Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Poivrier du Sichuan, Zanthoxylum : planter, cultiver et récolter

Le Zanthoxylum en quelques mots

  • Le Zanthoxylum est un arbuste apprécié pour ses baies aromatiques, épicées
  • Il possède un feuillage fin et léger, divisé, et qui devient jaune ou pourpre en automne
  • Certaines variétés portent un feuillage sombre, pourpré
  • En fin d’été, début d’automne, on peut récolter ses baies pour les utiliser ensuite en cuisine !
  • Ses épines le rendent idéal pour constituer une haie défensive
  • Bien rustique, il supporte jusqu’à – 15 °C

Le mot de notre Experte

Le Zanthoxylum ou Poivrier du Sichuan est un arbuste apprécié aussi bien pour ses qualités ornementales que pour son intérêt culinaire ! Il possède un superbe feuillage, divisé en folioles étroites, et offre des baies au goût épicé, poivré. Le feuillage est lui aussi aromatique… rien d’étonnant pour cet arbuste très proche des agrumes ! Il existe des variétés à feuilles pourpres, plutôt sombres, comme la variété ‘Black Magic’. En automne, les feuilles du Zanthoxylum prennent de belles couleurs jaunes ou pourprées, puis tombent. Les jeunes feuilles réapparaitront au printemps, dès que les températures deviendront plus douces. En revanche, la floraison printanière du Zanthoxylum est assez discrète. C’est surtout l’espèce Zanthoxylum piperitum qui est cultivé pour ses baies, que l’on récolte en début d’automne. Elles ont un goût poivré. Les branches et feuilles sont épineuses.

Le Zanthoxylum est un arbuste facile de culture et peu exigeant. Il est tout à fait rustique, supportant au moins jusqu’à – 15 °C. Au jardin, il se plait en plein soleil ou à mi-ombre, dans un terrain fertile, léger, frais et drainant. Il est même possible de le cultiver en bonsai ! Au jardin, il est idéal pour former une haie défensive, avec d’autres arbustes épineux.

Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Zanthoxylum sp.

Famille : Rutaceae

Noms communs : Poivrier du Sichuan, Clavalier

Floraison : printanière, en mai-juin

Hauteur : jusqu’à 3-4 m

Exposition : plein soleil ou mi-ombre

Sol : riche, frais, drainant

Rusticité : jusqu’à – 15 voire – 20 °C

Les Zanthoxylum rassemblent près de 200 espèces d’arbres et arbustes, qui peuvent être caducs ou persistants, et sont généralement épineux. En culture, on trouve surtout le Zanthoxylum piperitum, ainsi que les Z. simulans et Z. armatum. Ces espèces viennent principalement d’Asie (Chine, Japon, Corée, Taïwan, Népal), ce qui vaut au Zanthoxylum son nom commun de « Poivre du Sichuan » (province du Sud-Ouest de la Chine). Cependant, d’autres espèces poussent en Amérique du Nord et du Sud, en Afrique, ainsi qu’en Australie. On rencontre le Zanthoxylum principalement en sous-bois, dans les forêts des régions chaudes ou tropicales. Ce qui ne l’empêche pas d’être un arbuste bien rustique, supportant jusqu’à – 15 °C voire – 20 °C. Il est apprécié et cultivé pour ses baies épicées, cependant, presque toutes les parties de la plante (feuilles, fleurs, écorce…), sont aromatiques et peuvent être utilisées.

Malgré son surnom de Poivrier du Sichuan, le Zanthoxylum n’appartient pas à la famille du poivrier (Pipéracées), mais fait partie de celle des Rutacées, au même titre que les agrumes ! C’est le Rue (Ruta graveolens) qui a donné son nom à cette famille. Les Rutacées sont des plantes très aromatiques et parfumées. On trouve aussi dans cette famille d’autres espèces ornementales comme le Choisya ou le Skimmia. Certaines plantes de cette famille sont fortement épineuses, comme le Zanthoxylum mais aussi le Poncirus trifoliata.

Planche botanique représentant le Poivrier du Sichuan

Zanthoxylum piperitum : Illustration botanique

Etymologiquement, le nom du Zanthoxylum vient du grec xanthos : jaune, et xylon : bois, et fait référence à une teinture jaune obtenue à partir des racines de certaines espèces. En français, le Zanthoxylum est aussi appelé Poivrier du Sichuan, Clavalier, poivre Sansho, ou poivre Timut. Son nom est parfois orthographié Xanthoxylum.

Le Zanthoxylum est un arbuste qui pousse rapidement, et atteint jusqu’à 3-4 mètres de haut au maximum, et jusqu’à 2 m d’envergure. Il possède des rameaux épineux. Avec le temps, ces épines ne tombent pas mais au contraire s’élargissent, et finissent par former des grosses protubérances sur le tronc. Cela rend le Zanthoxylum encore plus unique et surprenant !

On apprécie la finesse et l’élégance du feuillage du Zanthoxylum. Les feuilles sont alternes (insérées les unes après les autres sur les branches) et mesurent jusqu’à 15-20 cm de long. Elles sont divisées en folioles ovales, fines et allongées, au bord denté. Elles sont imparipennées (avec un nombre impair de folioles), la feuille possédant une foliole terminale. Ainsi, elles rappellent le feuillage du frêne, ce qui explique qu’on appelle parfois le Zanthoxylum simulans « Clavalier à feuilles de frêne ». Chez le Z. piperitum, elles peuvent porter jusqu’à 23 folioles, tandis que leur nombre est plus réduit chez le Z. simulans (jusqu’à 11 folioles). Les rameaux et les feuilles portent des épines fines, sombres, acérées. Les feuilles du Zanthoxylum sont également parfumées. Elles libèrent une odeur d’agrume et d’épice lorsqu’on les froisse.

Les épines couvrant les branches du Zanthoxylum

Les épines des Zanthoxylum simulans et Z. piperitum ; les troncs et branches du Z. simulans couverts d’anciennes épines qui se sont élargies et lignifiées. (photos : Plant Image Library / Alpsdake / Dysmorodrepanis / T.Voekler)

Les feuilles sont généralement vert foncé et brillantes. Cependant, il existe quelques variétés à feuilles pourpres, comme les Zanthoxylum piperitum ‘Black Magic’ ou ‘Purple Leaf’.

Les Zanthoxylum piperitum et Z. simulans sont caducs. En automne, leur feuillage prend de belles teintes jaunes dorées, parfois pourprées, avant de tomber.

Le Zanthoxylum fleurit au printemps, généralement en mai-juin. Il porte alors de petites fleurs, de couleur jaune tendre – verdâtre. Elles sont très discrètes, mesurant seulement 4-5 mm de diamètre. Elles ont cinq sépales mais pas de pétales, et les fleurs mâles portent cinq étamines. Ces fleurs sont réunies en grappes qui ne dépassent pas 5 cm de diamètre. Elles apparaissent sur les branches de l’année précédente.

En général, les Zanthoxylum sont dioïques (un individu est soit mâle, soit femelle), ce qui signifie qu’il faut au moins deux plants pour avoir des graines. Cependant, certaines espèces et variétés que l’on trouve en culture sont monoïques (un même plant produit à la fois des fleurs mâles et femelles). Dans tous les cas, pour profiter d’une bonne fructification, il est préférable d’installer au moins deux plants au jardin, pour permettre une pollinisation croisée.

A partir de la fin de l’été ou du début de l’automne, on voit apparaitre sur le Zanthoxylum de petites baies arrondies, de couleur rose-rouge, qui succèdent aux fleurs femelles. Elles mesurent 4 à 5 mm de diamètre, et sont réunies en grappes. Ces baies ont un surprenant goût piquant et poivré, d’où elles tirent leur surnom de « Poivre du Sichuan ». Ce sont principalement celles de l’espèce Zanthoxylum piperitum qui sont utilisées.

Les baies sont mûres lorsqu’elles se fendent en deux pour laisser apparaitre la graine noire qu’elles renferment. On ne consomme pas cette graine mais juste son enveloppe, qui est rouge et très parfumée. En plus de leur goût épicé, les baies sont plutôt décoratives !

Le Poivre de Sichuan entre traditionnellement dans le mélange « cinq épices », avec de la badiane, du clou de girofle, des graines de fenouil et de la cannelle.

Attention à la confusion avec le poivre rose, que l’on appelle aussi « baies roses », et qui provient de l’arbre Schinus terebinthus, originaire du Brésil.

Les baies du Zanthoxylum simulans et Zanthoxylum piperitum

Les baies du Zanthoxylum, ou Poivre du Sichuan. On ne consomme que l’enveloppe rose, et non la graine noire qu’elle renferme. (photos : Kristine Paulus / Alpsdake)

Les principales variétés de Zanthoxylum

Les variétés les plus populaires

Zanthoxylum piperitum - Poivrier du Sichuan

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
4.00 m

Il s’agit du véritable Poivrier du Sichuan, que l’on utilise pour ses baies comestibles, épicées ! On apprécie également son feuillage fin et léger, découpé en nombreuses folioles.

Zanthoxylum simulans - Poivrier du Sichuan

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
4.00 m

Le Zanthoxylum simulans offre également des baies que l’on peut utiliser comme épices. Il s’agit d’une espèce particulièrement vigoureuse, qui pousse assez rapidement ! Il possède aussi un feuillage décoratif, divisé en 3 à 11 folioles, et qui rappelle le feuillage du frêne.

Zanthoxylum piperitum Black Magic - Poivrier de Chine

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
3.00 m

‘Black Magic’ est une variété de Poivre du Sichuan originale par ses feuilles pourprées, assez sombres. Elle est idéale pour apporter du contraste au jardin ! Ses feuilles sont finement divisées, ce qui leur donne un aspect léger et aéré.

La plantation du Zanthoxylum

Où planter ?

Vous pouvez planter le Zanthoxylum en plein soleil ou sous une ombre légère. Evitez juste l’ombre dense, car il a besoin d’une bonne luminosité. Placez-le de préférence à l’abri des vents froids.

Le terrain doit être fertile, frais et drainant. Il aime les sols meubles et légers. N’hésitez pas à apporter du compost bien décomposé au moment de la plantation, pour enrichir le sol et améliorer sa structure. D’une manière générale, le Zanthoxylum n’est pas un arbuste difficile et se plait dans la plupart des terrains. Mieux vaut cependant éviter les sols trop calcaires.

Comme les branches du Zanthoxylum sont épineuses, évitez de le placer près d’une allée ou d’un lieu de passage. Vous pouvez par contre le planter en haie défensive, avec d’autres arbustes épineux, comme le Berberis, Forsythia, Mahonia aquifolium…

Quand planter ?

Vous pouvez planter le Zanthoxylum au printemps (avril-mai) ou en automne (octobre), en évitant les périodes de gelées. Préférez une plantation automnale dans les régions au climat doux et une plantation printanière dans les régions plus fraiches.

Comment planter ?

  • Creusez un grand trou de plantation, de deux à trois fois la taille de la motte.
  • Ajoutez du compost bien décomposé afin d’enrichir le sol.
  • Sortez l’arbuste de son pot, et grattez le tour de la motte pour défaire un peu les racines
  • Plantez le Zanthoxylum. Le collet doit se trouver au niveau du sol.
  • Replacez la terre tout autour
  • Arrosez généreusement.

Continuez à arroser dans les semaines qui suivent la plantation. Vous pouvez installer une couche de paillage autour de l’arbuste. Utilisez par exemple du Bois Raméal Fragmenté (BRF) ou des feuilles mortes, sur quelques centimètres d’épaisseur.

Zanthoxylum piperitum

Vous pouvez installer le Zanthoxylum en pleine terre au jardin, ou le planter en pot, et même le conduire en bonsai !

Entretien

Le Zanthoxylum est une plante assez facile à cultiver et entretenir. Il ne demande pas beaucoup d’attention. Effectuez des arrosages réguliers la première année. Par la suite, une fois bien installé, le Zanthoxylum devient relativement résistant à la sécheresse.

Attention aux gelées printanières, qui peuvent abîmer les jeunes pousses et nuire à la floraison, donc à la production de baies.

Pour une bonne fructification, il est préférable d’apporter chaque année, au pied de l’arbuste, un peu de compost bien décomposé. Vous pouvez l’intégrer superficiellement au sol par un léger griffage.

Le Zanthoxylum supporte bien la taille, et, bien qu’elle ne soit pas indispensable, elle permet d’aérer le houppier et de faciliter la récolte en espaçant les branches. De plus, comme il a un port buissonnant, et que ses branches épineuses peuvent dans certains cas être gênantes, tailler le Zanthoxylum permet de limiter son envergure.

Il est aussi possible de cultiver le Zanthoxylum en bonsaï ! Dans ce cas, effectuez des rempotages réguliers, tous les deux à trois ans, et des tailles régulières en hiver, ainsi que quelques pincements au cours de l’année. Vous pouvez le cultiver dans un substrat à base d’argile rouge Akadama.

Récolte et utilisation

Les baies du Zanthoxylum se récoltent à partir du début de l’automne, vers le mois d’octobre. Lorsque les fruits sont mûrs, ils se fendent et laissent apparaitre la graine noire qu’ils renferment. Attention car le Zanthoxylum est un arbuste épineux : pour récolter les baies, protégez-vous avec des gants et des vêtements couvrants.

Coupez les petites grappes de baies et récoltez-les en plaçant un drap ou une bassine en-dessous, sur lequel vous pouvez les faire tomber. Faites-les sécher pendant un à deux jours en les étalant à un endroit chaud, sec et sans soleil direct. En cuisine, on utilise uniquement l’enveloppe rouge qui recouvre la graine. Il faut donc les séparer, manuellement ou en utilisant par exemple un tamis. Stockez ensuite ces fragments d’enveloppe rouge dans un bocal ou un moulin à poivre. Vous pourrez alors les moudre au moment de les consommer. Utilisez-les comme épice pour parfumer vos plats ! Lorsque vous séparez l’enveloppe et la graine, vous pouvez conserver la graine pour multiplier le Zanthoxylum par semis.

Le Zanthoxylum peut être consommé seul ou en association avec d’autres épices, pour réaliser par exemple un mélange cinq épices, avec de la badiane, des graines de fenouil, du clou de girofle et de la cannelle.

Il est aussi possible d’utiliser en cuisine les jeunes feuilles, séchées et broyées, du Zanthoxylum, car elles sont également aromatiques et très parfumées.

Multiplication

La meilleure technique pour multiplier le Zanthoxylum est le semis. Il est également possible de le bouturer (boutures de tiges semi-ligneuses en juillet – août, ou boutures de racines).

Semis

Vous pouvez soit semer les graines à l’automne, dès qu’elles sont mûres, en exposant ensuite votre semis au froid, soit le faire au début du printemps, après les avoir stocké environ trois mois au réfrigérateur. Ces graines ont en effet besoin d’une période de froid pour pouvoir germer (stratification à froid).

  • Préparez un pot avec un substrat drainant, par exemple un mélange de terreau et de sable.
  • Semez les graines à la surface.
  • Recouvrez avec une fine couche de substrat (entre 0,5 et 1 cm d’épaisseur)
  • Arrosez en pluie fine
  • Placez le pot à un endroit lumineux, sans soleil direct.

Ensuite, soyez patients ! Les graines du Zanthoxylum mettent en général plusieurs mois à germer, voire jusqu’à un an. Continuez à arroser régulièrement le substrat, pour qu’il reste légèrement humide jusqu’à la germination. Dès que les jeunes plantules sont assez grandes pour être manipulées, vous pouvez les repiquer dans des pots individuels. La première année, conservez les jeunes plants sous abri pour l’hiver, afin de les protéger du froid. Plantez-les au printemps suivant, dès que les températures se font plus douces.

Le Zanthoxylum commence à fleurir et fructifier au bout de 3 à 4 ans.

Association

Le Zanthoxylum est idéal pour constituer une haie défensive. Vous pouvez le planter en compagnie d’autres arbustes épineux : Berberis, Pyracantha, Poncirus trifoliata, Osmanthus heterophyllus, Prunus spinosa… Pour apporter un peu de couleur, découvrez la superbe floraison rose de l’aubépine Crataegus laevigata ‘Paul’s Scarlet’ ! Intégrez le Mahonia aquifolium, qui possède des feuilles coriaces et épineuses, et offrent en hiver une belle floraison jaune. Quelques rosiers arbustifs peuvent également trouver leur place dans ce type de haie, qu’ils agrémenteront de leur superbe floraison parfumée. Pensez aussi au Cognassier du Japon (Chaenomeles), un arbuste épineux qui vous ravira par sa généreuse floraison, dès la fin d’hiver.

Bien sûr, le Zanthoxylum peut aussi être installé avec des arbustes non épineux, pour composer une belle haie champêtre : Viornes, Cotinus, Sorbiers, Charme, Cornouillers…

Quelques arbustes pour composer une haie défensive

Vous pouvez profiter du Zanthoxylum pour constituer une haie défensive. Zanthoxylum piperitum, Crataegus laevigata ‘Paul’s Scarlet’ (photo Sabencia Guillermo César Ruiz), Mahonia aquifolium (photo Kor!An), Osmanthus heterophyllus (photo Salicyna) et Berberis thunbergii

Pour créer au jardin de beaux effets de contraste, vous pouvez installer le Zanthoxylum piperitum ‘Black Magic’, à feuilles pourpres, auprès de plantes au feuillage vert clair, voire doré ou panaché : Cornus alba ‘Ivory Halo’, Lonicera nitida ‘Baggesen’s Gold’ (chèvrefeuille arbustif), Hakonechloa macra ‘Aureola’Physocarpus opulifolius ‘Angel Gold’… Vous pouvez aussi intégrer d’autres plantes à feuilles sombres, comme le Cotinus ‘Royal Purple’ ou le sureau ‘Black Lace’. Profitez aussi de toute la diversité de teintes de feuillage offerte par les érables du Japon !

Il est intéressant également de planter le Zanthoxylum en compagnie d’autres arbres et arbustes exotiques et rustiques, qui offrent des fruits originaux ! Profitez par exemple du Feijoa, du Lonicera caerulea ou de l’Asiminier. Pour plus d’idées et d’informations, découvrez l’article d’Ingrid sur notre blog : « 7 fruitiers exotiques et rustiques, à cultiver au jardin »

N’hésitez pas non plus à installer le Zanthoxylum de façon isolée, par exemple au milieu d’une pelouse, afin de mettre en valeur son architecture et son tronc original ! Dans tous les cas, nous vous conseillons de l’installer à l’écart des lieux de passage.

Le saviez-vous ?

Propriétés médicinales

Les baies du Zanthoxylum ont de nombreuses propriétés. Elles sont anti-inflammatoires, anti-infectieuses, stimulantes, et elles facilitent la digestion. Elles sont également efficaces contre le mal de dents et les douleurs articulaires.

On trouve de l’huile essentielle de Zanthoxylum, aux propriétés apaisantes et anti-infectieuses, efficace contre les douleurs dentaires, contre le stress et les tensions nerveuses.

Il n’y a pas que les baies qui sont intéressantes à consommer : les fleurs, les jeunes feuilles et l’écorce de Zanthoxylum piperitum sont comestibles et ont, elles aussi, un goût épicé.

Ressources utiles

Articles connexes


Blog

7 fruitiers exotiques et rustiques, à cultiver au jardin

On pense souvent que les fruits exotiques ne se cultivent pas sous nos climats. À...
Lire la suite +

Blog

Arbustes : nos nouveautés automne 2019

L'automne est une merveilleuse saison pour les jardiniers, le jardin s’embrase progressivement mais surtout, avec...
Lire la suite +

Blog

7 super aliments, à cultiver dans son jardin

Les Fêtes de fin d'année laissent souvent des traces : teint brouillé, foie surchargé et...
Lire la suite +

Blog

Les meilleurs arbustes d'ornement à fruits décoratifs

En ce début d’automne, les paysages sont marqués par la présence ici et là d’arbustes...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(1 votes, moyenne: 5 sur 5)
Laisser un commentaire