Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Lavatère, lavatera : conseils jardin

Lavatères, arbustives et annuelles : plantation, semis, taille, entretien

La Lavatère en quelques mots

  • La lavatère forme, en une saison, de très jolis buissons fleuris
  • Tout l’été et jusqu’aux premières gelées, l’arbuste se couvre de grandes fleurs satinées aux allures de fleurs d’hibiscus
  • Rustique jusqu’à -10°C, -12°C°, on le réserve plutôt aux climats doux
  • Elle pousse en plein soleil en sol sec et drainé
  • C’est une incontournable pour les haies fleuries, les massifs de vivaces ou d’annuelles et les potées fleuries

Le mot de notre experte

Vedette des jardins d’antan, la Lavatère forme rapidement de charmants buissons fleuris incontournables dans les jardins de cottage, les jardins des bords de mer, dans les mixed-border et les massifs romantiques.

De la lavatère vivace arbustive ‘Barnsley’ à la lavatère maritime en passant par la lavatère annuelle, toutes sont très florifères de juin à octobre. 

Avec leurs nombreuses fleurs soyeuses aux cinq pétales satinés similaires à ceux des Hibiscus et leurs feuilles duveteuses, elles irradient sous le soleil et sont faciles à marier aux massifs de vivaces, d’annuelles ou d’arbustes. Si la plupart des lavatères déclinent toutes les nuances rose et de mauve, il existe certaines variétés de lavatère blanche à l’instar de la Lavatère annuelle ‘White Regis’.

Facile à planter ou à semer, dotée d’une croissance rapide et généreuse, elle est idéale pour les jardiniers débutants. C’est une plante de plein soleil qui s’accommode de tout sol, même ordinaire, sec et bien drainé.

Très lumineuse elle apportera couleur et poésie à vos bordures, vos haies libres, vos cœurs de massifs et même à vos potées.

Comment semer des graines de lavatères, comment tailler la lavatère arbustive, découvrez tous nos conseils et choisissez dans notre collection unique de lavatères, celle qui manque à votre jardin !

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Lavatera

Famille : Malvaceae

Nom(s) commun(s) : Lavatère, Mauve en arbre

Floraison : octobre à novembre

Hauteur 0,60 à 2 m

Exposition : Soleil, mi-ombre

Sol : Tous, bien drainés

Rusticité : -10°C-15°C

La Lavatère appartient à la famille des Malvacées comme les althéas, les mauves ou les hibiscus avec lesquels on la confond souvent. Le genre Lavatera regroupe environ 25 espèces d’arbustes, d’annuelles ou de vivaces poussant spontanément dans les zones rocheuses sèches, les sols plutôt pauvres et calcaires des régions tempérées principalement sur le pourtour méditerranéen.

On distingue la lavatère arbustive ou Mauve arbustive au port arbustif qui est une vivace semi-persistante ou persistante de la lavatère annuelle ou mauve annuelle à l’instar de la Lavatera trimestris et de ses cultivars (‘Loveliness’, ‘Ruby Regis’)

Du côté des lavatères arbustives ou Lavatères en arbre, on rencontre le plus souvent dans nos jardins, la Lavatera olbia, la lavatère maritime, une espèce protégée et les formes hybrides (L. x hybridum) comme Lavatera x clementii avec les cultivars incontournables comme ‘Barnsley’, ‘Burgundy Wine’. La plupart sont aujourd’hui nommées directement par leur nom de cultivar (‘Candy Floss’).

Sa croissance très rapide (plus de 2 m de haut en quelques mois pour la lavatère arbustive) n’a d’égal que sa courte durée de vie (4 à 6 ans en sol riche et frais contre 6 à 8 ans en sol drainant et pauvre).

La lavatère forme de belles touffes buissonnantes équilibrées et ramifiées au port évasé. Plus ou moins haute selon les variétés, elle atteint rapidement de 0,60 à 3 m de hauteur pour presqu’autant d’envergure. Sa base ligneuse produit chaque année de longues pousses.  La Lavatère annuelle a une forte propension à se ressemer facilement d’une année sur l’autre.

lavatère

Lavatera trimestris – illustration botanique

De grandes tiges duveteuses partant de la souche, portent des feuilles alternes, longuement pétiolées de 3 à 20 cm de long. Arrondies, elles sont souvent palmées, rappelant la feuille d’érable, découpées en 3 à 7 lobes peu marqués dont la base est parfois en forme de cœur.  Légèrement duveteuses, elles sont vert moyen ou d’un remarquable gris cendré et persisteront durant l’hiver en climat doux et en bord de mer.

