Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Feijoa sellowiana, Goyavier du Brésil : planter, cultiver et récolter ses fruits

Le Feijoa en quelques mots

  • Le Feijoa offre au printemps une floraison originale, blanche et rouge !
  • C’est un arbuste touffu et au port arrondi, un peu étalé
  • Il possède un beau feuillage persistant, vert foncé, et argenté au revers.
  • On apprécie ses fruits comestibles, que l’on récolte en automne
  • Relativement rustique, il est capable de supporter – 10 °C

Le mot de notre Experte

Le Feijoa ou Goyavier du Brésil, de son vrai nom Acca sellowiana, est un petit arbre fruitier exotique, qui porte un feuillage persistant, vert foncé, argenté au revers, et une floraison originale, blanche avec de nombreuses étamines rouges. De plus, ses pétales sont comestibles et peuvent être utilisés pour agrémenter une salade par exemple ! Mais ce que l’on aime surtout chez le Feijoa, ce sont ses fruits dont la saveur se situe entre l’ananas, la goyave et la fraise. Il s’agit d’un arbuste au port touffu et large, bien ramifié, et qui possède également une très belle écorce.

Au jardin, le Feijoa se plaira en plein soleil, à l’abri des vents froids. Il se montre assez rustique, capable de supporter – 10 °C, mais a néanmoins besoin de chaleur pour donner des fruits. Ainsi il fructifie bien mieux dans les régions au climat doux. En général, il faut planter plusieurs Feijoa pour permettre une pollinisation croisée. Cependant, en culture, on trouve des variétés autofertiles, qui donnent des fruits même lorsque l’arbuste est planté seul. Le Feijoa est assez résistant et peu sensible aux maladies et ravageurs. Il supporte aussi très bien la taille. Cet arbuste demande peu d’entretien, bien qu’il soit préférable d’effectuer des arrosages réguliers durant la fructification.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Acca sellowiana

Famille : Myrtaceae

Nom commun : Fejioa, Goyavier du Brésil

Floraison : printanière (mai-juin)

Hauteur : jusqu’à 6 m

Exposition : plein soleil

Sol : ordinaire, léger, drainant, fertile

Rusticité : - 10 °C

Le Feijoa est un grand arbuste persistant, qui offre un feuillage décoratif et une floraison originale, suivie par des fruits comestibles. Son vrai nom scientifique est Acca sellowiana, mais en français on l’appelle couramment Goyavier du Brésil car il vient d’Amérique du Sud et il est de la même famille que le vrai Goyavier. A l’état sauvage on le trouve au sud du Brésil, en Uruguay, au Paraguay, en Colombie et au nord de l’Argentine.

Bien qu’il existe trois espèces – Acca sellowiana, Acca lanuginosa et Acca macrostema – on cultive essentiellement le premier, qui était auparavant nommé Feijoa sellowiana. On peut trouver une vingtaine de variétés horticoles, obtenues par hybridation. Le Feijoa est cultivé pour ses fruits en Floride, Californie, Nouvelle-Zélande et Australie, mais ils sont en général vendus à proximité et non exportés, car ils se conservent assez mal après récolte et s’abiment rapidement. La pulpe du Feijoa est aussi utilisée dans certains cosmétiques naturels, pour ses propriétés exfoliantes.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser pour un arbuste exotique, le Feijoa a une bonne rusticité, capable de supporter jusqu’à – 10 °C, ce qui permet de le cultiver facilement sous nos climats. Soumis à des températures encore inférieures (jusqu’à – 15 °C), le Feijoa peut perdre ses feuilles et arrêter de fructifier, mais l’arbuste en lui-même ne devrait pas être endommagé.

Planche botanique représentant le Feijoa

Acca sellowiana : Illustration botanique

Le Feijoa appartient à la famille des Myrtacées, qui compte près de 6 000 espèces. Ce sont des arbres et arbustes, souvent originaires d’Australie ou d’Amérique du Sud, et dont certains produisent des huiles essentielles utilisées pour leur parfum ou leurs propriétés médicinales. On trouve par exemple dans cette famille la Myrte, l’Eucalyptus, le Giroflier, le Callistemon et le Melaleuca. Le vrai Goyavier (Psidium guajava) est aussi rattaché à cette grande famille.

Le Feijoa a été nommé ainsi en hommage au naturaliste portugais João da Silva Feijó (1760-1824). Le nom d’espèce, sellowiana, fait référence à Friedrich Sellow, un botaniste allemand qui en a collecté des plants en Amérique du Sud. En français il est souvent surnommé Goyavier du Brésil. On le trouve aussi parfois sous le nom de Goyavier ananas ou Goyavier de Montevideo.

Il s’agit d’un arbuste touffu et bien ramifié, qui prend une forme assez large et arrondie. Il pousse plutôt lentement au départ, les 4 ou 5 premières années, le temps qu’il soit bien installé. Il atteint jusqu’à 6-7 mètres de hauteur au maximum, et peut vivre plus de 50 ans. Le Feijoa a une écorce brune, qui se desquame en petites plaques et dévoile une superbe teinte rouge sur le bois plus jeune. Les jeunes pousses sont toutes recouvertes d’un duvet argenté.

Le Feijoa porte un beau feuillage, de couleur vert foncé – gris. Les feuilles sont simples, non divisées, et ont une forme assez ordinaire, elliptique, avec une nervure centrale bien marquée. Elles mesurent en général entre 6 et 8 cm de longueur, et sont épaisses et coriaces. Au revers, elles sont argentées et duveteuses. Les feuilles sont opposées, disposées deux par deux sur les tiges. Le feuillage du Feijoa est assez dense, ce qui en fait un brise-vue efficace et le rend intéressant en haie libre. Il est également persistant, restant décoratif en hiver.

Les racines du Feijoa sont assez superficielles, elles restent près de la surface du sol.

Le Feijoa offre une belle floraison printanière, en mai-juin. Les fleurs sont solitaires et mesurent environ 3,5 cm de diamètre. Elles comptent généralement quatre pétales, mais certaines peuvent en avoir trois, cinq ou six. Ces pétales sont charnus, blancs sur le revers et rouge rosé sur l’intérieur. Leurs bords sont repliés vers le haut et cachent donc un peu cette partie interne, rosée. Les fleurs portent aussi généralement quatre sépales. Au centre des pétales sont rassemblées un bouquet de longues étamines rouge vif, dont les extrémités jaunes (anthères) portent le pollen. Ces étamines sont très nombreuses, souvent entre 80 et 100 par fleur. Parmi elles, on trouve un style long et rouge (organe reproducteur femelle, qui recueillera le pollen).

Dans son habitat naturel, certains oiseaux consomment les pétales et pollinisent la fleur en même temps. Et même pour l’homme, les pétales du Feijoa ont la particularité d’être comestibles. Ils ont une saveur douce et légèrement sucré, avec un léger goût de cannelle. On peut les ajouter à des salades, ou les utiliser pour décorer des plats. Si vous les récoltez, nous vous conseillons de le faire délicatement et en ne prélevant que les pétales. Ainsi, le reste de la fleur pourra évoluer en fruit.

Le Feijoa a besoin d’une pollinisation croisée pour produire des fruits, ce qui implique qu’un seul arbuste ne peut généralement pas se féconder lui-même. Ainsi, pour avoir des fruits, il faudra installer au moins deux plants au jardin. Cependant, on trouve quelques variétés autofertiles, comme Acca sellowiana ‘Coolidge’.

Les fleurs et fruits du Feijoa, ou Goyavier du Brésil

La floraison de l’Acca sellowiana (photo Christer T Johansson), et ses fruits (photo Didier Descouens)

En automne, le Feijoa produit des fruits ovales et verts, à peau rugueuse, qui ressemblent à de petits avocats et mesurent environ 6-7 cm de longueur. Ils ont une chair blanche ou blanc crème, et renferment des pépins. En général on les récolte au mois de novembre ; ils tombent alors de l’arbre lorsqu’ils sont mûrs. Leur saveur est douce, et rappelle à la fois l’ananas, la banane et la fraise. On peut les consommer tels quels ou les utiliser pour faire de la confiture ou de la compote par exemple. Il est possible de faire également des tartes et gâteaux, des sorbets, ou de les intégrer dans une salade de fruits…

Les principales variétés de Feijoa

Acca sellowiana - Goyavier du Brésil

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
4.00 m

Il s’agit de l’espèce-type, telle qu'elle existe dans la nature. Elle est intéressante pour son feuillage, pour ses belles fleurs blanc rosé aux étamines rouges, et pour ses fruits agréables à consommer. Nous vous conseillons de planter au moins deux plants, pour favoriser la fructification.

Acca sellowiana Coolidge - Goyavier du Brésil autofertile

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité
4.00 m

Cette variété a l’avantage d’être autofertile, ne nécessitant pas la présence d’autres plants pour fructifier. Elle se révèle très intéressante pour la production de fruits. Elle donne en automne des fruits ovales et verts, au goût rappelant la goyave et l’ananas.

