Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

L'Albizia : planter, tailler et entretenir

L'Albizia en quelques mots

  • L’Albizia offre une floraison originale en plumeaux soyeux, blancs rosés
  • Résistant à la sécheresse et aux sols salés, il supporte les terrains pauvres et est assez facile à cultiver
  • C’est une plante de plein soleil, à installer en situation chaude.
  • Avec son côté exotique, il apporte un air de vacances au jardin !
  • On l’apprécie pour son superbe feuillage très divisé, extrêmement fin.
  • C’est l’arbre parfait pour faire de l’ombre !

Le mot de notre Experte

Aussi appelé Arbre à soie ou Mimosa de Constantinople, l’Albizia julibrissin est un arbre caduc à feuillage très découpé et floraison soyeuse. Les fleurs sont composées d’un grand nombre d’étamines, très longues, de couleur blanc rosé. Elles prennent la forme de pompons à l’aspect plumeux et très doux. Elles sont mises en valeur par le feuillage vert tendre. De plus, la floraison de l’Albizia est parfumée et mellifère !

Découvrez la superbe variété Albizia julibrissin ‘Ombrella’, qui possède de belles feuilles vertes et une floraison rose. On trouve aussi des variétés au feuillage sombre, pourpré, comme ‘Summer Chocolate’… une teinte inhabituelle et riche en nuances !

On apprécie l’Albizia pour sa très belle silhouette étalée qui offre un ombrage tamisé. Nous vous conseillons de le planter au printemps, de préférence en isolé. Une fois installé au jardin, il est facile de culture et ne demande que très peu d’entretien. Si vous souhaitez le tailler pour lui donner une forme harmonieuse, faites-le en fin d’hiver ou au début du printemps. C’est une plante qui apprécie la chaleur : parfaite dans les jardins du sud, elle se plaira en plein soleil et dans un terrain drainant, voire légèrement sableux.

Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Albizia julibrissin

Famille : Fabaceae

Noms communs : Arbre à soie, Mimosa de Constantinople

Floraison : estivale

Hauteur : généralement jusqu’à 6 mètres

Exposition : plein soleil

Sol : drainant

Rusticité : entre – 5 et – 15 °C, suivant les variétés et l’âge de la plante

Les Albizias sont des arbres et arbustes caducs appréciés pour leurs inflorescences soyeuses et leur feuillage très découpé, fin comme le mimosa ! L’espèce la plus fréquente en culture est l’Albizia julibrissin. Il serait originaire de Perse (Iran) et d’Asie (Asie mineure, Himalaya, Bhoutan, Chine, Japon…). Il s’est naturalisé dans plusieurs régions du monde, et est devenu une plante envahissante aux États-Unis. Le genre Albizia compte entre 140 et 150 espèces originaires d’Afrique, d’Australie et d’Asie. On les trouve dans les régions tropicales et subtropicales, ce qui explique que l’Albizia apprécie les situations chaudes et qu’il ne soit que moyennement rustique.

Il a été nommé Albizia en l’hommage de Filipo degli Albizzi, un naturaliste qui ramena la plante en Europe au 18e siècle. Son nom d’espèce, julibrissin, dériverait du Perse, et signifierait « fleur de soie ». Une idée que l’on retrouve dans son nom vernaculaire d’Arbre à soie, et qui fait allusion à ses fleurs soyeuses, très douces. En Français, on l’appelle également Mimosa de Constantinople, et il est vrai qu’il est très proche du Mimosa. Pour ce qui est de son nom scientifique, on le trouve parfois classé sous le genre Paraserianthes (synonyme).

L’Albizia est rattaché à la famille des Fabacées, comme les haricots, les pois, la glycine, les trèfles ou le lupin… C’est l’une des familles les plus importantes au niveau économique, car rassemblant de nombreuses plantes alimentaires. Ces plantes ont la particularité de ne pas avoir besoin d’engrais azotés, puisque leurs racines, en s’associant avec des bactéries, parviennent à fixer l’azote atmosphérique. L’Albizia appartient à la sous-famille des Mimosoideae : il est très proche des Mimosas et des Acacias.

Les différentes floraisons des albizias

Fleurs d’Albizia

L’Albizia atteint généralement entre six et dix mètres de hauteur, mais il peut mesurer jusqu’à 15 mètres de haut, dans des conditions optimales. L’Albizia a une superbe architecture : il prend une forme assez étalée, avec des branches très horizontales, ce qui lui permet d’atteindre 5 à 6 mètres d’envergure. Avec son houppier aplati, il a un véritable port en parasol… C’est un arbre parfait pour l’ombrage ! Son écorce est grise, lisse, et elle forme des stries verticales lorsque l’arbre est plus âgé.

L’Albizia fleurit en plein été, à partir de mi-juin – début juillet, et jusqu’en août-septembre. Il offre alors une floraison originale, en plumeaux ou pompons, rassemblés en grappes terminales. Chaque fleur est portée sur un long pédoncule (tige florale), et mesure entre deux et quatre centimètres de diamètre. Les fleurs portent des sépales et pétales très courts et soudés, à cinq lobes. Ce sont les étamines, très longues et nombreuses, qui sont impressionnantes. Elles mesurent entre deux et quatre centimètres de longueur, et donnent cet aspect très doux, qui vaut à la plante son surnom d’Arbre de soie. Elles sont blanches à la base et rose vif à l’extrémité, ce qui offre un dégradé original, très lumineux. Les fleurs sont hermaphrodites (elles portent à la fois des organes mâles et femelles : étamines et pistil). Suivant les espèces, la forme de l’inflorescence peut être différente. Ainsi, chez l’Albizia lophantha, elle prend une forme de « rince-bouteille ».

Les fleurs de l’Albizia julibrissin prennent la forme de pompons blancs et rose vif, qui ressortent joliment sur le feuillage vert. Elles ressemblent aux fleurs de calliandra. En fonction des différentes espèces et variétés, les fleurs peuvent aussi être entièrement blanches, comme chez l’Albizia julibrissin ‘Alba’, ou blanc crème, comme chez l’Albizia amara, ou encore jaune-vert. Parfois elles prennent une teinte très vive, presque rouge, comme chez l’Albizia ‘Rouge de Tuilière’. Lorsqu’elles sont blanches ou crème, les fleurs d’Albizia ont un côté très léger et délicat.

Les fleurs de l’Albizia sont parfumées ! Elles produisent du nectar et sont mellifères : elles attirent les abeilles et les papillons.

Comme l’Albizia est très proche des Mimosas et Acacias, il possède également un très beau feuillage, qui ressemble beaucoup aux leurs. Son feuillage est léger, pas très dense, offrant ainsi un ombrage tamisé qui abrite du soleil tout en laissant passer une bonne luminosité. L’Albizia est un arbre caduc, il perd ses feuilles en automne, et en émet de nouvelles au printemps. Les feuilles de l’Albizia julibrissin mesurent jusqu’à 45 centimètres de longueur et jusqu’à 25 centimètres de largeur. Elles sont alternes, disposées l’une après l’autre sur les branches.

Le feuillage de l’Albizia est extrêmement décoratif. Les feuilles sont deux fois découpées : elles se divisent en folioles, elles-mêmes divisées en foliolules… ce qui donne de très petites segments qui rendent le feuillage particulièrement léger, plumeux ! Ses feuilles très fines rappellent un peu le feuillage des fougères. Elles sont souvent composées de 8 à 12 paires de folioles, chacune redivisée en 20 à 50 foliolules. Le nombre des folioles et foliolules peut changer en fonction des variétés, mais il est toujours pair : on dit qu’elles sont paripennées. Les foliolules sont oblongues et mesurent jusqu’à un centimètre de longueur.

Les feuilles ont une très belle couleur, d’un vert tendre mais profond en même temps. L’Albizia ‘Summer Chocolate’ se démarque par son feuillage très sombre, brun pourpré. Ses jeunes feuilles sont d’abord vertes, puis deviennent sombres avec le temps. Cette variété offre une floraison un peu moins intéressante que l’Albizia ‘Ombrella’, mais elle est spectaculaire par son feuillage !

Les feuilles découpées des albizias

Le feuillage de l’albizia : détail d’une feuille d’Albizia julibrissin / le feuillage pourpré de l’Albizia ‘Summer Chocolate’ / Albizia julibrissin (photo Jean-Pol GRANDMONT)

 

Les folioles ont la particularité de pouvoir bouger : elles se replient la nuit et lorsque la luminosité est faible. Il ne faut pas oublier que l’Albizia est très proche du Mimosa, dont le Mimosa pudica, une plante sensitive connue pour rabattre très rapidement ses feuilles dès qu’on les touche… Les Fabacées sont des plantes qui peuvent facilement replier leurs folioles !

Les racines de l’Albizia, comme celles des autres Fabacées, ont la capacité de fixer l’azote atmosphérique en s’associant avec des bactéries du genre Rhizobium. Les racines forment des nodosités, qui permettent aux bactéries de vivre en symbiose avec la plante, lui fournissant de l’azote en échange de matières carbonées issues de la photosynthèse.

À partir de septembre-octobre, l’Albizia produit de longues gousses aplaties, d’abord vertes puis brunes. Elles mesurent entre 10 et 20 centimètres de longueur et renferment entre cinq et quinze graines ovales, brun foncé. Il arrive que l’Albizia se ressème spontanément. Vous pouvez récolter les graines et les conserver pour un semis au printemps.

Les fruits et graines des albizias

Détail des gousses de l’Albizia julibrissin (photo Ninjatacoshell) / Les gousses encore sur l’arbre / Les graines contenues dans les gousses (photo Ninjatacoshell)

 

L’Albizia n’est pas extrêmement rustique. Il peut supporter – 10 °C, voire – 15 °C, sur une courte période, si le froid ne dure pas. Il faut être vigilant pour les jeunes plants, plus sensibles au froid, et ne pas hésiter à installer un voile d’hivernage. L’Albizia est un arbre qui pousse assez rapidement, surtout sous un climat chaud et ensoleillé, mais il ne vit pas très longtemps, dépassant rarement les 25 ou 30 ans.

La plantation de l'Albizia

Où planter ?

Il est préférable de cultiver l’Albizia sous un climat doux. Il sera parfait dans les jardins du sud de la France ! Durant les premières années il est relativement sensible au froid. Une fois adulte, il supporte plus facilement les hivers froids, et peut alors tolérer entre – 10 et – 15 °C. Dans tous les cas, plantez-le en plein soleil, à une situation chaude, bien exposée. Choisissez un emplacement abrité des vents froids. L’Albizia ‘Summer Chocolate’ semble un peu plus fragile et délicat à cultiver que la variété ‘Ombrella’.

L’Albizia est une plante peu exigeante, qui tolère les terrains pauvres. Il se plait dans un sol drainant, plutôt sableux. Évitez de l’installer dans un terrain argileux. Il n’aime vraiment pas l’humidité stagnante et les sols trop compacts. N’hésitez pas à apporter des matériaux drainants lors de la plantation : pouzzolane, graviers…

L’Albizia tolère assez bien les sols salés : il s’adaptera facilement si votre jardin est en bord de mer. Il supporte également les terrains calcaires.

Comme l’Albizia est un arbre qui peut devenir assez grand, il est préférable de ne pas le planter trop près d’une maison ou d’une terrasse. Ses racines s’étalent, et produisent parfois des rejets, elles risqueraient d’abimer le bâtiment. Dans tous les cas, il vaut mieux lui laisser suffisamment de place pour qu’il développe librement son houppier, sans avoir besoin de tailles trop sévères.

Si vous habitez une région au climat rigoureux, préférez planter l’albizia en bac (au moins pour les premières années), et le rentrer sous serre pour l’hiver. Choisissez un grand pot, et disposez une couche de drainage au fond. Plantez l’arbre et arrosez. Vous pourrez éventuellement l’installer en pleine terre au bout de quelques années.

Nous vous conseillons d’installer l’albizia au soleil et en isolé ! (photo Mihailo Grbic)

 

Quand planter ?

Plantez l’Albizia de préférence au printemps, en dehors des périodes de gel.

 

Comment planter l’Albizia ?

On conseille généralement de planter l’albizia en isolé, afin de mieux le mettre en valeur. Cependant, si vous en plantez plusieurs, respectez au moins sept mètres de distance entre deux arbres.

  1. Placez la motte à tremper dans un bac rempli d’eau. Cela facilitera la reprise de la plante.
  2. Creusez un trou de plantation, de deux à trois fois la taille de la motte (au moins 80 cm de largeur et de profondeur). N’hésitez pas à apporter des graviers ou de la pouzzolane pour améliorer le drainage.
  3. Sortez la plante du pot et démêlez légèrement les racines.
  4. Placez votre albizia. Le haut de la motte doit se trouver au niveau du sol.
  5. Installez un tuteur afin de maintenir le tronc bien droit.
  6. Replacez la terre et tassez.
  7. Arrosez généreusement.

Nous vous conseillons d’effectuer régulièrement des arrosages dans les semaines qui suivent la plantation.

 

 

Entretien

L’Albizia est résistant à la sécheresse. Il est préférable de l’arroser l’année de la plantation, mais une fois adulte, il se passera aisément d’arrosages. Durant les premières années, l’arbre est encore fragile, c’est pourquoi nous vous conseillons de le protéger pour l’hiver avec un voile d’hivernage. Vous pouvez aussi installer un paillage au pied de l’arbre : cela constituera une protection supplémentaire contre le froid et maintiendra un sol frais. L’albizia est adapté aux sols pauvres, ses besoins en engrais ou compost sont assez faibles. Vous pouvez néanmoins en apporter un peu au début du printemps afin de favoriser la floraison.

Nous conseillons plutôt d’éviter de tailler l’Albizia, d’autant plus qu’il a naturellement un port assez élégant. Si vous souhaitez intervenir, faites-le en fin d’hiver ou au début du printemps, autour du mois de mars. Lorsqu’il est jeune, vous pouvez effectuer des tailles de formation, pour lui donner une forme équilibrée et le pousser à se ramifier. Les années suivantes, vous pourrez tailler plus spécifiquement la couronne, en éliminant les branches abimées et celles qui vous semblent mal positionnées. Réalisez néanmoins des tailles assez légères. L’Albizia produit des rejets, nous vous conseillons de les supprimer. Il est important d’utiliser des outils désinfectés et d’appliquer du mastic cicatrisant sur les plaies. Cela limitera les risques de maladies.

Pour ce qui est des maladies, l’albizia peut être touché par la fusariose, causée par un champignon. Les feuilles flétrissent et se décolorent, mais ont tendance à rester sur l’arbre. Comme beaucoup de maladies cryptogamiques, elle est favorisée par une conjonction de chaleur et d’humidité. Il n’existe malheureusement pas de traitement. Coupez et brulez les branches atteintes pour empêcher son expansion.

L’Albizia est parfois touché par la maladie du corail. L’écorce se déforme et se fend, et des pustules orangées apparaissent sur le tronc et les branches. Si votre arbre est fortement atteint, nous vous conseillons de l’abattre afin d’empêcher la maladie de contaminer d’autres plantes. Sinon, coupez et brulez les rameaux concernés, appliquez un mastic cicatrisant puis pulvérisez un traitement antifongique (bouillie bordelaise, soufre…). N’hésitez pas à consulter notre fiche conseil : Comment éviter la maladie du corail ?

Attention également au chancre. Il s’agit de champignons ou de bactéries qui s’attaquent au bois : les branches sèchent, l’écorce se fend, des bourrelets apparaissent sur le tronc ou les branches… Nous vous conseillons de supprimer les parties abimées et d’appliquer un fongicide (bouillie bordelaise, soufre…). En prévention, pour éviter le chancre, effectuez des tailles propres, avec des outils désinfectés, et appliquez du mastic cicatrisant.

Les psylles peuvent s’attaquer à l’albizia. Ce sont des insectes qui piquent le feuillage et sécrètent du miellat. Celui-ci risque de couler sous l’arbre, tachant tout ce qui se trouve en dessous (voitures, mobilier de jardin…). Parfois, ce sont les cochenilles qui s’en prennent à l’albizia. Le miellat sécrété par les psylles ou les cochenilles risque d’entrainer l’apparition de fumagine (une substance noire, due à un champignon, recouvre le feuillage). Contre les psylles et les cochenilles, vous pouvez traiter en pulvérisant du savon noir sur le feuillage. Lorsqu’il est cultivé sous serre, l’albizia peut aussi être attaqué par les araignées rouges.

 

Albizia julibrissin 'Ombrella'

 

Multiplication

Pour multiplier l’Albizia, nous vous conseillons plutôt le semis, plus facile à réussir que le bouturage ou le greffage.

Semis

Préférez semer les graines de l’espèce botanique Albizia julibrissin, que celles des variétés ‘Ombrella’ ou ‘Summer Chocolate’, car ces dernières risquent de donner des jeunes plants différents de la variété d’origine. Vous pouvez semer en fin d’hiver ou au début du printemps.

  1. Si vous avez déjà un albizia au jardin, récoltez les graines présentes sur l’arbre, dans les gousses, une fois que celles-ci sont devenues brunes et sèches. Sinon, vous pouvez les commander.
  2. Conservez les graines jusqu’au début du printemps, dans un endroit frais et sec.
  3. Avant de les semer, il faut placer les graines dans de l’eau chaude, pendant au moins 24 heures. Cela permet de ramollir l’enveloppe de la graine. Vous pouvez aussi les scarifier pour faciliter la germination, en entaillant leur enveloppe à l’aide d’un couteau ou de papier de verre.
  4. Remplissez des pots de terreau mélangé à du sable, puis arrosez.
  5. Semez les graines, puis recouvrez d’une couche de terreau (deux à trois centimètres d’épaisseur) et tassez légèrement.
  6. Placez-les à un emplacement chaud et abrité (au moins 18 °C), avec une bonne luminosité.
  7. Le substrat doit rester relativement frais jusqu’à la germination. Arrosez régulièrement.
  8. Repiquez-les dans des pots individuels lorsqu’ils seront assez grands pour être manipulés. Vous pouvez les cultiver sous abri la première année et les planter au jardin au printemps suivant.

Parfois, l’Albizia se ressème spontanément, et vous pouvez alors voir de petites pousses au pied de l’arbre. Il vous suffit de les ramasser pour les repiquer.

 

Bouturage

En plein été, vous pouvez effectuer des boutures semi-ligneuses. Le bouturage de l’Albizia est plus délicat à réussir que le semis, mais il permet de reproduire fidèlement les variétés horticoles.

  1. Préparez un pot en le remplissant de terreau.
  2. Prélevez un rameau d’au moins 10 centimètres de longueur. Coupez juste sous un nœud (point d’insertion des feuilles sur la tige). Il ne doit pas y avoir de fleurs sur cette branche. Supprimez également les feuilles situées à la base de la tige, s’il y en a, pour en conserver juste en haut de la bouture.
  3. Trempez éventuellement la base de la bouture dans de l’hormone de bouturage.
  4. Plantez-la dans le substrat, et tassez autour de la tige.
  5. Nous vous conseillons d’installer un sac en plastique sur le pot, afin de créer une atmosphère humide.
  6. Placez le pot à un emplacement abrité et lumineux, mais sans soleil direct.
  7. Ouvrez régulièrement le sac en plastique pour l’aérer et éviter le développement de champignons.
  8. Pensez à arroser dès que le substrat commence à sécher.

Il est aussi possible de faire des boutures de racines, en hiver, vers le mois de février. Grattez la terre autour de l’arbre afin de récupérer quelques racines (de 2 à 3 centimètres de diamètre). Coupez des fragments d’au moins 10 centimètres de longueur. Préparez des pots avec du terreau et plantez-y les racines. Arrosez.

 

Greffage

Vous pouvez greffer l’albizia en été, par écussonnage. Arrosez le porte-greffe et le greffon quelques jours avant d’intervenir.

  1. Coupez une branche de la variété que vous souhaitez multiplier.
  2. Prélevez-y un œil, bien formé, en incisant l’écorce sur quelques centimètres, et en évitant de prélever du bois (partie plus dure, située au centre de la branche).
  3. Faites une entaille en forme de T sur le porte-greffe, en incisant délicatement l’écorce.
  4. Placez l’écusson dans l’entaille du porte-greffe, et coupez-le sur les bords s’ils dépassent
  5. Ligaturez le point de greffe en laissant apparaitre le bourgeon. Celui-ci devrait commencer à se développer au printemps suivant.

Association

L’Albizia est idéal lorsqu’il est planté en isolé. Il possède une silhouette magnifique, avec des branches qui poussent à l’horizontale et lui donnent un port très étalé. Nous vous conseillons de le placer au milieu d’une pelouse, éventuellement avec du mobilier de jardin en dessous (banc, table, chaise longue…), pour profiter d’un moment de détente sous une ombre tamisée.

Vous pouvez aussi l’installer en alignement. S’il est planté le long d’un chemin, il l’ombragera joliment en lui apportant un côté majestueux. Alternez éventuellement les variétés d’Albizia, par exemple en mariant des variétés à fleurs roses à d’autres qui offrent des fleurs blanches… Ou en associant le feuillage vert de l’Albizia ‘Ombrella’ au feuillage pourpré de la variété ‘Summer Chocolate’. Vous obtiendrez un joli effet de contraste.

Pour associer l’albizia, nous vous conseillons de choisir d’autres plantes dans les mêmes tons. Privilégiez les grands feuillages divisés, comme la glycine ou les fougères, pour créer un jardin à l’aspect luxuriant. Optez aussi pour les floraisons aux tons roses ou mauves : Gaura lindheimeri, laurier rose, Lagerstroemia indica

Pour un effet dépaysant, l’Albizia peut également s’associer avec d’autres plantes au style exotique. Choisissez par exemple le ricin, les palmiers Trachycarpus ou les Phormium. Dans tous les cas, optez pour des plantes qui apprécient les situations chaudes et sèches. Vous pouvez créer un jardin d’inspiration méditerranéenne, en installant des lavandes, la Sauge de Jérusalem (Phlomis fruticosa), des santolines ou le Gaura lindheimeri (sa floraison s’accordera avec l’Albizia !). Misez aussi sur les grimpantes, que vous dirigerez sur une pergola ou contre un mur : bignone, glycine, vigne et bougainvilliers. Créez un jardin sec avec des feuillages luxuriants, rafraichissants, et des floraisons colorées.

Une idée d'association avec les albizias : palmiers, laurier-rose, bignone

L’albizia peut trouver sa place dans un jardin de style exotique ! Albizia julibrissin ‘Ombrella’ (photo wlcutler), Trachycarpus fortunei, Nerium oleander (photo Tubifex), Campsis radicans (photo Dinesh Valke)

 

Questions fréquentes

Les feuilles de mon Albizia sont couvertes d’une substance collante. Que faire ?

Il s’agit du miellat sécrété par les psylles, de petits insectes qui piquent les feuilles pour prélever la sève. Vous risquez de voir également de la fumagine se développer sur le feuillage (substance noire sur les feuilles, causée par un champignon). Nous vous conseillons de traiter avec du savon noir ou du pyrèthre.

Les feuilles de mon Albizia sont noircies. Pourquoi ?

Elles sont probablement couvertes de fumagine, un champignon qui se développe sur le miellat secrété par les psylles ou cochenilles. Il n’y a pas vraiment de danger pour la plante, mais elle se trouve néanmoins affaiblie, et sa photosynthèse est limitée. Traitez contre les cochenilles ou psylles en utilisant du savon noir.

L’écorce de mon Albizia se fend, se décolle, et les rameaux se dessèchent... Que faire ?

Votre arbre est sans doute atteint par la maladie du corail. Elle se repère également par la présence de pustules orangées sur l’écorce. Coupez les parties concernées, puis supprimez-les en les brulant. Si l’arbre est profondément attaqué, envisagez de l’abattre pour éviter que la maladie ne s’étende à vos autres plantes. N'hésitez pas à consulter notre fiche conseil : Comment éviter la maladie du corail ?
Si l’écorce est abimée et que vous voyez apparaitre des bourrelets sur le tronc ou les branches, il est probable qu’il s’agisse d’un chancre, une maladie causée par une bactérie ou un champignon qui s’attaque au bois. Coupez les branches concernées et appliquez de la bouillie bordelaise ou du soufre. En prévention, pour éviter à la fois la maladie du corail et le chancre, il est important d’effectuer des tailles propres, nettes, avec des outils désinfectés, et d’appliquer ensuite du mastic à cicatriser.

Les feuilles se flétrissent et deviennent jaunes !

Votre albizia est touché par la fusariose, une maladie cryptogamique provoquant le jaunissement des feuilles, qui restent généralement accrochées aux rameaux. Il n’y a malheureusement pas de traitement contre cette maladie. Nous vous recommandons de couper et de bruler les branches concernées.
Si les feuilles flétrissent et tombent, il est aussi possible qu’il souffre d’un manque d’eau, surtout si vous l’avez planté récemment. Mais globalement, l’Albizia est une plante assez résistante : à moins de l’avoir planté dans l’année ou en cas de sécheresse prolongée, il peut facilement se passer d’arrosages.

Le saviez-vous ?

  • Utilisations

Le bois de l’Albizia peut être employé en menuiserie et ébénisterie. Son écorce est utilisée dans la médecine chinoise pour ses propriétés diurétiques, digestives et anti-inflammatoires. Ses fleurs peuvent également servir à traiter les problèmes de dépression, d’insomnie et d’anxiété.

Ressources utiles

 

Articles connexes


Blog

Mimosa, Acacia : entre bleu azur et jaune soleil.

Cette année, fin janvier, alléchée par un dépliant touristique, j'ai eu envie d'aller faire un...
Lire la suite +

Fiche Famille

Callistemon, Rince-bouteille : planter, tailler, entretenir

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(4 votes, moyenne: 4.75 sur 5)

6 réflexions au sujet de « L'Albizia : planter, tailler et entretenir »

  • Lacheny

    Bonjour, j’ai un summer chocolat que j’ai planté l’automne dernier. Il a bien démarré en mai avec pas mal de feuilles et bourgeons de fleurs. Mais les feuilles sont séchées en deux semaines, certaines restent accrochées aux branches. Néanmoins, le tronc principal est encore vert sous l’écorce. Que dois je faire ? Couper toutes les branches séchées ? Dans ce cas là il me reste un tronc...
    Merci pour votre conseil !

    Répondre
  • THERON

    Bonjour,
    J'habite le Bassin d'Arcachon, j'ai un Albizia depuis 20 ans, cette année il souffre énormément. Il perd ses feuilles et fleurs sur 4 à 5 branches principales. Pouvez-vous me dire pourquoi et quoi faire.
    Un grand merci pour votre réponse.

    Muriel

    Répondre
    • Michael

      Bonjour,

      L'été exceptionnellement chaud et sec que nous avons connu cette année a mis l'organisme des végétaux à rude épreuve. Si l'Albizia supporte généralement bien la chaleur et la sécheresse il a besoin d'un minimum d'eau pour survivre. Je pense que votre Albizia a très probablement souffert d'un manque d'eau prolongé. Je vous conseille tout d'abord de supprimer les éventuelles branches mortes puis de l'arroser une fois copieusement une fois tous les 10 jours si la sécheresse se poursuit.

      Répondre
  • Ghislaine

    Nous vivons en Bretagne sud et notre Albizia se porte mal.
    Il a une douzaine d’années et a été magnifique. Il ne semble souffrir d’aucune maladie mais les feuilles ne se sont pas développées comme d’habitude cette année et ont jauni avant d’atteindre maturité ... toutefois il a bien fleuri mais n’a développé aucun rameau nouveau. Nous l’avons arrosé pendant les grosses chaleurs mais il a un air vraiment triste et à déjà perdu toutes ses feuilles alors que dans les jardins avoisinants les arbres se portent bien.
    Devrait-on le tailler ( et comment?)et apporter de l’engrais??
    Merci de votre réponse

    Répondre
    • Lionel Boban

      Bonjour,

      Difficile à dire, il nous manque pas mal d'élément pour pouvoir vous répondre.
      Je vous propose de nous appeler. Demandez Christophe au service SAV qui pourra mieux vous renseigner avec un peu plus d'éclaircissement à sa disposition.

      Cordialement
      Promesse de fleurs

      Répondre
  • Côté Clôture

    Quelle belles espèces ! Colorées et charmantes, de belles idées pour égayer son jardin.

    Répondre
Laisser un commentaire