Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
oranger du mexique
conseil

Comment protéger l’Oranger du Mexique en hiver ?

Nos conseils pour conserver votre arbuste en pot ou en pleine terre

Plébiscité pour son joli port naturellement arrondi, ses fleurs blanches délicatement parfumées et sa simplicité d’entretien. Le Choisya ternata atteint généralement 1,5 à 2 mètre(s) à maturité, parfois 3 mètres lorsqu’elle n’est jamais taillée ou rabattue. Entre avril et juin, cet arbuste dévoile de belles fleurs en forme étoilée, blanches, dégageant une odeur proche de celle de la fleur d’oranger.

Si vous désirez un Oranger du Mexique dans votre jardin ou sur votre terrasse, vous devez savoir que cet arbuste offre une rusticité moyenne : cela signifie qu’il résiste au froid, dans la mesure où le mercure ne descend pas plus bas que -10 voire -15°C. Au-delà, votre Choisya court un véritable risque… Alors si vous vivez dans une région fraîche, au nord de la Loire notamment, voici quelques conseils pratiques pour protéger votre arbuste des journées les plus rudes de l’hiver.

→ Découvrez aussi notre vidéo sur l’Oranger du Mexique

Protéger un Oranger du Mexique en pot

L’Oranger du Mexique se cultive très bien en pot mais comme tout arbuste cultivé en conteneur, il est plus sensible au gel.

Quand rentrer les pots ?

Rentrez-le dès l’automne, entre la mi-octobre et la mi-novembre selon la rigueur de votre région.

Où et comment l’hiverner ?

  • Dans les régions où la température hivernale ne descend pas sous -5/-6°C, vous pouvez le placer dans un coin abrité du jardin, près d’un mur de la maison bien exposé, protégé des vents froids. Lorsque les premiers gels d’automnes sont annoncés, entourez le pot de papier bulles pour protéger les racines du gel, mettez une couche isolante sous le pot (planches, briques…) afin de l’isoler du sol puis emmaillotez l’arbuste dans du voile d’hivernage.
  • Partout ailleurs, il faudra le rentrer hors gel et l’hiverner dans un local lumineux et non chauffé pour le ressortir aux beaux jours, lorsque les dernières gelées seront passées. Pendant l’hivernage, ne négligez pas l’arrosage et laissez sécher le substrat entre deux apports d’eau.

Le conseil de Patricia : vous pouvez  mettre une couche de paillage sur la surface du pot afin que le terreau ne sèche pas trop vite.

Protéger un Oranger du Mexique en pleine terre

Choisissez le bon emplacement

Avant de vous intéresser à tous les conseils relatifs à l’entretien de l’Oranger du Mexique et notamment aux méthodes permettant de bien le protéger du froid, vous devez absolument vous poser les bonnes questions au moment de la plantation.

Oranger du Mexique

L’Oranger du Mexique est plus sensible au froid pendant ses premières années : il faudra alors redoubler de vigilance pour le protéger.

Dans le jardin, trouvez un espace aussi ensoleillé que possible et à l’abri du vent. Dans cette optique, nous vous conseillons de privilégier les orientations sud. De plus, les Orangers du Mexique préfèrent les sols légers et bien drainés, auxquels on a ajouté un peu de terreau. Gardez toutes ces informations décisives en tête pour la plantation, qui reste un moment déterminant pour la suite !

Réalisez un bon paillage pour l’hiver

Nous vous conseillons de pailler afin de préserver les racines des plantes du gel, pour conserver l’humidité et pour leur permettre de bénéficier d’une terre plus nourrissante. Pour schématiser, les paillages que nous réalisons nous-mêmes reproduisent les conditions dans lesquelles les espèces végétales s’épanouissent en milieu naturel. En effet, les plantes sauvages ne vivent pas souvent sur des terres « nues » comme celles de nos potagers, mais plutôt sur des sols recouverts par les feuilles et toutes sortes de débris végétaux.

Dès le printemps, on peut donc ajouter de la paille pour protéger et nourrir son Oranger du Mexique, tout en utilisant aussi le compost lorsque cela est possible. Ensuite, à l’automne, on pense bien à doubler ce compost d’une couche supplémentaire de paille ou de feuilles séchées, pour éviter d’exposer l’arbuste à une fraîcheur trop néfaste. Au minimum, il est conseillé de miser sur une épaisseur de 20 cm.

Si le paillage reste une étape incontournable tous les hivers, quel que soit l’âge de votre Oranger du Mexique, elle occupe une place encore plus importante pendant les premières années qui suivent la plantation.

À cette période, l’arbuste est plus sensible au froid, ainsi qu’à la sécheresse. Dès l’installation des jeunes plants au printemps, il faut donc commencer à pailler afin de s’enraciner profondément et de devenir un spécimen plus robuste.

Pour en savoir plus sur le paillage, lisez notre fiche conseil : Pailler, pourquoi, comment ?

Quand le protéger ?

En pleine terre, l’Oranger du Mexique s’adapte dans à peu près tous les jardins, tant que le sol est bien drainé en hiver. Il faudra tout de même le protéger en cas de fortes gelées ou de chutes de neige. Couvrez-le dès novembre et enlevez la protection une fois les grosses gelées passées, vers mars/avril.

Comment bien le protéger ?

L’installation d’un voile d’hivernage devient alors indispensable. Le voile d’hivernage peut couvrir toutes les branches, mais aussi le tronc. Veillez à bien le fermer à l’aide de clips. Dans les régions plus exposées au froid, il ne faut pas hésiter à privilégier les voiles double ou triple épaisseur, pour une protection renforcée.

Il existe de plus en plus de solutions pour simplifier la vie des jardiniers et leur faire gagner du temps au moment de l’hivernage. Par exemple, vous pouvez vous procurer des housses entièrement zippées que vous mettrez en place en quelques mouvements seulement.

Que faire face à la neige et au gel ?

Les gestes à connaître

Même si vous prenez toutes les précautions requises, votre Oranger du Mexique peut être partiellement fragilisé par des épisodes de gel mal anticipés, surtout quand ceux-ci surviennent tôt (gelées précoces en automne) ou exceptionnellement tard (gelées tardives au printemps).

Oranger du Mexique

À titre d’exemple, s’il neige chez vous, les feuilles peuvent être brûlées par le froid. Aussi rapidement que possible, il est important de retirer les flocons qui recouvrent l’arbuste. Si vous observez des brûlures, vous pouvez couper les branches et les feuilles brunies afin de favoriser leur repousse ensuite.

Sauver son Oranger du Mexique du gel en automne et le préparer à l’hiver

Si votre Oranger du Mexique a subi une gelée précoce en automne, il n’est pas toujours possible de mesurer la gravité des dégâts et vous devrez patienter jusqu’au printemps suivant. Mais si vous avez bien paillé, il est fort probable que les racines n’aient pas été touchées par le gel. Dans un premier temps, nous vous conseillons de renforcer votre paillage et de bien poser votre voile ou votre housse d’hivernage.

Ensuite, quand les premières journées douces et ensoleillées du printemps vont arriver, vous allez pouvoir découvrir votre arbuste. A son pied, veillez à bien désherber si besoin. Ensuite, les nouvelles pousses vous indiqueront que les racines ont été protégées, et que votre arbuste a encore de beaux jours devant lui.

Articles connexes


Fiche Famille

Oranger du Mexique, Choisya : plantation, taille et entretien

Lire la suite +

association

7 idées pour associer l’Oranger du Mexique

Lire la suite +

conseil

Comment protéger l’Oranger du Mexique en hiver ?

Lire la suite +

conseil

Cultiver un Oranger du Mexique en pot

Lire la suite +

conseil

La taille de l'Oranger du Mexique

La taille de l'Oranger du Mexique n'est pas forcément une obligation. Vous pouvez toutefois vous lancer si vous voulez lui donner une forme plus harmonieuse : conseils.
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire

Plantfit,

Plantez adapté

 

Plantfit c’est notre tout nouveau service de conseils personnalisés. Gratuit, cet outil apporte à chacun des recommandations équivalentes à celles d'un bon jardinier et permet de sélectionner les végétaux les mieux adaptés à son jardin et à ses compétences en jardinage.

Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous pouvez ainsi (re)découvrir les caractéristiques uniques de votre jardin et choisir les plantes qui pourront s’y épanouir sans difficultés. Observer et s’inspirer de la nature permet d’obtenir de meilleurs résultats. C’est aussi le premier pas vers une démarche de jardinage responsable !

 

Conseils sur mesure

Solution brevetée, Plantfit analyse les paramètres de votre jardin puis les croise avec les facteurs clés de réussite de chaque plante (zone climatique, exposition soleil et vent, type de sol, savoir-faire requis), établis d’après notre base de connaissances pour chacune des 12 000 plantes de la pépinière. Nous intégrons également à notre algorithme vos souhaits de couleur, hauteur ou style de massifs recherchés. 

 

Plantfit c’est tout simple !

Laissez-vous guider et répondez en quelques minutes à notre questionnaire. C'est une étape indispensable pour que nous puissions vous présenter le profil de votre jardin en quelques lignes, puis vous conseiller des plantes naturellement adaptées :

1- Organisez votre jardin ou votre terrasse en différents espaces

2- Répondez à nos questions sur les différents paramètres clés de chaque espace

3- Naviguez sur le site et pour chaque plante sélectionnée, découvrez si celle-ci est adaptée ou non à ces espaces, et pourquoi.

 

Que verrez-vous pour chaque plante ?

Cette plante nous paraît inadaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît assez adaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît bien adaptée à votre jardin ou votre massif !
Cette plante est peut-être un peu trop volumineuse pour votre massif 
Cette plante présente des caractéristiques ornementales que vous recherchez

Nos recommandations sont disponibles pour les végétaux d’ornement. Les plantes potagères et les fruitiers arriveront dans un second temps. 

 

À tout moment et d’un simple clic, vous pouvez choisir d’activer ou de désactiver Plantfit de votre navigation sur le site.

 

Compléter votre questionnaire >>>  Créer mon Jardin