Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Lin, Linum : planter, semer, entretenir

Le lin en quelques mots

  • Le lin offre une floraison légère et abondante de mai à août et se ressème facilement d’un année sur l’autre
  • Ses jolies petites fleurs simples, souvent bleu pâle existent aussi en rouge, blanc ou jaune et se renouvellent tout l’été sans discontinuer
  • Il est cultivé depuis des siècles pour ses fibres, ses graines comestibles ou son huile
  • Facile et frugal, il pousse au soleil dans tous les sols bien drainés, légers et secs
  • C’est une plante annuelle ou vivace des plus faciles de culture dans les massifs ensoleillés, dans tous les décors champêtres et sauvages

Le mot de notre experte

On connaît le Lin cultivé ou Linum usitatissimum, une plante cultivée essentiellement pour ses fibres dont on fait du textile, ses graines ou son huile aux multiples bienfaits. Quant à la fleur du lin, elle est également comestible et jolie pour décorer vos salades ! La culture du lin en France est très répandue et il n’est pas rare de voir les champs de lin en fleurs s’étendre à perte de vue, illuminant nos campagnes en été de leur couleur bleu ciel!

Mais, le lin est aussi une jolie fleur précieuse pour former des coussins fleuris dans nos jardins ! Il existe d’autres espèces de lin, des plantes cousines du lin sauvage de nos prairies, offrant des floraisons d’un bleu tout aussi intense, mais aussi rouges, roses ou blanches. Le lin est une fleur incontournable des jardins naturels et sauvages et des jardins secs dans lesquels son charme bucolique permet d’alléger les massifs de fleurs d’été, les mixed-borders foisonnants, les rocailles sèches ou encore les prairies naturalistes.

Il possède en plus de nombreux atouts écologiques, peu gourmand en engrais, le lin est une plante très utile au potager : semer du lin avec vos pommes de terre permet de repousser les doryphores !

Facile et frugal, le lin pousse au soleil dans tous les sols bien drainés, même calcaires et caillouteux.

Du lin annuel au lin vivace, découvrez parmi nos collections, les différentes espèces de lins que nous vous proposons et nos conseils pour la culture du lin, pour bien semer le lin au jardin, récolter les graines de lin ou encore ses nombreuses utilisations.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Linum

Famille : Linacées

Noms communs : Lin

Floraison : mai à août

Hauteur : 0,20 à 1 m

Exposition : soleil

Sol : Tous bien drainés

Rusticité : variable selon les espèces

Lin ou linum est une plante herbacée  vivace ou annuelle selon les espèces, de la famille des linacées, originaire des régions tempérées et subtropicales de l’hémisphère nord, d’Europe, d’Asie tempérée ou encore d’Afrique du Nord. Le genre comprend plus de 180 espèces parmi lesquelles certaines sont vivaces, d’autres annuelles ou bisannuelles avec des floraisons allant du bleu au blanc, en passant par le jaune ou le rouge.

Le Linum usitatissimum, « Lin commun », ou encore « lin à fibre » est l’espèce annuelle la plus cultivée pour l’industrie textile pour ses fibres naturelles des plus solides, mais aussi agroalimentaire pour ses graines riches en oméga-3 donnant la fameuse huile de lin. Au jardin d’ornement, il ne faut pas le confondre avec le lin vivace, également bleu, le Linum perenne appelé également Linum sibiricum ou « Lin vivace bleu ». On rencontre également le Linum flavum aux fleurs de couleur jaune, une espèce vivace moins répandue.

Le Linum grandiflorum ou « Lin à grandes fleurs » est une autre espèce annuelle à la floraison souvent rouge grenat ou rose qui a donné naissance à quelques variétés intéressantes. Ces dernières sont des plantes vivaces rustiques de faible longévité, souvent cultivées en bisannuelles, mais qui se ressèment facilement spontanément.

lin cultivé

Linum usitatissimum – illustration botanique

Le lin forme rapidement une touffe buissonnante  de tiges dressée, au port étroit, qui grandit jusqu’à 1m de hauteur pour 15 à 30 cm de largeur.

Les tiges grêles très fines et ramifiées à la base, portent des feuilles alternes de 1 à 3 cm de long, linéaires, étroites et lancéolées à une nervure ou plusieurs nervures parallèles. D’une couleur vert moyen, vert-argenté à vert bleuté glauque, ce fin feuillage est persistant chez les vivaces, restant attrayant même en hiver.

Du printemps à l’automne en fonction du climat, le lin offre une floraison généreuse d’innombrables petites fleurs solitaires d’une belle intensité, groupées en panicules axillaires ou terminales formant des bouquets plus ou moins lâches.

Portées par un long pédoncule dressé, elles sont simples, mesurent 2 à 4 cm de diamètre et sont formées de 5 pétales denticulés, au cœur parfois marqué d’un halo plus foncé. Ces corolles finement veinées s’épanouissent en coupes évasées très brillantes ou satinées.

Si les fleurs de lin arborent de somptueuses nuances de bleus allant du bleu ciel (Linum perenne) au bleu outremer en passant par le bleu indigo, elles se déclinent également en blanc ivoire (‘Bright Eyes’), jaune (Linum flavum), rouge cramoisi (Linum grandiflorum ‘Rubrum’) ou rose saumon (Linum grandiflorum ‘Charmer Salmon’).

La floraison du lin est aussi éphémère que celle des coquelicots, car ses fleurs délicates se fanent en fin de journée, flétries par le soleil brûlant ou emportées par le vent. Une brièveté compensée un renouvellement en continu tout l’été.

Mellifères et oscillant à la moindre brise, les fleurs de lin sont très visitées par les insectes butineurs.

Après la floraison, elles cèdent la place à des capsules en forme de petites clochettes contenant une dizaine de graines comestibles brun clair, luisantes et plates au petit goût de noisette, pouvant se ressemer spontanément dans le jardin.

Si les lins les pus frileux, sont cultivés sous nos climats en annuels, les espèces vivaces se montrent rustiques jusqu’à -15 °C.

linum

Plusieurs couleurs : Linum grandiflorum, Linum perenne, Linum grandiflorum ‘Charmer Salmon’ et Linum perenne ‘Diamant’

Facile de culture, le lin se montre très florifère pour peu qu’il soit installé en plein soleil et s’accommode de tous les sols légers, mêmes pauvres, pourvu qu’ils soient bien drainés. Il pousse bien en terre sèche et caillouteuse, ne craignant pas la sécheresse estivale mais détestant en revanche l’humidité et les sols lourds.

Qu’il soit annuel ou vivace, le lin est indispensable pour former de jolis coussins fleuris dans les jardins secs, les prairies fleuries, les rocailles ensoleillées, bordures de plate-bande, les massifs sans entretien ainsi que dans les  potées ou les corbeilles auxquels il apporte rapidement la touche champêtre, naturelle et lumineuse, relief et légèreté.

Le Lin est sans doute le plus vieux textile de l’humanité, puisqu’il était déjà très cultivé, il y a 7000 ans pour ses fibres naturelles dont on fait des tissus, des cordages. Elles servent encore aujourd’hui pour réaliser de solides toiles à l’aspect naturel. Le lin ou lin cultivé (Linum usitatissimum) est largement semé en France, principalement en Bretagne, dans les Flandres ainsi que dans le Nord.

linum

Linum perenne & Linum grandiflorum, indispensables dans les prairies fleuries ou en massif sans entretien

Le lin possède également des vertus thérapeutiques reconnues depuis des milliers d’années pour lutter notamment contre l’excès de cholestérol ou les troubles de la ménopause.

On consomme également encore aujourd’hui les graines de lin, particulièrement riches en oméga 3 et oméga 6. Elles s’utilisent séchées ou germées pour agrémenter le pain ou les salades, ou encore pressées pour obtenir de l’huile de lin utilisée en cosmétique, en alimentation ou encore à usage industriel pour la composition des peintures à l’huile.

Enfin, les tiges de lin réduites en paillettes sont précieuses comme paillis de culture au jardin.

Principales espèces et variétés

Si le plus cultivé des lins est le Linum usitatissimum une espèce annuelle aux fleurs bleues prisée pour ses fibres textiles et dont on tire également de ses graines, l’huile de lin, il ne doit pas être confondu avec le lin vivace ou Linum perenne également bleu qui illumine nos jardins. Parmi les 200 espèces de lin, on distingue les vivaces comme le Lin jaune (Linum flavum), le Linum narbonense, également nommé « Lin de Narbonne », les annuelles comme le Lin rouge (Linum grandiflorum) qui se décline en cultivars aux grandes fleurs bleues, rouges, roses ou encore blanches et les bisannuelles qui se perpétuent toutes deux facilement au jardin.

Les plus populaires

Graines de Lin vivace Bleu - Linum perenne

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité 50 cm

Ce lin vivace de croissance rapide offre des bouquets de fleurs bleu ciel Rustique jusqu’à -15 °C, il profite aux massifs, rocailles calcaires, bordure de plate-bande ensoleillée ainsi qu’aux corbeilles et composera de jolis bouquets !

Graines de Lin rouge - Linum grandiflorum Rubrum

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité 40 cm

C'est le lin rouge ! Cette belle annuelle apporte la touche radieuse aux massifs et rocailles ensoleillées.

Graines de Lin annuel à grandes fleurs Bright Eyes - Linum grandiflorum

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité 40 cm

Une très jolie variété annuelle qui offre de l'été à l'automne de grandes fleurs très contrastées. Idéale pour créer rapidement un décor champêtre ou apporter une touche naturelle aux massifs et rocailles ensoleillées.

Nos préférées

Graines de Lin annuel Blue Dress

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité 50 cm

Un cultivar qui possède une masse de fleurs d’un bleu doux tout l’été. On le place dans des massifs, des bordures, des jardinières ou encore des prairies fleuries.

Graines de Lin annuel à grandes fleurs Charmer Salmon - Linum grandiflorum

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité 50 cm

Ce lin à grandes fleurs offre tout l'été des fleurs rose saumon marquées de rouge grenat. Une annuelle précieuse pour apporter la touche romantique à vos bordures, jardinières ou massifs drainants !

Graines de Lin vivace narbonense Heavenly Blue - Lin de Narbonne

Période de floraison Mai à Juil.

Hauteur à maturité 40 cm

Une variété vivace sans doute la plus belle de tous les lins à fleurs bleues. Une merveille à semer au soleil, idéale dans les jardins secs, les rocailles et les massifs sans entretien.

Plantation

Où planter le lin ?

Les lins vivaces offrent une belle rusticité (-15°C), résistants parfaitement au gel et supportant bien la sécheresse estivale. Les autres espèces de lin comme Linum grandiflorum craignent les grands froids et sont cultivées en annuelle en pleine terre ou en pot sous nos climats. Le lin annuel ou vivace est une plante de terrain sec et de plein soleil, très facile à cultiver un peu partout en France : il s’adapte même en bord de mer.

Le lin a besoin d’une exposition très ensoleillée pour fleurir abondamment.  Il apprécie tous les sols bien drainés, mêmes pauvres et redoute les terres qui se gorgent d’eau préférant les terres perméables et caillouteuses, sèches.

Le Lin se plante volontiers en groupe  pour créer des marées de fleurs bleues, roses, jaunes ou rouges ou des touffes colorées peu exigeantes dans tous les jardins secs, naturalistes ou romantiques, en massif d’inspiration champêtre, en prairie fleurie, en plate-bande, dans les bordures et  rocailles sèches, pour souligner une allée avec légèreté, dans les corbeilles suspendues et les pots.

Les paillettes de lin sont utiles pour alléger les sols lourds au potager où il est aussi utilisé comme engrais vert en occupant le sol entre deux cultures.

Quand et comment planter le lin  ?

Plantez le lin vivace dans un sol léger et bien drainé à partir de nos plants en godets au printemps de mars à avril ou de septembre à novembre, en dehors des fortes gelées.

Comment planter le lin ?

En pleine terre 

Comptez 3 à 4 lins en godets au m² et espacez les plants de 30 cm pour un bel effet de masse colorée. En terre lourde, incorporez du gravier ou du sable pour améliorer le drainage, car un excès d’eau en été comme en hiver serait fatal. Une bonne terre de jardin fera parfaitement l’affaire à condition d’être bien drainée.

  • Ameublissez bien la terre en profondeur
  • Creusez un trou du double du volume du godet
  • Plantez dans un mélange de sable et de terreau
  • Comblez avec la terre
  • Tassez légèrement
  • Arrosez pour favoriser l’enracinement

linum

En bac 

Plantez le lin dans un mélange riche bien drainant et dans un contenant d’au moins 30 cm de profondeur.

  • Tapissez le fond du contenant de graviers ou de billes d’argile
  • Plantez dans un mélange de terreau, de terre de jardin et de graviers ou de sable de rivière
  • Comblez et tassez
  • Arrosez
  • Installez au soleil

Quand et comment semer les graines de lin ?

En pleine terre

Semez les graines de lin directement en place dès le mois de mars dans les régions clémentes, jusqu’à mai pour les régions froides pour une floraison de juin à septembre.

  • Semez clair dans des sillons à 3 mm de profondeur dans une terre bien ameublie et allégée
  • Recouvrez d’une fine couche de terreau
  • Tassez
  • Arrosez régulièrement et maintenez le sol humide jusqu’à la levée qui prend environ 20 jours
  • Éclaircissez tous les 15 à 30 cm

En terrine sous-abri

On peut aussi semer les graines de lin dans des godets ou en caissette, à une température de 18-23°C, d’août à septembre pour une floraison l’été suivant.

  • Semez les graines de lin en surface d’un bon terreau pour semis
  • Conservez au chaud entre 18 et 23°C
  • Recouvrez légèrement les graines avec du terreau et maintenez à la lumière
  • Arroser régulièrement en pluie fine jusqu’à la levée prend généralement de 20jours
  • Lorsque les plants ont formés 2 ou 3 feuilles, repiquez-les dans des godets
  • Conservez-les à l’abri dans un local hors gel
  • Repiquez-les au printemps suivant en terre, dans des pots ou jardinières après les dernières gelées

Suivez nos conseils pour réussir vos semis de graines annuelles !

Entretien, taille et soin

Le lin réclame peu de soins et sont l’idéal dans les jardins sans entretien. Les apports d’eau ne doivent pas être excessifs car la plante est sensible à l’excès d’humidité : n’arrosez en cas de sécheresse prolongée, car le lin résiste très bien aux fortes chaleurs. Les lins cultivés en pot et les espèces annuelles auront besoin d’arrosages plus réguliers mais sans détremper la terre.

Le lin est une plante frugale qui se passe d’engrais.

Après floraison, rabattez les touffes des lins vivaces au ras du sol.

Laissez les fleurs des lins annuels monter en graines pour favoriser les semis spontanés ou pour récolter celles-ci : arrachez les pieds des lins annuels juste après floraison si vous ne souhaitez pas les voir se naturaliser.

Quand récolter les graines de lin ?

En juillet, les tiges de lin commencent à sécher brunir. Les graines de lin sont à maturité lorsqu’elles « tintent » quand vous secouez les capsules : détachez et pincez entre les doigts les capsules sèches pour libérer les graines. Elles se conservent très bien dans des bocaux.

linum graines

Capsules de graines prêtes à être récoltées

Maladies et ennemis éventuels

Très résistant, le lin ne craint vraiment que les limaces et escargots qui adorent ses jeunes pousses : découvrez nos conseils pour lutter contre leurs attaques !

Les pucerons peuvent éventuellement l’envahir : faites des pulvérisations d’eau savonneuse pour les déloger.

Au potager :  en prévention, semez du lin entre vos plants de pommes de terre pour repousser les doryphores, les touffes de lin formeront une barrière écologique.

Multiplication

Le lin annuel se multiplie facilement par semis (consultez la partie « Quand et comment semer les graines de lin »), le lin vivace se bouture aisément.

Comment faire des boutures de lin?

Elles sont faciles à faire au printemps sur des tiges herbacées.

  • Prélevez des extrémités de tiges sans fleurs de 10 cm de long
  • Supprimez les feuilles du bas
  • Plantez dans des godets remplis de terreau et de sable
  • Maintenez humide jusqu’à l’enracinement
  • Placez les boutures à l’abri et à l’ombre
  • Installez-les en pleine terre à l’automne

Associer le lin au jardin

La silhouette gracile et légère du Lin permet d’alléger les massifs de vivaces un peu lourdes et apporte une touche de naturel aux scènes champêtres et aux zones naturelles. Planté en masse, il forme de véritables marées bleu pastel mais, le lin est facile à associer avec d’autres annuelles ou vivaces de terrain drainé qui requièrent les mêmes conditions de culture. C’est un indispensable dans tous les jardins naturels, sauvages et dans les prairies naturalistes de soleil auxquels sa floraison émouvante et aérienne confère légèreté, charme et poésie.

associer le lin

Une idée d’association : Muhlenbergia capillaris en arrière-plan, Linum perenne et Potentilla nepalensis ‘Miss Wilmott’, respectivement en second et premier plan

Associez-le dans des harmonies romantiques pastel ou dans des jeux chromatiques plus contrastés bleu/jaune.

Dans un massif écrasé par le soleil, il apporte de la légèreté au voisinage d’estivales à grosses fleurs comme les Dahlias, les Echinacées, l‘ail d’ornement ou des Iris germanica à la forme acérée.

Le feuillage élégant du Lin se mélange spontanément avec les feuillages gris-vert des Euphorbes, des Armoises, du Senecio cineraria, des sauges officinales et des phlomis.

Au sein d’un massif d’été, plantez-le par touffes colorées au milieu de  vivaces à floraison estivale  souples comme les nigelles de Damas, les gauras, népétas, scabieuses Cosmos, l’Amni visnaga, les Véroniques et les Verbena bonariensis, Achillées, Asters.

Dans une prairie fleurie, il se mêle aux benoîtes, centaurées, Hélianthèmes, aux pavots de Californie.

Tout en souplesse, le lin accompagnera bien le feuillage ondoyant des graminées comme le stipa pennata ou Miscanthus ou pennisetum.

Quelques touffes de lin en fleur masqueront le pied dégarni d’un rosier pendant toute la belle saison.

Ressources utiles

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire