Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
botrytis cinerea
conseil

Le botrytis ou pourriture grise

Lutte et traitement du Botrytis

Le Botrytis cinerea appelé aussi Pourriture grise est un champignon qui affecte de nombreuses plantes en conditions très humides ou lorsque l’air circule mal. Cette pourriture est en réalité générée par plusieurs espèces de Botrytis parfois spécifiques d’une plante comme le Botrytis de la laitue mais B. cinerea demeure l’espèce la plus répandue. Il est difficile de traiter la maladie, par conséquent, l’accent sera mis sur la prévention via de bonnes conditions de culture.

Qu’est sont les espèces sensibles au botrytis ?

Cette maladie se manifeste à la fois au jardin d’ornement sur les pivoines, la tulipe (feu de la tulipe), les plantes à massif (primevère, bégonia…),  au potager (courgette, concombre, melon, tomate, fraisier…) et au verger sur les fruits des framboisiers, sur les pommiers et poiriers notamment visible au moment du stockage.

Comment reconnaître le botrytis ?

Toutes les parties de la plante peuvent être atteintes par le Botrytis, les feuilles, les boutons, les fleurs, les fruits, les racines voire la plante entière lorsqu’elle est herbacée.

Des taches brunes se couvrent très rapidement d’un feutrage gris puis l’organe pourrit et sèche. Les fleurs flétrissent ou avortent et les fruits deviennent vite inconsommables, gagnés par une pourriture molle.

botrytis cinerea

Pommes et poires

Sur les fruits du pommier et poirier, la maladie appelée « Botrytis de l’œil » débute lors de conditions pluvieuses au moment de la floraison. Les spores après avoir hiverné dans les anfractuosités de l’écorce pénètrent parfois au niveau de l’œil de jeunes fruits. La maladie évolue alors très lentement si bien que c’est souvent au moment du stockage que la pourriture se voit, évoluant dorénavant à grande vitesse. Elle contamine le reste des fruits s’ils ont été blessés et même les fruits sains en contact avec les fruits infectés par les lenticelles du fruit (pores de la peau).

Courgettes

Les courgettes sont souvent atteintes et présentent une pourriture au cul des fruits, là où les restes de la fleur souvent contaminées demeurent. Le champignon peut aussi se transmettre aux feuilles par contact avec les fleurs, sous forme de taches plutôt circulaires s’initiant fréquemment en bordure du limbe. Le tissu se nécrose progressivement et peut s’entourer d’un halo jaune. Les tiges peuvent présenter un chancre.

Les Botrytis a produit des souches résistantes à plusieurs fongicides de synthèse à travers le monde.

Les facteurs favorisant le botrytis

Le champignon se conserve sur n’importe quel débris végétal (y compris les semences) ou dans le sol sous forme de spores (conidies, sclérotes) ou de mycélium et peut contaminer plusieurs centaines de plantes différentes si bien qu’il est omniprésent.

La germination des spores du champignon est favorisée par des conditions très humides (93% d’humidité) et des températures légèrement supérieures à 20 °C durant 24 h soit surtout au printemps et à l’automne au jardin et tout au long de l’année sous abri. Il lui faut 5 h pour germer à 20°C.

botrytis

Cette maladie cryptogamique est très contagieuse, aussi il est important d’ôter les plants (cas de jeunes plants) ou seulement les organes ou fruits malades le plus tôt possible. Attention à ne pas contaminer toute la planche lorsque vous prélevez les organes couverts de feutrage gris car il s’agit des spores quasi microscopiques qui se répandent comme de la poussière dans l’air. Evitez les éclaboussures provoquées par la pluie ou l’arrosage.

Les spores sont très répandues dans la nature aussi il est difficile de s’en affranchir cependant le matériel de semis, les clayettes, les étagères des abris gagne à être désinfecté (javel, péroxyde d’hydrogène, vinaigre ou autres) afin de prévenir les infestations.

Lutte et traitement contre le Botrytis

La lutte est très difficile aussi ce sont les mesures prophylactiques qui vous éviteront la propagation du champignon :

  • Ne plantez pas trop serré et ôtez le feuillage en surnombre (par temps sec) pour favoriser une bonne circulation de l’air. Sur les courgettes, ôtez seulement les feuilles jaunies en contact avec le sol et laissez un pétiole suffisamment long afin que le Botrytis ne gagne pas trop vite la tige. Curez les jeunes chancres des tiges et badigeonnez avec un fongicide.
  • Évitez d’arroser le soir les plantes sensibles car l’humidité sur les feuilles n’aura pas le temps de sécher avant le refroidissement nocturne. Évitez les éclaboussures provoquées par la pluie ou l’arrosage.
  • Évitez de blesser les fruits lors de la récolte des pommes et poires,
  • Évitez les excès d’azote qui fragilisent les tissus de la plante mais aussi les carences en azote (sources de feuilles chlorotiques constituant des bases nutritives idéales pour B. cinerea).
  • Pulvérisez du purin d’ortie en préventif sur les fruitiers,
  • Pulvérisez sur les fraises et framboises de la décoction de prêle en curatif ou préventif (voir recette ci-dessous)

Préparer une décoction de prêle pour fraisiers, framboisiers, pommes de terre

  1. Laissez macérer 22,5 g de prêle sèche dans 1 litre d’eau pendant 30 min puis faire bouillir 45 min
  2. Laissez refroidir
  3. Filtrez la décoction avec un tamis fin puis diluez à raison d’1 l de décoction pour 9 l d’eau.

(source 2019 ITAB Institut de l’Agriculture et de l’Alimentation Biologique)

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire