Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Les Anémones du Japon : plantation et entretien

Les Anémones du Japon, en quelques mots

  • L’Anémone japonaise est l’une des plus belles fleurs de fin d’été pour la mi-ombre.
  • Ses fleurs lumineuses bien ouvertes oscillent sur leurs longues tiges.
  • Facile de culture, redoutablement vigoureuse, l‘Anemone x hupehensis  ne craint que l’humidité excessive et les expositions trop desséchantes.
  • Très florifère et pérenne, elle est un bon atout en arrière-saison dans les jardins.
  • Peu exigeante, une fois bien installée, elle vit sa vie !
  • C’est une incontournable des jardins anglais et naturels. Iconique, l’Anémone du Japon est notre fleur préférée des scènes d’automne.

Le mot de notre Experte

Les Anémones du Japon ou Anémones d’automne et leurs hybrides sont remarquables pour leur floraison abondante. Elles conviennent à de nombreux styles de jardins, des plus classiques aux plus modernes. Elles sont très en vogue ces dernières années chez les paysagistes ; un bel exemple étant fourni par les champs d’Anémones, conçu par Gilles Clément pour le jardin du Musée du Quai Branly à Paris.

Les Anémones d’automne font partie des plantes vivaces de mi-ombre les plus pérennes. Faciles de culture, elles assurent chaque année une fin d’été et un automne très fleuris, avec une profusion de grandes fleurs simples ou doubles blanches ou rose plus ou moins foncé tirant parfois sur le pourpre. Elles prospèrent à mi- ombre, au pied des arbres ou en fond de massif dans lesquels elles forment de magnifiques colonies. Très rustiques, elles poussent dans un sol frais, sans trop de calcaire où elles s’étalent lentement mais sûrement. Elles mettent quelques années avant de vraiment s’installer mais une fois leur place au jardin trouvée, leurs fleurs se font de plus en plus nombreuses au fil des ans. L’Anémone du Japon peut devenir envahissante, il faut la contrôler un peu, sauf si on aime le côté naturaliste !

Ces « filles de l’air » à la fois légères, résistantes et peu exigeantes, sont les incontournables des scènes d’automne. Elles s’associent facilement avec d’autres vivaces et rosiers à floraison tardive et composent de très jolis bouquets simples et frais.

Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Anemone hupenhensis var. japonica, anemone x hybrida

Famille : Renonculacées

Noms communs : Anémone japonaise, Anémone d’automne

Floraison d’août à novembre, fleurs de 5 à 10 cm de diamètre

Hauteur : 0,40 à 1,50 m / Envergure : 40 cm à 60 cm

Exposition : soleil non brûlant, mi- ombre, ombre

Sol : tolérant, riche, humifère, frais, léger et bien drainé

Rusticité au-delà de -15 °C

Les Anémones du Japon ou Anémones d’automne appartiennent à la famille des Renonculacées. Elles sont répandues principalement dans les régions tempérées et froides de notre hémisphère. On les trouve à l’état naturel dans les bois d’ombre claire et les prairies humides.

Les Anémones du Japon sont essentiellement issues de A. hupehensis var. japonica native du centre et de l’ouest de la Chine aux pétales nombreux et étroits et d’A. vitifolia d’origine himalayenne. Leur hybride A. x hybrida et ses cultivars sont parmi les plus recherchés par les passionnés du jardin.

Peu importe la nature du sol, l’Anémone est très tolérante, elle aime les sols frais, mais tolère mal les sols humides, surtout quand elle est encore jeune.

Privilégiez une exposition pas trop chaude, en évitant les sols calcaires qu’elles supportent mal.  Elles tolèrent de brefs épisodes de sécheresse et supportent le soleil non brûlant du matin ou de la fin de journée mais préfèrent la mi-ombre. Les Anémones du Japon prospèrent à mi-ombre aux pieds des arbres qui leur apportent une fraîcheur et leur permettent de s’épanouir. Mais elle n’aime pas les ombres trop denses : ne la placez pas en concurrence avec les arbustes qui pourraient la priver de lumière. Elle a aussi besoin d’air !

Le feuillage vert moyen à sombre, très fourni à la base, est caduc, très découpé, fortement nervuré au revers et plus ou moins pubescent. Il apparaît assez tardivement au printemps, ce qui permet d’associer les Anémones du Japon avec des plantes bulbeuses qui occuperont l’espace en début de saison . Les grandes feuilles arrondies à ovales de 10 à 20 cm de long sont divisées en trois lobes.

L’Anémone du Japon présent un port dressé et forme de larges touffes, vigoureuses et arrondies, plus ou moins compactes, de 0,40 à 1,50 m de haut selon les variétés. La largeur à maturité est très variable, de 50 cm à l’infini si on la laisse prospérer… Les tiges sèchent  avec le froid et doivent être ôtées de la souche, on rabat généralement la touffe à la base en fin d’automne.

En poussant, cette vivace à tubercules fibreux produit des radicelles très cassantes qui vont drageonner. L’Anémone du Japon met un peu de temps à s’installer : la première année, la plante développe lentement ses racines dans le sol, ce n’est que la seconde année qu’elle  commence fleurir véritablement mais aussi à drageonner. Elle s’étend alors spontanément.

Anemone japonica

Anémone du Japon : en bouton, en fleur, en graine

Même laissées à l’abandon, les Anémones du Japon se propagent à l’aide de leurs drageons. À terme, elles peuvent occuper tout l’espace octroyé, formant de belles colonies . Bien qu’un peu envahissante, elle n’étouffe passes voisines mais se glisse parmi les autres de manière très naturelle. Mieux vaut lui avoir prévu une belle place ! Si vous souhaitez limiter son expansion, n’hésitez pas à encercler la touffe. Cultivée en situation idéale, elle peut vivre des dizaines d’années. Et, plus le temps passe, plus sa floraison est abondante.

La floraison est l’attrait majeur des Anémones japonaises. Des hampes florales, solides, minces et bien droites, se dressent à 60 cm pour les plus petites variétés et, jusqu’à 1,50 m de haut pour les Anemones x hybrida, portent des ombelles comprenant entre 15 et 20 fleurs. Pour les variétés les plus hautes montant à plus de 1 m, le tuteurage est parfois nécessaire à cause du poids des fleurs. Les cultivars issus de A. h. var. japonica ont beaucoup plus de pétales. Les fleurs mesurant de 5 à 10 cm de diamètre sont solitaires, ou groupées en cymes ou en ombelles sur des tiges ramifiées.

anemone japonica : différents coloris

L’Anémone du Japon est l’une des plus jolies fleurs de l’automne. Légère et gracieuse elle se balance au gré du vent, indifférente aux premiers frimas. Émouvante de simplicité, elle nous charme par son élégance et ses fleurs lumineuses, bien ouvertes, qui éclairent les recoins ombragés.

Les Anémones du Japon se déclinent à fleurs blanches ou dans une infinité de teintes vives ou pastel de roses, parfois même pourprés ou tirant sur le rouge souvent à fleurs simples parfois à fleurs doubles. Elles sont également plus ou moins complexes avec un nombre variable de pétales (ou assimilés ; tépales). Elles se présentent d’abord sous forme de délicieux boutons ovales et duveteux, puis s’épanouissent en coupes plates ou évasées, de 5 à 20 tépales ou davantage, étroits ou larges, parfois creusés, parfois vrillés (26 pour l’Anemone hupehensis var. japonica ‘Pamina’) qui s’étalent autour d’un cœur bordé d’étamines jaune d’or. Non parfumées, elles compensent largement ce manque de parfum par leur remarquable floribondité. Une fois la fleur fanée, il ne reste plus qu’une boule de coton, très poétique en bouquet sec.

Les Anémones du Japon fleurissent de la fin de l’été jusqu’à l’automne. La floraison dure un bon mois (les variétés naines jusqu’à un mois et demi) et chaque fleur dure 4 à 5 jours.

Évitez les expositions trop desséchantes et vous serez éblouis chaque année par une profusion de grandes fleurs qui apparaissent en août, les dernières étant emportées par les gelées.

Principales variétés

Il existe des dizaines de variétés d’Anémones japonaises. Il règne d’ailleurs une certaine confusion dans leur classification : on a attribué à certains cultivars un nom nouveau alors que leur appellation était toujours valable. Ainsi ‘Albert Schweitzer’ et ‘Max Vogel’ ne sont autres que A. x hybrida ‘Elegans’, que les plantes vendues sous le nom de ‘Luise Uhink’ sont en fait soit ‘Honorine Jobert’ soit ‘Whirlwind’, que ‘Bressingham Glow’ est identique à ‘Prinz Heinrich’.

Les principaux critères de choix sont la couleur et la forme des fleurs ainsi que la hauteur, certaines variétés comme A. x hybrida ‘Monterosa’ atteignant 1,25 m.

Les plus populaires

Anémone japonaise Hadspen Abundance

Période de floraison Août à Oct.

Hauteur à maturité 80 cm

Anemone x hybrida ‘Hadspen Abundance’ qui porte des fleurs rose framboise nacré de rose chair au relief irréel. Une incontournable qu’on adore !

Anémone japonaise Honorine Jobert

Période de floraison Août à Oct.

Hauteur à maturité 120 cm

Une merveille aux fleurs d’un magnifique blanc pur. D’une simplicité parfaite, idéale dans les jardins de curé ou zen.

Anémone japonaise Reine Charlotte

Période de floraison Août à Oct.

Hauteur à maturité 100 cm

Anemone (x) hybrida ‘Reine Charlotte’ avec des fleurs doubles roses.

Anémone japonaise Whirlwind

Période de floraison Août à Oct.

Hauteur à maturité 120 cm

De superbes fleurs doubles blanches qui la font ressembler à de jolies marguerites.

Anémone japonaise September Charm - Anemone hupehensis

Période de floraison Août à Oct.

Hauteur à maturité 100 cm

Une variété recherchée pour ses fleurs simples rose nacré à cœur vert.

Anémone du Japon Bressingham Glow - Anemone (x) hybrida

Période de floraison Août à Oct.

Hauteur à maturité 70 cm

Des fleurs semi-doubles d’un beau rose franc, très jolies en bouquet.

Nos préférées

Anémone du Japon Prinz Heinrich - Anemone hupehensis

Période de floraison Juil. à Oct.

Hauteur à maturité 70 cm

Une abondante floraison semi-double à double, rose pourpré à violacé. Une élégante de petite taille, parfaite en bordure de massif. Un charme indéfinissable !

Anémone japonaise Little Princess - Anemone hupehensis japonica

Période de floraison Août à Nov.

Hauteur à maturité 50 cm

Les fleurs de cette variété naine évoquent des coquilles roses toutes différentes avec leurs pétales creux.

Anémone du Japon Robustissima - Anemone tomentosa

Période de floraison Août à Oct.

Hauteur à maturité 100 cm

Aux ombelles de fleurs rose pâle. Une des plus hautes !

Anémone japonaise Wild Swan en godet de 9 cm

Période de floraison Juin à Oct.

Hauteur à maturité 50 cm

Des fleurs à pétales blancs au revers bleuté.

Anémone japonaise Andrea Atkinson - Anemone (x) hybrida

Période de floraison Août à Oct.

Hauteur à maturité 120 cm

L’une des plus élégantes fleurs blanches pour l’ombre.

Anémone japonaise Richard Ahrens

Période de floraison Août à Oct.

Hauteur à maturité 100 cm

Ses fleurs semi-doubles rose tendre sont parfaites pour les jardins naturels.

Autres variétés intéressantes

Anémone japonaise Mont Rose

Période de floraison Août à Oct.

Hauteur à maturité 60 cm

Des fleurs à pétales semi-doubles ébouriffés, rose framboise, nacrés de blanc en fin de floraison.

Anemone Ruffled Swan - Anémone japonaise

Période de floraison Juin à Oct.

Hauteur à maturité 75 cm

Etonnante avec ses fleurs bicolores blanches à revers mauve-bleuté, d’une élégance raffinée.

Anémone du Japon Fantasy Pocahontas - Anemone hupehensis var.japonica

Période de floraison Août à Nov.

Hauteur à maturité 45 cm

Idéale en bordures, elle se couvre de fleurs frisottées rose argenté à cœur d’or, remarquablement florifère !

Anémone japonaise Rosenschale

Période de floraison Août à Oct.

Hauteur à maturité 120 cm

On aime ses fleurs semi-doubles rose à revers pourpré, haute, elle se place de préférence en arrière de massif.

 

Plantation

Où planter les Anémones japonaises ?

L’Anémone japonaise n’est pas une plante trop compliquée. C’est une bonne fille : installée dans un sol qui lui convient, elle fleurit durant de nombreuses  années, sans demander beaucoup d’entretien. Elle s’installe un peu partout en France, sauf en climat méditerranéen.

Elle apprécie une plantation à mi- ombre, sur une exposition au soleil le matin ou en fin d’après-midi, ou sous un soleil tamisé par des arbres : évitez le soleil de midi à 14 heures qui a tendance à brûler le feuillage. Nous conseillons de la planter  protégée du soleil brûlant à mi- ombre d’une haie ou sous l’ombre légère d’un arbre.   Elle n’aime pas une ombre trop dense. Dans vos massifs, ne la placez pas trop près des arbustes qui pourraient la priver de lumière. Privilégiez les variétés à fleurs doubles et basses au bord d’un massif, pour border une allée. Placez les plus hautes en arrière de massif.

anemone japonaise

L’Anémone ne tolère pas vraiment le calcaire, plantez-la dans un sol neutre ou acide, léger de préférence et riche en humus où elle s’étale lentement à l’aide de ses rhizomes souterrains. Les sols trop alcalins font jaunir le feuillage.

Pour prospérer et bien fleurir, l’Anémone du Japon a besoin d’un sol frais à humide, meuble et bien drainé : si elle tolère un large éventail de terres (à l’exception peut-être des terrains trop pauvres et très caillouteux), sa préférence va aux sols humifères, comme ceux des sous-bois. Si votre sol est vraiment lourd ou argileux, apportez du terreau pour l’alléger. Elle refuse les sols inondés l’hiver. Si elle peut supporter un épisode de sécheresse estivale, une sécheresse prolongée la tuera.

C’est une vivace rustique qui supportera allègrement des températures inférieures à -15 °, parfois jusqu’à -20 °C mais seulement sur une courte durée. Elle ne craint pas les climats froids mais dans les régions aux hivers rudes, recouvrez les jeunes plants d’un paillage protecteur de paille ou feuilles mortes pour préserver l’humidité du sol et protéger la souche du froid hivernal.

Mieux vaut lui octroyer une place abritée des vents forts qui risqueraient de faire coucher les touffes.

Les Anémones d’automne font de très beaux bouquets aériens grâce à leurs tiges bien droites et fines, aux corolles bien épanouies et aux fleurs encore en bouton. Parfaites pour des bouquets champêtres et romantiques, associées à des graminées et des cinéraires ou des ombellifères.

Pour vos bouquets, prélevez en priorité les fleurs presque fermées ou en cours d’épanouissement car, une fois dans l’eau, elles continuent de s’ouvrir. L’Anémone a une bonne tenue (10 jours environ). Si vous la cueillez déjà épanouie, elle ne dure que 4 jours.

Et pour vos bouquets d’hiver, n’hésitez pas à couper et mettre en vase les tiges portant les capsules de graines qui semblent sèches, après 2 heures à température ambiante vous allez voir apparaître des chatons tout blanc qui ressemblent à du coton.

L’Anémone du Japon se cultive très bien en pot , (dans un bac assez profond d’au moins 30 cm). Privilégiez les variétés trapues comme Fantasy Pocahontas à planter seule ou associée avec des graminées, des stipas, des dahlias, des phlox ou des asters, en privilégiant les teintes douces. En pot, vous pouvez apporter chaque année un engrais équilibré riche en potasse et en phosphore.

Quand planter ?

Les Anémones d’automne se plantent en mars – avril ou septembre – début octobre, après les fortes gelées ou après les fortes chaleurs. L’été, elles sont au repos , formant un tapis de feuilles assez quelconque, puis commencent à s’épanouir dès que l’humidité revient, vers la fin de l’été.

Comment planter ?

L’Anémone du Japon est une plante lente à s’installer, aux racines fragiles. La difficulté de sa culture est dans la reprise de la plante au moment de l’installation. Le sol doit être frais à humide, profond, mais bien drainé. Creusez des trous plus grands que le diamètre du godet et un peu plus profonds. Plantez 2 à 5 pieds au m2, espacés de 30 à 50 cm. L’Anémone est une plante très aérienne peu étoffante, on préfère une plantation en nombre pour un bel effet dans un massif.

Si votre terre est très lourde, mettez un peu de terreau au fond de chaque trou avant d’y poser la motte. Une fois que les jeunes plants établis, il ne faudra plus les déranger. Ce n’est que la seconde année qu’ils commenceront à drageonner et fleurir convenablement. Une fois bien installés, ils s’étendront tous seuls, formant des colonies à maturité. Si vous aimez les massifs bien ordonnés, creusez une tranchée de 25 cm de profondeur autour du pied d’anémone, glissez une bâche et encerclez la touffe pour l’empêcher de se développer.

Arrosez ensuite régulièrement la première année jusqu’à la fin de l’été. Gardez le sol frais, c’est à dire humide mais sans excès d’eau, trop d’eau risquerait de faire pourrir les racines, surtout quand elle est jeune.

Par temps sec : arrosez 1 fois par semaine pendant les 2 premiers mois après la plantation. S’il ne fait pas trop sec, arrosez 1 fois par semaine pendant 3 semaines, puis 1 fois tous les 15 jours.

En hiver, le feuillage des Anémones japonaises disparaît complètement. Si elles sont isolées, placez un repère près du pied. Vous pourrez ainsi travailler le sol autour sans les abîmer.

Entretien

Ce sont des végétaux rêvés pour les jardiniers ayant peu de temps à consacrer à leurs massifs. L’Anémone du Japon  est une plante sans souci qui résiste bien aux maladies et aux parasites. On ne lui connaît pas de grands ennemis.

Au printemps, les jeunes pousses sont parfois attaquées par les limaces et plus tardivement par les nématodes. La solution : contre les limaces, répandez une barrière de cendre autour des plants ou massifs d’anémones.

Elle peut occasionnellement présenter des attaques de rouille, de mildiou ou de « charbon » mais généralement sans gravité.

Tous les 2 ou 3 ans, au début du printemps, apportez à leur pied du compost bien décomposé pour enrichir le sol, car elles sont assez gourmandes.

Supprimez les fleurs fanées au fur et à mesure afin de stimuler l’apparition de nouvelles fleurs. Sous le poids des fleurs, les tiges de certains grands sujets peuvent casser : un tuteurage peut s’avérer nécessaire.

Rabattez les hampes florales et le feuillage au ras du sol en début d’hiver. Dans les régions aux hivers rudes, recouvrez le plant d’un paillage protecteur de paille ou feuilles mortes.

En poussant, l’Anémone forme des colonies et peut se montrer envahissante, si vous souhaitez limiter son développement n’hésitez pas à désherber tout simplement !

Multiplication

Semis

Il est à déconseiller , la germination des graines est lente et irrégulière et offre des résultats très variables.

Division

À l’inverse du semis, la division des Anémones japonaises est facile et sans risque. Diviser des touffes bien établies, après en général 3 ans de culture. En mars, à l’aide d’une fourche bêche, divisez la souche principale en 3 à 5 éclats, que vous replanterez en terre immédiatement à 30 cm. Compter un à deux ans avant une première floraison.

Bouturage

On reproduit les Anémones japonaises par des boutures prélevées en automne sur les racines qui se développent en bord de touffe. Très simple, cette opération vous permet d’obtenir des plants supplémentaires, à partir d’un pied déjà bien établi en pleine terre ou en récupérant des racines sur un beau sujet que vous venez d’acheter. Prélevez en septembre-octobre,  un chignon de racines d’Anémone de 10 cm de large, cisaillez en deux ou trois parties et plantez ces morceaux dans une terrine de semis de compost sablonneux. Mettez le tout au repos dans un endroit sec. Surveillez et si c’est trop sec, arrosez un peu. Rempotez les boutures au printemps suivant en godet dans du terreau avant de les replanter en pleine terre. Comptez en moyenne, un à deux ans avant de voir apparaître la première floraison.

Association

L’Anémone japonaise assure une fin d’été et un début d’automne très fleuris. Gracile, délicate, elle s’épanouit dans des massifs de style variés auxquels elle apporte élégance et poésie. Elle prendra toute sa valeur placée, dans une communauté, aux côtés de vivaces à fort développement pour plus d’effet.

anemone japonaise

C’est une incontournable des jardins de Cottage anglais, où on la retrouve dans des associations fraîches et romantiques blanc/rose avec des rosiers et d’autres vivaces à floraison tardive.

Elle est une des pièces maîtresses des jardins d’ombre et des jardins blancs. Elle décore les massifs ou les grands pots installés sur la terrasse de la fin de l’été jusqu’aux premières gelées.

Pour bien l’associer au jardin, découvrez notre fiche conseil : « Anémones du Japon : 8 idées d’associations réussies »

Questions souvent posées par les jardiniers

J’ai des pieds d’Anémones sous un lilas, ils ont tendance à se développer dans tout le massif. Que faire ?

C’est normal. En poussant, l’Anémone forme des colonies et peut se montrer envahissante. Lorsque la plante est installée dans de bonnes conditions, elle se multiplie et s’étale.
Si vous souhaitez limiter son développement, deux options : désherbez tout simplement ou creusez une tranchée de 25 cm de profondeur autour de son pied, glissez une bâche et encerclez la touffe pour l’empêcher de se développer.

Mon jeune pied d’Anémone du Japon n’a pas fleuri cette année, est-ce normal ?

Patientez c’est normal. Les Anémones du Japon mettent quelques années avant de vraiment s’installer. En général, il ne leur faut pas moins de 2 années, voire un peu plus, pour atteindre un développement optimum. Mais ensuite, plus les années passent, plus elles seront florifères !

Mon Anémone hupehensis ne fleurit plus ? Pourquoi ?

Ce n’est pas normal, surtout s’il s’agit d’un pied bien installé. Si elle ne fleurit pas, c’est généralement qu’elle manque d’eau : un terrain trop sec ou trop ensoleillé. L’humidité ne doit pas faire défaut pendant la période de floraison. La solution : pailler et arroser régulièrement.
Autre cause possible, une plantation dans un endroit trop sombre, avec une épaisse ombre portée et sans aucun soleil. Cette plante apprécie une plantation à mi- ombre, sur une exposition au soleil le matin ou en fin d’après-midi, ou sous un soleil tamisé par des arbres : elle n’aime pas une ombre trop dense. Il vous faudra peut-être envisage de la déplacer, en fin d’hiver, sur une zone plus ensoleillée.

Mon jeune plant d’Anémone d’automne a pourri, quelle est la raison ?

La première année qui suit la plantation, on a parfois tendance à vouloir trop l’arroser, et dans un sol trop humide, les racines peuvent pourrir. Gardez le sol frais, c’est à dire humide mais sans excès d’eau.

Ressources utiles

Articles connexes


association

Anémones du Japon : 8 idées d'associations réussies

Lire la suite +

Blog

Fleurir le jardin en Automne

Après le creux des floraisons au plus chaud de l’été, le jardin retrouve bien souvent...
Lire la suite +

Blog

Anémone Wild Swan, une merveille du Japon

Primée lors du Chelsea flower show (célèbre exposition horticole anglaise) cette toute nouvelle anémone du...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(6 votes, moyenne: 3.83 sur 5)