La lavatère se distingue par l’abondance et l’éclat de sa floraison rappelant la délicatesse de celle des hibiscus et des mauves. De juin-juillet à octobre (plus tôt en climat chaud), elle produit inlassablement des fleurs solitaires ou en grappes à l’aisselle des feuilles étagées sur la partie haute des tiges.

Les fleurs en entonnoir (‘Burgundy Wine’) ou en coupe simples, de 3 à 10 cm de diamètre sont composées de 5 pétales satinés parfois assez écartés et fortement bilobés comme chez les variétés ‘White Angel’ et ‘Sweet Dreams’. Toutes s’épanouissent en larges corolles très évasées.

Elles prennent des teintes très nuancées selon les variétés : rose tendre, rose pourpré, rose foncé, rouge carmin ou blanc pur, elles sont parfois bicolores d’un rose très pâle maculé de violet-pourpre (Lavatera maritima) ou subtilement veinées de plus sombre.

Avec leur coloris pastel, elles forment de beaux bouquets éphémères.

Non parfumées, elles compensent largement ce manque de parfum par leur remarquable floribondité, se renouvelant jusqu’aux premières gelées et attirant particulièrement les abeilles, les papillons et autres insectes pollinisateurs.

Après floraison, les fleurs se muent en capsules noires contenant de grosses graines faciles à ressemer chez les lavatères annuels.

La lavatère arbustive aime le plein soleil et les emplacements chauds et abrités des vents froids et desséchants. Assez frugale, préférant les sols secs, légers, ordinaires à tendance calcaire, elle est armée contre la sécheresse et le vent salé. Semi-rustique, en terrain bien drainé, elle résistera jusqu’à -10 ou -15 °C, sa préférence allant au climat doux du bord de mer. Les lavatères annuelles sont plus tolérantes vis-à-vis du sol.

Les lavatères s’utilisent en isolé ou groupées pour fleurir les massifs de vivaces ou d’annuelles, mixed-border, haies libres ainsi qu’en bac sur une terrasse ou un balcon.

Principales espèces et variétés

Dans le genre Lavatera, on distingue la lavatère arbustive ou Mauve arbustive au port arbustif de la lavatère annuelle ou mauve annuelle plus petite et dont la durée de vie ne dépasse pas un an.

Les lavatères arbustives les plus populaires

Lavatère - Lavatera Burgundy Wine

Fleurit en Juin à Oct.

Hauteur à maturité: 150 cm

Une Mauve arbustive semi-persistante en climat doux à l'éclatante floraison rose pourpré. A utiliser en haie libre ou en arrière-plan de bordure.

Lavatère Barnsley en godet de 9cm

Fleurit en Juin à Oct.

Hauteur à maturité: 150 cm

Une variété arbustive à fleurs blanc rosé, rouge carmin au centre. On l'utilise parfaitement en massifs, bordures, haie libre ainsi qu'en balcons.

Lavatère maritime - Lavatera maritima Bicolor

Fleurit en Juin à Sept.

Hauteur à maturité: 120 cm

Une abondante floraison rose pâle maculée de violet accompagnée d'un feuillage gris cendré. Moyennement rustique elle est à réserver aux jardins de bord de mer.

Nos lavatères arbustives préférées

Lavatère - Lavatera White Angel

Fleurit en Juin à Sept.

Hauteur à maturité: 150 cm

Une nouveauté très lumineuse qui offre, tout l’été, une profusion de fleurs blanches, légèrement teintées de rose pâle. elle fait un excellent fond de massif et peut également se planter en isolé.

Lavatère - Lavatera Candy Floss

Fleurit en Juin à Oct.

Hauteur à maturité: 150 cm

Une de nos favorites avec ses belles fleurs rose pâle. Elle atteint rapidement 1m d'envergure, et peut s'utiliser en haie libre ou en arrière-plan de bordure.

Lavatère - Lavatera Blushing Bride

Fleurit en Juin à Oct.

Hauteur à maturité: 150 cm

Une variété arbustive à fleurs blanc rosé, rouge carmin au centre, idéale en bord de mer.

Collection Lavatères

Fleurit en Juin à Oct.

Hauteur à maturité: 150 cm

Une collection de deux lavatères très florifères qui se marient harmonieusement. De croissance rapide, elles peuvent s'utiliser en haie libre.

Les lavatères annuelles les plus populaires

Graines de Lavatère annuelle Silver Cup

Fleurit en Juil. à Sept.

Hauteur à maturité: 50 cm

Cette variété facile à cultiver résiste bien au vent et aux intempéries. Avecs ses grandes fleurs rondes et satinées, c'est une merveille pour les bordures, les massifs de vivaces ou d'annuelles, et les potées fleuries.

Graines de Lavatère annuelle Loveliness en mélange

Fleurit en Juil. à Oct.

Hauteur à maturité: 100 cm

Une ancienne variété, vigoureuse et florifère qui irradie sous le soleil, de l'été jusqu'à l'automne. Facile à marier aux massifs de vivaces, d'annuelles ou d'arbustes.

 

Plantation

Où planter les Lavatères arbustives et annuelles ?

La Lavatère en arbre est un arbuste d’origine méditerranéenne qui pousse tout seul en climat sec et doux. Elle tolère mal les régions trop humides mais son feuillage supporte en revanche bien les embruns des bords de mer. Facile à cultiver, elle résiste bien aux intempéries.

Offrez-lui du soleil (dans le sud, elle tolérera la mi-ombre) et un endroit bien abrité des vents forts et desséchants et des grands froids de l’hiver. Préférez donc une plantation plein sud ou plein ouest.  Sa rusticité est moyenne. Dans une terre bien drainée, elle supportera le gel jusqu’à -10 ou -15 °C. Il peut arriver que le gel arrête parfois la croissance en terre ; dans la mesure où elle ne subit pas de trop fortes gelées, la plante repartira des racines. En climat rude, protégez-la avec un bon paillis pour l’aider à bien passer l’hiver.

La Lavatère arbustive aime les sols légers, profonds même un peu secs ordinaires à tendance calcaire et très drainés dans lesquels elle se montrera plus longévive (6 à 8 ans contre 4 à 6 ans en sol lourd) car elle craint plus que tout l’humidité stagnante des terres argileuses et asphyxiantes dans lesquelles elle ne survivra.

Les lavatères annuelles sont quant à elles sont des plantes gélives qui disparaîtront dès les premières gelées. Elles sont plus tolérantes comparées aux espèces vivaces et accepteront de pousser même dans un sol lourd, riche et frais. Toutefois, une terre trop riche favorisera la végétation au détriment de la floraison.

La Lavatère s’utilise en isolé ou en groupe. Peu encombrante, elle ne gênera pas ses plantes voisines et deviendra en quelques mois un gracieux buisson de belle ampleur et très florifère.

Prévoyez tout de même un emplacement bien dégagé car chaque jeune plant de lavatère occupera très vite 1m², la première année, le double n’année suivante.

Incontournable dans les jardins de cottage et les jardins naturalistes, la Lavatère est également une bonne plante pour fleurir un jardin tout neuf ou un jardin de vacances ; de croissance très rapide, elle fait très vite beaucoup d’effet et permet de cacher très rapidement une perspective peu esthétique ou habiller un espace trop nu.

La Lavatère arbustive est polyvalente et avec ses coloris toujours très frais, s’impose en massifs, bordures, haies libres.  Dans les régions aux hivers peu cléments, la culture en grands pots est préférable. Les lavatères annuelles ornera les massifs, les talus et les potées fleuries.

Quand planter les Lavatères arbustives ou Mauve arbustive ?

La plantation des Lavatères arbustives s’effectue après les dernières gelées, de février à mai au Nord de la Loire et d’août à octobre en climat doux.

Comment planter la Lavatère arbustive ou Lavatère en arbre ?

En pleine terre 

Cet arbuste affectionne les sols légers et bien drainés. Si votre terre est lourde, faites un apport de sable de rivière et de 50% de terreau. Taillez les branches d’un tiers pour faciliter la reprise.

  • Préparez bien le sol sur une demi hauteur de bêche
  • Creusez un trou de 2 à 3 fois le volume du pot
  • Faites un lit de graviers au fond du trou
  • Plantez l’arbuste au niveau du collet
  • Comblez le trou en maintenant l’arbuste bien droit, avec la terre extraite additionnée d’un mélange drainant
  • Tassez légèrement avec le pied
  • Paillez le pied pour conserver la fraîcheur
  • Arrosez copieusement à la plantation

En pot 

Le substrat doit être très drainant : la terre doit rester fraîche, mais sans eau stagnante. Installez-le en plein soleil dans un grand pot en terre cuite d’au moins 50 cm de diamètre. Optez pour un lavatère arbustif ‘Barnsley Baby’ de taille modeste.

  • Étalez une bonne couche de drainage (gravier ou billes d’argile)
  • Plantez dans un mélange de terre et de terreau pour rosiers à parts égales
  • Paillez le pied
  • Arrosez abondamment en laissant le substrat s’assécher entre deux arrosages
  • En été, arrosez dès le sol est sec en surface
  • Rentrez le pot à l’abri du gel dans les régions froides et réduisez les apports d’eau
lavatera

Les lavatères s’accordent très bien avec les graminées

Quand et comment semer les graines de lavatères annuelles ?

Les graines de lavatères annuelles ou mauves annuelles se sèment en mars, au chaud sous abri ou au printemps, directement en pleine terre au soleil, lorsque les températures se réchauffent et que les dernières gelées ne sont plus à craindre. Un seul paquet de graines de Lavatères permet de fleurir plusieurs massifs. Plantez environ 5 plantules de lavatères annuelles au m².

Semis de graines de lavatères annuelles sous abri dès mars

  • Semez à une température de 15-20 °C, 3 graines par godets dans un terreau drainant
  • Recouvrir avec une fine couche de terreau
  • Tassez et arrosez
  • Placez les semis au chaud et maintenez humide jusqu’à la germination
  • Ne conservez qu’un plant par godet
  • Installez les plants en pleine terre ou en pot à partir du mois de mai quand la terre est bien réchauffée
  • Arrosez régulièrement, la terre doit rester fraîche

Semez les graines de lavatère annuelle en pleine terre dès avril/ mai

  • Semez en poquets de 3 ou 5 graines
  • Recouvrez les graines d’une épaisseur de terreau pour semis
  • Tassez
  • Arrosez régulièrement et légèrement pour faciliter la levée
  • Eclaircissez pour ne garder qu’un plant vigoureux tous les 40 cm
  • Lorsque les plantules mesurent environ 20 cm de hauteur, pincez les tiges principales pour les encourager à se ramifier

Entretien, taille et soins

La Lavatère arbustive est facile d’entretien et lorsqu’elle est bien installée en sol parfaitement drainé, elle offre une meilleure rusticité et une plus belle résistance au temps qui passe.

En hiver, protégez votre arbuste avec épais paillis de feuilles mortes ou de fougères sèches pour isoler ses racines du froid au maximum. En été, paillez le pied pour conserver la fraîcheur.

Arrosez régulièrement mais sans excès le premier été suivant la plantation. Par la suite, étant parfaitement adaptée au soleil et à la sécheresse, elle supportera bien une période passagère d’aridité : sa floraison durera toutefois plus longtemps si le sol reste frais.

La Lavatère en pot réclame un arrosage plus suivi en été ; arrosez tous les 3 à 4 jours. Apportez-lui également quelques poignées de compost mûr au début du printemps. En été, retirez régulièrement les fleurs fanées pour stimuler la floraison.

D’une durée de vie moyenne de 5 à 6 ans, pensez à renouvelez un pied sur 3 chaque année pour garder de belles compositions dans les massifs ou les haies.

A l’automne, arrachez les lavatères annuelles défleuries en enlevant un maximum de racines.

Quand et comment tailler la lavatère arbustive

La lavatère a une courte durée de vie. La taille, notamment des grosses branches, permet de conserver une floraison généreuse, stimule la végétation en encourageant la croissance de nouvelles pousses florifères et prolonge la durée de vie de la plante.

Pour qu’elles fleurissent avec abondance, il est conseiller de tailler sévèrement les lavatères en arbre au printemps en mars, dès que les bourgeons gonflent.

  • Coupez court, à quelques centimètres du sol pour ne laisser que deux ou trois yeux à la base des pousses de l’année
  • Supprimez le vieux bois en surnombre ou mal placé

En cours d’été, vous pouvez retailler légèrement en rabattant les rameaux défleuris

Lavatera trimestris

Lavatera trimestris

Maladies et ennemis éventuels

Plutôt robuste, la lavatère ne redoute que deux choses : le froid et l’humidité.

Dans un environnement trop humide, elle peut être sujette à la rouille, qui provoque des tâches et des pustules orange-marron sans grand danger pour la plante mais inesthétiques sur les feuilles.

Coupez et brûlez les feuilles atteintes et réduisez les arrosages : évitez de mouiller le feuillage, préférez les arrosages au pied. En prévention, vaporisez du purin d’absinthe pur.

En sol trop lourd, elle sera sensible à la pourriture de la souche et aux infections cryptogamiques.

Multiplication

Multipliez sans hésiter vos lavatères car les espèces arbustives ont une durée assez courte ! C’est le seul moyen de pérenniser vos plants. La technique la plus rapide et la plus simple est le bouturage de juillet à août.

  • En fin d’été, prélevez des boutures semi-aoûtées de 10 cm de long sur des tiges sans fleurs
  • Piquez-les dans un mélange de sable et de tourbe maintenu très légèrement humide
  • Placez sous châssis
  • Au bout de 2 mois, repiquez les boutures en godets individuels dans un mélange sableux
  • Hivernez hors gel
  • Repiquez en pleine terre au printemps ou à l’automne suivant

Associer

Les lavatères sont incontournables dans un jardin naturaliste sec, dans un jardin de cottage et bien-sûr dans un jardin rose auquel elles apportent densité et luminosité aux massifs romantiques, aux haies libres, aux plates-bandes, mixed-border comme aux rocailles.

Associer la lavatère

Un exemple d’association romantique : Lavatera ‘Barnsley’, Geranium ‘Rozanne’

Qu’elles soient arbustives ou lavatères annuelles, elles conviennent parfaitement pour fleurir en buisson isolé ou en groupe, un jeune jardin ou un jardin de vacances sans entretien en compagnie d’autres arbustes ou vivaces à floraison estivale aimant le soleil. Elles sont faciles à associer avec quantité de vivaces dans des mariages de couleurs froides et de feuillages pourpres, argentés ou glauques.

Dans un massif fleuri tout en légèreté dans une harmonie de tons, mariez-les avec du lin vivace, des grands asters roses et violets, des nepetas ou les gauras, des campanules, des eupatoires, des lavandes.

Dans une imposante bordure fleurie du milieu de l’été aux premières gelées, associez une grosse touffe de lavatère arbustive à des anémones du Japon, des chrysanthèmes et des grands sedums et de Geranium vivace pour border le tout.

Associer la lavatère

Un exemple d’association opulente : Lavatères comme Lavatera ‘Candy Floss’ et ‘Blushing Bride’, Achillea ‘Apfelblut’ et ‘Cerise Queen’, Penstemon comme ‘Purple Passion’ et des rosiers anglais

Son port un brin désordonné gagnera à être associé à des floraisons plus architecturales comme celles sphériques des allium, des agapanthes, hérissées des Echinacea purpurea, élancées de la Verveine de Buenos Aires ou aplaties des  achillées.

Dans une scène romantique, c’est une excellente partenaire pour les rosiers anciens roses ou blancs sur un fond de clématites et un premier plan de Véronique de Virginie blanche.

Dans une haie fleurie, mélangez les Lavatères en arbre à des Hibiscus ou Althéa, des abélias, les buddleias ou les tamaris.

Les variétés annuelles de petite taille comme ‘Silver Cup’ seront parfaites dans les massifs d’annuelles avec des nigelles, des cosmos ou en pot, en mélange avec des œillets du poète, des rosiers nains, sauges, pois de senteur ou des mufliers.

Ressources utiles

  • Puisez dans la grande famille de Malvacées pour créer une inspiration mauve au jardin! Lavatères, hibiscus, roses trémières…

Articles connexes


Blog

Massif de fleurs : variez et mixez les formes !

Ne nous mentons pas. Créer un massif de vivaces est plutôt facile. Le réussir l'est...
Lire la suite +

Blog

Fleurs d'été : les plus jolies espèces et variétés de mon jardin !

De retour de quelques jours de vacances, c'est avec un grand plaisir que j'ai retrouvé...
Lire la suite +

plantation

Semis de graines annuelles : comment bien le réussir, en pleine terre ou en caissette

Lire la suite +

Fiche Famille

Hibiscus, Althéa : planter, cultiver et entretenir

Lire la suite +
1 Étoile 2 Étoile 3 Étoile 4 Étoile 5 Étoile (1 votes, moyenne: 3 sur 5)

2 réflexions au sujet de « Hibiscus, Althéa : planter, cultiver et entretenir »

  • Tonglet Claudine

    Bonjour, j'ai un hibiscus qui est en pleine forme moinr de vue grandeur et feuillage, mais aucune fleur. L'année passée, il en a fait une ou deux...
    Que puis je faire? Il a du soleil, se trouve à côté d'un lilas...
    Merci

    Répondre
    • Pierre Lefebvre

      Bonjour,
      Un manque de floraison sur ces arbustes vient souvent d'un manque de soleil, vous dites qu'il a du soleil mais combien d'heures par jour ? Ces arbustes demandent le plein soleil. Un excès d'azote dans le sol peut également favoriser la pousse au détriment de la floraison, il faut veiller à ne pas apporter trop d'azote.
      Cordialement.
      Pierre

      Répondre
Laisser un commentaire