Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
conseil

Tuteurer les variétées à rames

haricots et pois grimpants

Au potager, il est possible de cultiver deux types de pois et de haricots : des variétés naines et des variétés grimpantes, dites « à rames ».

Ces dernières sont parfois un peu boudées par les jardiniers car elles nécessitent une tâche supplémentaire : le tuteurage.

Les avantages des variétés à rame

La culture des haricots et pois à rames, parfois qualifiés de « grimpants », comporte de nombreux avantages :

  •  ces variétés sont souvent plus productives que leurs homologues « naines »,
  • leur encombrement est moindre, ce qui permet de gagner de la place au jardin
  •  la récolte est facilitée, car il n’est plus nécessaire de se baisser,
  •  ils sont très esthétiques au potager, car ils apportent des lignes verticales.

La seule contrainte réside dans l’installation d’un support afin que les plantes puissent s’y accrocher.

Quels supports choisir

L’éventail des possibilités est large, tant au niveau des matériaux que dans le style d’assemblage des tuteurs ou treillages.

Ainsi, on pourra utiliser :

  • de la ficelle épaisse dont plusieurs longueurs seront attachées au sommet d’un poteau central ou d’un tuteur disposé à l’horizontale, puis fichées dans le sol à l’aide de sardines,
  • des perches de bois (châtaigner, noisetier, frêne, bambou), des tasseaux solides ou des fers à béton,
  • du filet à ramer souple, qui sera maintenu par des tuteurs disposés à intervalles réguliers,
  • des treillages fabriqués à partir de grillage ou encore de treillis soudés utilisés en maçonnerie, maintenus pas de bons piquets.

L’important est que la structure soit assez grande (2, 5 à 3 mètres de haut) pour permettre aux plantes de prendre leurs aises, mais aussi solides pour supporter leurs poids.

N’hésitez pas à exploiter les structures déjà existantes au jardin : grilles, tonnelles et pergolas constituent de parfaits supports. Il est également possible d’associer les variétés à rames avec le maïs : une fois bien développés, les plants de maïs serviront de tuteurs aux haricots et pois grimpants.

Un exemple de tuteurage qui combine tuteur et filet à ramer

Comment les installer

Tuteurs et treillages seront, de préférence, mis en place avant le semis.

Ils pourront être réunis selon vos goûts : en tipi, pour former une longue tente canadienne ou, plus simplement, sous la forme de grands panneaux verticaux.

Il est important qu’ils soient bien arrimés au sol pour résister au vent, n’hésitez pas à enfoncer tuteurs et piquets très profondément.

Articles connexes


Blog

Haricots à rames : 5 bonnes raisons de les cultiver

Le semis des haricots est toujours assez tardif chez nous et intervient courant juin. D’une part...
Lire la suite +

Blog

5 bonnes raisons de cultiver les légumineuses

Saviez-vous que 2016 est l'année internationale des légumineuses ? Cela peut apparaître un peu saugrenu et...
Lire la suite +

Blog

Potager : protéger semis et cultures du froid

C’est bientôt l’heure des premiers semis au potager. Et en cette année, riche en surprises...
Lire la suite +

conseil

Réussir la culture des petits pois

Lire la suite +

conseil

Réussir la culture des haricots

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)