Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
Les Carex : guide d'achat
conseil

Les Carex, guide d'achat

Tout ce qu'il faut savoir pour faire le bon choix

Envie grandissante de naturel oblige, les graminées sont devenues incontournables dans nos espaces urbains et jardins ces dernières années. Les Carex (ou laîches), dont le nom nous est familier, restent souvent moins connues que les graminées. Leur étant assimilées – mais en réalité de la famille des Cyperacées – ces vivaces de taille moyenne au feuillage fin sont un choix judicieux lorsque l’on possède un terrain plutôt frais. Apportant énormément de mouvement et de lumière aux massifs, elles créent de subtiles ambiances aériennes toute l’année.

Parmi la centaine de variétés existant en France, il existe forcément un Carex adapté à votre configuration de jardin ou de terrasse ! Suivez notre guide d’achat pour trouver la plante qui se plaira à coup sûr dans votre jardin ou sur votre balcon.

Choisir son Carex selon le type de sol

Dans leur milieu d’origine, les zones humides des régions froides à climat tempéré, les Carex croissent essentiellement dans des sols frais voire marécageux. Certains peuvent toutefois prospérer en terre plus sèche. Je vous invite à faire le point :

En sol humide

C’est le terrain de prédilection des Carex ! Certains, à feuillage vert, supportent même des terrains inondés de façon ponctuelle, ce qui permet parfois de les utiliser comme plantes de berge ou de bassin.

Le Carex sylvatica, à l’allure très sauvage, apprécie les sols humides, frais, et s’accommode même de sols argileux ! Tout comme le Carex morrowii très élégant avec ses feuilles panachées persistantes. Enfin, le Carex pendula, est lui aussi très à l’aise en sol humide, voire détrempé.

En sol sec

C’est une situation qu’affectionnent de nombreux Carex originaires de Nouvelle-Zélande. Je vous conseille tout de même de veiller à l’arrosage en cas de sécheresse prolongée.

Le Carex testacea, brun orangé de 50 cm de haut, prospèrera en sol sec, où il jouera allègrement avec les courbures alanguies de ses longues feuilles très fines !

Le Carex grayi, pousse lui en sol sec et frais, plutôt acide, bien humifère, à mi-ombre. Son feuillage vert clair est large et lumineux. Il se couvre de petites inflorescences très originales en été, à la manière de petites massues. Il convient parfaitement à un bord de bassin ou en mixed-border d’ombre. Accompagnez-le de quelques liriopes, hostas ou fougères.

À noter que la laîche d’Oshima (Carex oshimensis) s’adapte remarquablement bien aux zones d’ombre sèche.

Choisir son Carex selon sa rusticité

Les laîches sont originaires d’Europe, d’Amérique du Nord, et de Nouvelle-Zélande. La plupart sont très rustiques, notamment les feuillages verts, dorés et panachés, ce qui rend leur utilisation possible dans un grand nombre de jardins de l’hexagone, sans crainte des gelées. Souvent résistants jusqu’ à -10°C, voire jusqu’à -25°C pour quelques variétés, (Le Carex morrowii ‘Ice Dance’ résiste parfaitement jusqu’à -22°C), certains peuvent souffrir néanmoins en pot en dessous de ces températures négatives. Il faudra alors les choisir avec soin pour cette situation spécifique.

Un certain nombre de Carex, identifiables à leur coloris orangés à bruns, sont originaires de Nouvelle-Zélande et se montrent un peu moins résistants (en moyenne à – 7°C). Je vous conseille vraiment de les planter dans un sol bien drainé pour éviter de leur infliger une trop forte humidité qui leur serait préjudiciable les mois d’hiver. De plus, ceci permettra d’augmenter leur résistance au froid à – 15°C, dans des conditions optimales d’ensoleillement. Je pense notamment au Carex buchananii par exemple.

Choisir son Carex selon la couleur du feuillage

Le feuillage léger des laîches est très recherché et leurs inflorescences restent très discrètes. Ils présentent une riche palette de couleurs qui permet une multitude d’associations, avec d’autres vivaces, des bulbes ou d’autres Carex, voire de plus hautes graminées !

On distingue deux grandes gammes de couleurs du feuillage : les Carex à feuilles vertes, et tous les panachés de vert, et les Carex à feuillage orangé, bronze, cuivré à brun.

Dans ces deux groupes, une large palette de nuances est disponible, jusqu’au bleu dans les verts, et au rouge dans les bruns. Comme je le disais précédemment, la grande gamme des bruns-orangés est souvent d’origine néo-zélandaise, ce qui explique une moindre résistance au froid, tandis que les Carex « verts » seront, dans l’ensemble, rustiques jusqu’à -20°C.

La subtile variation de couleur au fil des saisons est un autre de leurs atouts : le Carex ‘Prairie Fire’ se colore à l’extrémité des feuilles. Elles sont vert olive puis se teintent d’un beau coloris orange à mesure que la saison avance, apportant une flamboyance remarquable à un massif en automne ! Le Carex dispacea (ou laîche d’automne), passe elle aussi du vert au cuivre avec les frimas.

  • Les « verts »

Le Carex muskingumensis (hauteur 60 à 80 cm), vert profond, très graphique, est particulièrement original dans la découpe de son feuillage.

  • Les « panachés »

Le Carex oshimensis ‘Evergold’, compose une touffe très dense d’environ 30 cm de haut en toutes saisons, apportant beaucoup de luminosité avec ses longues bandes crèmes.

Un Carex morrowii ‘Ice Dance’ sera parfait dans un effet couvre-sol pour illuminer un coin un peu sombre, par son feuillage panaché marginé de crème.

  • Les « bleus »

Choisissez sans hésiter le Carex flacca ‘Blue Zinger’ , laîche d’un bleu velouté qu’une exposition plein soleil accentue, pour obtenir un couvre-sol pérenne sous le couvert d’arbre, ou en milieu salin. Il est l’un des rares feuillages bleus à réussir parfaitement en zone ombragée ! Le séduisant Carex ‘Bunny blue’ est une autre option pour tapisser un endroit sec et ensoleillé ou à mi-ombre.

  • Les « orangés »

Le Carex testacea est une superbe laîche semi-persistante d’un beau rouge cuivré orangé de 40 à 60 cm de haut. Ornementale avec reflets orangés et vert olive, elle sera superbe accompagnée de plus petits carex dans des tons divers, pour accentuer ses beaux reflets. Adoptez sans hésitez cette graminée si vous avez un sol sec. En effet, elle supporte très bien la sécheresse.

Le Carex buchananii (laîche de Buchanan) possède un feuillage persistant. Original, il conserve sa superbe couleur brun rougeâtre toute l’année. D’une hauteur moyenne de 40 à 60cm, elle sera mise en valeur dans des bordures de massif, aussi à l’aise au soleil qu’à mi-ombre, en sol bien drainé.

Assez proche de la laîche de Buchanan, le Carex comans ‘Bronze’ a la particularité de posséder un long feuillage d’un brun rosé ondoyant très joliment dans les massifs.

Choisir son Carex selon son mode de développement

Les Carex sont majoritairement des plantes cespiteuses, c’est-à-dire qu’elles croissent et s’élargissent pour former des touffes denses et compactes, sans jamais devenir envahissantes. Afin d’obtenir une couverture plus importante, notamment lorsqu’il s’agit des laîches basses cultivées en couvre-sol, il faudra les multiplier par division des souches.

Mais certaines variétés sont drageonnantes (traçantes), c’est-à-dire qu’elles vont coloniser l’espace par stolons. Ce sont des tiges souterraines qui s’enracinent et multiplient ainsi la plante. Ceci est très utile lorsque l’on souhaite augmenter, sans intervenir, une zone en création dans un jardin (ou une grande jardinière) ! C’est le cas de Carex flacca ‘Blue Zinger’.

