Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
association

Anémones du Japon : 8 idées d'associations réussies

Romantiques et naturelles

Magnifique en fond ou en centre de massif, l’Anémone du Japon ou anémone japonaise (Anemone hupehensis), s’intègre facilement à toutes les scènes d’automne. Blanche ou rose, avec son allure romantique, cette vivace fait le charme des jardins de cottages anglais, des mixed borders et des jardins de curé.

Elle est aussi très en vogue dans les jardins de prairie contemporains,  associée à des graminées. Son port dressé apportera de la légèreté dans des massifs de style plus ordonné. Gracile, délicate, elle s’épanouit dans des massifs de style variés auxquels elle apporte indéniablement élégance et poésie.

On la retrouve dans des associations fraîches et romantiques blanc/rose avec des rosiers et d’autres vivaces à floraison tardive. Elle est une des pièces maîtresses des jardins d’ombre auxquels elle apporte lumière et contraste et des jardins blancs. On évitera peut-être de l’accoquiner avec des couleurs trop contrastées au risque de créer des fausses notes, son charme simple appelle des harmonies douces ou une unité de teintes.

La mise en scène des Anémones du Japon est extrêmement simple à réaliser à partir du moment où vous leur accorderez une place suffisante.

Éclairer un massif sombre

L’Anémone japonaise apportera par contraste, couleur et lumière jusqu’aux premières gelées, à un massif un peu terne de mi-ombre. Elle se place donc plus volontiers au centre ou en fond de massif, en mélange avec des feuillages amples et linéaires. Elle s’entoure ainsi de ses compagnes de l’ombre, telles que les Fougères, Hostas ou Brunneras. Sa floraison abondante donnera une belle luminosité à ces zones un peu tristes à cette période de l’année. La légèreté de ses tiges contribuera à aérer un massif trop dense. Privilégiez les variétés blanches pour éclairer subtilement cet environnement de feuillages.

Donner de la légèreté à un mixed-border

L’anémone du Japon est une incontournable des mixed borders de cottages anglais auxquels elle apporte subtilité et élégance. Plantez en arrière-plan rosiers grimpants ou haie d’hortensias, ils formeront avec les anémones japonaises un heureux mariage. Ces élégantes au port aéré ont besoin d’une communauté qui les mettra en valeur. La grande taille de ces vivaces leur permet de se glisser dans des endroits bien souvent compliqués à occuper. C’est le cas des fonds de massifs sous de grands arbres. Les variétés basses conviendront mieux aux plates-bandes étroites. Mélangées à des Astrances, géraniums vivaces, Asters, marguerites d’automne, Astilbes, Gauras, sauges, les variétés ‘Andrea Atkinson’ ou ‘Whirlwind’ sont de bons atouts en arrière-saison dans ce style de massif très habité.

Faire monter le rose !

Annoncez les feux de l’automne ! Osez une association de tons forts en rapprochant une anémone du Japon à fleurs semi-doubles rose foncé (‘Rubra Plena’ ou ‘Prinz Heinrich’) avec les hampes florales d’un fuchsia du Cap à fleurs vermillon ou pourpre ou les feuilles aux couleurs flamboyantes d’un fusain d’Europe. Aux côtés de chrysanthèmes roses, d’asters, d’hortensias aux teintes chavirées, d’une Astilbe de Chine rose magenta, d’une Astrance aux fleurs lilas ou d’un Miscanthus sinensis Purpurascens ‘Eulalie’ ou des ombelles violacées d’une Verveine de Buenos Aires, elles annonceront l’été indien. Les feuillages gris (armoises, senecio leucostachys…) donnent une douceur de tons qui s’harmonise bien avec toute la gamme de coloris roses. Les anémones japonaises roses sont également les compagnes parfaites pour les rosiers à floraison tardive comme les rosiers de Chine et les hybrides musqués aux pieds desquels elles composent des scènes de fin d’été romantiques.

Avec des feuillages glauques

Qu’elles soient roses ou blanches, les fleurs des anémones du Japon s’associent harmonieusement aux teintes métalliques de feuillages aux différentes nuances de verts. Verts sombres (Fougère, Hosta, Alchemille, graminées, Persicaire…),  gris-verts-bleutés (Lamier, Eryngium giganteum) ou gris (armoises, senecio, lamiers…), composeront un écrin parfait pour mettre en valeur leurs tons délicats.

Avec des graminées

Sur une base de graminées (pennisetum, stipas…) qui constituent l’ossature du massif, insérez des tâches de couleurs un peu éteintes avec des vivaces à fort développement, chacune en grande quantité. A leurs côtés, plantées par trois ou six, les anémones japonaises blanches ou roses permettent de réaliser de belles harmonies champêtres. Laissez les élégantes fleurs blanches de ‘Honorine Jobert’ se dresser au-dessus des inflorescences fanées sphériques d’un Allium cristophii ou celles, roses, d’une anémone ‘Little Princess’ contraster avec les feuilles zébrées d’un miscanthus ou avec les fleurs épineuses des échinacées.

Une touche pure dans un jardin zen

La couleur dominante des jardins japonais est le vert, une myriade de verts mais une palette insuffisante pour la sensibilité occidentale. Chez nous, les jardins ce sont, avant tout, des fleurs. Dans un massif d’inspiration japonisante, la rareté de la floraison y crée l’événement saisonnier. Privilégiez les variétés blanches, à la simplicité élégante ‘Honorine Jobert‘ ou ‘Andrea Atkison’ pour apporter cette note pure et graphique sur un fond composé de plusieurs tonalités de verts, du feuillage panaché vert bordé de crème du Fusain ou d’un camélia d’automne qui fleurira lorsque les premiers frimas auront emporté les dernières fleurs d’anémones.

Avec d'autres vivaces à floraison d’automne

Pour éviter un massif trop dénudé à l’automne, associez les anémones japonaises à d’autres  plantes vivaces à floraison tardive, dont le feuillage se développe durant l’été, s’échelonnant de fin septembre jusqu’aux gelées : Asters, Echinacea, Orpins (ou Sedums) et grandes marguerites d’automne, Sauges, Chrysanthèmes, Cyclamens, Eupatoires perfoliées…qui ont la particularité de fleurir encore à ce moment de l’année.

En pot sur une terrasse ombrée

Vous cherchez une plante qui fleurira votre terrasse à l’automne ? L’ anémone du Japon se plaît aussi en pot, elle ornera votre extérieur avec ses fleurs d’un blanc immaculé ou d’un rose plus ou moins pâle. Privilégiez notamment les variétés de petites taille comme l’Anémone Fantasy Cinderella. Dans des grands bacs, vous pouvez l’associer avec des graminées par exemple, comme les Stipas, mais aussi des Géraniums vivaces, des Dahlias, des Asters et des Phlox.

Associer l'anemone du Japon en pot

Un exemple d’association dans un grand pot : Polystichum setiferum ‘Proliferum’, Pennisetum alopecuroides ‘Gelbstiel’, Cyclamen hederifolium, Anemone japonica ‘Fantasy Cinderella’ et Hedera helix ‘Mini Ester’ cascadant par dessus le pot.

Articles connexes


Fiche Famille

Les Anémones du Japon : plantation et entretien

Lire la suite +

Blog

Anémone Wild Swan, une merveille du Japon

Primée lors du Chelsea flower show (célèbre exposition horticole anglaise) cette toute nouvelle anémone du...
Lire la suite +

Blog

Fleurir le jardin en Automne

Après le creux des floraisons au plus chaud de l’été, le jardin retrouve bien souvent de belles scènes fleuries en fin d’été. Faites durer le plaisir jusque tard en automne, en fonction de l’arrivée du froid, en plantant des vivaces, des bulbes et des arbustes qui fleurissent tard en saison.
Lire la suite +
1 Étoile 2 Étoile 3 Étoile 4 Étoile 5 Étoile (6 votes, moyenne: 4.67 sur 5)

5 réflexions au sujet de « Anémones du Japon : 8 idées d'associations réussies »

  • Jean

    Oui, l'anémone du japon est belle mais c'est une redoutable invasive, développant des racines profondes, inexpugnables, et étouffant tout autour d'elle. C'est un combat de chaque année. A utiliser avec parcimonie et à surveiller de(très) près!

    Répondre
  • MICHELLE SAINT GUILY

    Bonjour
    Vous ne parlez pas de son côté envahissant et pourtant...
    Je ne peux absolument plus m'en défaire, même en supprimant les jeunes feuilles, même en croyant supprimer les racines souterraines. (Bretagne Sud, terre à tendance acide).
    Alors si vous donniez aussi une recette pour les éradiquer de mes massifs de vivaces qu'elles étouffent, j'en serais ravie.
    Il n'est pas honnête de votre part de passer sous silence le côté négatif (pour certains) de celles-ci.
    Lectrice et cliente, j'attends votre recette miracle
    Cordialement

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour,
      Vous avez commenté sur une fiche qui donne des idées d'association avec les anémones. Dans les annexes (en bas de fiche) se trouve le lien vers la fiche famille dans laquelle nous évoquons son caractère vigoureux. Voici le lien : https://www.promessedefleurs.com/conseil-plantes-jardin/fichefamille/anemones-du-japon-planter-cultiver-associer/.
      Ceci dit, ne les condamnez pas trop vite, cette vigueur est un sacré atout pour fleurir les coins difficiles où pas grand chose ne veut pousser. Certaines variétés sont plus vigoureuses que d'autres et dans un petit jardin, il vaut mieux éviter de planter des Anemones hupehensis et se tourner vers les variétés naines, moins vigoureuses. Sinon toutes celles à revers colorés, les "Swan", hybridées avec la rupicola, courent beaucoup moins. Enfin, dans les jardins où elle se plaît beaucoup, il n'y a pas grand chose à faire à part la limiter régulièrement.
      Cordialement.
      Virginie

      Répondre
  • Sylvaine

    Effectivement, elles sont envahissantes mais leurs fleurs simples sont si belles ! Moi, je les laisse vagabonder comme elles veulent !

    Répondre
  • Dominique

    Je les adore !
    J'en possède 3 variétés qui me donnent des fleurs magnifiques de juillet à fin octobre .
    Elles résistent à tout dans mon petit jardin du nord de la France .
    Pour ne pas être complétement envahie j' en arrache un peu notamment lorsqu'elles menacent des rosiers .Je rase aussi le jeune feuillage naissant pour qu'elles repoussent de façon moins vigoureuse .
    Si je déménageais je les emmènerais.

    Répondre
Laisser un commentaire