Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
6 conseils pour faire un beau massif de roses
conseil

6 conseils pour créer un beau massif de roses

Conseils et idées d’associations

Les rosiers sont présents dans de nombreux jardins, cultivés de façon isolée, en pot, pour habiller une pergola ou encore associés à d’autres végétaux. Ils permettent de créer toute sorte d’ambiance, naturelle ou sophistiquée, romantique ou sauvage. Les roses sont également parfaites pour créer un beau massif fleuri. Celui-ci ne demandera pas forcément beaucoup d’entretien, mais quelques recommandations permettent de mieux l’aménager et de le rendre facilement esthétique. Jeux de hauteurs, accord des couleurs, floraison continue, variation dans les formes et textures, plantes à associer… Découvrez nos conseils pour organiser et cultiver un beau massif de roses !

Selon leurs tailles et silhouettes

Pour un beau massif de roses, les très répandus rosiers buisson, au port touffu et dense, sont idéals. Leur petite hauteur de 1 mètre seulement ne leur empêche pas d’offrir une abondante floraison.

Parmi eux, on distingue les rosiers buissons à grandes fleurs (ou hybride de Thé), des classiques que l’on retrouve dans de nombreux jardins, et les rosiers buisson à fleurs groupées, qui sont très florifères.

Un peu plus grands, les rosiers arbustifs conviendront aussi pour un massif, afin de varier les hauteurs et silhouettes et d’accentuer les contrastes.

Les rosiers tiges (‘Toscana’, ‘New Dawn’, ‘Rochemenier Village’, ‘Fiesia’…) ne sont pas beaucoup plus imposants et forment de véritables petits arbustes au port élégant : leur tronc se pare d’une boule de roses, parfois retombante (rosiers pleureurs) pour un bel effet cascade. Dans les massifs, leurs pieds pourront facilement être habillés par des vivaces.

Il est tout à fait possible d’associer plusieurs espèces de rosiers pour jouer sur les hauteurs, formes et  styles de fleurs (simples, doubles, grandes fleurs, roses anciennes…).

Comment choisir un rosier selon sa taille et sa silhouette ?

Rosier tige, rosier buisson et rosier arbustif.

Créer une harmonie de couleurs

Blanc, orange, jaune, mauve, pourpre, les indétrônables rouge et rose ou même les bicolores…  Le choix de couleurs ne manque pas en ce qui concerne les rosiers.

Tout est évidemment question de goûts, mais pour obtenir un massif de roses harmonieux, mettant bien en valeur les fleurs et les couleurs, l’idéal est d’opter :

  • soit pour des roses aux couleurs complémentaires
  • soit pour une ou 2 couleurs, déclinées en plusieurs nuances pour obtenir un beau camaïeu

Pour une touche romantique, le blanc est évidemment la couleur star, mais une association de fleurs bleu-violet (‘Rhapsodie in Blue’,‘Minerva’, ‘Blue Moon’, ‘Sissi’, ‘Pacific Dream’…) et de fleurs roses peut aussi amener une vraie touche délicate.

Coupler des rosiers à fleurs jaunes et des rosiers bleu-violet ou pourpres fonctionne aussi très bien.

Pour une ambiance plus exotique et punchy, le rouge et le orange (‘Bentheimer Gold’, ‘Urban Streetlight Phoenix’, ‘Louis de Funès’…) créeront un parfait mariage.

Le blanc allié au rose donnera une allure plus classique, mais très douce, quand le pourpre (‘Purple Voluptia’) et le violet apporteront une touche de chaleur.

Un dégradé de rosiers aux tons roses pourra aussi être du plus bel effet.

Enfin, les rosiers blancs apportent une touche de lumière, seuls ou pour mettre en valeur une autre couleur dominante.

Massif rosier, harmonie, couleur

Sélectionner des rosiers aux périodes de floraison complémentaires

Grâce aux floraisons échelonnées, profitez du printemps à l’automne des roses dans votre massif.

Certaines variétés de rosiers débutent leur floraison dès le mois de mai (‘Martin des Senteurs’, ‘Friesia’, ‘Pink Eureka’ ou encore l’adorable rosier nain ‘Little Sunset’), quand d’autres fleurissent jusqu’aux premières gelées d’hiver (comme les rosiers à grandes fleurs ‘Sweet Love’, ’Belles Rives’ et ‘Dame de coeur’).

Optez pour des rosiers remontants, qui fleurissent plusieurs fois dans l’année et assureront une floraison quasiment ininterrompue, en dehors de l’automne-hiver.

Prévenir les maladies

Les rosiers peuvent être sensibles aux maladies cryptogamiques (causées par un champignon), comme le marsonia, responsable de taches noires sur les feuilles, l’oïdium, qui y dépose un feutrage blanc ou la rouille, reconnaissable à ses pustules.

Ces maladies ont un effet particulièrement inesthétique,  à éviter pour conserver un beau massif de fleurs.

Vous pouvez vous tourner vers des variétés résistantes aux maladies. C’est le cas des variétés ayant le label allemand ADR, comme les rosiers ‘Iceberg’, ‘Garden of roses’ ou ‘Jacques Cartier’.

Et pour prévenir l’apparition des maladies :

  • cultivez les rosiers dans un sol bien drainé, qui ne retiendra pas trop l’humidité et permet à l’eau de s’évacuer ;
  • choisissez l’emplacement des rosiers dans des lieux permettant à l’air de circuler, en évitant toutefois les vents dominants ;
  • évitez de planter un rosier là ou un autre congénère avait déjà été auparavant cultivé ;
  • arrosez au pied du rosier, en évitant toujours de mouiller le feuillage ;
  • cultivez des plantes compagnes, comme les alliums, la lavande, le romarin, les nepetas, l’armoise…
  • à l’inverse, évitez la compagnie des plantes sensibles aux mêmes maladies, comme les roses trémières, la mauve ou les asters ;
  • en cas de maladie déclarée, traitez ponctuellement avec un fongicide naturel, du purin d’ortie ou une décoction de prêle.
Comment traiter les maladies du rosier ?

Marsonia, oïdium et rouille.

Marier les rosiers à d’autres plantes : quelques idées d’associations

Il existe de nombreuses possibilités pour associer les rosiers à d’autres plantes :

  • bulbeuses
  • vivaces
  • graminées
  • annuelles

Mélanger les roses avec différents végétaux permet en outre de favoriser la biodiversité et d’attirer naturellement des auxiliaires au jardin.

Afin de laisser l’air circuler pour limiter les maladies et permettre un bon développement des plantes, sans concurrence racinaire, installez les autres plantes à environ 30 à 40cm des rosiers.

Les plantes les plus hautes seront placées en fond de massif, quand les plus petites seront cultivées devant.

Enfin, veillez à choisir des plantes ayant les mêmes besoins au niveau du sol et de l’exposition : sol riche en matière organique, frais (gardant l’humidité), mais bien drainé (ne laissant pas d’eau stagnante), en exposition ensoleillée.

Avec des bulbes printaniers

Les bulbes printaniers sont parfaits pour annoncer le début du printemps et lancer le début de floraison d’un massif : muscaris, narcisses, tulipes hâtives, crocus, scilles… Leur floraison se terminera  à peu près quand les roses commenceront à s’ouvrir.

Avec des plantes à feuillage ornemental

Les plantes à feuillages ornementaux permettent de bien mettre en valeur les roses et leurs couleurs, tout en apportant une touche de modernité : hostas, fougères, graminées comme les stipa, carex, ou encore les heucheras.

Les petits arbustes sont également du plus bel effet : romarin, sarriette, buis ou berbéris.

Un peu plus gourmands en place, mais apportant une touche originale, vous pouvez tout à fait cultiver en association des légumes, comme des blettes au feuillage coloré très ornemental, ou des cardons.

Avec des annuelles ou bisannuelles

Si vous préférez changer régulièrement d’ambiance, optez pour les fleurs annuelles ou bisannuelles, à renouveler chaque année ou tous les 2 ans, si elles ne se ressèment pas spontanément : monnaie du pape, cosmos, pavot, nigelle de Damas, zinnias, la très mellifère bourrache, ou encore sa cousine injustement délaissée, la belle cérinthe.

Les longues fleurs des amarantes apporteront de leur côté une touche verticale harmonieuse.

Avec d’autres plantes vivaces

Les fleurs en forme d’épis permettent d’apporter de la hauteur, de créer un bel effet graphique et de trancher avec les fleurs à forme ronde des rosiers. C’est le cas par exemples des delphiniums, des lupins, des agapanthes, des sauges ou de la briza media.  Les fleurs en clochettes, comme les campanules, créeront aussi un joli contraste de formes.

Les valérianes, les géraniums vivaces, qui fleurissent presque toute l’année, les benoites et les alchémilles seront également d’un bel effet.

Cultiver les pieds des rosiers

Les couvre-sols ou vivaces orneront joliment les pieds des rosiers. Mais pour les habiller de façon plus prononcée, il est aussi possible d’opter pour des plantes grimpantes, mais non étouffantes, comme les clématites, les ipomées, les capucines (attention toutefois aux pucerons qu’elles ont tendance à attirer) ou les pois de senteur. Elles sont particulièrement adaptées aux pieds des rosiers tiges.

Conseil : comment bien associer son rosier à d'autres plantes ?

(Photos : à gauche Ethan Gruber, en bas à droite Allison Meier)

Un peu d’entretien pour conserver un beau massif de roses

Si les rosiers ne demandent pas un gros entretien trop régulier, quelques gestes simples permettent de conserver un beau massif de roses :

  • un apport généreux de compost ou d’engrais naturels pour rosiers au début du printemps favorisera la floraison ;
  • taillez les rosiers après la floraison (variétés non-remontantes) ou en fin d’hiver (variétés remontantes) pour assurer une bonne reprise de végétation et une belle floraison future ;
  • paillez les pieds des rosiers avant l’hiver et les premières gelées pour les protéger ;
  • si vous avez opté pour la culture de vivaces, taillez les feuillages jaunis ou abîmés à l’automne, afin de les aider à bien repartir dès le printemps suivant.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire

Plantfit,

Plantez adapté

 

Plantfit c’est notre tout nouveau service de conseils personnalisés. Gratuit, cet outil apporte à chacun des recommandations équivalentes à celles d'un bon jardinier et permet de sélectionner les végétaux les mieux adaptés à son jardin et à ses compétences en jardinage.

Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous pouvez ainsi (re)découvrir les caractéristiques uniques de votre jardin et choisir les plantes qui pourront s’y épanouir sans difficultés. Observer et s’inspirer de la nature permet d’obtenir de meilleurs résultats. C’est aussi le premier pas vers une démarche de jardinage responsable !

 

Conseils sur mesure

Solution brevetée, Plantfit analyse les paramètres de votre jardin puis les croise avec les facteurs clés de réussite de chaque plante (zone climatique, exposition soleil et vent, type de sol, savoir-faire requis), établis d’après notre base de connaissances pour chacune des 12 000 plantes de la pépinière. Nous intégrons également à notre algorithme vos souhaits de couleur, hauteur ou style de massifs recherchés. 

 

Plantfit c’est tout simple !

Laissez-vous guider et répondez en quelques minutes à notre questionnaire. C'est une étape indispensable pour que nous puissions vous présenter le profil de votre jardin en quelques lignes, puis vous conseiller des plantes naturellement adaptées :

1- Organisez votre jardin ou votre terrasse en différents espaces

2- Répondez à nos questions sur les différents paramètres clés de chaque espace

3- Naviguez sur le site et pour chaque plante sélectionnée, découvrez si celle-ci est adaptée ou non à ces espaces, et pourquoi.

 

Que verrez-vous pour chaque plante ?

Cette plante nous paraît inadaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît assez adaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît bien adaptée à votre jardin ou votre massif !
Cette plante est peut-être un peu trop volumineuse pour votre massif 
Cette plante présente des caractéristiques ornementales que vous recherchez

Nos recommandations sont disponibles pour les végétaux d’ornement. Les plantes potagères et les fruitiers arriveront dans un second temps. 

 

À tout moment et d’un simple clic, vous pouvez choisir d’activer ou de désactiver Plantfit de votre navigation sur le site.

 

Compléter votre questionnaire >>>  Créer mon Jardin