Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
culture salade pot jardinière bac
plantation

Cultiver la salade en pot

Ce qu’il faut savoir pour la planter et l'entretenir

Chicorée, laitue, mâche ou encore roquette : il existe de nombreuses variétés de salades pour apporter des couleurs et du croquant à nos recettes ! Au potager, elles sont assez faciles à cultiver, car elles ne demandent pas de soins spécifiques, mis à part quelques arrosages. Certaines salades, comme la laitue, sont particulièrement adaptées à une culture en pot ou en jardinière, permettant même aux personnes ne disposant pas de jardin de pouvoir manger des salades cultivées par leurs soins. Comment les planter, quelles variétés choisir et comment entretenir vos salades en pot sur le balcon, les rebords de fenêtres ou la terrasse ? Voici tous nos conseils.

De nombreuses variétés de salades se cultivent en pot

C’est un bonheur du quotidien de pouvoir déguster ses propres salades… même sans jardin !

Choisir ses salades pour pots et jardinières

Avant de planter des salades en pot, prenez le temps de bien choisir vos variétés. En théorie, elles sont toutes adaptées à ce choix, mais il faut malgré tout éviter celles qui deviennent trop grosses à maturité, et qui risquent de rapidement manquer d’espace, à moins que vous disposiez de suffisamment de place et puissiez installer des contenants adaptés.

Parmi les catégories de salades les plus répandues que l’on peut cultiver en pot, on cite notamment :

  • les laitues, de culture facile, elles ont besoin de peu d’espace
  • les Chicorées scaroles, frisées ou Italiennes. Toutes présentent un point commun plus ou moins marqué : leur délicieuse amertume
  • la mâche : riche en vitamines C et E, en fer et en bêtacarotène, la mâche a une croissance rapide et ne dépasse pas 15 cm de hauteur : idéal pour une culture sur le balcon ! Suivant les variétés, c’est une salade de récolte automnale ou hivernale, de quoi prolonger vos récoltes jusqu’en arrière-saison
  • les Mescluns : ce terme d’origine niçoise signifie « mélange », en l’occurrence, un mélange de jeunes pousses associant selon les saisons laitues, roquette, chicorées, mâche, épinards, pourpier, etc. Ces jeunes pousses n’ont pas le temps de se développer à taille « adulte » puisqu’on prélève les jeunes pousses tendres, ce qui permet la culture en jardinière et en pots. Pour des récoltes suffisamment généreuses, il faudra dans l’idéal prévoir plusieurs jardinières ou pots
  • la Roquette, au goût piquant et légèrement poivré. S’adaptant très bien aux espaces restreints, elle se dégustera en salade, parfumera les plats et pourra servir à confectionner un pesto maison fort en goût. C’est une plante riche en vitamine C et en fer
  • le Pourpier, qui forme des coussins hauts de 15 cm desquels on subtilisera les jeunes pousses les plus gouteuses

Diversifier vos semis vous permettra de diversifier votre alimentation, alors n’hésitez pas à cultiver autant de variétés de salades que vous le pourrez.

culture de la salade pot jardinière bac

Une multitude de salades peuvent se cultiver en pot : n’hésitez pas à diversifier vos cultures

Choisir le bon contenant et le bon substrat

Choisir le bon contenant pour cultiver la salade en pot

Vous pouvez planter vos salades dans une jardinière, mais aussi dans un pot ou même dans une cagette en bois, si vous êtes un fervent amateur de récupération. Assurez-vous simplement que la taille du contenant soit adaptée à l’envergure de la salade ; puis choisissez un récipient percé, permettant à l’eau d’être évacuée par le fond.

Les salades se plantent généralement à mi-ombre, ce qui explique pourquoi elles se plaisent particulièrement bien en pot. Ce choix va vous permettre de leur faire profiter du soleil quand l’air reste frais, et de les laisser à l’ombre pour qu’elles ne soient pas fragilisées par les journées plus caniculaires, qui représentent une menace pour leur bon développement.

En moyenne, sur une jardinière de 40 cm de longueur, vous pouvez planter jusqu’à 3 salades. Pour des salades à plus grand développement (chicorées, etc), adoptez de plus grands bacs. L’espacement que vous allez conserver entre vos différents plants de salade en jardinière dépendra de la taille des salades que vous voulez récolter. Si vous souhaitez avoir des pièces plus volumineuses, il faut leur laisser davantage de place. À l’inverse, si vous avez plutôt besoin de petites salades (mâche, roquette) et de jeunes pousses, vous pouvez vous contenter de respecter un minimum de 30 cm de largeur par plant, sachant qu’une profondeur de 15 à 20 cm reste toujours suffisante.

culture de la salade pot jardinière bac

Grands bacs, petits pots ou jardinières, la culture de la salade peut se faire dans une multitude de contenants

Choisir le bon substrat pour cultiver la salade en pot

Les salades ont besoin d’avoir en permanence une terre bien drainée. Les trous au fond de votre pot ne suffiront pas, vous devez aussi commencer par déposer une couche d’environ 5 cm de graviers ou de billes d’argile à cet effet.

Ensuite, réalisez un mélange formé à 50 % de terre de jardin et 50 % de compost. Son usage va permettre d’apporter l’humus dont les salades ont besoin, tout en conservant l’humidité nécessaire au bon développement de tous vos plants.

À défaut, l’usage d’un terreau adapté reste possible. N’hésitez pas à utiliser un terreau pour potager afin de planter vos salades. Ce substrat permet à la fois de retenir l’eau, d’apporter des nutriments aux végétaux et de garantir une bonne aération au niveau des racines. Il s’agit d’un excellent compromis si vous n’avez pas de compost à disposition, car il contient des nutriments directs sous forme d’engrais et indirects sous forme de matière organique.

Quelques conseils pour entretenir vos salades en pot

Un bon substrat bien adapté est gage de réussite pour la culture de votre salade en pot

Prendre soin de ses salades en pot : les astuces à connaître

Il n’est pas difficile de bien cultiver les salades : il suffira de les arroser de temps en temps, puis de les récolter au fur et à mesure, quand vous en avez besoin en cuisine. Mais vos résultats seront encore plus satisfaisants si vous tenez compte de ces quelques conseils.

Semer et planter au bon moment

La période idéale pour semer vos salades en pot dépend de la variété choisie : les semis s’étalent entre février et octobre. La mâche peut être semée en avril ou au début de l’automne, la scarole entre mai et juillet, la laitue entre avril et septembre. Quand vous achetez vos graines, regardez toujours quelle est la période de semis préconisée.

Si vous plantez des jeunes plants, il ne suffit pas de choisir le bon mois et la bonne saison pour planter vos salades en pot. En effet, on conseille aussi de prévoir cette tâche un jour plutôt frais, quand le ciel est légèrement nuageux, idéalement tôt le matin ou le soir. Car si vous le faites en pleine journée et en plein soleil, les plants risquent de se dessécher.

Choisir la bonne exposition

Les salades ont besoin de soleil pour s’épanouir, mais craignent les grosses chaleurs. Les premiers et derniers semis de l’année se font au soleil, les autres à mi-ombre.

Savoir récolter ses salades en pot

Certaines salades « à couper » se récoltent feuille par feuille. Il s’agit de variétés parfaites pour les personnes qui vivent seules, ou qui ne mangent pas souvent de salade. D’autres, qui sont des mélanges de « jeunes feuilles » comme les mescluns, peuvent être consommées très tôt. Les « pommes entières », quant à elles, se cueillent plus ou moins tôt selon les variétés, et toujours en intégralité. En coupant à la base, les plants reformeront de nouvelles salades que vous pourrez à nouveau récolter quelques semaines plus tard.

Adaptez le choix du pot à vos besoins

Protéger les salades des limaces

Particulièrement sensibles aux limaces, les salades peuvent être protégées de manière totalement naturelle, sans avoir recours à des produits chimiques. Pour cela, fabriquez deux arceaux à placer de chaque côté du récipient, puis utilisez-les pour y fixer un filet qui agira comme une moustiquaire. Assurez-vous qu’aucun trou ne se forme, sans quoi les limaces parviendraient à se frayer un chemin jusqu’à vos salades… La jardinière peut être ceinte d’un tendeur ou d’une corde, pour que le filet soit totalement clos.

La salade a besoin d’espace pour grandir

Les limaces raffolent des jeunes pousses de salades

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire