Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
conseil

La chlorose ferrique

prévention et traitement

La chlorose ferrique (carence en fer) se manifeste par une coloration anormale du feuillage que l’on observe souvent sur le rosier, le rhododendron, le camélia ou encore le citronnier.

La chlorose provient rarement d’une absence de fer dans le sol mais plutôt d’un blocage de son assimilation, souvent causé par un pH trop élevé ou d’un excès de calcaire dans le sol. Parfois, cela peut provenir d’un excès de phosphore ou de potassium, d’un sol compacté ou gorgé d’eau ou encore d’arrosages réguliers avec une eau très calcaire.

Vous avez plusieurs solutions de traitement anti-chlorose naturel à votre disposition.

Les symptômes de la chlorose ferrique

La chlorose ferrique se traduit par un feuillage anormalement jaune, les nervures principales restant plus ou moins vertes. Le jaunissement s’observe sur les jeunes feuilles à l’extrémité des rameaux. Les feuilles se nécrosent et tombent. Cette carence n’est pas seulement un problème esthétique, le fer étant indispensable à la synthèse de la chlorophylle, ce manque entraîne un ralentissement de la croissance des jeunes plants et à terme la mort du végétal.

Décoloration du feuillage signe de chlorose sur un Banksia integrifolia.

Vous pouvez observer cette décoloration du feuillage sur les rosiers, les plantes de terre de Bruyère (Rhododendron, Camélia…) et bien d’autres plantes ornementales, sur les agrumes et également au potager : fraisier, artichaut, épinard, poirée et potiron peuvent être touchés.

Enfin, il est possible de noter une décoloration similaire qui peut faire penser à une chlorose ferrique mais qui est, en fait, une carence en magnésium ou en manganèse. La décoloration n’apparaît pas de la même façon :

  • Lors d’une carence en magnésium, le jaunissement commence sur les feuilles plus âgées et progresse depuis le pourtour de la feuille. Il reste cependant une bande verte autour des nervures, la décoloration n’est pas aussi complète que dans le cas de la carence en fer.
  • Lors d’une carence en manganèse, les feuilles sont légèrement décolorées, apparaissent vert pâle et les nervures vertes, même les plus petites, forment une sorte de damier.

Traitements anti-chlorose naturels

Les produits anti-chlorose du commerce, autorisés en agriculture biologique, renferment du fer sous forme chélaté, c’est-à-dire combiné à une molécule chimique ou organique, et permettant d’apporter l’oligoélément jusqu’aux racines sans qu’il soit bloqué dans le sol. Le fer peut être associé à du magnésium, autre constituant indispensable à la chlorophylle. Les produits s’utilisent en arrosage ou en pulvérisation directement sur le feuillage selon la formule. Sachez cependant que ces traitements sont efficaces seulement à court et moyen terme.

  • Produit anti-chlorose à base de chélate de fer

La pulvérisation foliaire de chélates de fer est très spectaculaire, les végétaux reverdissant à vue d’oeil ! Pulvérisez le produit dès l’apparition des symptômes sachant que la période optimale est le printemps. Cependant même si les symptômes disparaissent, le problème persiste. Il convient également de maintenir le sol le plus vivant possible, notamment en l’amendant régulièrement avec des matières organiques.

  • L’extrait fermenté d’ortie

Le fameux purin d’ortie a un effet anti-chlorose. Riche en fer et en nombreux minéraux, l’extrait fermenté d’ortie permet de corriger les problèmes de chlorose, pour un temps.

Pour l’utiliser, diluez-le à 10% soit 1 litre de purin pur additionné de 9 litres d’eau dans un arrosoir de 10 litres. Arrosez régulièrement pour stimuler la croissance des plantes et lutter contre la chlorose ferrique.

  • Fertilisant foliaire

Il est possible aussi de pulvériser un engrais foliaire anti-chlorose toutes les trois semaines en période de végétation.

Feuilles d’Hibiscus atteintes de la chlorose ferrique.

Prévenir l'apparition de la chlorose

Vous pouvez prévenir l’apparition de la chlorose ferrique au jardin, pour cela :

  • Sachez qu’un sol lourd trop humide, la sécheresse, une terre nue sont des facteurs aggravants. Par conséquent, afin de vous prémunir de la chlorose : améliorez le drainage, stimulez l’activité biologique par des amendements et paillez.
  • Si votre terrain est calcaire, évitez de planter des végétaux trop sensibles aux excès ou qui demandent une terre acide comme les rhododendrons, les camélias, etc.
  • Choisissez vos rosiers greffés sur Rosa canina ou laxa, des porte-greffes adaptés au sol calcaire.
  • Choisissez vos arbres fruitiers greffés sur un prunier Saint-Julien ou un Myrobolan.
  • Les carences en sels minéraux sont courantes pour les plantes, notamment les agrumes cultivés en pot. Une plante en pot n’a que ce que vous lui donnez à manger, pensez à la nourrir régulièrement.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(11 votes, moyenne: 4.27 sur 5)

2 réflexions au sujet de « La chlorose ferrique »

Laisser un commentaire