Certaines laîches, moins nombreuses, s’étendent elles, par dissémination naturelle de leurs graines : elles ont donc la faculté de se ressemer toutes seules. C’est intéressant au sein d’un grand jardin naturel ou dans des scènes de prairies, on s’orientera cette fois vers le Carex pendula, au port très souple. Avec 1,50 m de haut, il viendra coloniser et harmoniser rapidement de grands espaces libres. Le Carex buchananii se ressème naturellement, sans excès. Il est donc idéal pour composer et animer des zones naturelles de son port érigé.

En revanche, si vous souhaitez contenir une touffe de Carex sur une zone précise, il faudra faire son choix parmi les laîches qui se contentent de rester sagement en place, s’étoffant progressivement, et il y en beaucoup. J’aime particulièrement la Laîche Oshimensis ‘Everillo’ qui est parfaite dans cette situation. Elle mesure de 30 cm de haut, son feuillage vert chartreux (vert jaune) est ultra lumineux. Il formera avec le temps un ravissant couvre-sol dans vos massifs ombragés ou permettra d’agrémenter une bordure.

carex bien choisir

Bordure de Carex testacea, espèce cespiteuse et non envahissante

Choisir un Carex adapté à une culture en pot

Un des grands avantages des Carex est qu’ils s’acclimatent facilement à la culture en potées ou jardinières, sur une terrasse, un balcon ou un petit jardin de ville. Les laîches restent souvent de petite dimension et ils sont parfaitement adaptés à ce contexte. Attention toutefois, lexposition ne devra pas être soumise à de trop fortes chaleurs. Les Carex sont des graminées persistantes afin de conserver un décor à l’année !

Disposez vos laîches les plus hautes sur des pots en hauteur, en suspension ou sur un socle, afin de bénéficier du bel effet de leur feuillage retombant, comme avec un Carex oshimensis ‘Feather Falls’. Il possède de longues feuilles panachées de crème, et résiste à la fois au soleil et au froid, il apporte une note très lumineuse sur une terrasse.

Vous pouvez aussi associer plusieurs laîches de plus petite dimension, dans une potée plus grande, pour créer un élégant coussin végétal. Parmi les variétés particulièrement élégantes en pot, le Carex morrowii ‘Ice Dance’ apporte une touche lumineuse et très graphique. Il convient particulièrement bien aux patios ou cours contemporains.

Les Carex à feuillage vert sont ceux qui tolèrent le mieux l’humidité. Si vous installez une soucoupe de rétention d’eau sous vos pots, qui conservera au maximum la fraîcheur requise. Le Carex oshimensis ‘Evergold’ est tout indiqué pour former une belle composition, en lui évitant une exposition trop chaude, ou trop froide en hiver.

Des Carex plus imposants peuvent être assemblées dans une jardinière plus profonde, préalablement bien drainée, pour composer un ensemble magique. Les touffes dressées du Carex muskingumensis s’adapteront parfaitement à un patio d’inspiration exotique : ses feuilles ressemblent à un mini palmier ! A installer de préférence à mi-ombre, il est en plus très rustique (-20°C).

Lorsque la plante devient trop à l’étroit, ce qui peut arriver dès la deuxième année de plantation, un rempotage ou une division en fin d’hiver s’avère nécessaire.

carex bien choisir

Carex ‘Everillo’ cultivé en pot

Pour en savoir plus

Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur cette belle graminée : Carex, planter, diviser et entretenir et rendez-vous sur notre pépinière en ligne pour choisir les espèces et variétés de Carex parfaits pour votre jardin !

Articles connexes


Blog

Le carex testacea Lime Shine : une laîche très lumineuse, à découvrir !

Le Carex 'Lime Shine" est une nouveauté qui se remarque de loin. Cette récente obtention...
Lire la suite +

Blog

10 graminées qu'il faut avoir dans son jardin

Les graminées ornementales connaissent, depuis quelques années, leur heure de gloire. Et c'est bien mérité...
Lire la suite +

Fiche Famille

Carex : planter, diviser et entretenir

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire