Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Verveine : planter, tailler et entretenir

La verveine en quelques mots

  • Les verveines ornementales offrent de très longues floraisons, du début de l’été jusqu’aux gelées
  • La verveine citronnelle est une plante médicinale et aromatique, que l’on peut consommer en tisane
  • Les variétés hybrides offrent des floraisons très colorées, et sont idéales pour les jardinières !
  • La Verveine de Buenos Aires s’intègre à merveille dans les massifs naturalistes
  • Les verveines sont des plantes faciles à cultiver
  • Elles se plaisent en plein soleil, dans un substrat fertile, frais et drainant

Le mot de notre Experte

Les verveines forment un groupe de plantes diversifié, que l’on cultive soit pour leur intérêt aromatique et médicinal, soit pour leur floraison colorée, très décorative. Ainsi, la Verveine officinale et la Verveine citronnelle (aussi appelée Verveine odorante) sont des plantes médicinales, que l’on peut consommer en tisane, et dont les bienfaits sont nombreux. Les Verveines des jardins (aussi appelées verveines hybrides ou annuelles), Verveine de Buenos Aires et Verveine hastée sont, elles, cultivées pour leur floraison très décorative. Les verveines des jardins sont des plantes compactes qui offrent des fleurs très colorées. Elles sont parfaites en jardinière ou en pot. Les verveines bonariensis et hastata sont de grandes plantes à l’aspect très naturel, et qui portent de belles floraisons mauves, à l’aspect léger, très aéré.

Les verveines sont des plantes assez faciles de culture. Elles se plaisent au soleil, dans un terrain ordinaire, drainant et frais. Les verveines bonariensis et hastata sont plutôt adaptées à une plantation en pleine terre, tandis que les verveines des jardins et verveine citronnelle conviennent très bien à une culture en pot. Les Verveines hybrides apprécieront quelques arrosages durant l’été. Pour ce qui est de la verveine citronnelle, nous vous suggérons de la tailler sévèrement à la sortie de l’hiver. Elle nécessite aussi d’être protégée du froid en hiver, car il s’agit d’une plante plutôt frileuse. Découvrez tous nos conseils pour réussir la culture de ces différentes verveines !

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Verbena sp.

Famille : Verbenaceae

Nom commun : Verveine

Floraison : entre juin et octobre

Hauteur : entre 20 cm (verveines hybrides) et 2 m (Verbena bonariensis)

Exposition : plein soleil

Sol : ordinaire, frais et drainant, moyennement fertile

Rusticité : Variable. Les Verveines hybrides et Verveines citronnelle sont gélives ; les Verveines vivaces supportent – 15 °C.

Les verveines sont des plantes cultivées pour leur floraison décorative ou pour leur intérêt aromatique. Elles peuvent être vivaces ou annuelles, herbacées ou semi-ligneuses. La plupart des espèces sont originaires d’Amérique. Ainsi, évidemment, la Verveine de Buenos Aires (Verbena bonariensis) vient d’Amérique du Sud ; tout comme les Verbena hortensis, qui ont donné naissance aux verveines hybrides (ou Verveines des jardins) ; mais c’est aussi le cas de la Verveine citronnelle, Aloysia citriodora. À l’état sauvage, les verveines poussent surtout dans des milieux ouverts, lumineux, comme des prairies, friches et bordures de chemin, ce qui explique qu’elles apprécient être installées au soleil.

La Verveine officinale, Verbena officinalis, est une plante commune dans la nature en France. Elle est très discrète, avec ses tiges fines à l’aspect relativement transparent, et ses minuscules fleurs mauves, assez pâles. Malgré son grand intérêt médicinal, la plupart du temps, on ne la remarque pas !

Les verveines hybrides (Verbena x hybrida) sont des plantes appréciées pour leurs floraisons très colorées. Ce sont des vivaces, mais on les cultive habituellement en annuelles. On les appelle aussi « Verveines des jardins ». À l’origine, elles sont issues de Verbena hortensis. Elles ont donné naissance à de très nombreuses variétés, aux couleurs variées, souvent vives.

Les verveines sont rattachées à la famille des Verbenaceae, à laquelle elles ont donné leur nom. Cette famille compte un peu plus de 1 000 espèces. En plus des verveines, on y trouve quelques autres plantes ornementales, notamment le Lantana et le Duranta repens.

Illustration botanique représentant la Verveine officinale

Verbena officinalis : planche botanique

Les Verveines au sens strict, botanique (genre Verbena), rassemblent environ 100 espèces. Mais d’autres plantes qui n’appartiennent pas au genre Verbena sont aussi appelées verveines : c’est le cas de la Verveine citronnelle (Aloysia), de la Verveine nodiflore (Lippia nodiflora), et du genre Glandularia. Toutes ces plantes sont cependant rattachées à la famille des Verbenacées, et sont donc très proches des vraies verveines.

Verbena bonariensis et Verbena hastata sont des vivaces assez hautes, pouvant atteindre entre 1,50 m et 2 m. Elles portent de longues tiges dressées et ramifiées, qui donnent à la plante un aspect léger, aéré, laissant passer le regard à travers elles. Ces verveines apportent du volume et de la verticalité dans les massifs, et peuvent être utilisées pour alléger des massifs un peu plats, ou aux floraisons trop vives. Les verveines hybrides sont bien plus basses, ne dépassant pas 50 cm de hauteur. Ce sont des plantes compactes et touffues, mais qui peuvent aussi prendre une forme assez large et étalée. Certaines d’entre elles ont un port retombant, ce qui les rend très décoratives en suspension. L’espèce Lippia nodiflora a une forme totalement différente, puisqu’il s’agit d’une plante tapissante, très basse, qui peut être utilisée en remplacement du gazon. Verbena tenuisecta est une autre verveine au port étalé.

Les verveines vivaces, comme Verbena bonariensis ou Verbena hastata, ne vivent pas très longtemps, mais elles ont tendance à se ressemer d’elles-mêmes !

Les tiges de Verbena bonariensis sont ramifiées, avec des ramifications opposées : à chaque fois, deux tiges partent en face à face, ce qui donne un aspect très symétrique et régulier à la plante. Cette plante apporte beaucoup de graphisme dans les massifs, d’autant plus que ses tiges sont relativement rigides.

Les verveines ont l’avantage de fleurir longtemps ! Elles sont en fleurs du début de l’été (parfois dès la fin du printemps), jusqu’aux gelées. La floraison a généralement lieu de juin en octobre, mais cela dépend aussi de la variété cultivée.

Les fleurs des verveines se composent de cinq pétales. Ils sont soudés en un tube, tout comme les petits sépales qui les entourent. Ces derniers sont constitués de cinq dents (correspondant à cinq sépales soudés). À l’intérieur du tube de la corolle sont insérées quatre étamines (parties mâles, portant le pollen), ainsi que le pistil (partie femelle, recueillant le pollen). Les fleurs de verveine sont légèrement irrégulières, à symétrie bilatérale. Elles sont placées à l’extrémité des tiges, en position terminale.

Les fleurs des verveines sont généralement mauves, mais celles des hybrides se déclinent en blanc, rouge, rose, violet, bleu. Les couleurs des verveines hybrides sont assez vives, éclatantes ; tandis que celles des verveines de Buenos Aires et hastata sont bien plus douces.

Les verveines vivaces, Verbena bonariensis et Verbena hastata, offrent une délicate floraison de couleur mauve, tout comme Verbena officinalis. Ces plantes s’intègrent parfaitement dans les jardins naturalistes. Leurs fleurs sont petites, ne dépassant pas 5-6 mm de diamètre. Celles de Verbena bonariensis ont une teinte claire, plutôt lumineuse, qui est mise en valeur par les sépales et bractées plus sombres qui les portent. Elles sont rassemblées en panicules aplaties, tandis que celles de la Verveine hastée forment de petits épis, très fins.

Dans un autre genre, bien plus coloré, les verveines annuelles sont impressionnantes par leur floraison. Elles peuvent prendre une large gamme de couleurs : rose, rouge, blanc, mauve, bleu, voire même orangé… Certaines verveines hybrides ont même des fleurs bicolores : elles sont par exemple roses striées de blanc chez Verbena ‘Coral Star’ ou bleues marquées de blanc au centre chez ‘Lilac Eye’. Chez les variétés de la série Estrella, les fleurs sont marquées de blanc, formant un motif en étoile.

Les inflorescences des verveines hybrides n’ont pas du tout la même forme que celles des Verveines de Buenos Aires, officinalis ou hastata. Leurs fleurs sont grandes, mesurant jusqu’à 3 cm de diamètre au maximum, et sont rassemblées en bouquets aplatis, assez denses. Elles rappellent un peu la floraison des Phlox.

La verveine citronnelle, quant à elle, offre en été une délicate floraison blanche, constituée de petites fleurs.

La Verveine de Buenos Aires est une bonne plante mellifère. Ses fleurs attirent les insectes pollinisateurs (abeilles, papillons…).

Différentes floraisons de verveines

La floraison de la verveine citronnelle (Aloysia citriodora – photo H. Zell), celle de la verveine hastée (Verbena hastata – photo James St. John), et de la verveine hybride Verbena lanai ‘Purple Star’

 

Les verveines portent des feuilles de couleur verte, et de forme simple, non divisée, mais dentées sur l’extérieur du limbe. Les feuilles sont opposées, placées deux par deux, l’une en face de l’autre. Les feuilles des verveines hybrides sont assez jolies, avec le bord du limbe finement dentelé.

Celles de Verbena bonariensis sont très fines, ce qui les rend discrètes. Elles sont d’ailleurs placées surtout sur la partie inférieure de la plante. Le haut des tiges ne porte que les fleurs, ce qui rend la plante très légère et aérée.

La verveine citronnelle porte un beau feuillage vert clair, au limbe entier, allongé. Évidemment, ses feuilles sont très parfumées, odorantes. Elles ont un agréable arôme citronné, et possèdent des propriétés médicinales. Elles sont souvent consommées en infusion, mais on peut aussi s’en servir pour cuisiner, parfumer des desserts ou plats. Il est également possible de les utiliser en pot-pourri, avec d’autres épices, feuilles et fleurs.

 

Les feuilles des Verveines

Le feuillage de la Verveine citronnelle (Aloysia citriodora – photo Plenuska), de Verbena hastata et de Verbena bonariensis

 

Lorsque la floraison est terminée, si les fleurs sont laissées en place sur la plante, les verveines produisent des capsules renfermant les graines. Ces capsules s’ouvrent quand elles arrivent à maturité, afin de libérer les graines et permettre à la plante de se propager.

Les graines des Verbena bonariensis et hastata sont appréciées par les oiseaux ! Ce sont de bonnes plantes pour un jardin favorable à la biodiversité, car leurs fleurs sont également très mellifères.

La Verveine de Buenos Aires a tendance à se ressemer d’elle-même, ce qui compense sa durée de vie relativement courte !

La verveine hybride est une plante frileuse ; c’est pour cette raison qu’on la cultive plutôt en annuelle. La verveine citronnelle a aussi l’inconvénient d’être peu rustique (-5°C), tandis que Verbena bonariensis est plus résistante, supportant jusqu’à  -10° voir -15 °C.

Les principales variétés de verveines

Les verveines vivaces, au style très naturel

Il s’agit principalement des Verbena bonariensis et Verbena hastata. Elles sont assez hautes, ont un aspect léger et aéré, et trouvent facilement leur place dans les jardins naturalistes, de style sauvage, champêtre.

Verbena bonariensis - Verveine de Buenos Aires

Période de floraison Juin à Oct.

Hauteur à maturité
1.20 m

La Verveine de Buenos Aires est une vivace qui porte de longues tiges dressées et ramifiées, au sommet desquelles se trouvent les inflorescences mauves, très lumineuses, constituées de petites fleurs. Elle est indispensable dans les jardins naturalistes. De plus, c’est une bonne plante mellifère.

Verbena bonariensis Lollipop en godet de 9cm - Verveine de Buenos Aires naine

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité
60 cm

La variété ‘Lollipop’ ressemble beaucoup à l’espèce-type, mais est plus basse, plus compacte, que celle-ci. À privilégier si vous souhaitez la planter sur l’avant des massifs ou en pot.

