Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Pittosporum : planter, cultiver et tailler

Le Pittosporum en quelques mots

  • Le Pittosporum est un arbuste persistant qui offre une belle diversité de feuillages, unis ou panachés.
  • Sa floraison en clochettes apparaît au printemps.
  • Son port naturellement compact et arrondi lui permet d’être conduit en topiaire.
  • C’est un arbuste idéal en bord de mer ou dans un jardin sec de type méditerranéen.
  • Le Pittosporum se plante en haie, en massif. Il peut également être cultivé en pot.

Le mot de notre experte

Le Pittosporum ou Pittospore est un arbuste élégant, un peu frileux, très apprécié pour son feuillage persistant qui le rend décoratif toute l’année. Du vert brillant d’un Pittosporum tobira, au pourpre d’un Pittosporum tenuifolium ‘Tom Thumb’, en passant par des variétés panachées, mouchetées ou encore dorées… Impossible de ne pas tomber sous le charme !

Outre la diversité des feuillages, les Pittosporums déploient une floraison composée de charmantes fleurs en forme de clochettes blanches, jaunes, rouges ou encore pourpres, selon les variétés. Leur apparition au printemps, généralement en mai, s’accompagne d’un puissant parfum de fleur d’oranger, ressenti en particulier lors des nuits chaudes.

Toutes les espèces et variétés de Pittosporum offrent un port harmonieux, naturellement arrondi, qui exige peu de taille, même s’il la supporte très bien. Il peut d’ailleurs être facilement conduit en topiaire, au point de faire de l’ombre aux traditionnelles boules de buis.

Le feuillage du Pittosporum tenuifolium Elisabeth.

Le feuillage panaché du Pittosporum tenuifolium ‘Elisabeth’ est très décoratif.

Au jardin, le Pittosporum trouve aisément sa place dans les régions aux climats doux, notamment les régions côtières dont il supporte les embruns. Il y est fréquemment planté en haie, seul ou accompagné d’autres arbustes méditerranéens, comme le laurier-rose. Il structure également à merveille les massifs et rocailles.

Sa rusticité moyenne n’est pas un obstacle pour sa culture dans les régions les plus froides. Il suffit de l’installer en pot, culture qu’il supporte très bien, afin de pouvoir l’hiverner facilement. Il agrémente joliment une terrasse ou un balcon, du printemps à l’automne.

Facile à vivre, le Pittosporum est peu exigeant sur la nature du sol, même s’il préfère les terres assez fertiles, et surtout bien drainées. Il s’épanouit pleinement en situation ensoleillée, à l’abri des vents secs ou froids. Une fois bien installé, le Pittosporum ne demande que peu d’entretien, en dehors d’un apport de compost au début du printemps. Il supporte bien la taille, même s’il peut s’en passer. Il garde en effet naturellement un port harmonieux, une preuve de plus qu’il est vraiment le roi des haies en climat doux !

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Pittosporum

Famille : Pittosporaceae

Nom commun : Pittosporum, Pittospore

Floraison : printanière

Hauteur : 0,80 à 10 m

Exposition : soleil, mi-ombre

Sol : drainé

Rusticité : -4 à -10°C

Le genre Pittosporum, appartenant à la famille des Pittosporacées, compte environ 200 espèces majoritairement issues de Nouvelle-Zélande, d’Australie et de Nouvelle-Calédonie, comme le Pittosporum tenuifolium. Le Pittosporum tobira est quant à lui originaire du Japon et de Chine.

Les Pittosporums peuvent atteindre jusqu’à 20 m et plus dans leurs régions d’origine. En revanche, sous nos latitudes, les variétés cultivées dépassent rarement les 3 à 4 m. Il existe également des variétés naines au port compact, comme Pittosporum tobira ‘Nanum’, idéales pour former des haies basses. Le port naturellement compact et arrondi du Pittosporum lui permet d’ailleurs d’être conduit aisément en topiaire, remplaçant avantageusement le buis.

La taille et l’aspect du feuillage sont très variables en fonction des espèces ou variétés. Si certains, comme le Pittosporum tenuifolium présente de petites feuilles rondes et coriaces ne dépassant pas 3 à 4 cm de longueur, d’autres comme le Pittosporum heterophyllum portent des feuilles plus allongées pouvant atteindre les 8 cm de long.

pittosporum, planche botanique

Pittosporum tobira – illustration botanique

La diversité du feuillage des Pittosporums ne s’arrête pas là puisqu’ils existent de nombreuses nuances de couleur. Les variétés au feuillage vert brillant côtoient ainsi celles au feuillage doré, pourpre ou encore panaché. Le Pittosporum tenuifolium ‘Elisabeth’ fait par exemple partie des plus remarquables, avec son feuillage bordé de blanc qui devient rouge au fil des saisons.

Toutes les espèces et variétés de Pittosporums fleurissent au printemps, entre mai et juin. Fleurs blanches, jaunes ou même pourpres, la diversité de leurs floraisons n’a rien à envier à celle de leur feuillage. Même les plus discrètes exhalent un puissant parfum rappelant les fleurs d’oranger. La floraison laisse place à des fruits en forme de capsules qui éclatent à maturité, découvrant des graines rouge cireux. Ces graines peuvent facilement être récoltées en vue d’être semées sous châssis froid.

Peu rustique, il supporte en revanche très bien la taille et résiste aux embruns, ce qui en fait un arbuste idéal en bord de mer ou dans un jardin sec de type méditerranéen. Dans les régions aux hivers vigoureux, notamment les régions soumises au climat montagnard, privilégiez le Pittosporum heterophyllum, un des plus rustiques, ou optez pour une plantation en pot.

Les Pittosporums cultivés en pot peuvent ainsi être hivernés facilement dans une pièce lumineuse et très peu chauffée, comme une véranda.

Pittosporum tobira : feuillage, boutons floraux, fleur et fruits.

Espèces et variétés

Le genre Pittosporum présente de nombreuses espèces et variétés cultivées aux tailles, floraisons et feuillages différents.

Les espèces les plus courantes sont le Pittosporum tenuifolium, aux petites feuilles rondes et coriaces, et le Pittosporum tobira aux feuilles plus allongées. Certaines variétés présentent un feuillage panaché de blanc ou de crème, mais aussi de couleurs plus originales comme le pourpre.

La floraison, plus ou moins discrète selon les variétés, survient au printemps et apporte avec elle un délicieux parfum rappelant la fleur d’oranger. Là aussi la diversité de couleurs est grande et le contraste avec le feuillage des plus élégants.

Attention à la rusticité, ne dépassant guère -7°C. La plupart des espèces et variétés sont à protéger du gel, voire à cultiver en pot dans les climats soumis à d’importantes gelées.

Les variétés les plus populaires

Pittosporum tobira 40/60cm en pot de 3L- Pittospore du Japon

Période de floraison Mai

Hauteur à maturité
5.00 m

Rustique jusqu’à -5°C, cet arbuste compact présente un feuillage persistant vert brillant, idéal pour créer une haie en bord de mer. En mai, il se couvre de clochettes blanches exhalant un parfum d'oranger. Existe en version naine (Pittosporum tobira ‘Nanum’).

Pittosporum tenuifolium Irene Patterson

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
1.50 m

L’originalité de ce petit arbuste au port très compact réside dans son feuillage moucheté de blanc et de vert, souvent teinté de rose en hiver. Le contraste est d’autant plus éclatant que les tiges comme les fleurs présentent une teinte pourpre violacé.

Pittosporum tenuifolium Elisabeth

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
2.00 m

Ce Pittosporum se démarque par la beauté de son feuillage persistant et panaché changeant de couleur au fil des saisons. Panachées de gris-vert et de crème-rosé au printemps et en été, les feuilles se colorent progressivement de rose et de rouge en hiver.

Pittosporum tenuifolium Tom Thumb - Pittosporum à petites feuilles

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
80 cm

Cet arbuste trapu se distingue par son feuillage persistant très dense, constitué de petites feuilles coriaces et ondulées qui prennent une teinte bronze violacé intense, aux reflets métalliques. En climat doux, il trouve facilement sa place en rocaille.

Pittosporum tenuifolium Variegatum pot de 10L

Période de floraison Mai

Hauteur à maturité
2.50 m

Rustique jusqu’à -7°C, cet arbuste porte un élégant feuillage marginé de blanc-crème et une floraison discrète mais parfumée. Il s’adapte bien à la culture en pot, mais s’utilise aussi en haies de bord de mer.

Les variétés à découvrir

Pittosporum heterophyllum - Oranger de Chine

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
2.50 m

Cet arbuste persistant se démarque par l’intense parfum dégagé par sa floraison au printemps, mélange de miel et de vanille. Il s’agit d’une des espèces les plus rustiques (jusqu’à -10°C), mais nécessite un sol bien drainé.

Pittosporum tenuifolium Abbotsbury Gold

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
2.50 m

Ce pittosporum est sans doute l'un des plus lumineux avec sa ramure noire qui contraste avec ses feuilles persistantes panachées de vert et de jaune très brillant. Au printemps surgissent des fleurs délicatement parfumées, d’un exquis pourpre noirâtre.

Plantation du Pittosporum

Où le planter ?

Moyennement rustique, le Pittosporum ne supporte généralement pas de gelées inférieures à 7°C. Sa plantation en pleine terre est donc à réserver aux régions bénéficiant d’hivers doux comme la côte méditerranéenne ou atlantique. Offrez-lui de préférence une exposition chaude, en plein soleil. Un emplacement mi-ombragé est possible pour certaines variétés, comme Pittosporum tenuifolium ‘Variegatum’, mais l’arbuste se développera moins et sera moins compact.

Dans les régions au climat montagnard (Pyrénées, Alpes, Massif Central, Jura…), privilégiez une espèce offrant une bonne rusticité, tel le Pittosporum heterophyllum, et installez-la à l’abri du vent, contre un mur exposé Sud par exemple. Vous pouvez également opter pour une plantation en pot, à rentrer l’hiver venu.

Si le Pittosporum n’est pas très exigeant sur la nature du sol, évitez les terres trop calcaires ainsi que les sols lourds retenant l’humidité. Cet arbuste a en effet besoin d’un bon drainage du sol pour se développer. Il préférera un sol trop sec que trop humide, et plutôt riche en matières organiques.

Les variétés compactes, notamment Pittosporum tobira ‘Nanum’, peuvent se cultiver en pot. Il est ainsi possible de les rentrer durant l’hiver dans les climats subissant des gelées importantes.

Quand planter le Pittosporum ?

Privilégiez une plantation au printemps, entre mars et avril, ou à défaut à l’automne, entre septembre et octobre.

Comment le planter ?

Une fois votre emplacement choisi :

  1. Creusez un trou de 2 à 3 fois le volume de la motte.
  2. Mélangez votre terre de jardin à du terreau de feuilles et du sable grossier à hauteur de 50 %.
  3. Positionnez le Pittosporum dans son emplacement, en laissant le collet (point de jonction entre les racines et le sol) affleurer.
  4. Rebouchez avec le mélange et tassez.
  5. Arrosez immédiatement et généreusement.
  6. Paillez le pied pour conserver la fraîcheur du sol.
  7. Arrosez ensuite régulièrement pour favoriser sa reprise, une à deux fois par semaine.

En haie, espacez chaque pied de Pittosporum de 1 m environ.

Pour une plantation en pot, offrez-lui un substrat composé de terre de jardin, de sable grossier et de compost ou de terreau à parts égales. Pensez à améliorer le drainage en disposant un lit de graviers ou de billes d’argile au fond du pot.

Délicates inflorescences du Pittosporum heterophyllum, au parfum rappelant la fleur d’oranger.

Entretien

Le Pittosporum peut se contenter d’un sol sec. Cependant, pour lui assurer un développement optimal, nous vous conseillons de l’arroser une fois par semaine en saison estivale.

Cette précaution est d’autant plus nécessaire pour les sujets cultivés en pot, ce mode de culture favorisant l’évaporation de l’humidité du substrat. Offrez-leur également un apport d’engrais liquide tous les mois en période de croissance (de mars à septembre).

À l’automne, paillez le pied pour protéger les racines de votre Pittosporums des gelées. S’il est exposé aux vents froids, protégez son feuillage à l’aide d’un voile d’hivernage.

Les sujets cultivés en pot peuvent être rentrés dans un local lumineux maintenu hors-gel, telle une véranda non chauffée. Réduisez les apports d’eau, arrosez une fois par mois pour éviter que le substrat ne sèche complètement.

Apportez du compost en automne ou en hiver pour favoriser une belle floraison printanière.

Taille du Pittosporum

La taille du Pittosporum n’est pas indispensable mais permet de conserver un port aéré et harmonieux. Elle s’effectue en milieu d’été (fin juillet), après la fin de la floraison. Une taille en début de printemps est possible mais supprime la floraison, nous vous la déconseillons donc si vous souhaitez profiter de son doux parfum.

Taillez les extrémités des rameaux afin de les égaliser. Supprimez les branches dirigées vers l’intérieur ainsi que les rameaux morts. Il est également possible de le tailler en topiaire.

En pot, la croissance étant plus lente, contentez-vous d’une taille légère pour rééquilibrer au besoin le port de votre Pittosporum.

Maladies et parasites

Le Pittosporum présente une bonne résistance aux maladies. Il peut cependant être victime d’attaques de cochenilles, notamment à la fin du printemps ou au début de l’automne, lorsque l’air est chaud et humide.

Ces insectes piqueurs-suceurs se nourrissent de la sève de la plante, nuisant à son développement. Leur présence peut engendrer la formation de fumagine sur les feuilles. Ce dépôt noir empêche la photosynthèse, ce qui nuit également à la croissance du Pittosporum. De plus, il est tout simplement désastreux sur le plan esthétique.

En prévention comme en traitement, nous vous conseillons d’éviter l’emploi de pesticides pour privilégier une méthode naturelle. Par exemple, pulvérisez un mélange à base de savon noir liquide, d’alcool à brûler et d’huile végétale. Renouvelez l’opération tous les 8 jours.

Attention, il n’existe pas de traitement miracle pour se débarrasser à coup sûr des cochenilles. Une attention constante est votre meilleure alliée, ainsi que de bonnes conditions de culture.

Pittosporum tenuifolium Elisabeth, feuillage

Le feuillage panaché du Pittosporum tenuifolium ‘Elisabeth’ change de couleur au fil des saisons.

Multiplication

Le Pittosporum se multiplie facilement par bouturage ou semis. Privilégiez cependant le bouturage, plus rapide et plus facile à mettre en ouvre il permettra de reproduire à l’identique votre variété préférée.

Semis

Le semis des graines de Pittosporum donne de bons résultats. Cependant, il faut être patient, la croissance de ces arbustes est en effet assez lente.

  • Récoltez les graines à maturité, lorsque les capsules rouges éclatent en fin d’automne.
  • Semez directement en châssis froid.
  • Privilégiez une exposition lumineuse mais sans soleil direct.
  • Maintenez le sol légèrement humide.

Les premières plantules devraient apparaître dans les 30 à 60 jours suivants.

Pittosporum tobira, semis

Graines de Pittosporum tobira.

Bouturage

Le bouturage des Pittosporums s’effectue en été, en juillet-août. La bouture se prélève sur un rameau semi-lignifié, c’est-à-dire qui commence à prendre la consistance du bois mais est encore souple.

  • Coupez des tiges d’environ 15 cm aux extrémité de rameaux semi-lignifiés.
  • Plantez-les en pot, dans un substrat léger type terreau pour semis. Humidifiez.
  • Placez à l’étouffée, en recouvrant les pots de demi-bouteilles ou de sacs plastiques transparents.
  • Repiquez dans un nouveau pot à l’apparition des nouvelles feuilles (peut prendre plusieurs semaines).
  • Conservez les boutures entre 5 et 10°C pendant l’hiver.
  • Mettez en place à l’automne.

Associations

En climat doux, le Pittosporum se prête bien à la création de haies libres. N’hésitez pas à varier les couleurs en associant le vert vif des Orangers de Chine (Pittosporum heterophyllum) au feuillage doré des Pittosporum tenuifolium ‘Abbotsbury Gold’. Le Pittosporum peut également se mêler à d’autres arbustes méditerranéens comme les lauriers-roses ou les éléagnus. Veillez à respecter une distance d’un mètre en chaque plant pour leur permettre de s’épanouir.

pittosporum, association en haie libre

Une idée d’association en haie libre pour climat doux : Nerium oleander / Pittosporum heterophyllum / Eleagnus ebbingei / Pittosporum tenuifolium ‘Abbostbury Gold’.

Utilisez les variétés plus petites, tel le Pittosporum tobira ‘Nanum’, pour embaumer vos allées de leur parfum délicat. Associez-les à d’autres plantes aromatiques (lavande, romarin…) pour multiplier les plaisirs olfactifs ou à d’autres arbustes pour haies basses comme les abélias. Elles donnent également du relief à une rocaille ou peuvent être cultivées en pot et venir agrémenter une terrasse ou un balcon. Leur port compact permet de les conduire aisément en topiaire. Le Pittosporum remplace d’ailleurs avantageusement le buis.

Pittosporum, arbuste en pot.

Le Pittosporum se prête bien à la culture en pot : Pittosporum tenuifolium ‘Emerald Gold’ / Pittosporum tobira ‘Variegata’.

Si vous recherchez un sujet capable de devenir un véritable point de mire dans votre jardin méditerranéen, craquez sans hésiter pour le Pittosporum tenuifolium ‘Irene Patterson’. Son feuillage moucheté d’argent offre un spectacle perpétuel, particulièrement saisissant au printemps quand surviennent les fleurs d’un pourpre violacé, mais également des plus délicieux l’hiver, lorsque ses feuilles se teintent délicatement de rose.

Enfin, le Pittosporum est un arbuste idéal pour structurer un massif ou lui offrir un fond de décor dense et élégant. Pour un effet réussi, variez les formes, les ports et les hauteurs, et ne plantez pas en ligne mais en quiconque pour un rendu plus naturel.

→ à lire également : Pittosporum : 5 idées d’associations réussies

Questions souvent posées par les jardiniers

Les feuilles de mon Pittosporum en pot jaunissent, que faire ?

Un excès d’eau peut être responsable, espacez les arrosages et vérifiez le drainage du substrat. Un apport de fumure organique est également conseillé au printemps. Les arbustes cultivés en pot sans plus exigeants que ceux élevés en pleine terre !

Les feuilles de mon Pittosporum semblent recouvertes de résine, pourquoi ?

Il s’agit probablement du miellat sécrété par des cochenilles. Pour tenter de les éradiquer, pulvérisez un mélange naturel composé de savon noir liquide, d’alcool à brûler et d’huile végétale. Renouvelez la pulvérisation tous les 8 jours, jusqu’à disparition des cochenilles.

Ressources utiles

Articles connexes


Blog

Haie fleurie : quels arbustes planter, quand et comment ?

Adieu les haies de thuya, mornes et impénétrables, demandant une taille régulière et finissant par dépérir… Vive la haie mixte, libre, fleurie, champêtre, synonyme de biodiversité, de charme et d’entretien facile !
Lire la suite +

Blog

Jardin sans entretien : conseils, astuces et plantes adaptées

« Je voudrais un beau jardin, mais sans entretien ». Voilà ce qu’entendent les paysagistes à longueur...
Lire la suite +

association

Pittosporum : 5 idées d'associations réussies

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(1 votes, moyenne: 5 sur 5)

2 réflexions au sujet de « Pittosporum : planter, cultiver et tailler »

  • Urban Francis

    J'ai une haie de pittosporum tobira beaucoup trop large (ma haie a environ 10 ans)
    Est ce que je peux faire une coupe franche comme pour des lauriers afin de pouvoir avoir une haie moins encombrante

    Répondre
    • Lionel Boban

      Bonjour,

      Pour avancer, vous pouvez couper votre haie dès maintenant sur un peu plus de la moitié.
      On peut effectivement pratiquer une coupe franche sur ce genre d'arbuste, mais je vous conseille de la pratiquer au printemps, juste avant le démarrage de la végétation.

      Cordialement

      Lionel

      Répondre
Laisser un commentaire