Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
cultiver glycine en pot
conseil

Cultiver une glycine en pot

Choix, plantation, entretien : tout savoir pour cultiver une glycine en pot

Vous adorez la glycine et son incomparable floraison mais vous n’avez qu’un balcon, une terrasse ou une cour bétonnée ? Vous êtes locataire et n’avez pas la possibilité de la planter en pleine-terre ? Sachez que la glycine peut être installée en pot et, à condition de lui prodiguer les soins adéquats, vous pourrez profiter de sa croissance rapide et de son épatante floraison parfumée année après année ! Suivez étape par étape la méthode pour choisir, planter et soigner votre glycine en pot.

Détail fleurs de glycine

La magique floraison de la glycine

Le choix de votre glycine

Toute plante cultivée en pot verra son système racinaire contraint et donc sa taille réduite par rapport à un sujet cultivé en pleine terre. C’est un peu le principe du bonsaï. Les glycines sont des plantes sarmenteuses à grand développement avec un feuillage abondant, qui ont donc besoin d’un enracinement profond et important. Si l’on veut cultiver une glycine en pot et la voir fleurir, on va donc privilégier une espèce de faible envergure, qui sera plus adaptée. Les Wisteria chinensis et floribunda peuvent monter jusqu’à une dizaine de mètres et former des troncs puissants. On va donc leur préférer une glycine à plus petit développement, comme la Wisteria Venusta qui en pleine terre aura un développement réduit de moitié par rapport aux précédentes. Elle s’épanouit en une merveilleuse floraison en mai-juin et elle est parfaitement rustique. Elle a également l’avantage de ne pas faire de troncs enserrant irrémédiablement le support. Vous aurez le choix entre différentes variétés :

Et les hybrides :

Détail des différentes variétés de Wisteria venusta

Wisteria venusta, Wisteria venusta ‘Okayama’, Wisteria (x) venusta ‘Grande Diva Nathalie’, Wisteria venusta ‘Rosea’ et Wisteria (x) venusta ‘Grande Diva Cecilia’ 

Le choix du pot

Pour que votre glycine puisse se développer convenablement, il faudra lui choisir un pot le plus volumineux possible. Suffisamment large, mais aussi suffisamment profond et bien sûr avec un trou d’évacuation dans le fond. Prévoyez le plus grand pot ou bac que vous pourrez trouver, d’au moins 50 à 60 cm de diamètre et de profondeur, voire plus. Les glycines ont un enracinement large et profond, le contenant doit donc être adapté. La plantation en pot limite leur croissance et leur envergure, mais donnez-leur toutes les chances de se développer convenablement.

De préférence, choisissez un pot en terre cuite, matériau plus joli (mais ça c’est selon les goûts !) et surtout plus écologique que le plastique. Il faut choisir des poteries garanties non gélives, plus épaisses que la moyenne.

Selon le style qui vous convient le mieux, le choix peut également se porter sur une grande jardinière ou pot en bois (achetés ou DIY pour les bricoleurs(ses) !) ou encore en résine qui a tout de même l’avantage d’être un matériau beaucoup plus léger, surtout si la glycine est destinée à prendre place sur votre balcon au 3ème étage sans ascenseur… d’autant qu’il faudra aussi monter les sacs de terreau destinés à remplir tout cela. S’agissant de la plantation d’une grimpante, il peut être judicieux de choisir une jardinière avec treillage incorporé sur lequel on pourra palisser les rameaux au fur et à mesure de la pousse. Sinon, il faudra prévoir un support : positionner le pot contre un mur sur lequel sera fixé un treillage pour grimpantes ou un grillage, au pied d’une pergola ou d’une tonnelle. La glycine peut également se conduire sur tige.

Différents contenants peuvent accueillir la glycine

Pots en terre cuite, jardinières en bois et jardinières avec treillage peuvent accueillir les glycines

Le choix du substrat et la plantation

En pleine terre la glycine est décrite pour se plaire dans un sol plutôt riche et profond mais peut en réalité pousser dans des conditions de sols plus difficiles, voire assez pauvres, secs et drainés. Il faut tout d’abord assurer un bon drainage dans le fond du pot, avec un lit de graviers ou de billes d’argile d’au-moins 3 cm d’épaisseur. Puis l’idéal est de faire un mélange de bonne terre de jardin ou terre végétale, de terreau et de matière organique type compost ou fumier.

La plantation en conteneur se fait quasiment toute l’année excepté pendant les mois de fortes chaleurs car il faudra arroser abondamment. L’idéal est de la mettre en place au printemps ou en automne. Si, une fois le pot enlevé on constate que les racine sont trop compactées ou forment un chignon racinaire, il faudra les démêler délicatement. Plantez en laissant quelques centimètres sous le bord du pot, tassez à la main et arrosez. L’idéal est de mettre en place un paillage végétal (copeaux) ou  minéral (graviers, galets) sur la surface de la terre afin de conserver au maximum l’humidité et espacer un peu les arrosages.

Plantation de la glycine en pot

La plantation doit se faire dans les règles de l’art, avec un bon substrat et des billes d’argiles en drainage

L’arrosage et l’entretien

Votre glycine est maintenant installée sur votre terrasse dans son joli pot, au soleil ou à mi-ombre. Il faudra l’arroser en moyenne 2 fois par semaine en adaptant la quantité d’eau à la taille du contenant. Il est possible d’automatiser l’arrosage en pot. Il existe pour cela des kits d’arrosage avec goutte-à-goutte ou micro-asperseurs. Mais il faudra disposer d’un point d’eau permanent, afin d’alimenter l’installation qui sera déclenchée avec précision par un programmateur à piles. La mise en place de l’ensemble est facile et discrète, les tuyaux pouvant être dissimulées à l’arrière des bacs. C’est un moyen simple de maintenir votre glycine en vie pendant vos absences ! Si la glycine produit quantité de feuilles mais pas de fleurs, évitez tout apport supplémentaire de matière organique (compost) et ajoutez un engrais riche en potasse et phosphate qui favorisera la floraison.

Effectuez plusieurs tailles annuelles afin de limiter la prolifération des rameaux en tous sens et, pour favoriser la formation de boutons floraux. Comptez entre 3 et 5 interventions dans l’année car la glycine en pot a besoin d’être contenue afin de maintenir un équilibre entre le système racinaire et la végétation. En hiver, taillez en réduisant les pousses terminales de la moitié de la longueur et en ne conservant que 2 yeux sur chaque pousse latérale. Si vous voulez conduire votre glycine sur tronc, il faudra tailler les rameaux latéraux du bas au fur et à mesure pour dégager le tronc et le laisser grossir.

Taille et arrosage de la glycine en pot

La taille et les arrosages réguliers seront nécessaires à une glycine en pot

Pour aller plus loin

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(1 votes, moyenne: 5 sur 5)
Laisser un commentaire