Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
maladie parasite albizia
conseil

Maladies et parasites de l’albizia

Identification, prévention et traitements naturels

L’albizia est un arbuste apprécié pour ses nombreuses qualités. En été, il propose une adorable floraison en plumeaux soyeux. Son feuillage esthétique très découpé offre légèreté et touche graphique au jardin ; quant à sa silhouette en parasol, elle est idéale pour apporter de l’ombrage.

Facile à cultiver et peu exigeant, il n’est pas particulièrement sensible aux parasites et maladies. Quelques gestes préventifs permettront toutefois d’éviter leur apparition et de conserver un albizia en pleine santé.

Et en cas de symptômes repérés, voyons comment traiter de façon la plus naturelle possible notre arbuste.

En complément, retrouvez dans la fiche dédiée tous nos conseils pour planter, tailler et entretenir un albizia.

La maladie du corail

Cette maladie cryptogamique est causée par un champignon (Nectria cinnabarina). Elle s’attaque aussi bien aux arbustes, qu’aux arbres ou aux fruitiers.

Chez les sujets déjà affaiblis par des blessures, par exemple suite à une mauvaise taille ou à des maladies, elle provoque le dessèchement, puis le dépérissement des rameaux et des branches. La sève ne circule plus, les bourgeons ne sont plus irrigués, l’écorce se décolle.

Cette maladie peut être mortelle pour les albizias. De plus, elle est contagieuse et peut se transmettre rapidement d’une plante à l’autre.

La maladie du corail se repère à l’apparition de petites pustules sphériques et lisses sur l’écorce (tronc et branches), parfois agglomérées, mesurant de 0,5 à 1 cm de diamètre environ. D’abord roses ou rouges, elles prennent petit à petit une couleur corail, brique, voire noire. C’est à maturité que ces sphères s’ouvrent et permettent aux spores de migrer dans les fissures et blessures de la plante hôte, mais aussi pour infecter d’autres végétaux.

albizia arbre de soie maladie du corail

Pustules apparaissant sur l’écorce

Prévention

Garder un jardin sain, régulièrement nettoyé de ses déchets végétaux (branches mortes, feuilles malades…) permet de prévenir l’apparition de maladies et d’empêcher le développement de spores.

La taille de l’albizia doit également être effectuée avec précaution : utilisez des outils bien aiguisés pour une coupe nette, toujours propres et préalablement désinfectés pour éviter les risques de propagation de maladies. En complément, vous pouvez également utiliser un mastic à cicatriser, permettant aux blessures fraîches de ne pas être exposées à des corps étrangers avant leur guérison.

Pour suivre les bons gestes lors de la taille de votre albizia, suivez les conseils de notre fiche Albizia : quand et comment le tailler ?

Nous vous conseillons d’éviter de cultiver ensemble des espèces sensibles à cette maladie (tilleuls, magnolias, érables, cerisiers, pommiers…) ou de planter votre albizia dans une zone ayant déjà été contaminée auparavant.

Et pour en savoir davantage sur cette maladie, n’hésitez pas à consulter notre fiche conseils : Comment éviter la maladie du corail ?

Solutions naturelles

Si vous avez identifié les premiers signes de la maladie du corail, il est encore possible d’agir.

Grattez les pustules pour les éliminer, taillez les rameaux atteints et brûlez-les pour éviter la propagation du champignon au reste de l’arbuste et à d’autres plantes. Comme lors de la taille, utilisez ensuite du mastic (ou de l’argile) de cicatrisation.

En complément, vous pouvez opter pour l’emploi ponctuel d’un fongicide, comme la bouillie bordelaise. A noter que, même si ce produit est utilisable en agriculture biologique, il convient de l’utiliser avec parcimonie et précautions.

Si  votre albizia est entièrement touché et que vous souhaitez empêcher la contamination au reste du jardin, il faudra malheureusement généralement envisager de l’abattre.

La fusariose

Une autre maladie cryptogamique causée par des champignons (Fusarium et Microdochium). La fusariose bouche les vaisseaux des végétaux et empêche la bonne circulation de la sève. Les feuilles jaunissent et les jeunes pousses flétrissent, puis se dessèchent avant de dépérir, comme si elles fanaient. Une poussière rosée peut également recouvrir les branches.

Les symptômes peuvent à terme atteindre le sommet de l’arbre et provoquer sa mort.

albizia arbre de soie maladie champignon

Le Fusarium verticillioides est l’un des champignons provoquant la Fusariose (photo Wikipédia)

Prévention

Chaleur et humidité sont bien souvent responsables du développement des champignons. L’albizia étant de toute façon peu demandeur en eau une fois bien installé, veillez à ce que le sol reste bien drainé et éviter toute stagnation favorisant le développement de maladies.

Les spores persistent dans le sol plusieurs années, c’est pourquoi nous vous conseillons d’éviter de planter votre albizia dans une terre précédemment contaminée dans les 4 ou 5 années précédentes. De même, comme avec la maladie du corail, évitez de cultiver ensemble des espèces étant sensibles à ce champignon (glaïeuls, tulipes…).

A nouveau, pensez à bien désinfecter les outils de taille avant utilisation, pour éviter de transmettre des spores et de contaminer votre albizia.

Solutions naturelles

Il n’existe pas réellement de traitement contre la fusariose : éliminez et brûlez les parties atteintes pour limiter l’expansion de la maladie.

Et pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre fiche conseils : La Fusariose, prévention et traitement.

Le chancre

Ces champignons ou bactéries font des dégâts sur le bois de l’albizia : les branches se dessèchent, l’écorce se fend et des bourrelets disgracieux font leur apparition.

albizia arbre de soie maladie

Le bois craque et des bourrelets se forment.

Prévention

Les gestes de prévention sont les mêmes que pour les autres maladies cryptogamiques : gardez un environnement le plus sain possible au jardin, régulièrement nettoyé et débarrassé des déchets verts.

Utilisez toujours des outils de coupe propres et bien aiguisés. Appliquez du mastic cicatrisant sur les plaies.

Solutions naturelles

En cas de développement de la maladie, supprimez les parties abîmées et brûlez-les pour éviter toute propagation au reste de l’arbuste et à d’autres végétaux.

En complément, utilisez un traitement fongicide (bouillie bordelaise, souffre…), à vaporiser sur les parties atteintes.

Les psylles et cochenilles

Les psylles, tout comme les cochenilles, sont de petits insectes piqueurs-suceurs qui se nourrissent en ponctionnant le feuillage de l’albizia. Les premières sont vertes ou marron avec des ailes transparentes, quand les secondes sont blanches ou à carapace brunes. Larves comme adultes peuvent coloniser l’albizia.

Ces petits ravageurs produisent du miellat, susceptibles d’entrainer l’apparition de fumagine. Ce champignon sécrète alors une substance noire qui recouvre les feuilles et réduit la photosynthèse de la plante. A terme, les feuilles de l’albizia s’enroulent, se déforment ou deviennent rousses avant de tomber prématurément. Ce phénomène n’est donc pas mortel, mais peut affaiblir l’arbuste, surtout en cas d’attaques répétées.

Le miellat est également à l’origine de dégâts esthétiques secondaires : en coulant sous l’arbre, il tache tout ce qui se trouve à proximité (mobilier de jardin, voiture, terrasse, autres végétaux…).

albizia arbre de soie parasite

Psylle

Prévention

Evitez les apports d’azote trop conséquents, qui ont tendance à attirer ces insectes, en rendant les feuilles plus tendres et appétissantes.

Utilisez du purin de tanaisie en répulsif naturel pour les éloigner.

Enfin, favoriser la présence de prédateurs naturels des psylles et cochenilles, comme les coccinelles ou chrysopes, permet de lutter naturellement en amont contre leur apparition et développement. Installation de haie naturelle, de mare, d’abris, etc. sont autant de gestes simples pour équilibrer le jardin et offrir un environnement propice à la biodiversité.

Retrouvez nos conseils dans l’article dédié : Une haie naturelle pour renforcer la biodiversité.

Solutions naturelles

En début d’infestation, un jet d’eau puissant peut suffire à déloger les envahisseurs.

En cas d’attaque plus soutenue, procédez à des pulvérisations de savon noir dilué sur les parties atteintes (1 cuillère à soupe dans 1 litre d’eau tiède), qui agira comme insecticide. Procédez de préférence en fin de journée, afin de ne pas risquer d’atteindre d’autres insectes, comme les précieux butineurs.

Vous pouvez également utiliser un insecticide à base de pyrèthre, toujours avec modération si possible, les insecticides même naturels n’étant jamais sélectifs.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)

2 réflexions au sujet de « Maladies et parasites de l’albizia »

  • Gazette

    Bonjour , du miella coule de mon albizia tout les ans .comment y remédier .merci

    Répondre
    • Ingrid

      Bonjour. La présence de miellat est dû à l'attaque de psylle ou de cochenille. Ils s'attaquent en effet aux jeunes pousses de l'arbre. En premier lieu, identifiez les insectes responsables. Vous trouverez les solutions préventives et les traitements au chapitre 4 de l'article ci-dessus.

      Répondre
Laisser un commentaire