Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
conseil

Réussir la culture des haricots

au potager

Emplacement, sol et association

Le haricot n’est pas exigeant, il s’accommode de tous sols, même ordinaires, mais sa préférence va aux terres légères, fraîches et pas trop calcaires. Comme la majorité des plantes potagères, il a besoin de soleil pour fructifier.

Au Potager, les haricots sont de bons compagnons, ils s’associent avec presque tous les légumes. Évitez néanmoins de les installer aux côtés des poireaux, ail, oignons, échalote fenouil et autres Fabacées comme le pois.

Semis : quand et comment

Le semis des haricots s’effectue de mai à mi-août, en terre réchauffée, lorsque les gelées ne sont plus à craindre. Ses grosses graines se sèment directement en terre, en lignes ou en poquets.

Les haricots à rames ou grimpants comme ‘Phénomène’ ou ‘Melissa ont besoin de supports : ils peuvent être constitués de tuteurs de 2 à 3 mètres de haut, de filets à ramer et même de plants de maïs auxquels ils s’accrocheront au fil de leur croissance.

Culture : entretien et arrosage

Les haricots ne nécessitent aucun soin particulier à part d’éventuels arrosages par temps sec.

Les arrosages seront effectués au goulot, au pied des plants. Une fois les plants bien développés, nous vous recommandons de pailler le sol. Car si vous laissez la terre à nu, il vous faudra procéder à des sarclages et binages réguliers pour prévenir l’apparition de « mauvaises herbes ».

Ravageurs et maladies éventuels

Les haricots poussent dans la majorité des cas sans aucun souci. Néanmoins, parmi les ravageurs possibles, on trouve les pucerons et la bruche :

si les attaques de pucerons peuvent facilement être régulées par des pulvérisations d’eau additionnée de savon noir (dilution à 20 %), la lutte contre la bruche est plus compliquée. Pas d’inquiétude cependant : cet insecte hiverne dans les grains et les semences du commerce sont nettoyées : le risque est donc faible.

Les maladies sont assez rares et, quand elles apparaissent, elles sont le plus souvent cryptogamiques : oïdium, rouille du haricot, anthracnose, sclérotiniose… Pour les éviter, n’arrosez pas le feuillage et respectez les distances de plantation.

Contre le virus de la mosaïque, luttez contre les pucerons qui affaiblissent la plante et choisissez des variétés particulièrement résistantes, comme ‘Argus’, ‘Castandel’ ou encore ‘Delinel’.

La récolte

La récolte débute 2 mois après le semis. Elle a lieu tous les 2 ou 3 jours pour les haricots filets (au stade fin ou extra-fin), en détachant tout simplement les gousses. Pour les grains frais, elle doit s’effectuer avant que les gousses ne commencent à sécher. La récolte de grains secs se fera en coupant complètement le pied que l’on suspendra dans un endroit sec et aéré.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(1 votes, moyenne: 4 sur 5)