arriveront dans un second temps. 

 

À tout moment et d’un simple clic, vous pouvez choisir d’activer ou de désactiver Plantfit de votre navigation sur le site.

 

Compléter votre questionnaire >>>  Créer mon Jardin