Cultiver les haricots : trucs et astuces

Cultiver les haricots : trucs et astuces

Tout savoir pour les semer, les entretenir et les récolter

Sommaire

Mis à jour le 14 Février 2024  par Ingrid B. 7 min.

Les haricots (Phaseolus vulgaris) avec leur diversité de formes, de couleurs et de saveurs, sont des légumineuses incontournables du potager. Haricots à filetsharicots mangetoutharicots à écosserharicots d’Espagneharicots nains ou à rames, le choix est vaste et leur fruit se prête à toutes les variations culinaires. On les cultive pour leurs gousses immatures et fraîches (le haricot vert) ou pour leurs grains à écosser et à consommer en sec ou en demi-sec. Les gousses sont généralement vertes, parfois jaunes (haricot beurre), striées de rouge ou même violettes. Ils offrent une source riche en protéines, en fibres, et en vitamines. Faciles à cultiver, ils ont besoin d’une bonne terre de jardin et de soleil et de chaleur pour fructifier. Suivez nos conseils pour bien cultiver le haricot au potager et en profiter dans tous ses états.

→ Découvrez notre fiche complète sur le Haricot

Difficulté

Types de haricots et leurs caractéristiques

Un haricot, des haricots ! Les haricots se déclinent en plusieurs variétés, chacune avec ses spécificités :

  • Les haricots à écosser : Ils sont récoltés pour leurs graines. On les consomme secs ou frais, selon la variété.
  • Les haricots à filets et sans fils offrent une texture tendre, sans la contrainte des fils désagréables.
  • Les haricots mangetout : Leur gousse entière est comestible, ce qui en fait des légumes très appréciés pour leur facilité de préparation.
  • Les haricots d’Espagne : Connus pour leurs grandes gousses et leurs belles fleurs, ils peuvent être utilisés comme des haricots à écosser ou verts.
  • Les haricots nains et à rames : se distinguent par leur mode de croissance, les nains étant plus compacts, tandis que les à rames nécessitent un support pour s’élever.

 

 

Où semer des haricots ?

Choisissez un endroit ensoleillé, mais non brûlant et abrité du vent. Peu exigeants, les haricots s’accommodent de tous sols, même ordinaires, mais préfèrent un sol léger, fertile, peu calcaire et bien drainé. Évitez les sols trop humides ou trop riches, qui favoriseraient le développement du feuillage au détriment des gousses.

Quand semer les haricots ?

Le semis des haricots s’effectue en pleine terre après les dernières gelées, de mai à mi-août, dans une terre réchauffée, à partir d’avril dans les régions du sud ou de mai plus au nord. Frileux, il a besoin que la terre ait atteint 15° C minimum avant d’y être semé. Sous châssis ou sous tunnel, le semis des haricots peut commencer dès la mi-mars.

Comment semer les haricots ?

Pour préparer le sol destiné au semis, commencez par assouplir le terrain sans le retourner en utilisant une grelinette ou une fourche bêche. Enlevez ensuite les mauvaises herbes manuellement ou avec un croc et égalisez la surface de la plate-bande. Vous aurez pris soin, bien en amont, d’amender la terre avec du compost ou du fumier bien décomposé. Ses grosses graines se sèment directement en terre, en lignes ou en poquets.

Semis en pleine terre

  • La veille du semis, faites tremper les graines de haricots dans l’eau tiède pour faciliter la germination.
  • Tracez des sillons de 3 à 4 cm de profondeur, en les espaçant de 40 cm pour les variétés naines et de 70 cm pour celles nécessitant des rames.
  • Arrosez abondamment le long des sillons avec un arrosoir.
  • Semez les graines en ligne, en les espaçant de 5 à 7 cm, ou en poquets de 4 à 5 graines à intervalles de 40 cm.
  • Recouvrez les graines de terre et utilisez le dos d’un râteau pour tasser légèrement.
  • Après la germination, reprenez les arrosages réguliers.

Semis sous châssis

Veillez à ce que la température du sol soit d’au moins 15°C, nécessaire au développement du haricot, un légume qui craint le froid. Positionnez vos châssis de manière à ce qu’ils soient exposés au sud ou à l’ouest, afin de maximiser l’ensoleillement. L’aération des châssis doit être effectuée durant les heures les plus chaudes pour favoriser une bonne circulation de l’air, tout en prenant soin de ne retirer les protections que lorsque le risque de gel est définitivement passé.

Entretien des haricots pour une récolte abondante

Arrosage

Les haricots ne nécessitent aucun soin particulier à part d’éventuels arrosages par temps sec. Les arrosages seront effectués au goulot, au pied des plants.

Binage et sarclage

Il est utile de butter les plants à partir du stade des deux premières feuilles. Un léger sillon peut être formé le long de la ligne de buttage pour faciliter et économiser l’eau d’arrosage qui se fait, de préférence, au goulot de l’arrosoir. Une fois les plants bien développés, nous vous recommandons de pailler le sol. Car si vous laissez la terre à nu, il vous faudra procéder à des sarclages et binages réguliers pour prévenir l’apparition de « mauvaises herbes ».

Tuteurer les haricots à rames

Les haricots à rames ou grimpants comme ‘Phénomène’ ou ‘Melissa ont besoin de supports : ils peuvent être constitués de tuteurs de 2 à 3 mètres de haut, de filets à ramer, de tente canadienne, en tipi et même de plants de maïs auxquels ils s’accrocheront au fil de leur croissance. Tout élément en hauteur peut devenir le support de ce type de haricot dont la culture prend alors une coloration très esthétique.

Pour en savoir plus sur les techniques de tuteurage, consultez notre fiche conseil.

 

 

Quand et comment récolter les haricots ?

La récolte

Les premières récoltes s’effectuent environ 60 jours après le semis et jusqu’à fin octobre. N’hésitez pas à étaler vos semis de haricots tous les 15 jours pour une récolte en continu jusqu’à la fin de l’automne. La récolte se fait environ tous les 2 ou 3 jours pour les haricots filets (au stade fin ou extra-fin), en détachant tout simplement les gousses. Pour les haricots frais, elle doit s’effectuer quand les gousses sont fermes et bien formées, avant qu’elles ne deviennent fibreuses et ne commencent à sécher. Pour les haricots à écosser, attendez que les graines soient bien formées et que les gousses soient devenues cassantes. La récolte de grains secs se fera en coupant complètement le pied que l’on suspendra dans un endroit sec et aéré.

Conseils de conservation

Pour les haricots destinés à être conservés secs, laissez-les sécher entièrement à l’air libre ou dans un endroit bien ventilé avant de les stocker. Placez les haricots dans des contenants hermétiques, tels que des bocaux en verre ou des sacs en plastique à fermeture zip, pour les protéger de l’humidité et des nuisibles.

  • Pour les haricots frais, conservez-les au réfrigérateur où ils se garderont pendant une semaine environ. Ils peuvent être également blanchis (plongés quelques minutes dans de l’eau bouillante puis refroidis rapidement) avant d’être congelés, ce qui permet de préserver leur texture et leur saveur pour une conservation longue durée.
  • Les haricots secs peuvent être conservés dans un endroit frais, sec et à l’abri de la lumière pour une durée de plusieurs mois à un an.

Lutte contre les maladies et ravageurs

Les haricots poussent dans la majorité des cas sans aucun souci. D’une façon générale, les haricots mangetout sont moins sensibles aux maladies. Néanmoins, parmi les ravageurs possibles, on trouve les pucerons et la bruche. Si les attaques de pucerons peuvent facilement être régulées par des pulvérisations d’eau additionnée de savon noir (dilution à 20 %), la lutte contre la bruche est plus compliquée. Pas d’inquiétude cependant : cet insecte hiverne dans les grains et les semences du commerce sont nettoyées : le risque est donc faible.

Les maladies sont assez rares et, quand elles apparaissent, elles sont le plus souvent cryptogamiques : oïdium, rouille du haricot, anthracnose, sclérotiniose… Pour les éviter, n’arrosez pas le feuillage et respectez les distances de plantation.

Contre le virus de la mosaïque, luttez contre les pucerons qui affaiblissent la plante et choisissez des variétés particulièrement résistantes, commeArgus’, Castandel’ ou encore Delinel’.

Associations végétales bénéfiques

Au Potager, les haricots sont de bons compagnons, ils s’assocharicotient avec presque tous les légumes. Les haricots s’associent très bien avec les courges et le maïs, mais aussi avec les aubergines, les carottes, les choux, les pommes de terre, les radis, car ils se protègent mutuellement tout en réduisant les risques de maladies. Évitez néanmoins de les installer aux côtés d’alliacées comme des poireauxailoignons, échalotefenouil et autres fabacées comme le pois et les fèves.