Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Le Mesnil-Gaillard, une ode aux graminées et aux vivaces

La Normandie recèle quantité de beaux jardins, et pour cette seconde visite (après celle du Jardin du Mesnil), rapprochons-nous de la Côte d'Albâtre, pour nous arrêter à Sotteville-sur-Mer, que l'on atteint après juste 30 minutes de route, depuis Dieppe, en longeant la côte vers le sud. C'est donc dans ce petit village côtier que Michèle et Patrice Delaunay-Laurent nous ouvrent les portes du Mesnil-Gaillard, un jardin bercé par les embruns, et dont le maître-mot est 'naturel'…

Le jardin, un souvenir d'enfance…

Michèle se souvient du jardin de son grand-père, lui aussi implanté en Normandie, dans un sol riche, où tout poussait. Les abords de la maison offraient des massifs d'agrément, pour céder la place, en s'éloignant un peu, au potager, aux animaux...et au toilettes, cachés au fond du terrain.

Pour Patrice, qui a toujours aimé la nature, le souvenir du jardin de sa maman est prégnant, celui des coteaux calcaires qu'il investit par la suite aussi. Pas idéal pour débuter en jardinage. Mais formateur !

Pour le reste, c'est l'empirisme qui a prévalu, et c'est en autodidactes passionnés qu'ils ont fait leur chemin.

Le jardin s'étire devant une superbe chaumière à colombage du 16e siècle. Photo : Jardin de Luchane / JC Aumont

Une création patiente et perpétuelle

Il faut bien le reconnaître, les conditions pour jardiner ici sont un atout. Des gelées peu fréquentes, superficielles et brèves, une hygrométrie globalement importante, et un sol souple, facile à travailler, majoritairement sablonneux, mais cependant bien pourvu en humus, avec ça et là des poches d'argile. Mais tout n'est pas rose non plus, comme ce vent marin, chargé de sel, parfois froid et desséchant, et capable de souffler très fort (j'en ai d'ailleurs fait l'expérience le jour de ma visite !). Sans parler d'une météo qui, depuis quelques années, impose une sécheresse estivale difficile à supporter par certains végétaux. 

Au départ, ce jardin, d'une superficie totale de 2,3 hectares, était une simple étendue vierge. Aujourd'hui, c'est déjà environ un peu plus d'un hectare qui a été aménagé, avec une mare, des zones qui bénéficient d'une tonte différenciée pour favoriser la biodiversité (et aussi parce que c'est beau !), et un superbe ensemble de massifs, qui s'articulent en souplesse autour d'une chaumière à colombages du 16e siècle au charme fou. Jardin Cailloux, Jardin des Prés, Mare à Galets, Jardin Jaune, Jardin des 4 saisons... les noms renseignent tantôt sur la nature du sol, tantôt sur la couleur dominante, ou encore sur les associations végétales qui composent l'aménagement.

Dans le jardin des 4 saisons, comment ne pas céder devant tant de poésie et de légèreté ? S'appuyant sur deux cèdres (l'un au feuillage vert sombre, l'autre affichant des teintes dorées) et sur un Liquidambar aux couleurs chaudes, un massif émerge, tel un feu d'artifice. On peut y admirer, entre autres, Cortaderia 'Splendid Star', Panicum 'Heiliger Hain', ainsi que des Cheveux d'Ange, le tout surmonté par les pompons violets des Verveines de Buenos Aires. Photo : Jardin de Luchane / JC Aumont

 

Dans les premiers temps, la priorité a été donnée à la rénovation, puis à la gestion des locations, qui limitaient les possibilités d'intervention au jardin. Dans les années 2005-2006, les premiers végétaux structurants sont plantés, comme des Bouleaux blanc de l'Himalaya, Cerisiers d'ornement, Liquidambars, Arbres aux Quarante Ecus, ou encore des Cyprès-chauves qui pompent un peu de l'humidité excessive dans certaines zones du terrain. Quand Michèle et Patrice s'installent définitivement dans la maison en 2010, ils peuvent alors investir également le jardin à temps plein, et en profitent pour aménager des gîtes dans les dépendances.

De larges étendues vertes font respirer le visiteur...qui pourrait bien avoir le souffle couper à la vue des massifs généreux, peuplés de très nombreuses graminées et vivaces ! Photos : Jardin de Luchane / JC Aumont

Poésie et naturalisme

Dès mes premiers pas dans le jardin, je suis frappé par sa légèreté et sa poésie, que l'on doit entre autre à ce savant mélange entre vivaces et graminées, dans l'esprit des jardins créés par le célèbre paysagiste néerlandais Piet Oudolf. Les deux jardiniers me confirment d'ailleurs que ce type d'aménagement les a beaucoup séduits et inspirés.

Ainsi, de très nombreuses graminées ornementales dansent sous le vent. De grands Miscanthus aux formes généreuses, des Cheveux d'Ange à la blondeur éblouissante, des Panicum aux teintes incroyables (comme cet exemplaire de Panicum virgatum 'Heilinger Hain' aux reflets pourpres et violacés intenses), ou encore des Molinies à la silhouette élégante. Entre ces belles dames d'entretien facile et très limité, se faufilent quantité de vivaces de tailles et couleurs différentes : des Eupatoires (que Michèle aime beaucoup pour leur très longue floraison et leur beauté, même une fois les inflorescences séchées), des Persicaires (dont il existe une grande diversité de cultivars), des Helenium, des Hélianthèmes, des Verveines de Buenos Aires (pour leur graphisme et leur transparence) ou encore les incontournables Asters, parmi les rois de l'automne. Le jardin est assez vaste pour accueillir également de nombreux arbres et arbustes, sans pour autant briser l'idée du jardin de prairie. Ainsi, on peut contempler plusieurs Liquidambars aux teintes automnales à tomber, des Cornouillers à bois colorés, des Eleagnus (avez-vous déjà senti le parfum puissant et divin que leurs minuscules fleurs diffusent en fin de saison chez certaines espèces ?), des Pommiers d'ornement dont les petites pommes, pas plus grosses que des cerises, peuvent persister tout l'hiver, et font le régal des oiseaux, ainsi que plusieurs conifères qui garantissent une structure permanente (Cèdre, Cyprès, Génévriers…).

Chaque massif est conçu pour évoquer une pairie naturelle, à la fois sauvage et maîtrisée. Dans le fond du jardin, de larges espaces ne sont fauchés qu'une fois par an, afin de favoriser la biodiversité et d'accompagner cette vision du jardin naturaliste. Photos : Jardin de Luchane / JC Aumont

 

L'automne, saison de contemplation... et de création

L'automne est la saison idéale pour procéder aux réflexions, changements, nouveaux aménagements ou plantations supplémentaires. D'ailleurs, en ce moment, les jardiniers sont en pleine sélection d'arbres non sophistiqués mais dotés de belles teintes automnales. Il se pourrait donc bien que d'autres Bouleaux, des Charmes et des Chênes viennent bientôt enrichir le jardin. Car si Michèle adore le graphisme et la belle présence des graminées, elle aime également jouer avec les textures, les couleurs et les contrastes. Dans tous les cas, elle n'envisage son jardin que sous un angle qui se veut respectueux de l'environnement. Ainsi, les massifs sont désherbés manuellement, l'arrosage se fait uniquement avec l'eau récupérée, et tout les « déchets » du jardin y sont directement réinvestis, comme paillage, en compost, ou même pour composer des talus. Les sujets sélectionnés sont plantés jeunes, car ils reprennent généralement beaucoup mieux que des exemplaires plus matures.

Tout au long de la promenade, le visiteur est caressé par la douceur des graminées, dont les teintes automnales n'ont d'égale que la beauté de leurs épis, rehaussée par les coloris des vivaces. Des sculptures maison, comme ces deux "Epoutres", apportent une touche humoristique. Photos : Jardin de Luchane / JC Aumont

 

Motivé par un fort esprit de 'récup', et bricoleur inventif, Patrice s'amuse à créer des structures qui surprennent le visiteur, comme ses récents « Epoutres », deux amoureux qui sont nés de vieilles solives et semblent désormais échanger des mots doux dans la prairie.

Soucieux de l'environnement, Michèle et Patrice le sont aussi de leurs prochains. C'est pourquoi ils font partie du collectif Les Mains Vertes du Cœur, qui regroupe des jardiniers qui s'engagent à ouvrir leur jardin au moins un week-end par an, et reversent la recette obtenue à la Fondation Charles Nicolle, dont le but est, entre autres, d'améliorer les conditions de vie des patients et de soutenir la recherche. Un bel exemple de partage, qui s'étend bien au-delà des limites de leur beau jardin.

Le Jardin du Mesnil-Gaillard gagne peu à peu en notoriété, et si vous pouvez le retrouver sur Facebook, l'horizon s'élargit. Michèle a en effet été contactée afin de l'inciter à poser sa candidature pour obtenir le label de Jardin Remarquable, et le magasine Ma Campagne a également mis à l'honneur le jardin en le choisissant pour illustrer sa photo de couverture.

Cette fois-ci encore, je vous invite à découvrir davantage de photos de ce superbe jardin sur mon blog Jardin de Luchane

 

Bidens, Helianthus, Helenium, Aster, Miscanthus et Calamagrostis s'associent en un joyeux mélange devant un Cornus alba 'Sibirica' qui a revêtu sa parure automnale. Photo : Jardin de Luchane / JC Aumont

Informations pratiques

  • Adresse : 1366 Route de Saint-Aubin - 76740 Sotteville-sur-Mer
  • Téléphone : 06.08.96.88.19
  • Mail : mesnilgaillard@aol.com
  • Horaires : Ouvert d'Avril à Octobre, sur RDV
  • Tarifs (2020) : 10 euros (l'intégralité des recettes est reversée à la Fondation Charles Nicolle, CHU de Rouen)
  • Réseaux sociaux : retrouvez le Jardin du Mesnil sur Facebook
  • Possibilité d'organiser des évènements dans le jardin. 

Articles connexes


Blog

10 graminées qu'il faut avoir dans son jardin

Les graminées ornementales connaissent, depuis quelques années, leur heure de gloire. Et c'est bien mérité...
Lire la suite +

Blog

5 vivaces à floraison tardive qu'il faut avoir dans son jardin

La lumière se fait plus basse et les ombres s'allongent, les matins sont nappés de...
Lire la suite +

Blog

Visite au jardin de Piet Oudolf à Hummelo

L'année dernière, j'ai enfin pu concrétiser un rêve depuis longtemps caressé... visiter le jardin naturaliste...
Lire la suite +

Blog

10 bonnes raisons de laisser pousser les mauvaises herbes

« Tu laisses des mauvaises herbes ?» Cette question rhétorique, que l’on me sort à l’envi dès...
Lire la suite +

Blog

Jardin naturel, 5 plantes sauvages remarquables

Je voue une admiration sans bornes aux paysagistes du naturel, comme les très célèbres Gilles...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(0 votes, moyenne: 0 sur 5)
Laisser un commentaire

Plantfit,

Plantez adapté

 

Plantfit c’est notre tout nouveau service de conseils personnalisés. Gratuit, cet outil apporte à chacun des recommandations équivalentes à celles d'un bon jardinier et permet de sélectionner les végétaux les mieux adaptés à son jardin et à ses compétences en jardinage.

Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous pouvez ainsi (re)découvrir les caractéristiques uniques de votre jardin et choisir les plantes qui pourront s’y épanouir sans difficultés. Observer et s’inspirer de la nature permet d’obtenir de meilleurs résultats. C’est aussi le premier pas vers une démarche de jardinage responsable !

 

Conseils sur mesure

Solution brevetée, Plantfit analyse les paramètres de votre jardin puis les croise avec les facteurs clés de réussite de chaque plante (zone climatique, exposition soleil et vent, type de sol, savoir-faire requis), établis d’après notre base de connaissances pour chacune des 12 000 plantes de la pépinière. Nous intégrons également à notre algorithme vos souhaits de couleur, hauteur ou style de massifs recherchés. 

 

Plantfit c’est tout simple !

Laissez-vous guider et répondez en quelques minutes à notre questionnaire. C'est une étape indispensable pour que nous puissions vous présenter le profil de votre jardin en quelques lignes, puis vous conseiller des plantes naturellement adaptées :

1- Organisez votre jardin ou votre terrasse en différents espaces

2- Répondez à nos questions sur les différents paramètres clés de chaque espace

3- Naviguez sur le site et pour chaque plante sélectionnée, découvrez si celle-ci est adaptée ou non à ces espaces, et pourquoi.

 

Que verrez-vous pour chaque plante ?

Cette plante nous paraît inadaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît assez adaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît bien adaptée à votre jardin ou votre massif !
Cette plante est peut-être un peu trop volumineuse pour votre massif 
Cette plante présente des caractéristiques ornementales que vous recherchez

Nos recommandations sont disponibles pour les végétaux d’ornement. Les plantes potagères et les fruitiers arriveront dans un second temps. 

 

À tout moment et d’un simple clic, vous pouvez choisir d’activer ou de désactiver Plantfit de votre navigation sur le site.

 

Compléter votre questionnaire >>>  Créer mon Jardin