Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
conseil

Réussir la culture des salades

au potager

L’emplacement et le sol

Au potager, les salades se plaisent en tous sols riches, frais et légers, neutres ou légèrement acides. Elles ont besoin de soleil pour s’épanouir, mais craignent les grosses chaleurs. Les premiers et derniers semis de l’année se font au soleil, les autres à mi-ombre.

Le choix de la variété

Il est important de choisir avec soin ses variétés : à chaque salade correspond une période de semis et de culture idéale. Certaines, dites « polyvalentes » comme ‘All The Year Round’ se sèment sur une grande partie de l’année. Mais c’est loin d’être le cas pour toutes : semer ‘d’Hiver de Tremont’ en fin de printemps ou ‘du Bon Jardinier’ en novembre est une entreprise vouée à l’échec.

Semis et plantation

Le semis des salades s’effectue de février à octobre, suivant les variétés.

Il se fait directement en pleine terre, mais on peut aussi procéder à partir des plants qui sont ensuite installés au jardin. Lors de la mise en place au jardin, respectez bien les distances de plantation : les salades ont besoin d’espace pour se développer.

Culture

La culture des salades est facile : elles ne requièrent aucun soin particulier à part des arrosages réguliers, au goulot, au pied du plant.

Une fois les plants bien développés, un paillage est conseillé. Si vous laissez la terre à nu, il vous faudra procéder à des sarclages et binages réguliers pour prévenir l’apparition de « mauvaises herbes ».

Les salades sont de « bonnes compagnes », elles s’associent bien avec toutes les autres plantes.

Entretien

Au printemps :

les salades peuvent être la proie des limaces et escargots. Le moyen de lutte le plus efficace est l’utilisation de Ferramol. Cet anti-limace est sans danger et utilisable en agriculture biologique. Anticipez en répandant les granulés deux à trois semaines avant le semis ou la plantation afin de vous en débarrasser au plus tôt.

En été :

lors des épisodes de chaleur, les salades exposées au plein soleil ont tendance à se flétrir. Pensez à les protéger à l’aide de cagettes retournées. Vous pouvez aussi intercaler vos plants au pied des haricots grimpants, des concombres et des courges : leur feuillage fournit une ombre bienfaisante.

En période de chaleur et sécheresse, les salades peuvent monter prématurément en graines : elles développent leur hampe florale afin de produire des graines. La « montaison » résulte d’un stress hydrique associé à un « coup de chaud ». Pour contrer ce phénomène, il suffit d’arroser régulièrement et de disposer un paillage épais pour conserver la fraîcheur du sol. Il existe des variétés sélectionnées pour leur résistance à la montaison, comme la Batavia ‘Kinemontepas’ ou la laitue grasse ‘Craquerelle du Midi’. C’est une bonne façon de mettre toutes les chances de son côté : ne vous en privez pas !

En automne et hiver :

Pour protéger du froid les semis précoces, la Mâche, les Chicorées… vous pouvez planter sous châssis, sous tunnel nantais ou plus simplement, disposer a un voile de forçage au-dessus de vos salades afin de gagner quelques degrés.

Maladies éventuelles

Les salades peuvent parfois être atteintes de différentes maladies cryptogamiques que sont la Pourriture grise (Botrytis cinerea) et le Mildiou des Composées (Bremia lectucae). Ces maladies sont favorisées par un climat humide, mais aussi par les ambiances confinées. Pour les éviter, n’arrosez pas en aspergeant la salade et respectez bien les distances de plantation.

Récolte

Elle s’effectue tout simplement au couteau : lorsqu’elles arrivent à maturité pour les Laitues pommées et les Chicorées, au fur et à mesure des besoins pour les Laitues à couper, la Mâche et au stade « jeunes pousses » pour les petites salades qui composent les Mescluns.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(1 votes, moyenne: 4 sur 5)