Graines de Feijoa sellowiana - Goyavier du Brésil

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
2.50 m

Ces graines vous permettront de tenter le semis de Feijoa. C’est une solution économique, qui demande plus de temps et d’attention, mais vous aurez la satisfaction d’avoir vu grandir votre arbuste depuis sa germination.

Plantation du Feijoa

Où planter ?

Plantez votre Feijoa en plein soleil. Il a besoin de chaleur et d’une importante luminosité pour offrir une généreuse floraison et fructification. Placez-le également à l’abri des vents froids. L’idéal serait de l’installer près d’un mur exposé plein sud. Il faut des températures douces, éventuellement une serre, pour que les fruits puissent arriver à maturité. Vous pouvez planter le Feijoa dans un grand bac, ce qui vous permettra de le rentrer en hiver.

Il appréciera un sol riche et fertile, meuble, léger. Il aime également les substrats drainants, qui ne retiennent pas trop l’humidité en hiver. Il est assez tolérant à la sécheresse. Si votre terrain est lourd, compact, argileux, il faudra essayer de l’alléger et d’améliorer le drainage, par exemple en apportant de la matière organique. Le Feijoa apprécie les sols légèrement acides ou neutres. D’une manière générale, le Feijoa n’est pas vraiment difficile quant à la nature du sol. Il réussira dans toute bonne terre de jardin.

C’est un arbuste adapté aux jardins de bord de mer. Il aime les températures douces, et se montre capable de supporter les embruns et le sel. Le système racinaire superficiel du Feijoa a l’avantage de retenir le sol et de limiter l’érosion. Ce qui est intéressant sur des terrains légèrement en pente ou instables, ou en bord de mer.

N’hésitez pas à intégrer le Feijoa dans une haie libre. Son feuillage dense et persistant constituera un brise-vue efficace.

Quand planter ?

Nous vous conseillons de le planter au printemps (avril-mai), bien qu’une plantation soit aussi possible en automne si vous habitez une région au climat doux.

Comment planter ?

Nous vous conseillons de planter au minimum deux plants de Feijoa pour avoir des fruits, car ils nécessitent une pollinisation croisée (à moins de cultiver des variétés autofertiles).

  1. Commencez par creuser un grand trou de plantation, de deux ou trois fois la taille de la motte.
  2. Ajoutez du compost bien décomposé, afin d’enrichir le sol.
  3. Sortez votre Feijoa de son pot, et grattez délicatement la motte pour défaire un peu les racines et les stimuler.
  4. Plantez, en veillant à ne pas enterrer le collet.
  5. Replacez la terre autour du Feijoa.
  6. Arrosez généreusement.

Vous pouvez aussi installer un tuteur pour maintenir le Feijoa et l’aider à pousser droit, surtout si votre jardin est soumis aux vents.

N’hésitez pas non plus à former une cuvette d’arrosage autour du tronc, afin de faciliter les arrosages et l’infiltration de l’eau à ses pieds. Arrosez régulièrement durant les semaines qui suivent la plantation.

Vous pouvez le planter dans un grand pot ou bac, afin de pouvoir facilement le rentrer en hiver. Utilisez un substrat drainant et assez riche, par exemple du terreau mélangé à un peu de compost bien décomposé et de sable grossier. Vous installerez le pot en plein soleil, si possible abrité du vent.

La floraison du Feijoa

Entretien

Le Feijoa est assez tolérant à la sécheresse, mais un manque d’eau prolongée nuira à la fructification. Si vous le cultivez pour ses fruits, soyez plus vigilants pour l’arrosage. De même, durant l’année de la plantation, n’hésitez pas à arroser régulièrement. Par la suite, le Feijoa appréciera quelques arrosages en cas de sécheresse prolongée. Attention si vous le cultivez en pot, les arrosages devront être bien plus fréquents qu’en pleine terre, le substrat se desséchant rapidement.

Le Feijoa aime les sols riches, c’est pourquoi nous vous conseillons d’apporter chaque année du compost bien décomposé. Posez-le à ses pieds et intégrez-le superficiellement au sol par simple griffage. Vous pouvez aussi installer une couche de paillage organique, pour que le sol reste frais plus longtemps et pour protéger l’arbuste du froid. Comme le système racinaire du Feijoa est superficiel, restant proche de la surface du sol, étaler une couche de paillage permettra réellement de protéger ses racines de la chaleur, du dessèchement, ou du froid en hiver.

Si vous habitez une région froide et que votre Feijoa est en pleine terre, nous vous conseillons de l’envelopper sous un voile d’hivernage et de déposer une épaisse couche de paillage à ses pieds. S’il est en pot ou bac : au mois d’octobre, vous pouvez le rentrer sous abri, sous une véranda ou une serre froide, et le ressortir au printemps, vers le mois de mai. Le Feijoa est relativement rustique mais le froid risque de nuire à la floraison et à la production de fruits. Le Feijoa fructifie moins bien lorsqu’il est cultivé dans des régions fraiches, car les températures basses endommagent les boutons floraux, empêchant donc le développement des fruits.

Si vous cultivez le Feijoa en pot ou bac, pensez à le rempoter en moyenne tous les deux ans, ou d’effectuer un surfaçage.

Le Feijoa est réputé pousser lentement, mais il grandira plus rapidement dans un sol riche et frais que dans un substrat pauvre et sec. Ainsi, n’hésitez pas à apporter du compost, paillage, et à effectuer quelques arrosages lorsque c’est nécessaire.

Le Feijoa n’est que rarement attaqué par des maladies et parasites. Il peut néanmoins être atteint par des cochenilles. Vous pouvez vous en débarrasser en utilisant du savon noir dilué dans de l’eau.

Taillez le Feijoa de préférence en fin d’hiver, vers le mois de mars ; mais il est aussi possible de le faire en automne, après la récolte. Dans tous les cas, c’est un arbuste qui supporte très bien la taille. Vous pouvez lui laisser une forme assez naturelle et ramifiée dès la base, ce qui donnera un effet touffu, ou au contraire le tailler en tige, pour former un tronc très droit, sans ramifications, mais qui se densifie plus haut pour former une touffe de feuillage assez arrondie. Taillez en priorité les branches les plus basses, afin de mettre en valeur le tronc et de l’alléger. Si le bas de l’arbuste est dégagé, cela vous permettra aussi d’accéder plus facilement aux fruits tombés au sol pour les récolter. Eliminez aussi les branches mortes, abimées, cassées, et celles qui se croisent. Comme le Feijoa est un arbuste assez dense et bien ramifié, nous vous conseillons de supprimer quelques branches au centre du houppier, afin de l’aérer et de permettre à la lumière d’y pénétrer.

Récolte et utilisation des goyaves du Brésil

Les fruits du feijoa se récoltent en général à partir de mi-octobre, et durant le mois de novembre. Il faut que les températures soient assez douces pour que les fruits parviennent à maturation. De l’extérieur il est difficile de voir si le fruit est bien mûr. Lorsque c’est le cas, il tombe de l’arbre. Vous pouvez ainsi secouer légèrement les branches pour récupérer les fruits qui se décrochent de l’arbre et sont donc prêts à être consommés. Une fois récolté, le fruit ne se conserve pas très longtemps.

En plus de sa saveur agréable rappelant l’ananas, la goyave et la fraise, le fruit du Feijoa est particulièrement riche en vitamine C. Pour le consommer, on le coupe habituellement en deux et on mange chaque moitié à l’aide d’une cuillère, pour prélever seulement la chair, comme pour un kiwi. La peau est comestible également, mais moins bonne que le reste du fruit. Le Feijoa peut être ajouté à des smoothies, ou être utilisé pour faire des confitures, gelées, tartes, ou compotes… Enfin, vous pouvez conserver les pépins présents dans les fruits pour multiplier le Feijoa par semis.

Goyave du Brésil

Multiplication : semis

Pour multiplier le Feijoa, on utilise surtout le semis ou le bouturage, bien qu’il soit aussi possible de le greffer ou de le marcotter. Le bouturage s’effectue en été, en prélevant des boutures à talon sur des tiges semi-ligneuses. Il est assez délicat à réussir, c’est pourquoi nous vous conseillons plutôt le semis. Cependant, lorsqu’il est réussit, le bouturage permet d’obtenir des fruits plus rapidement que par semis.

Semis

Effectuez le semis au printemps. Vous pouvez semer des graines que vous avez vous-mêmes récolté sur des fruits bien mûrs. Dans ce cas, rincez les graines avant de les semer, pour éviter qu’il ne reste de la pulpe autour d’elles.

  1. Remplissez un pot avec un substrat léger et drainant, par exemple un mélange de terreau et de sable.
  2. Semez les graines.
  3. Recouvrez avec une fine couche de substrat.
  4. Arrosez en pluie fine.
  5. Placez le pot à un endroit lumineux et abrité, à une température d’environ 15 °C.

Les graines mettent entre 3 et 5 semaines à germer. Dès que les plantules seront assez grandes pour être manipulées, vous pourrez les repiquer dans des pots individuels. La croissance des jeunes plants est assez lente, et il vous faudra attendre au moins quatre ans avant de profiter des premiers fruits.

Association au jardin

Nous vous conseillons d’associer le Feijoa à d’autres fruitiers exotiques et originaux. Vous pouvez ainsi créer un verger exceptionnel, en le plantant par exemple en compagnie de figuiers, d’argousiers, de kiwis, de nashisProfitez aussi du Kaki (Diospyros kaki), un arbre qui, en plus de ses fruits délicieux, offre de superbes teintes automnales ! Vous pouvez aussi installer des plants de Goji (Lycium barbarum). Sans oublier l’Arbousier, un très bel arbuste qui offre une écorce décorative et des fruits rouges arrondis, qui ressemblent à des fraises. Pensez aussi aux agrumes, comme le mandarinier, le Yuzu ou le citronnier.

Une idée d'association avec le Feijoa et d'autres fruitiers originaux

Vous pouvez associer le Feijoa à d’autres fruitiers originaux ou exotiques. Feijoa (photo Arn), Asimina triloba (photo Agnfieszka Kwiecień), Kaki (photo Chris Light), Kiwi (photo Lazaregagnidze) et Figuier

Pour une ambiance très exotique et dépaysante, vous pouvez tout à fait planter le Feijoa avec des bananiers, des palmiers, et des Yuccas. Ces plantes à la silhouette impressionnante permettront de structurer le jardin et d’amener de la hauteur. Devant elles, vous pourrez installer d’autres plantes un peu plus basses, comme les euphorbes, lantanas ou giroflées. Pour la légèreté, vous pouvez intégrer quelques graminées comme le Carex comans ‘Bronze Form’ ou l’Imperata cylindrica ‘Red Baron’.

Inspiration pour associer le Feijoa dans un jardin de style méditerranéen

Pour une ambiance méditerranéenne, par exemple dans un jardin de bord de mer : Laurier-rose (photo Challiyan), Opuntia microdasys (photo Stan Shebs), Feijoa (photo KENPEI), Chamaerops humilis ‘Cerifera’ et Agave mediopicta ‘Lutea’

Si vous habitez en bord de mer, profitez du Feijoa pour aménager un jardin de style méditerranéen. Cet arbuste a l’avantage de bien supporter les embruns et le sel, et les températures douces du bord de mer seront particulièrement favorables à son installation et à une bonne production de fruits. Vous pouvez l’installer en compagnie d’Agaves, d’Opuntia, d’Helichrysum, de santoline… Vous pouvez aussi le planter en haie libre, avec du Griselinia, du laurier-rose, et de l’Eleagnus. Pour d’autres idées d’arbustes, consultez notre fiche-conseil « 10 arbustes parfaits en jardin de bord de mer »

Questions fréquentes

Mon Feijoa ne donne pas (ou très peu) de fruits. Pourquoi ?

Chez le Feijoa, une fructification très faible est souvent causée par un problème de pollinisation. En effet, il a besoin d’une pollinisation croisée pour permettre le développement des fruits. Nous vous conseillons donc d’installer plusieurs plants, qui pourront se polliniser entre eux... Ou de cultiver des variétés autofertiles, comme l’Acca sellowiana ‘Coolidge’.
Suivant la région où vous habitez, il est possible que votre climat ne permette pas l’épanouissement des fruits du Feijoa. Bien que l’arbuste puisse supporter jusqu’à – 10 °C, les températures basses peuvent compromettre la floraison et fructification.
Enfin, votre Feijoa est peut-être trop jeune. Lorsqu’il est obtenu à partir d’un semis, il faut attendre au moins quatre ans avant d’avoir les premiers fruits. De même, si c’est un sujet adulte mais qu’il a connu un choc important, comme une transplantation, un gros coup de froid ou une sécheresse prolongée, il est probable que cela empêche la fructification. Dans ce cas, il faudra juste attendre un peu pour qu’il soit de nouveau prêt à produire des fruits.

Ressources utiles

Articles connexes


Blog

7 fruitiers exotiques et rustiques, à cultiver au jardin

On pense souvent que les fruits exotiques ne se cultivent pas sous nos climats. À...
Lire la suite +

Blog

10 plantes exotiques et rustiques pour jardin Jungle

Le jardin de style exotique séduit un nombre croissant de jardiniers. Bambou, palmier, bananier font...
Lire la suite +

Blog

Elisabeth et son jardin méditerranéen

Peut-être l'avez-vous remarqué... mais Elisabeth a rejoint l'équipe du blog. Passionnée de plantes, en particulier...
Lire la suite +

Blog

7 super aliments, à cultiver dans son jardin

Les Fêtes de fin d'année laissent souvent des traces : teint brouillé, foie surchargé et...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire