Comment planter un Chèvrefeuille en pot

Comment planter un Chèvrefeuille en pot

pour embellir un mur ou créer un brise-vue

Sommaire

Mis à jour le 16 Février 2022  par Christine 5 min.

Qu’il soit grimpant ou arbustif comme Lonicera fragrantissima, le Chèvrefeuille est parfaitement adapté à la plantation en pot. Très décoratives, les espèces grimpantes aux tiges volubiles garnissent rapidement leur support qu’il faut bien choisir. Très rustiques et faciles de culture, les Chèvrefeuilles sont idéaux à proximité d’une terrasse ou sur un balcon. Ainsi, on peut profiter du délicieux parfum des fleurs en trompette durant toute la floraison. Le genre Lonicera compte près de 200 espèces et de nombreux cultivars qui offrent une grande diversité : couleur et durée de floraison, feuillage caduc à persistant et dimensions.

Variétés appropriées, matériel requis, plantation et entretien : découvrez tous nos conseils pour cultiver et faire fleurir un Chèvrefeuille en pot !

Hiver, Printemps, Été, Automne Difficulté

Quel type de pot et tuteur choisir ?

Pour la plantation du Chèvrefeuille en pot, il est primordial de privilégier un grand contenant percé dans le fond d’un diamètre d’au moins 40 cm ou d’une contenance de 30 litres minimum. Grâce à leur porosité, les pots en terre cuite permettent aux racines de respirer. Il existe également des bacs rectangulaires en bois ou résine avec treillis incorporé qui peuvent servir de brise-vue sur une terrasse ou un balcon.

quel contenant pour chèvrefeuille en pot

Lonicera ‘Chic et Choc’ en pot – Bac avec treillis pouvant accueillir un Chèvrefeuille (photo Ofer El-Hashbar – Flickr)

Le Chèvrefeuille grimpant nécessite un support pour se développer à la verticale. Ces tiges volubiles dépourvues de crampons ne peuvent s’agripper seules. Sans structure, le Chèvrefeuille est rampant et éventuellement utilisable comme couvre-sol. Lors de la plantation, guidez-le et attachez-le avec des liens. Placez le pot devant un mur sur lequel est fixé un treillage, une pergola, une clôture, une arche, un tronc d’arbre ou un pylône. Les plus bricoleurs peuvent créer leur propre support avec de grands tuteurs en bambou ou fils de fer par exemple.

quel support pour chèvrefeuille en pot

Support en fer forgé, treillis en bois et grillage

Quelle terre pour un chèvrefeuille en pot ?

Le Chèvrefeuille est plante pour tout type de sols. En revanche, en pot, le substrat doit être riche en nutriments, léger et drainé pour éviter la stagnation d’eau en hiver. Composez un mélange à parts égales de bonne terre de jardin et de terreau de plantation. Le compost bien décomposé favorise le drainage et peut remplacer le terreau. Prévoyez également une couche drainante de gravier, billes d’argile ou pouzzolane.

Quelle variété choisir ?

Pour une culture en pot, les plus petites variétés de Chèvrefeuille sont les plus adaptées. Parmi les moins exubérantes, on peut citer les variétés :

Actuellement utilisé comme plante remplaçante du buis, le Chèvrefeuille arbustif Lonicera nitida peut aussi être cultivé en pot. Bien taillé, celui-ci forme de magnifiques topiaires. En revanche, Lonicera pileata, lui, est principalement utilisé comme couvre-sol.

quelle variété de chèvrefeuille pour plantation en pot

Lonicera periclymenum ‘Chic et Choc’ et Lonicera heckrotii ‘Gold Flame’

Quand et comment planter un chèvrefeuille en pot ?

Le Chèvrefeuille se plante en pot toute l’année, sauf en période de sécheresse et de gel. Cependant, les meilleures périodes de plantation restent l’automne et le printemps. Pour la plantation, voici comment procéder :

  • Plongez la motte quelques minutes dans un seau d’eau et attendez que plus aucune bulle ne remonte à la surface. Cela permet de chasser l’air présent dans la motte.
  • Préparez votre contenant : percez-le si besoin et placez votre couche drainante dans le fond (billes d’argiles, gravier ou pouzzolane).
  • Remplissez votre pot avec le mélange terre de jardin/terreau et d’une poignée de corne broyée.
  • Formez un trou pouvant accueillir votre plante.
  • Dépotez le Chèvrefeuille et démêlez délicatement les racines qui se trouvent en périphérie de la motte. Cela aide la plante à bien développer son système racinaire en tous sens.
  • Disposez le Chèvrefeuille grimpant légèrement incliné vers le support. Comblez les espaces vides avec votre mélange.
  • Tassez et arrosez copieusement. Rajouter de la terre si besoin et paillez.
  • N’oubliez pas de guider les tiges sur le support.

Où mettre un chèvrefeuille en pot ?

Une exposition ensoleillée convient au Chèvrefeuille du moment que son pied reste à l’ombre, bien au frais à l’abri d’un mur exposé au Nord ou à l’Est. Dans les régions au Sud de la Loire, évitez le soleil brûlant en plaçant son pot à mi-ombre.

exposition chèvrefeuille en pot

Chèvrefeuille en pot conduit sur une façade de maison (photo Sönke Biehl – Flickr)

Comment entretenir un chèvrefeuille en pot ?

L’arrosage

L’arrosage du Chèvrefeuille en pot doit être régulier, surtout en cas de sécheresse estivale. Recouvrez d’un épais paillage pour ralentir l’évaporation de l’eau et conserver l’humidité. Durant l’hiver, continuez les arrosages avec parcimonie et espacez-les. Le substrat doit simplement rester humide et frais.

Les apports d’engrais

Un apport d’engrais est nécessaire tous les ans au début du printemps. Vous pouvez utiliser du sang séché en griffage au pied de la plante. Il agit rapidement pour obtenir un beau feuillage et une floraison abondante. Les engrais liquides à diluer dans l’eau d’arrosage sont également efficaces pour une belle floraison.

La corne broyée introduite au substrat lors de la plantation est un fertilisant à libération lente et permet une meilleure reprise du végétal en aidant le développement de ces racines.

La taille

Attendez la fin de la floraison pour tailler votre Chèvrefeuille, afin que les nouvelles pousses fleurissant l’année suivante aient le temps de se développer avant l’hiver. Une taille légère suffit pour développer la ramification et rectifier le port du Chèvrefeuille. Supprimez les tiges mortes, abîmées, malades et enchevêtrées. Taillez les rameaux ayant fleuri en coupant au-dessus d’un nœud (point d’ancrage d’une feuille ou d’un rameau sur une tige). Ne coupez pas les branches charpentières.

Les sujets âgés peuvent être rajeunis par une taille en fin d’hiver qui va favoriser la croissance et stimuler la production de nouvelles pousses. En revanche, ces grimpantes ne fleuriront pas durant les deux années suivantes.

Les plantes chétives et dégarnies à la base nécessitent une taille sévère qui les rendra plus vigoureuses.

Le tuteurage

Il est indispensable de tuteurer et de guider le Chèvrefeuille à la plantation. Puis tous les ans, intervenez tout au long de la végétation. Sélectionnez et fixer à intervalles réguliers les pousses les plus vigoureuses pour renouveler la charpente d’ici 2-3 ans. Desserrez les liens qui compriment les rameaux.

Le surfaçage

Chaque année au printemps, remplacez le substrat en surface par un mélange de terreau frais et de compost mûr. Pour une plante grimpante, le surfaçage est bien plus facile à réaliser qu’un rempotage. Si le contenant que vous avez utilisé dès le départ est assez grand, il n’est pas nécessaire de rempoter le chèvrefeuille pour le mettre dans un pot plus grand.

L’hivernage

Les Chèvrefeuilles sont en général très rustiques. Cependant, les racines en pot ont plus de risque de geler qu’en pleine terre et sont moins résistantes au froid. Si vous être en régions très froides, voici nos conseils :

  • S’il vous est possible de déplacer votre contenant et la structure sur laquelle s’est développé votre Chèvrefeuille, remisez le tout à l’abri du froid avant les premières gelées.
  • Dans le cas contraire, rajoutez du paillis, car il a tendance à se tasser et à se décomposer avec le temps.
  • Enlevez la soucoupe pour éviter que de l’eau stagnante y gèle.
  • Surélevez votre pot à l’aide de morceaux de bois.
  • Créez un isolant tout autour du pot à l’aide de paille, feuilles mortes, papier bulle ou géotextile.

Les maladies et parasites éventuels

Le Chèvrefeuille peut être attaqué par les pucerons. Pour les contrer, les coccinelles vous seront d’une aide précieuse. Vous pouvez également pulvériser le feuillage d’un mélange d’eau, de savon noir et de bicarbonate de soude. Découvrez notre fiche sur le puceron : identification et traitement

L’Oïdium peut également apparaître sous la forme d’une poudre blanche sur les feuilles. Il faut agir rapidement, car cette maladie cryptogamique se répand vite. Découvrez le traitement naturel à base de lait pour lutter contre l’Oïdium.

Commentaires

cultiver un chevrefeuille en pot