Verveine - Verbena hastata

Période de floraison Juil. à Oct.

Hauteur à maturité
80 cm

La Verveine hastée porte, à l’extrémité de ses tiges dressées, des épis très fins, composés de petites fleurs mauves. C’est une plante assez haute, à l’aspect graphique et vertical.

Verbena rigida Polaris, Verveine

Période de floraison Juin à Nov.

Hauteur à maturité
60 cm

Cette variété forme des touffes portant des bouquets de petites fleurs de couleur mauve très clair, qui amènent beaucoup de luminosité dans les massifs.

Phyla ou Lippia nodiflora - Verveine nodulaire

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
5 cm

Il s’agit d’une petite plante couvre-sol, qui se montre très résistante au piétinement. Elle représente une excellente alternative au gazon ! Elle est caduque, facile à cultiver, et porte de petits épis de fleurs blanches durant tout l’été.

Les verveines annuelles, à floraison très colorée

On les appelle aussi Verveines des jardins, ou Verveines hybrides (Verbena x hybrida). Il s’agit en réalité de plantes vivaces, mais gélives, et que l’on cultive donc généralement en annuelles. On les apprécie pour leurs fleurs rassemblées en bouquets denses. Elles sont parfaites pour réaliser des compositions en jardinière ou en pot, et peuvent aussi être installées sur l’avant des massifs.

Verveine Vepita Pearl Blue

Période de floraison Juin à Oct.

Hauteur à maturité
25 cm

Cette variété offre une belle floraison d’un bleu intense, bien prononcé. Elle a un port légèrement retombant, ce qui la rend très décorative en suspension.

Verveine Superbena Royale Red

Période de floraison Juin à Oct.

Hauteur à maturité
25 cm

Cette verveine impressionne par sa floraison rouge vif, profond. C’est une variété vigoureuse, au port tapissant, qui est parfaite en couvre-sol ou en suspension. Elle offre une floraison très généreuse, recouvrant bien le feuillage.

Verveine Superbena Royale Peachy Keen

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité
25 cm

Une verveine qui offre une floraison bien plus douce et délicate, dans une belle teinte orange abricot, assez claire. Elle est vigoureuse et bien florifère.

Verveine Superbena Coral Star

Période de floraison Juin à Oct.

Hauteur à maturité
30 cm

Cette verveine possède des fleurs originales, roses entrecoupées de lignes blanches partant du centre, en étoiles. C’est une variété résistante, qui prend une forme compacte et légèrement retombante.

Les verveines aromatiques et médicinales

Il s’agit de la Verveine citronnelle (Aloysia triphylla) et de Verbena officinalis.

Verveine citronnelle - Aloysia triphylla

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité
1.00 m

Cette plante est très appréciée pour son feuillage aromatique, citronné, que l’on peut utiliser en infusion ou pour cuisiner. Elle possède de belles feuilles allongées, vert clair, et porte en été de petites fleurs blanches. Elle craint le froid ; il faudra la protéger en hiver.

Verveine officinale - Verbena officinalis

Période de floraison Juin à Oct.

Hauteur à maturité
60 cm

Il s’agit d’une plante assez discrète, que l’on trouve à l’état sauvage en France. Elle est intéressante pour ses nombreuses propriétés médicinales : diurétique, calmante, digestive... On l’utilise surtout en infusion.

Verveine Sucrante - Lippia dulcis

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité
15 cm

Il s’agit d’une petite plante dont on peut récolter et consommer les feuilles, appréciées pour leur saveur sucrée ! On peut les utiliser en infusion ou les intégrer dans des desserts.

Plantation des verveines

Où planter ?

Les verveines se plaisent en plein soleil. Elles doivent bénéficier d’au moins 6 heures de soleil par jour afin d’offrir une généreuse floraison, ou un feuillage bien aromatique (verveine citronnelle).

Les verveines hybrides apprécient les sols riches et fertiles. Il est préférable de leur apporter un peu de compost bien décomposé ou d’engrais. Elles aiment aussi les sols qui restent relativement frais en été, tout en étant drainants.

Verbena bonariensis pousse bien dans les terrains drainants, même secs et caillouteux, et supporte les sols assez pauvres. Elle n’aime pas les substrats lourds, qui retiennent l’humidité en hiver.

La Verveine citronnelle a besoin d’un terrain drainant, plutôt pauvre.

Les Verbena bonariensis et hastata sont d’excellentes plantes pour les jardins naturalistes ou les massifs de vivaces, tandis que les verveines hybrides trouvent plutôt leur place en jardinière, en pot, en suspension ou en bordure. Quant aux Verveine citronnelle et Verveine officinale, elles peuvent être intégrées dans le potager ou dans un carré de plantes aromatiques et médicinales.

Si vous cultivez la verveine citronnelle, à moins d’habiter dans une région au climat très doux, nous vous conseillons plutôt de la planter en pot. Ainsi, vous pourrez la rentrer en hiver pour la protéger du froid.

Quand planter ?

Les verveines se plantent au printemps, dès qu’il n’y a plus de risques de gelées.

Comment planter ?

Nous vous suggérons de respecter environ 30 cm de distance entre les plants de Verveines hybrides, et au moins 40-50 cm pour les autres verveines.

En pleine terre :

  1. Commencez par placer la motte dans une bassine remplie d’eau afin de lui permettre de bien s’humidifier. Cela facilitera l’arrosage ultérieur et améliorera la reprise de la plante.
  2. Creusez un trou de plantation. Il doit mesurer environ trois fois la taille de la motte. Si vous cultivez les verveines hybrides, ajoutez un peu de compost bien décomposé. Si votre terrain est lourd et a tendance à retenir l’eau, apportez des éléments drainants : graviers, sable grossier…
  3. Plantez votre verveine.
  4. Replacez la terre tout autour, et tassez avec le plat de la main.
  5. Arrosez généreusement.

Pensez à bien arroser régulièrement dans les semaines qui suivent la plantation.

Pour une plantation en pot :

Les verveines hybrides s’adaptent bien à une culture en pot. De même, la verveine citronnelle, étant peu rustique, peut tout à fait être plantée en pot et rentrée sous abri en hiver.

Prenez un pot ou une jardinière, puis placez une couche de drainage au fond (il peut s’agit de graviers, de billes d’argile, ou d’autres éléments grossiers). Installez ensuite du terreau, puis positionnez la plante. Pour la verveine hybride, vous pouvez intégrer au substrat un peu d’engrais à libération lente. Comblez avec du substrat tout autour de la plante, puis tassez et arrosez.

La floraison de la Verveine hastée

Verbena hastata (photo Cody Hough)

 

Entretien

La Verveine de Buenos Aires tolère assez bien la sécheresse, et ne nécessite pas vraiment d’entretien. Elle est idéale dans les jardins de style sauvage, naturel, où l’on intervient peu.

Les verveines hybrides, elles, demandent un peu plus d’entretien. Elles apprécieront des apports de compost. Si vous les cultivez en pot ou jardinière, vous pouvez effectuer quelques apports d’engrais liquide, ou utiliser des engrais à libération lente. Il est également préférable de les arroser durant l’été. Veillez à ce que le substrat ne se dessèche pas trop. Soyez vigilants surtout si vous la cultivez en pot, car le substrat sèche plus rapidement qu’en pleine terre. Lorsque vous arrosez, dirigez le jet d’eau vers le pied de la plante, en évitant de mouiller le feuillage, afin de limiter l’apparition de maladies.

Des arrosages réguliers en été garantissent une floraison plus généreuse et plus longue. N’hésitez pas à installer un paillage pour que le sol reste relativement frais.

Nous vous conseillons de supprimer les fleurs des verveines hybrides lorsqu’elles sont fanées, car cela soulage la plante et l’encourage à produire de nouvelles fleurs. Pour Verbena bonariensis, laissez-les en place pour permettre à la plante de se ressemer spontanément et de se naturaliser dans votre jardin !

Les verveines hybrides sont généralement cultivées en annuelles. Vous pouvez renouveler vos jardinières à chaque printemps, ou choisir de les conserver d’une année sur l’autre en les rentrant sous abri en hiver, lorsque les températures deviennent fraiches.

Vous pouvez récolter les feuilles de la verveine citronnelle, puis les utiliser fraiches ou les faire sécher.

La Verveine citronnelle est une plante assez frileuse, il faut la protéger du froid en la rentrant sous abri pour l’hiver (d’où l’intérêt de la cultiver en pot). Si vous habitez une région au climat particulièrement doux, vous pouvez vous contenter de la protéger avec un épais paillage et un voile d’hivernage.

Nous vous suggérons de rabattre la Verveine citronnelle en fin d’hiver (février-mars), en taillant sévèrement ses tiges. Cela permet de la rendre plus touffue et compacte, en la forçant à se ramifier. Effectuez également quelques tailles plus légères durant l’été, en coupant ses tiges sur le quart ou le tiers de leur hauteur.

Pensez aussi à récolter ses feuilles, pour les utiliser fraiches ou les faire sécher !

Pour la Verveine citronnelle comme pour les verveines hybrides, effectuez des arrosages réguliers au cours de l’été.

Pour Verbena bonariensis, vous pouvez tailler la plante en fin d’hiver – début de printemps. Il est aussi possible de rabattre la plante en automne, après la floraison, si vous souhaitez éviter qu’elle ne se ressème au jardin.

Les maladies et parasites

La majorité des verveines sont sensibles à l’oïdium. Cette maladie est causée par de minuscules champignons, et se reconnait à l’apparition d’un feutrage blanc sur le feuillage. Traitez en utilisant du soufre ou une décoction de prêle. Les verveines hybrides peuvent aussi être atteintes par le mildiou, une autre maladie cryptogamique. Contre ces maladies dues à des champignons, mieux vaut éviter l’excès d’humidité, éviter de planter trop dense afin de permettre à l’air de circuler, et ne pas mouiller le feuillage lors des arrosages (diriger l’eau vers le pied de la plante). Une fois la maladie déclarée, pour limiter sa progression nous vous conseillons de couper et brûler les parties atteintes, puis d’utiliser un fongicide (bicarbonate de soude, soufre, bouillie bordelaise…).

Concernant les parasites, les verveines sont parfois grignotées par les limaces. Vous pouvez déposer de la sciure ou du sable autour de vos plants, afin de les empêcher d’y accéder, ou, si cela ne suffit pas, utiliser des granulés anti-limaces (Ferramol). De même, les pucerons peuvent attaquer les verveines. Dans ce cas, traitez en pulvérisant sur le feuillage du savon noir dilué dans de l’eau. Il arrive aussi que les araignées rouges s’installent sur la verveine. Il s’agit de minuscules acariens qui piquent les feuilles et prélèvent la sève. Enfin, vous pouvez aussi rencontrer des problèmes avec les thrips.

La verveine citronnelle est parfois attaquée par les aleurodes, ou mouches blanches.

Multiplication

Les meilleures techniques pour multiplier les verveines sont le semis et le bouturage. Nous vous conseillons plutôt le bouturage, qui a l’avantage d’être assez simple et rapide, et qui semble adapté à la majorité des espèces, qu’il s’agisse des hybrides, vivaces ou des verveines aromatiques. La verveine de Buenos Aires peut également être multipliée par division de touffes.

Semis

Vous pouvez semer les verveines hybrides et les variétés vivaces en fin d’hiver, vers le mois de mars. Les pots devront être placés sous abri, puis plantés en extérieur au printemps, dès qu’il n’y aura plus de risques de gelées. Dans tous les cas, nous vous conseillons de placer les graines pendant 10 à 15 jours au réfrigérateur avant de semer, afin de faciliter la germination.

  1. Préparez un pot ou une terrine, en le remplissant de terreau spécial semis
  2. Disposez les graines à la surface.
  3. Puis recouvrez légèrement avec du substrat. Tassez délicatement.
  4. Arrosez en pluie fine.
  5. Placez le pot sous abri, à un endroit lumineux, sans soleil direct. L’idéal est d’avoir une température d’environ 20 °C.
  6. Continuez à arroser régulièrement, puis installez les jeunes plants au jardin au printemps, lorsqu’il n’y a plus de risques de gelées, à partir du mois de mai.

La Verveine de Buenos Aires peut aussi être semée directement en place, en pleine terre.

Bouturage

Vous pouvez bouturer les verveines hybrides, les vivaces, ainsi que la Verveine citronnelle, à la fin de l’été, vers août-septembre.

  1. Prélevez une tige saine, de préférence non fleurie. Elle doit mesurer environ 10 cm de longueur. Nous vous conseillons de couper proprement, de façon nette, juste en dessous d’un nœud (point d’insertion des feuilles).
  2. Supprimez les feuilles placées sur la partie inférieure de la tige, pour n’en laisser que quelques-unes sur le haut de la bouture. Si la tige porte des fleurs, retirez-les également.
  3. Préparez un pot avec un terreau léger, auquel vous pouvez ajouter un peu de sable ou de perlite. Arrosez pour que celui-ci soit bien humide.
  4. Plantez la tige dans le substrat.
  5. Tassez autour, afin d’assurer un bon contact entre le terreau et la tige.
  6. Placez le pot sous abri, à l’ombre. Vous pouvez éventuellement placer la bouture « à l’étouffée », en installant une bouteille en plastique sur le pot, afin que l’atmosphère soit saturée en humidité.
  7. Continuez à arroser régulièrement pour que le substrat reste humide le temps que la bouture démarre sa croissance.
  8. Vous pourrez installer la plante en pleine terre au printemps, lorsque les risques de gelées seront écartés.

Pour la Verveine citronnelle, il est possible d’effectuer des boutures à talon, en prélevant une tige avec à la base un petit segment de la branche qui la portait.

Associer la Verveine au jardin

Les Verbena bonariensis et Verbena hastata trouveront aisément leur place dans un jardin naturaliste. Ces verveines ont un aspect transparent et aéré, laissant passer le regard. Elles apportent au jardin un côté sauvage et champêtre. Vous pouvez les planter avec d’autres plantes à l’aspect très naturel : Gaura lindheimeri, Veronicastrum, Echinops, knauties, Phlomis russeliana, cardère (Dipsacus fullonum), Salvia nemorosa… Vous pouvez aussi composer un superbe massif de fin d’été, de style assez naturel, dans les tons pourpre, orangé, brun, mauve. Installez des Eupatorium maculatum, Echinacea purpurea, et des graminées, comme les Pennisetum, Calamagrostis ou Miscanthus.

Idées d'association avec Verbena bonariensis : jardin naturaliste

La Verveine de Buenos Aires est parfaite dans les jardins naturalistes ! Verbena bonariensis, Calamagrostis ‘Karl Foester’ et Echinacea purpurea (photo GWI – Jenny Lilly – MAP) / Verbena bonariensis et Agastache ‘Blue Fortune’ / Verbena bonariensis, Cleome ‘Violet Queen’ et Salvia ‘Amistad’

 

Ces verveines peuvent aussi être utilisées pour apporter de la légèreté dans les massifs de vivace, avec des plantes à grandes fleurs, ou à feuillage large et bas. Elles mettront joliment en valeur des floraisons plus vives, comme celles des coréopsis, dahlias, hémérocalles ou bidens. Elles peuvent amener un contraste de forme, pour relever un massif un peu plat, avec des feuillages larges, proches du sol, comme ceux des bergenias, heuchères ou alchémilles.

Comme ces verveines sont des plantes assez hautes, on les placera plutôt au fond ou au milieu des massifs, tandis que les verveines hybrides seront, elles, installées sur le devant.

Les Verbena officinalis et Verveine citronnelle s’intègrent bien dans les jardins de plantes aromatiques et médicinales. Plantez-les en compagnie de mauves, sauges, hysopes, soucis… Des plantes que vous pourrez cueillir, faire sécher et utiliser en infusion. Les verveines trouvent aussi leur place au potager, parmi des légumes et herbes aromatiques.

Les verveines annuelles sont idéales en jardinière, en pot ou en suspension. Vous pouvez réaliser de belles compositions colorées, en les associant par exemple à des Scaevola aemula, Lobelia, némésias ou diascias. Intégrez également des Carex, Muehlenbeckias et ipomées à feuillage décoratif. Certaines variétés de verveines, au port retombant, sont particulièrement adaptées à une plantation en suspension.

Idée d'association en jardinière avec les verveines hybrides

Les verveines hybrides s’intègrent bien dans des compositions en pot ou en jardinière. Ici, avec des Pennisetum, Nicotiana (tabac d’ornement) et Bacopa (Photo Friedrich Strauss – Biosphoto)

Vous pouvez aussi profiter de la floraison vive des verveines hybrides pour composer un massif estival très coloré. Comme ce ne sont pas des plantes très hautes, placez-les sur l’avant du massif, et associez-les aux floraisons des rudbeckias, lantanas, sauges, coréopsis ou dahlias.

 

Inspirations pour associer les Verveines hybrides au jardin

Elles permettent aussi de composer des scènes très colorées. Verbena ‘Temari Red’ et Bidens ‘Beedance Painted Red’ / Verbena ‘Estrella Vampire Red’, Calibrachoa ‘Noa’ et Bidens ‘Yellow Charm’

Questions fréquentes

Les feuilles de ma verveine sont marquées d’un feutrage blanc à l’aspect poudreux. Que faire ?

Votre plante est atteinte par l’oïdium, une maladie cryptogamique, causée par un champignon. Dès que vous constatez sa présence, coupez et brûlez les parties atteintes, afin de limiter son développement. Pulvérisez ensuite une solution à base de soufre.

Les feuilles et les jeunes pousses semblent grignotées. Que faire ?

Les responsables sont probablement les limaces, qui apprécient de consommer les jeunes pousses au printemps. Pour éviter qu’elles ne s’approchent de vos plants, vous pouvez disposer tout autour, de la sciure ou du sable afin de faire barrière. Si cela n’est pas suffisant, utilisez des granulés anti-limaces, de type Ferramol.

Ma verveine est-elle annuelle ou vivace ?

Les grandes verveines, Verbena bonariensis et Verbena hastata sont des plantes vivaces. Les verveines basses (ne dépassant pas 40 cm de haut), à fleurs très colorées, sont cultivées en annuelles mais sont en réalité vivaces ! Il vous suffit de les protéger du froid pour pouvoir les garder plusieurs années.

Est-ce que je dois tailler la plante après la floraison ?

Pour les Verveines vivaces, coupez les tiges défleuries si vous souhaitez éviter les semis spontanés. Sinon, laissez-les en place pour l’hiver, d’autant plus que les graines sont appréciées des oiseaux ! Pour les verveines hybrides et la Verveine citronnelle, vous pouvez vous contenter de supprimer les fleurs fanées.

Le saviez-vous ?

  • Les propriétés médicinales de la verveine

La Verveine citronnelle est une plante aux nombreuses vertus. Elle est calmante, efficace contre le stress, les angoisses et dépressions, et favorise la digestion. On l’utilise généralement en infusions.

La verveine officinale, Verbena officinalis, est également réputée pour ses bienfaits : elle est anti-inflammatoire, diurétique, digestive et calmante.

  • Confusions

Attention à ne pas confondre la Verveine citronnelle avec la vraie citronnelle, Cymbopogon citratus. Cette dernière est une graminée, formant une touffe d’où partent de longues feuilles très fines, linéaires.

Ressources utiles

 

Articles connexes


Blog

Verveine de Buenos Aires et canche cespiteuse en duo d'automne

Cette petite scène d'automne, simple et facile à réaliser, réunie deux plantes vagabondes que j'aime...
Lire la suite +
Jardin Naturaliste

Inspiration

Jardin Naturaliste

Ce jardin d'un nouveau genre combine couleur, souplesse et structure. Si le maître mot est
Lire la suite +
Jardin Naturaliste de soleil

Inspiration

Jardin Naturaliste de soleil

Le Jardin Naturaliste s’inspire des paysages naturels. Il associe des végétaux adaptés à u
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(1 votes, moyenne: 5 sur 5)
Laisser un commentaire