Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Phlomis, Sauge de Jérusalem : plantation, culture et entretien

Les Phlomis en quelques mots

  • Les phlomis portent en été des verticilles de fleurs jaunes, roses, mauves ou blanches !
  • Leur floraison amène beaucoup de luminosité dans les massifs en été
  • Les fleurs ont l’avantage d’être mellifères
  • Leur feuillage, souvent gris, est décoratif et généralement persistant.
  • Le phlomis est une plante vigoureuse et fiable, qui se passe d’entretien !
  • C’est une plante de soleil, idéale dans les jardins secs et jardins méditerranéens

Le mot de notre Experte

Les phlomis, ou Sauges de Jérusalem, sont des plantes vivaces ou arbustives, adaptées à la sécheresse et qui offrent en été une floraison lumineuse. Ils forment des touffes buissonnantes, assez larges, aux feuilles souvent duveteuses ou pubescentes. Ils possèdent un beau feuillage généralement persistant. Les plus connus sont ceux à fleurs jaune vif, comme le Phlomis fruticosa ou le Phlomis russeliana, mais il existe aussi des variétés à fleurs roses, mauves, et même blanches ! Les fleurs sont rassemblées en verticilles, formant des étages réguliers sur les tiges dressées, ce qui leur donne un superbe aspect graphique !

Le phlomis supporte à la fois les sols pauvres et la sécheresse. C’est la plante parfaite pour un jardin sans eau, et sans entretien… Une plante dans l’air du temps, pour un jardin écologique et économe ! C’est une véritable « plante chameau », qui constitue une excellente solution pour végétaliser les terrains difficiles ou trop arides, et les zones du jardin où vous ne souhaitez pas intervenir trop souvent (comme des espaces délicats à entretenir ou à arroser régulièrement). De plus, malgré son attirance pour les endroits chauds et ensoleillés, le phlomis est une plante plutôt rustique.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Phlomis sp.

Famille : Lamiaceae

Nom commun : Phlomis, Sauge de Jérusalem

Floraison : suivant les variétés, entre mai et août

Hauteur : entre 60 cm et 1,50 m

Exposition : plein soleil

Sol : supporte tout type de sol, même pauvre et caillouteux, mais drainant !

Rusticité : entre – 10 et – 15 °C

Les phlomis comptent environ 110 espèces de plantes vivaces, herbacées ou arbustives, dont l’aire d’origine s’étend de la région méditerranéenne à l’Asie. Le plus cultivé dans les jardins est le Phlomis fruticosa. A l’état sauvage, celui-ci est surtout présent à l’est du bassin méditerranéen (Asie Mineure, Turquie, Grèce, Chypre, Syrie…), ce qui explique qu’il apprécie les situations plutôt chaudes et sèches, ensoleillées. Les phlomis poussent principalement dans des milieux rocailleux et des pelouses sèches. En France, on peut trouver trois espèces dans la nature : Phlomis herba-venti, Phlomis lychnitis et Phlomis fruticosa, ce dernier s’étant naturalisé par endroits.

Le phlomis fait partie de la famille des Lamiacées, qui regroupe des plantes souvent aromatiques et assez résistantes à la sécheresse, dont de nombreuses plantes méditerranéennes. Elles ont des caractéristiques communes, que l’on retrouve dans les feuilles (simples, opposées), les tiges (à quatre angles), les fleurs (à deux lèvres), ou le fruit, ainsi que dans l’adaptation à la sécheresse. Il s’agit par exemple de la sauge, de la lavande, du thym ou de la menthe… et d’autres plantes ornementales, comme les monardes, népétas ou caryopteris.

Étymologiquement, son nom vient du grec Phlox : flamme, car les feuilles ont pu servir de mèche pour les lampes à huile. Une autre étymologie possible est que son nom proviendrait du grec Phlomos, désignant les molènes, en référence au feuillage laineux de cette plante, rappelant un peu celui des Phlomis. Le nom d’espèce fruticosa signifie arbustif, et vient du mot latin frutex : arbuste. En français, le phlomis prend le nom de Sauge de Jérusalem, car son feuillage ressemble à celui de la sauge… Et il est vrai que le phlomis est très proche, ces deux plantes sont cousines !

Planche botanique - Sauge de Jérusalem pourpre

Phlomis purpurea : illustration botanique

Les phlomis peuvent être herbacés ou arbustifs. Ils forment des touffes larges au feuillage dense, ce qui limite la pousse des mauvaises herbes. Ils mesurent presque autant en largeur qu’en hauteur. Les phlomis atteignent entre 60 cm et 1,50 m de haut. Le Phlomis italica compte parmi les plus bas, mesurant souvent moins de 60 cm. Les tiges des Phlomis ont la particularité d’être carrées, à quatre angles. Elles sont longues et droites, dressées verticalement. Le Phlomis tuberosa porte de très belles tiges pourprées à rouge sombre, qui par contraste mettent joliment en valeur le feuillage et la floraison.

La floraison intervient en été, souvent autour des mois de juin et juillet ; mais suivant les variétés, elle peut s’étaler entre mai et août-septembre.

Les tiges sont rythmées par des verticilles de fleurs, disposés régulièrement, par étages. Ils sont constitués de fleurs placées toutes au même niveau, entourant la tige d’une façon assez dense. Cette floraison étagée crée un superbe effet visuel ! C’est justement ce qui donne un côté très graphique à la floraison du Phlomis tuberosa ‘Amazone’. Chaque verticille de fleurs est comme posé sur deux feuilles opposées (bractées), ce qui ajoute encore du graphisme à l’inflorescence. De plus, avec ses hampes florales longues et dressées, la floraison du Phlomis se prête bien à la composition de bouquets !

Les fleurs du phlomis mesurent souvent deux à trois centimètres de long. Les pétales sont soudés en tube, mais s’ouvrent en deux lèvres. La lèvre supérieure forme un casque, tandis que l’inférieure est séparée en trois lobes. Cette corolle (ensemble des pétales) est insérée dans un calice (sépales) à cinq dents. La fleur compte également quatre étamines (deux longues et deux courtes).

La floraison du phlomis a l’avantage d’être assez lumineuse ! Le plus connu est le Phlomis fruticosa, à fleurs d’un beau jaune vif, tandis que la floraison du Phlomis russeliana est d’un jaune un peu plus tendre. On trouve aussi des variétés à fleurs roses, mauves, pourprées ou blanches !

La floraison du phlomis est appréciée des insectes pollinisateurs, et en particulier des bourdons et abeilles charpentières.

 

Les fleurs des Sauges de Jérusalem

La floraison des phlomis ! Dans l’ordre, Phlomis fruticosa (photo Stan Shebs), Phlomis tuberosa (photo C.T. Johansson) et Phlomis russeliana

 

Le phlomis possède un feuillage plutôt dense et épais. Ses feuilles ont une forme simple (non divisée), ovale et assez allongée. Elles sont gaufrées, et généralement poilues, pubescentes. Sur les tiges, les feuilles sont disposées deux à deux, par paire ; et chaque paire est placée à angle droit par rapport à la précédente (feuilles opposées décussées). Les feuilles du Phlomis fruticosa rappellent celles de la sauge, ce qui vaut à la plante son nom de Sauge de Jérusalem. Chez le Phlomis russeliana, les feuilles sont triangulaires ou cordées (en forme de cœur), elles sont assez larges à la base et rétrécies à l’extrémité. Les feuilles des Phlomis mesurent généralement entre 5 et 20 cm de long. Mais le Phlomis lanata se distingue par ses petites feuilles relativement arrondies, qui ne mesurent pas plus de 3 cm de longueur !

Les feuilles peuvent être d’un beau vert clair, mais elles prennent aussi fréquemment des teintes grises, parfois légèrement bleutées. Elles sont généralement un peu plus grises et laineuses sur le revers.

Chez la plupart des variétés, les feuilles ont l’avantage d’être persistantes ! Le phlomis reste donc décoratif même en hiver. Cependant, le Phlomis tuberosa a des feuilles caduques.

Les feuilles souvent grises et pubescentes des phlomis traduisent une adaptation à la sécheresse, car cela réduit l’évapo-transpiration et permet ainsi à la plante de conserver l’eau présente dans ses cellules.

 

Les feuilles des sauges de Jérusalem

Le feuillage des Phlomis fruticosa, Phlomis lanata et Phlomis russeliana

 

Le fruit du phlomis est composé de quatre akènes (tétrakène), l’une des caractéristiques de la famille des Lamiacées. Il est contenu dans le calice qui reste en place après la floraison. Lorsque les hampes florales se sont fanées et qu’elles portent les fruits, elles conservent un aspect décoratif, très graphique ! Vous pouvez les laisser en place pour l’hiver, car elles apporteront de la structure dans les massifs, ainsi qu’un côté original et attractif, précieux à cette période de l’année.

 

Les fruits et graines de la Sauge de Jérusalem

Les infrutescences du Phlomis fruticosa, celles du Phlomis russeliana (photo Dominicus Johannes Bergsma), et les graines du Phlomis tuberosa (photo Stefan lefnaer)

 

Le phlomis est donc décoratif au jardin à peu près toute l’année, par sa floraison estivale, ses fruits en automne et hiver, ainsi que par son feuillage (souvent persistant) vert-gris, rappelant celui de la sauge !

Les principales variétés de Phlomis

Les variétés les plus populaires

Phlomis fruticosa - Sauge de Jérusalem

Période de floraison Mai à Juil.

Hauteur à maturité 125 cm

La Sauge de Jérusalem porte des verticilles de fleurs jaune doré. Elle possède également un beau feuillage grisâtre, duveteux, ressemblant à celui de la vraie sauge !

Phlomis de Russell - Phlomis russeliana

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité 80 cm

Ce phlomis offre une floraison d’un jaune plus doux que le Phlomis fruticosa, ainsi que des feuilles vertes et grandes. Elle a été primée Award of Garden Merit par la Royal Horticulture Society (RHS).

 

Nos variétés préférées

Phlomis tubéreux - Phlomis tuberosa Amazone

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité 120 cm

Il s’agit d’une variété assez haute, dont les tiges pourpre sombre, très élancées, portent des fleurs d’un rose assez doux et délicat, tirant sur le mauve. Une plante très graphique, à floraison aérée ! Son feuillage est caduc.

Phlomis du Cachemire - Phlomis cashmeriana

Période de floraison Mai à Juil.

Hauteur à maturité 70 cm

Ce phlomis offre en été des tiges florales portant des fleurs rassemblées en gros verticilles, assez denses. Celles-ci ont une belle teinte mauve, lumineuse et tendre.

Sauge de Jerusalem - Phlomis samia

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité 100 cm

Le Phlomis samia possède une floraison d’une teinte très douce, rose pâle, légèrement beige. Ses feuilles sont vertes sur la face supérieure, grises et duveteuses au revers.

Plantation des phlomis

Où planter ?

Le phlomis est une plante de plein soleil. Il est idéal dans les jardins méditerranéens et les rocailles ensoleillées, et convient très bien aux jardins de bord de mer. N’hésitez pas à l’installer au pied d’un mur exposé plein sud ! Cependant, en règle générale, il peut tolérer une situation légèrement ombragée du moment qu’il y a suffisamment de luminosité.

Le phlomis est peu sensible à la nature du sol. Il supporte bien les sols pauvres, même caillouteux, et tolère les terrains calcaires. Le plus important est que le terrain soit bien drainé, car cette plante craint l’excès d’humidité ! Si votre terrain retient l’eau, plantez sur une butte. Le fait de surélever le massif permettra à l’eau de s’évacuer plus rapidement. Vous pouvez aussi apporter des graviers pour améliorer l’infiltration de l’eau. Dans l’idéal, plantez dans un substrat sablonneux, léger et pauvre.

Comme le phlomis a un port assez large, étalé, laissez un peu d’espace autour de lui, en évitant de l’installer trop proche des autres plantes.

Le phlomis peut tout à fait être placé dans une rocaille. Il convient bien également dans les massifs de vivaces, en bordure, ou dans les massifs naturalistes (notamment les variétés comme le Phlomis tuberosa ‘Amazone’ !). Comme le phlomis a un port assez large, étalé, laissez un peu d’espace autour de lui, en évitant de l’installer trop proche des autres plantes.

Quand planter ?

Vous pouvez planter le phlomis en automne ou au printemps. Intervenez plutôt en automne si vous êtes situés dans une région au climat doux, et au printemps si vous habitez sous un climat plus rigoureux.

Comment planter ?

Comme le phlomis forme des touffes assez larges, respectez une bonne distance de plantation (70 à 80 cm au minimum).

Pour planter un phlomis :

  1. Installez la plante dans une bassine remplie d’eau, afin de bien humidifier la motte.
  2. Pendant ce temps, préparez le terrain. Creusez un trou de plantation, ajoutez si besoin un peu de graviers pour faciliter l’infiltration de l’eau dans le sol. Vous pouvez aussi créer une butte, afin d’installer la plante d’une façon surélevée et éviter que l’eau ne stagne par la suite.
  3. Sortez la plante de son pot et placez-la dans le trou de plantation.
  4. Replacez la terre tout autour.
  5. Tassez légèrement avec le plat de la main.
  6. Arrosez abondamment.

Continuez à arroser dans les semaines qui suivent la plantation. Le phlomis pourra ensuite se passer d’arrosages.

 

Le floraison rose de la Sauge de Jérusalem Herbe-au-vent

Phlomis herba-venti (photo Luis Nunes Alberto)

 

Entretien

Le phlomis a l’avantage de n’avoir pas vraiment besoin d’entretien ! Vous pouvez le laisser prospérer dans une zone du jardin sans intervenir. Il supporte bien la sécheresse et les grosses chaleurs, et peut donc se passer d’arrosages. De même, comme il se plait dans les terrains assez pauvres, il n’a pas besoin d’engrais.

Il est possible de tailler les hampes florales en automne, lorsqu’elles sont fanées, mais nous vous suggérons plutôt de les conserver pour l’hiver, car elles ont un côté décoratif et graphique. Vous pourrez ensuite les couper en fin d’hiver (mars – avril), et en profiter pour supprimer également les feuilles abîmées par le gel. Vous pouvez aussi effectuer une légère taille après la floraison, afin de garder un port plus compact et dense. Pour le Phlomis tuberosa, comme il s’agit d’une plante caduque, nous vous conseillons de nettoyer la touffe en fin d’hiver, en supprimant les tiges et feuilles qui ont séché.

Bien qu’il ne soit pas sensible aux maladies, le phlomis est parfois attaqué par les cicadelles, de petits insectes qui piquent les tissus de la plante pour prélever la sève. Les feuilles présentent alors de petits points décolorés. Cela peut également entrainer l’apparition de fumagine ; mais en règle générale, les dégâts ne sont pas très importants. Vous pouvez traiter en utilisant de l’huile de neem ou du savon noir.

Multiplication : semis, bouturage, division

Il est possible de multiplier les phlomis par semis, par bouturage ou par division. Nous vous conseillons plutôt le bouturage.

Semis

Vous pouvez récolter en automne les graines de Phlomis contenues dans les fruits sur les hampes florales fanées, puis les semer au début du printemps.

  1. Prenez un pot et remplissez-le de terreau spécial semis. Tassez légèrement.
  2. Semez les graines à la surface.
  3. Recouvrez-les avec un peu de terreau.
  4. Arrosez en pluie fine.
  5. Placez le pot à une température comprise entre 15 et 18 °C.
  6. Continuez à arroser régulièrement pour que le substrat reste frais jusqu’à la germination.
  7. Patientez… Les graines peuvent germer au bout de deux semaines, mais elles mettent parfois bien plus longtemps à sortir de terre : jusqu’à deux mois !
  8. Vous pourrez ensuite repiquer les jeunes pousses dans des pots individuels. Puis les installer en pleine terre en automne ou au printemps suivant.

Bouturage

Vous pouvez multiplier le phlomis par bouturage en fin d’été (juillet – août).

  1. Prélevez un segment sur une tige de préférence non fleurie et saine. Il doit mesurer entre 10 et 15 cm. Coupez proprement à l’aide d’un couteau désinfecté, juste en dessous d’un nœud. S’il y a des fleurs ou boutons floraux, supprimez-les.
  2. Retirez les feuilles situées sur la moitié inférieure de la tige, pour n’en laisser que quelques-unes à l’extrémité.
  3. Préparez un pot avec un mélange de terreau et de sable, et arrosez pour qu’il soit bien humide.
  4. Plantez la bouture dans le substrat.
  5. Tassez bien tout autour de la tige, pour supprimer les poches d’air et assurer un bon contact entre la tige et le substrat.
  6. Placez votre bouture sous un châssis froid, à l’abri du gel. L’endroit doit être lumineux mais sans soleil direct.

Il est préférable d’installer une bouteille en plastique ou un sac plastique par-dessus le pot afin de maintenir une atmosphère humide (bouturage à l’étouffée). Pensez juste à aérer de temps en temps pour éviter que des maladies ou champignons n’apparaissent.

Division de touffes

La division de touffes est possible en automne ou au printemps. Elle vous permettra de régénérer les plants et de les rendre plus rigoureux. Vous pouvez le faire tous les trois ans. Déterrez délicatement une touffe bien installée, assez large, en place depuis plusieurs années. Séparez-la en plusieurs fragments, puis replantez-les à de nouveaux emplacements, après avoir préparé le terrain.

Associer le phlomis au jardin

Le phlomis est vraiment parfait dans les jardins méditerranéens et jardins secs. Plantez-le avec des euphorbes characias, Stachys byzantina, Verbascum, Cistes… Découvrez les belles fleurs bleu – mauve, très délicates du Catananche caerulea. Privilégiez aussi les plantes aromatiques, comme les lavandes, sauges, hélichryses et santolines. Vous aurez l’avantage d’obtenir un jardin qui ne demande presque pas d’entretien ! Ce genre de massif sera particulièrement adapté dans les jardins de bord de mer.

Comme il est résistant à la sécheresse et apprécie les terrains pauvres et drainants, caillouteux, le phlomis peut tout à fait être intégré sur l’arrière d’une rocaille. Placez-le devant quelques plantes plus basses, en coussins ou tapissantes, comme les saxifrages, phlox mousses, sédums ou euphorbes de Corse (Euphorbia myrsinites). Ajoutez éventuellement quelques Eryngiums, Hélianthèmes, Armeria maritima et œillets des sables (Dianthus arenarius). Profitez aussi de la floraison originale des Échinops ! Pour une rocaille, nous vous conseillons de choisir les phlomis les plus compacts plutôt que les grandes variétés. Le Phlomis lanata semble particulièrement adapté.

Une idée d'association avec les phlomis - Ambiance méditerranéenne

Les Phlomis peuvent s’intégrer dans un jardin de style méditerranéen ou jardin sec. Phlomis fruticosa, Stachys byzantina (photo Plenuska), lavande et Cistus monspeliensis (photo Jean-Pol Grandmont)

 

Pour un massif plus classique, mais néanmoins très coloré et vivant, vous pouvez intégrer le phlomis dans un mixed-border. Plantez-le avec des géraniums vivaces, Centranthus ruber, alchémilles, sauges et népétas. Il peut être installé en bordure de chemin, pour apporter un côté vivant et lumineux le long d’un passage ou d’une allée.

Avec ses longues tiges dressées, très aérées et délicates, le Phlomis tuberosa ‘Amazone’, quant à lui, s’intégrera plutôt dans un jardin naturaliste. Plantez-le avec de hautes graminées ornementales (Calamagrostis, Stipa gigantea…), qui accrocheront joliment les rayons du soleil. Ajoutez des Echinacea purpurea, Cirsium japonicum, ainsi que des cardères (Dipsacus). Craquez pour les longs épis floraux des Veronicastrum ! Comme la variété Phlomis tuberosa ‘Amazone’ a un côté assez graphique, elle peut aussi être utilisée pour apporter du contraste dans un jardin plus moderne, en compagnie de plantes plus basses et compactes.

 

Une idée d'association : Sauge de Jérusalem, Cardère et Echinacée

Pour un jardin de style naturaliste : Phlomis samia, Dipsacus fullonum (photo Radio Tonreg), et Echinacea purpurea ‘The King’

 

Questions fréquentes

Les feuilles de mon phlomis sont marquées de points jaunes ou décolorés ! Que faire ?

Il s’agit des cicadelles, de petits insectes qui piquent les feuilles pour en prélever la sève, entrainant leur décoloration. Bien que cela affaiblisse la plante, les dégâts sont assez limités. Pour vous en débarrasser, vous pouvez utiliser du savon noir.

Ressources utiles

 

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire