Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Ophiopogon, barbe de serpent : planter et entretenir

L'Ophiopogon en quelques mots

  • L’ophiopogon est un couvre-sol élégant, persistant en climat doux, idéal pour les zones ombragées du jardin, même sous les arbres
  • Il pousse en petites touffes graphiques, unies ou panachées
  • Son feuillage vert ou noir le fait ressembler à une graminée basse
  • Il apprécie les sols fertiles, frais mais drainés
  • Installez-le dans un sous-bois, dans rocaille, en massif frais ou encore en pots, au soleil tamisé

Le mot de notre experte

L’Ophiopogon  ou « barbe de serpent » est une jolie vivace aux allures de petite graminée, mais ce n’en est pas une !

Il forme lentement un magnifique couvre-sol original et persistant en climat à hiver doux, dans les zones ombragées du jardin, même sous les arbres.

Son feuillage en lanières très graphique que viennent éclairer de jolies petites clochettes de couleur pastel en été, apporte une touche raffinée et élégante à tous les jardins, des plus naturels aux plus contemporains.

Ses touffes de feuilles graciles et linéaires déclinent des coloris unis étonnants, allant de l’Ophiopogon vert-jaune à lOphiopogon planiscapus noir ‘Nigrescens’ (syn. ‘Niger’ ou ‘Black dragon’) en passant par les teintes panachées de certains Ophiopogon japonicus ou « muguet du Japon » ou de l’Ophiopogon jaburan.

Rustique et sans souci, installez-le en sol drainant, humifère et légèrement acide.

Graphique, exotique et très coloré, il pousse facilement aussi bien en pot qu’en pleine terre, en bordure de massifs, dans une rocaille ombragée.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Ophiopogon

Famille : Liliacées

Nom(s) commun(s) : Ophiopogon, Herbe-aux-turquoises, Muguet du Japon, Barbe de serpent

Floraison : juin à septembre

Hauteur : 0,10 à 0,45 cm

Exposition : Soleil, ombre, mi-ombre

Sol : tous, fraisn bien drainés

Rusticité : -15°C

L’Ophiopogon est une plante vivace herbacée la famille des liliacées, comme le muguet, originaire des fourrés ombragés et des zones boisées de Chine et du Japon.

Le genre, souvent confondu avec le Liriope, compte une cinquantaine d’espèces rhizomateuses et stolonifères, dont les plus courantes au jardin sont l’Ophiopogon planiscapus appelé aussi « Barbe de serpent » ou « barbe de dragon » et ses cultivars comme ‘Nigrescens’ au feuillage noir et brillant, l’Ophiopogon japonicus, surnommé « Muguet du Japon » et l’Ophiopogon jaburan aux feuilles plus arquées.

De croissance plutôt lente, mais doté d’une bonne durée de vie, il forme progressivement en s’étendant grâce à ses rhizomes charnus ou ses stolons, des petites touffes basses et denses, évasées ou plutôt dressées de 0,10 à 0,45  m de hauteur, selon les espèces. Chez certains cultivars, le port peut être franchement gazonnant à l’instar de l’Ophiopogon japonicus ‘Minor’ qui ne dépassera 10cm de hauteur.

Cette plante graminiforme forme un couvre-sol persistant à la faveur d’un hiver doux, au beau feuillage en lanières unies ou panachées, évoquant par sa finesse et son étroitesse, celui des graminées ou d’une « barbe de serpent » !

Les fines feuilles linéaires, rubanées et coriaces, longues de 5 à 60 cm à nervure centrale fortement marquée, sont plus ou moins arquées et prennent des teintes originales.

barbe de serpent

Ophiopogon japonicus – illustration botanique

Vert tendre à vert foncé très brillant, noir pourpré chez le ‘Hosoba Kokuryu’ ou presque noires chez l’Ophiopogon planiscapus ‘Nigrescens’, elles peuvent se panacher ou se rayer de blanc crème ou d’or, masquant presque le vert, selon les variétés.

Au début de l’été, de cette touffe très graphique émergent de discrètes inflorescences en petites clochettes semblables à du muguet, blanches, blanc rosé ou teintées de lilas ou pourprées. Rassemblées en petites grappes de 4 à 15 cm de long, sur des tiges dépourvues de feuilles, elles mesurent de 0,5 à 7 mm de diamètre, sont composées de 6 pétales campanulés et contrastent magnifiquement avec le feuillage.

Elles sont suivies par de très jolis (mais toxiques ! ) fruits charnus sous la forme de baies, rondes à ellipsoïdales qui persistent un bon moment. De la taille d’un pois, elles mesurent de 0,5 à 5 mm de diamètre. Brillantes, elles déclinent selon les espèces, toutes les nuances de bleu, du noir bleuté au bleu vif jusqu’au turquoise (‘Minor’), ce qui lui ont valu à la plante son surnom d’« herbe-aux-turquoises ».

Rustique (-10, -15°C ), l’Ophiopogon peut être cultivé dans de nombreuses régions. Il s’accommode aussi bien du soleil non-brûlant que d’une ombre intense au pied des arbres, et pousse en sol ordinaire, fertile et plutôt légèrement acide, frais et drainé.

Utilisé seul ou planté par groupe, il confère un charme exotique au jardin moderne comme aux espaces plus naturels et produit un étonnant effet de couleur et de mouvement.

C’est une excellente plante pour la mi-ombre qui jouera pleinement son rôle de couvre-sol dans un jardin d’ombre, en bordure d’un massif d’arbustes de l’ombre, en sous-bois frais, en rocaille et même en potée.

barbe de serpent

Ophiopogon planiscarpus ‘Nigrescens’ : superbe feuillage noir et fleurs en petites clochettes

Espèces et principales variétés

On compte une cinquantaine d’espèces d‘Ophiopogons, dont les plus répandues dans nos jardins sont l’Ophiopogon planiscapus et l’Ophiopogon japonicus et leurs quelques cultivars incontournables offrant un joli choix de coloris unis ou de teintes somptueusement panachées ou subtilement rayées de crème.

Les plus populaires

Ophiopogon planiscapus Nigrescens en godet de 9cm

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
25 cm

La seule plante graminiforme aux feuilles quasiment noires ! Magnifique en bordure ou en pot dans un petit jardin japonais ou de gravier !

Ophiopogon planiscapus

Période de floraison Juil.

Hauteur à maturité
20 cm

l formera une touffe compacte de beau feuillage en lanières, vert foncé éclairée de petites clochettes blanc rosé en été. A cultiver en bordure de massifs, dans une rocaille, en pot, bac ou jardinière au soleil doux comme à l'ombre !

Nos préférées

Ophiopogon Hosoba Kokuryu

Période de floraison Juil.

Hauteur à maturité
20 cm

Un nouvel Ophiopogon gracile au sublime feuillage noir pourpré décoratif en toute saison. Il se plie à toutes les fantaisies : au pied de grands arbres, en bordure de massifs, dans une rocaille ombragée, en pot, bac ou jardinière sur une terrasse. Il fait merveille dans un jardin de gravier ou dans un petit jardin japonais.

Ophiopogon japonicus en godet de 9 cm

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
10 cm

Une variété très gazonnante qui ressemble à de l'herbe. A installer entre des joints de dalles ou en bordure d'un jardin japonisant.

Plantation

Où planter l’Ophiopogon ?

Facile à cultiver, d’une rusticité correcte (-10, -15°C), même si son feuillage peut être endommagé par le froid, l’Ophiopogon se plaira davantage dans les régions aux hivers peu rigoureux. Une fois bien installé, il offre aussi une bonne résistance à la sécheresse.

C’est une plante vivace plutôt d’ombre et de mi-ombre, mais s’accommode cependant à peu près de toutes les expositions, même ensoleillée,  à condition que le sol reste frais.

Il poussera plus rapidement dans un sol de préférence non calcaire, légèrement acide, riche en humus, bien drainé, surtout en hiver car les inondations hivernales lui sont fatales. Il s’accommodera d’une terre asséchée par les racines des arbres et même d’une terre argileuse à condition qu’elle soit drainante.

C’est le couvre-sol original pour les zones ombragées du jardin auxquelles il apporte beaucoup de légèreté et de contraste.

Planté seul ou par groupe en associant plusieurs variétés aux coloris variés, il confère rondeur, couleur et une touche d’exotisme au décor le plus modeste.

S’il joue pleinement son rôle de couvre-sol dans un jardin d’ombre, en rocaille d’ombre, dans les interstices d’un dallage ou en bordure ombragée, il s’installe aussi bien dans un massif de terre de bruyère en sol humifère et frais comme en sous-bois frais au pied des arbres où rien ne pousse.

Les espèces miniatures seront parfaites en pot.

barbe de serpent

Quand planter l’Ophiopogon ?

Plantez l’Ophiopogon au jardin, au printemps, d’avril à mai en climat froid lorsque les risques de gelées sont écartés, ou de septembre à octobre partout ailleurs.

Comment planter l’Ophiopogon ?

En pleine terre

Plantez l’Ophiopogon en touffes éparses ou en masse de 7 à 9 pieds au m2 espacés de 20 à 60 cm selon la taille et l’étalement à maturité, pour un bel effet couvre-sol décoratif toute l’année en climat doux.

Dans les terres lourdes, incorporez du sable grossier ou des graviers pour améliorer le drainage.

  • Nettoyez bien le sol
  • Creusez un trou de 2 à 3 fois plus large que la motte
  • Plantez dans un mélange de terre extraite enrichie de compost
  • Tassez légèrement
  • Arrosez généreusement

En pot

Le substrat doit être très drainant pour éviter que l’humidité ne stagne aux racines.

  • Au fond du contenant, étalez une bonne couche de drainage (gravier ou billes d’argile)
  • Plantez dans un mélange riche de terreau, de terre franche, de terre de bruyère et d’un 1/3 de sable grossier
  • Arrosez
  • Dans les régions froides, protégez-le des fortes gelées à la mauvaise saison en l’accueillant dans une serre

Entretien et soin

Une fois installé, dans une terre fertile, fraîche et drainante, l’Ophiopogon ne demande quasiment pas d’entretien.

En été, arrosez une fois par semaine en cas de sécheresse prolongée.

En pot, maintenez quelques arrosages plus réguliers pour maintenir le substrat légèrement frais durant la croissance, une à deux fois par semaine en laissant sécher entre deux apports d’eau. En hiver, maintenez presque sec, sans laisser la plante se dessécher.

A la mauvaise saison, dans les régions à hiver rigoureux, même s’il est relativement rustique, vous pouvez le protéger des gels intenses en l’accueillant dans une serre froide.

Partout ailleurs, au jardin, paillez son pied dès l’automne avec une bonne couche de feuilles mortes et apportez du terreau de feuilles au pied.

En toute fin d’été, nettoyez les touffes en éliminant les feuilles sèches pour garder un aspect élégant.

barbe de serpent

Feuillage givré d’un Ophiopogon planiscarpus ‘Nigrescens’ en hiver

Maladie et ennemis éventuels

Très résistant aux maladies, l’Ophiopogon est rarement menacé. Au printemps, son jeune feuillage peut cependant subir des attaques de limaces. Suivez nos conseils pour éloigner naturellement ces gastéropodes ou fabriquer des pièges !

En pot, en cas d’arrosages excessifs, le feuillage peut jaunir : en été, veillez à bien laisser le substrat sécher entre chaque arrosage.

Les invasions d’araignées rouges sont possibles en serre  si l’ambiance est trop sèche: douchez-les régulièrement en prévention.

Multiplication

Si les semis sont possibles à l’automne, avec les graines récoltées sur vos Ophiopogons, la méthode la plus rapide et la moins aléatoire reste la  division des touffes ou la séparation des stolons au printemps sur des pieds bien établis.

Diviser les touffes d’Ophiopogon

  • Avec le tranchant d’une bêche, soulevez la touffe pour pouvoir prélever des rhizomes ou stolons bien feuillus comportant le plus de racines possibles
  • Replantez aussitôt les éclats prélevés dans un sol bien préparé enrichi de compost décomposé ou dans des godets

Retrouvez plus de conseils dans notre vidéo « comment diviser une graminée »

Associer l'ophiopogon au jardin

Avec son allure graphique belle toute l’année en climat doux, l’Ophiopogon se prête à de multiples utilisations et permet de composer des scènes originales et très colorées. Il est indispensable dans les jardins  sans entretien, dans lesquels il forme en toute saison des tapis de feuilles persistants.

Son allure graphique est précieuse dans les scènes contemporaines épurées, les jardins minimalistes et les jardins de gravier.

associer la barbe de serpent

Un exemple d’association contemporaine : Ophiopogon planiscapus ‘Nigrescens’, Heuchère (‘Marmelade’ par exemple) et Acaena

Dans les régions froides, il offre une note exotique aux terrasses et balcons.

C’est la petite vivace tapissante indispensable pour apporter de l’originalité dans les zones tamisées et fraîches des jardins d’ombre aux côtés de bulbes de printemps et d’autres vivaces couvre-sol pour l’ombre comme les hostas, fougères, pachysandra, bergenias, géraniums vivaces,  épimediums, vinca minor, heucheras ou liriopes muscaris qui sont tout aussi faciles et acceptent les mêmes conditions de culture.

Au cœur d’un massif d’arbustes de terre de bruyère, sa silhouette basse habillera le pied de l’Acer ou Érable du japon, des hydrangeas et des magnolias.

asocier la barbe de serpent en pot

Une idée d’association en pot : le feuillage de l’Ophiopogon ‘Hosoba Kokuryu’ contraste avec les feuillages dorés (Lysimachia nummularia ‘Aurea’, Veronica repens ‘Sunshine’, ou pourquoi pas (Campanula garganica ‘Dickson’s Gold),  sur fond de bambou (Fargesia murielae ‘Bimbo’, rufa, robusta…)

C’est aussi une merveilleuse petite vivace pour un jardin japonisant aux côtés de Rhododendrons, Azalées, Bambous et Nandina.

En bordure d’un massif minéral, il tiendra compagnie aux graminées de taille modeste comme les carex et les herbes du Japon ou aux bambous nains comme le Sasa veitchii.

Ressources utiles

Articles connexes


conseil

Composer un massif d'ombre : quelles plantes choisir ?

Lire la suite +

Blog

L'Ophiopogon Hosoba Kokuryu, une nouvelle "graminée" noire

Vivace persistante incontournable des terrasses d'ombre et des jardins graphiques, l'Ophiopogon 'Nigrescens' est une valeur...
Lire la suite +

Blog

Ebony and Ivory

Même par -12c°, le feuillage givré de l'Ophiopogon 'Nigrescens' reste décoratif.   Beaucoup de feuillages...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire