Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
plantes grimpantes balcon exposé vent embruns
conseil

4 grimpantes à cultiver sur un balcon venté

Des plantes solides qui ne craignent pas le vent

Il est tout à fait possible de végétaliser un balcon ou une terrasse même en situation venteuse. Malgré des conditions parfois rudes, amenées par des vents froids, desséchants, des bourrasques ou des embruns, certaines plantes grimpantes dures à cuire savent résister et rester en bonne santé.

Elles vous permettent d’habiller un claustra ou une balustrade, de vous protéger des regards pendant la belle saison et d’apporter une touche naturelle à votre balcon. Nous vous conseillons de les palisser ou tuteurer solidement, et de les cultiver dans des contenants stables assez lourds pour résister aux vents.

Privilégiez les variétés rustiques, qui pourront rester toute l’année dehors, même en hiver. Enfin, tournez-vous vers les grimpantes de taille et de vigueur modeste, afin d’éviter un entretien trop fastidieux.

Nous avons sélectionné pour vous 4 plantes grimpantes pour pots parfaites pour balcon ou terrasses ventés.

La glycine, solide et généreuse

S’il y en a bien une dont les branches solides et costaudes sont capables de résister aux bourrasques sans sourciller, c’est bien la glycine ! Une fois installée, cette liane puissante est réputée capable de tordre des tiges de métal ou un grillage un peu trop fébrile. Il lui faudra donc un support solide, sur une balustrade, un claustra ou un treillage, où elle pourra même faire office de brise-vent et brise-vue pendant la belle saison.

La glycine est appréciée pour sa magnifique et abondante floraison printanière en longues grappes colorées et parfumées. Le feuillage très découpé et au petit air exotique est caduc, disparaissant en automne.

Pour une culture en pot, optez pour les variétés à plus petit développement, comme la Wisteria venusta. Cette glycine du Japon se révèle bien rustique jusqu’à -20 °C environ et facile à cultiver, même dans un sol pauvre. Prévoyez simplement une taille régulière pour contenir sa croissance et éviter qu’elle ne s’invite chez vos voisins.

Orientez par exemple votre choix vers la variété type aux très romantiques fleurs blanches, vers ‘Grande Diva Nathalie avec sa cascade de fleurs bicolores mauves et blanches, ou encore vers ‘Rosea’ avec sa délicate floraison rose.

Pour aller plus loin, découvrez en complément le dossier « Glycine : comment la planter, la tailler et l’entretenir » et l’article « Cultiver une glycine en pot ».

glycine du japon résistante au vent

Wisteria venusta

Le chèvrefeuille, floraison et parfum divins

On ne présente plus le chèvrefeuille, l’une des grimpantes les plus appréciées au jardin. Cette popularité n’est pas volée, puisqu’elle cumule les qualités : facilité de culture, croissance rapide, longévité, bonne rusticité, résistance aux maladies, tolérance aux différents sols et climats… Elle dispose bien sûr d’une bonne résistance aux vents, en faisant une candidate idéale pour la création de haie brise-vent.

Ajoutons à cela une généreuse floraison parfumée, à la belle palette de couleurs pour tous les goûts. Le feuillage peut être persistant ou caduc, selon les variétés.

Pour une culture en pot pour le balcon ou la terrasse, tournez-vous vers les variétés à petite envergure et les moins exubérantes. Parmi elles :

Les jeunes tiges volubiles du chèvrefeuille ne sont pas capables de s’accrocher seules : prévoyez donc un tuteurage solide avec des liens souples pour l’aider à bien grandir en toute stabilité. Vous pouvez aussi choisir de le cultiver dans un grand bac avec treillis incorporé.

Pour tout savoir de la culture des chèvrefeuilles, consultez nos articles « Le chèvrefeuille : plantation, taille et entretien » et « Comment planter un Chèvrefeuille en pot ».

chèvrefeuille de henry résistant au vent

Lonicera henryi ‘Copper Beauty’

Le lierre, un feuillage dense et persistant

Le lierre est une grimpante très autonome : il s’accroche de lui-même grâce à de solides crampons sur les supports à sa disposition : mur, balustrade, treillis… S’il a la réputation d’être destructeur, c’est surtout les murs déjà abîmés ou les matériaux friables qui doivent craindre ses ventouses.

Sa solidité naturelle en fait une grimpante résistante aux assauts du vent. Assez rustique, très facile à vivre, peu exigeante, c’est aussi une merveilleuse plante pour la biodiversité. Elle aide en effet oiseaux et insectes en hiver grâce à ses discrètes fleurs et ses fruits.

Le lierre présente un feuillage persistant vert (tolérant l’ombre) ou panaché (demandant une lumière tamisée).  En pot sur un balcon venté, cultivez les variétés à petit développement :

  • Hedera helix ‘Goldchild’ (1 mètre 50 de hauteur pour 1 mètre d’envergure), avec son feuillage panaché de jaune et crème ;
  • ‘Ivalace’ (1 mètre 50 de hauteur pour 1 mètre d’envergure), à l’étonnant feuillage gaufré bien vif ;
  • ‘Marginata Elegantissima’ (2 mètre 50 de hauteur pour 1 mètre 50 d’envergure), qui porte un feuillage vert aux bords crème, nuancé de rose.

Veillez simplement à une taille régulière pour que votre lierre ne se montre pas trop envahissant.

Pour plus d’informations, découvrez les articles « Le lierre grimpant, hedera helix : planter, cultiver, tailler » et « Comment cultiver un lierre en pot ? »

lierre commun résistant au vent

Hedera helix ‘Goldchild’

Le jasmin d’hiver, une grimpante qui illumine la saison froide

Comme son nom l’indique, le jasmin d’hiver (Jasminum nudiflorum) a l’avantage de fleurir en hiver, de décembre à avril. Sa multitude de petites fleurs jaune citron en fait un vrai soleil qui illumine la saison froide, même sous la neige. Le feuillage étant caduc, les fleurs apparaissent sur des rameaux encore dénudés.

Cette variété, bien que non parfumée, offre beaucoup de qualités. C’est d’abord la plus rustique du genre, capable de supporter des températures jusqu’à -20 °C environ. Elle résiste à la sécheresse, tolère toutes expositions même ventées et tous types de sols. Enfin, elle ne demande que peu d’entretien.

Le jasmin d’hiver offre des dimensions modestes (2 mètre 50 en tout sens approximativement), lui permettant d’être cultivé en pot. C’est une grimpante solide, dont les tiges sarmenteuses devront être palissées pour grandir à la verticale sur le balcon ou la terrasse.

Retrouvez nos conseils culture dans le dossier dédié « Jasmin : plantation, entretien, taille ».

jasmin d'hiver résistant au vent

Jasminum nudiflorum

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire